1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // FC Barcelone/Ajax Amsterdam

Mais qui es-tu donc Barçajax ?

Gémellaire ? Satellitaire ? Périphérique ? Capillaire (c'est-à-dire liés « par capillarité » ) ? La relation forte qui lie le Barça à l'Ajax remonte à loin. À très loin, même. Récit…

Modififié
12 11

L'abus d'Ajax nuisit au Barça


Soirée de gala ce soir au Camp Nou pour des retrouvailles entre les clubs d'Amsterdam et de Barcelone, qui n'ont bizarrement connu qu'un précédent en coupes d'Europe. C'était l'année dernière, au premier tour de la Ligue des champions 2013-2014. À l'aller, en Catalogne, les Blaugrana avaient laminé les Ajacides 4-0 (triplé de Lionel et « Piqûre » de Gerard). Mais au retour à l'Arena, les locaux avaient brillamment bousculé le Barça 2-1, après avoir mené 2-0 à la mi-temps (Serero et Hoesen). Xavi avait réduit la sentence sur péno. Barcelone avait néanmoins fini premier de la poule devant un Milan AC tout heureux de dépasser l'Ajax (troisième) d'un tout petit point. En talent pur, l'Ajax aurait pu accompagner le Barça en 8es pour cette première historique. Dommage… Ce soir, ce seront donc les retrouvailles entre deux clubs « amis » , « cousins » , presque frères. Pour la photo, on guettera la poignée de mains des deux coachs, Luis Enrique et Frank de Boer. Ils ont été coéquipiers au Barça de 1999 à 2003. Pendant quatre ans, FDB l'Ajacide a disputé 144 matchs pour le club catalan et a gagné la Liga 1999. Luis Enrique, « le plus catalan des Asturiens » (1996-2004 au Barça) et réputé pour sa polyvalence très hollandaise s'est nourri auprès de Van Gaal des préceptes « cruijffiens » qu'il a mis en pratique quand il coacha le Barça B (2008-2011) puis la Roma (2011-2012). Comme Frank avec l'Ajax, coach là-bas depuis 2011. C'est dire si Frank et Luis Enrique, tous deux ex-coéquipiers de Guardiola, se connaissent bien…

Leur temps commun, c'était l'époque très controversée de ce que les mauvaises langues avaient baptisé « le Barçajax » ou bien « l'Ajax de Barcelone » , toujours bredouille en Ligue des champions. La venue de Louis van Gaal au poste d'entraîneur (1997-2000, puis 2002-2003) avait en effet importé un contingent ahurissant de joueurs néerlandais, venus, comme leur coach, essentiellement de l'Ajax : Ronald et Frank de Boer, Patrick Kluivert, Edgar Davids, Marc Overmars, Winston Bogarde, Michael Reiziger, Jari Litmanen. Sans oublier Ruud Hesp (venu du Roda JC) ou Phillip Cocu (transfuge du PSV) ! Un vrai outrage à l'identité catalaniste qui marqua la trop grande intrusion ajacide au sein d'un Barça d'abord un peu trop en proie aux mirages de l'arrêt Bosman. Car on était allé chercher le must européen : le coach et les joueurs d'un Ajax brillantissime, deux fois finaliste de la C1 1995 (vainqueur) et 1996. Le choix de la facilité avait aussi inspiré le board barcelonais, au nom d'une vieille tradition d'importation de matière première ajacide…

Un Anglais nommé Buckingham…


On l'oublie trop souvent, mais le premier échange entre les deux clubs remonte à la saison 1970-1971, lorsque débarqua à Barcelone le coach anglais Vic Buckingham. Vic who ? Vic Buckingham ! Il avait entraîné l'Ajax Amsterdam (1959-1961, champion des Pays-Bas en 1960) et découvert un gamin de douze ans techniquement surdoué qu'il lancera à 17 ans en 1964-65. Johan Cruijff… Accessoirement, Buckingham mettra en place ce qu'on appellera plus tard le « football total » que son successeur, Rinus Michels, perfectionnera à sa suite en 1965. Vic révolutionnera quelque peu aussi le jeu du Barça, comme le rappellera Carles Rexach, légendaire Blaugrana, l'homme qui découvrit Leo Messi : « C'est le premier entraîneur qui nous a enseigné un plan tactique et un esprit d'équipe.  » Ironie de l'histoire, quand « Vic Buck » quittera le Barça, il sera remplacé par… Rinus Michels ! La suite est connue : l'immense Rinus fera venir Johan 1er en 1973 et, ensemble, ils redonneront aux Blaugrana le titre de champion après lequel ils couraient depuis 14 ans (14 ans, comme le 14 de Cruijff). Neeskens, dit « Johan II » , débarquera lui aussi de l'Ajax en 1974, traçant ainsi pour l'avenir le fameux sillon néerlandais du Barça qui se révélera très fécond… Pour l'anecdote, c'est à la fin du séjour catalan de Cruijff, le 27 mai 1978, que le Barça et l'Ajax se rencontrèrent pour un match amical au Nou camp, une sorte de match d'adieu de Johan Cruijff au public barcelonais. Moins anecdotique, l'ultime recommandation de Johan 1er au président du Barça, Josep Lluís Núñez, avant que le « Hollandais volant » ne parte jouer aux USA : construire la fameuse Masia, centre de formation des futurs joueurs blaugrana. Promesse tenue par ce filou de Josep Lluís Núñez !

Johan revint en mai 1988, à l'appel justement de ce pauvre Josep Luis, président d'un Barça à la dérive… La suite est connue : Johan bâtira la fameuse Dream Team quatre fois championne d'Espagne et enfin vainqueur de la Ligue des champions 1992 (2-0 contre la Samp' à Wembley). Ce soir-là, le Barça jouait en orange flashy, à la fois par superstition et par rapport à la culture catalane du club. Une inspiration géniale de Cruijff, là aussi : « Quand je suis arrivé en 1988, la mentalité catalane était encore très marquée par les années de franquisme. Il fallait être discret et travailleur, ne pas se démarquer. (…) Il faut comprendre que la couleur à la mode, à cette période, était le bleu marine. Une couleur pour qu'on ne vous distingue pas des autres, pour surtout ne pas être vu. Moi, j'ai voulu faire exactement l'inverse : un deuxième maillot orange ou jaune fluo. On va sortir de l'obscurité, se distinguer et assumer ! Nous avons changé les mentalités. Et pas seulement celle du Barça, mais celle de toute la Catalogne.  » Un ex-Ajacide, Richard Witschge, passa par Barcelone, à l'époque (1991-93). Mais deux joueurs notables de cette Dream Team émargeront au chapitre de la gloire : Ronald Koeman, le « lib'héros » buteur de Wembley, ex-Ajacide lui aussi au début des années 80, et, surtout, Pep Guardiola. Pur produit des premières promotions de la Masia imaginée par Cruijff, le jeune « meneur reculé » avait été lancé par le Maître dans le grand bain à 20 ans (en 1991). C'est de là que naîtra l'influence tactique énorme de Cruijff sur le futur coach de la « Dream Team II » , celle de Messi, Xavi, Iniesta. Johan Cruijff ordonnera à Koeman d'être le tuteur et compagnon de chambre du jeune Guardiola pour qu'il lui enseigne tel un prof tous les rudiments du « style hollandais » : jeu offensif, transmission-circulation, vitesse-mouvement, occupation de l'espace, utilisation de la largeur et de la profondeur ! Pep était un élève très assidu, jamais à cours de questions… Champion d'Europe 2009 et 2011 (troisième et quatrième C1 du Barça) en tant que coach, Pep Guardiola rendra souvent hommage à celui à qui il devait (presque) tout. Notamment, cette suggestion du Maître au président Laporta de le nommer, lui le novice, à la tête du Barça A pour la saison 2008-2009 !

Frank de Boer, demain ?


Mais avant le Barça de Pep, d'autre aller-retour émaillèrent la relation Ajax-Barça. Après l'épisode excessif de « l'Ajax de Barcelone » de Van Gaal, Johan Cruijff avait aussi suggéré dans les coulisses la nomination de Frank Rijkaard comme coach du Barça en 2003. Bingo ! L'ex-Ajacide qui avait joué et été coaché par Johann 1er offrit à la Catalogne sa deuxième C1, en 2006 face à Arsenal (2-1 au Stade de France). Jusqu'à aujourd'hui, on peut tracer les échanges qui se sont multipliés dans les deux sens : Zlatan Ibrahimović, Maxwell, Michael Laudrup, Roger Garcia, Oleguer, Isaac Cuenca, Bojan Krkić et Gabri. Mention spéciale aux deux transfuges ajacides jouant actuellement au Barça : Thomas Vermaelen, passé par Arsenal, et le mordant Luis Suárez, passé, lui, par les Reds de Liverpool. Ces derniers temps, d'autres Ajacides récents avaient été également « pressentis » au FC Barcelone, tels Daley Blind, Jan Vertonghen ou Christian Eriksen. Soient des joueurs classieux, mais surtout «  tactiquement intelligents et à l'aise techniquement » , la marque de fabrique commune aux deux clubs… Enfin, le profil tactique très « Barçajax » de Frank de Boer le prédisposerait naturellement à coacher le FC Barcelone un jour. L'idée est dans l'air. À suivre…

Comme on le voit, l'histoire commune de l'Ajax et du Barça s'écrit encore au présent. À l'image d'un Tonny Bruins Slot : coach de l'Ajax dans les années 80, il avait rejoint Cruijff au Barça comme scout et superviseur du temps de la Dream Team, avant de revenir à l'Ajax où il occupe aujourd'hui à 67 ans les fonctions de superviseur des adversaires ! L'histoire pourrait s'écrire aussi au futur : outre FDB, que dire du milieu polyvalent Davy Klaassen, par exemple, s'il refaisait encore ce soir les mêmes misères aux Blaugrana que comme l'an dernier à l'Arena ? C'est au creux du sillon fertile tracé par Vic Buckingham, Rinus Michels, Johan Cruijff, Louis van Gaal et Frank Rijkaard qu'ont germé puis poussé les stars actuelles du Barça et de leur coach Luis Enrique. Tous savent et revendiquent sans complexe l'apport ajacide et cruijffien important dans la culture club du Barça. À commencer par ces petits gabarits (Xavi, Messi, Iniesta, Pedro, Munir El Haddadi et même le frêle Guardiola), avantageusement détectés selon les principes techniques imposés par Cruijff plutôt que les exigences physiques du foot soi-disant « moderne » . Un dernier souvenir pour la route ? C'était le samedi 9 avril 1999, pour le jubilé de Cruijff à l'Arena. Il y eut deux matchs : d'abord les anciens de l'Ajax entre eux, ensuite les deux équipes 1999 de l'Ajax et du Barça. Johan 1er avait scellé à Amsterdam, cette fois, l'union indéfectible de ses deux clubs de cœur. L'histoire ne dit pas s'il avait salué ou non sa tête de Turc favorite, Louis van Gaal, coach du Barça ce soir-là…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 3
Edgar Davids a joué 6 mois au Barça et c'était sous Rijkaard, pas Van Gaal.

La C1 de 1992 face à la Samp a été remportée 1-0, but de Koeman.

Le reste de l'article est excellent. L'amour de Gemmour pour l'Ajax est infini, toute sa science sur la relation Barça-Ajax est un régal.
Ouaich Buch' Niveau : DHR
Merci Chérif ! Mon sandwich était meilleur que d'habitude !
ClchnrAtm7 Niveau : DHR
"Un contingent ahurissant de joueurs néerlandais, venus, comme leur coach, essentiellement de l'Ajax : Ronald et Frank de Boer, Patrick Kluivert, Edgar Davids, Marc Overmars, Winston Bogarde, Michael Reiziger, Jari Litmanen"

Litmanen est finlandais
Message posté par ClchnrAtm7
"Un contingent ahurissant de joueurs néerlandais, venus, comme leur coach, essentiellement de l'Ajax : Ronald et Frank de Boer, Patrick Kluivert, Edgar Davids, Marc Overmars, Winston Bogarde, Michael Reiziger, Jari Litmanen"

Litmanen est finlandais


Oui, mais on comprend ce que veut dire l'auteur. Tout comme quand il parle d'Ibrahimovic, Maxwell et Suarez. Même si dans ces cas là c'est un peu différent, ces joueurs n'ont pas grandi à l'Ajax comme les hollandais pré-cités.
Message posté par saviola07
Edgar Davids a joué 6 mois au Barça et c'était sous Rijkaard, pas Van Gaal.

La C1 de 1992 face à la Samp a été remportée 1-0, but de Koeman.

Le reste de l'article est excellent. L'amour de Gemmour pour l'Ajax est infini, toute sa science sur la relation Barça-Ajax est un régal.


Oui si l'on passe aussi le fait que Jari Litmanen a bien joue a l AJAX mais n etait pas Neerlandais (mais Finlandais) ... le reste est pas trop mal ! ;)
pauloradiobemba Niveau : CFA
Outre le maillot du Barça et de l'Ajax, le Bojan Krkic aura également porté le maillot du Milan AC et de la Roma. Bref une belle collection de maillots classieux à souhait. Le maillot de Stoke fait tache à coté. Dire qu'une rumeur bidon l'a annoncé à Pool.
Note : 1
Aucun mot sur Schuster...OK il est allemand mais putain qu''il était beau à voir jouer. Une conduite de balle, une vision du jeu, des transversales de ouf...
TrollingMachine Niveau : Loisir
Cet article résume toute l'histoire européenne du barca. Le tout en quelques lignes, c'est dire la petitesse de ce "club".
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Cherif s'est abstenu de pronostiquer une victoire de l'Ajax. Le Barca va passer une mauvaise soiree!
Super article malgré quelques erreurs. Comme quoi tout ne vient pas de Rinus Michels, ce que je pensais jusqu'à present. En tout cas Franck De Boer ça serait bien parce qu'il ramènerait une touche et des joueurs néerlandais ça serait cool. Notez que sans Cruijff, Michels, la masia tout ca, l'Espagne n'est jamais championne du monde.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 11