Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Sélection bretonne

Mais qui Domenec'h peut-il encore appeler ?

Raymond a envoyé du pâté pour sa première conférence de presse en tant que sélectionneur de Bretagne. Après s'être trouvé un parallèle avec Johan Cruyff, il a déclaré : « Je pense appeler Higuaín ! » Une folie, même s'il est vraiment né en Bretagne. Et avec un peu de mauvaise foi, Domenec'h peut très bien rameuter d'autres joueurs en lien avec la région. Voyons qui.

Modififié
Petr Čec'h : Pour être sélectionnable avec la Bretagne, il faut être soit né dans le 22, 29, 35, 44, 56, soit avoir une ascendance parentale ou grand-parentale de ces mêmes départements, soit avoir signé sa première licence dans la région avant l’âge de 7 ans. Ce sont les règles, d’accord, et Gonzalo Higuaín les respecte. Mais est-ce qu’il a sauvé le Stade rennais de la relégation, lui ? Est-ce qu’il a réussi à finir neuvième avec ce même club ? Est-ce qu’il a passé plus de deux ans dans cette région ?

Enzo, Luca et Zinédine Zidane : Il y a deux ans, François Pinault se payait la statue du coup de boule de Zidane. Il l’a installée dans sa propriété à Dinard. Ce qui pourrait très bien faire peser la balance en cas de demande de passeports bretons. Et donc, un adjoint, un milieu et un gardien potentiels.


Laurent Koscielny : À défaut de pouvoir rejoindre la sélection de Corrèze, puisqu’elle n’existe pas, il pourrait se laisser tenter par la Bretagne, qu’il a bien connue au milieu des années 2000. Bon, il risque d’être occupé cet été, mais pourquoi pas après.

Lorik Cana : Un Loïck qui choisit Nantes pour finir sa carrière, ça sent le complexe d'Œdipe refoulé.

Nano : Défenseur espagnol exilé en Grèce, dans la tribu de Pana.


Raphaël Guerreiro : Depuis le temps qu’il vit là-bas, il doit bien y avoir un moyen de trafiquer le règlement en sa faveur, non ?

Mario Lemina : S’il n’est pas parti en très bons termes de Lorient, il pourrait très bien se racheter en donnant une chance à Domenec'h et sa sélection non officielle. Pas loin de cinq ans sur le territoire, autant d’années scolarisé, c’est généralement ce qu’il faut pour être naturalisé.

Adam Lallana : Un mauvais Google Translate d'Arnaud Le Lan.


Miralem Pjanić'h : De source sûre, le Bosnien s’est déjà rendu plusieurs fois chez son agent Jérôme Macé, dont la maison se trouve à Chartes-en-Bretagne. Suffisant pour contourner le règlement et l’appeler en sélection ? C’est négociable.

Arturo Vidal : Ce goût pour la gnôle n'est pas anodin.

Seydou Keita : Pas loin de la retraite, mais pas encore fini, l’ancien Barcelonais et actuel Romain a longtemps respiré l’air breton. Au moins trois ans à Lorient. Avec un peu d'envie, ça peut passer.

Juan Mata : En tapant « Juan Mata Bretagne » sur Google, un photographe animalier, breton et homonyme apparaît sur plusieurs pages. Pour un fan de Paul Auster, de la nature et qui passe son temps à se plaindre du monde du football, vous avouerez que c'est une étrange coïncidence. Une piste à explorer.


Yacine Brahimi : On l’oublie trop souvent, mais c’est bien au sein de la capitale bretonne que l’esthète de Porto a commencé sa carrière pro. Largement de quoi lui passer un coup de fil.

Franck Ribéry : « L'Euro ? Didier Deschamps prendra les meilleurs. Je suis là, je reviens bien, je suis content. On verra. » Et si c’était finalement la Bretagne qui frappait à sa porte ? Francky connaît Brest comme sa poche et ce serait l’occasion pour sourcils et lui de se réconcilier.

David Beckham : Ça, c'est un pancake ?

Happy pancake day kids ... Daddy showing the way it's done... I love lemon and sugar ... @gordongram

Une vidéo publiée par David Beckham (@davidbeckham) le


Jérémy Ménez : Jeune, il a vécu quelques mois chez sa grand-mère à Brest. Mais ça, Raymond le sait déjà. Comme Higuaín, il fait partie de sa longue liste de prétendants. Reste plus qu'à lui faire une proposition. Et vu qu'il a peu de chances de disputer l'Euro, c'est le bon moment.

Munir El Haddadi : Il reste dix minutes de jeu, et la Bretagne est toujours menée 2-1 face au Togo. Raymond décide alors de sortir son joker. De faire rêver son nouveau peuple. De faire parler son sens tactique. Il fait entrer le petit Barcelonais qu'il a sélectionné sans prévenir personne. Et en moins de cinq minutes, il renverse la situation. Score final : 2-3 pour les visiteurs. Un triomphe ! Si bien que le lendemain, le Télégramme titre : « Raymond et le coup du Munir. »

Francesco Totti : L’année dernière, le capitaine de la Roma avait prévu de passer du temps avec son fils à Pleudihen-sur-Rance, pour assister à l'Europoussins. Il n’est finalement pas venu. Il paraît que Domenec'h songe à l’appeler pour compenser ce râteau en bonne et due forme.


Riyad Mahrez : Passer une année complète à Quimper, ça devrait clairement entrer dans les conditions d’entrée à la sélection bretonne.

Vincent Aboubakar : Une saison à Lorient et une amitié avec Paul Le Guen, c'est mieux que n'importe quelle ascendance bretonne.

Chic'harito : En misant sur le réseau mexico-breton de la famille Pinault-Hayek, il doit bien y avoir un moyen de faire jouer Xavier le Hernandec'h.

Didier Drogba : À Guingamp, il fait quand même partie de « l’équipe du siècle » désignée à l’unanimité par 16 000 internautes sur Ouest-France. Autant dire que ça ne gênerait personne qu'il aille un peu plus loin dans la démarche.

Thomas Müller : Un homme du même nom a passé 15 ans au club de Dinan Léhon Football Club, avant de passer à la boxe. En échangeant les licences, ça passe, non ?

Vidéo

Robert Lewandowski : Le directeur de cabinet du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’appelle Cédric Lewandowski. On a bien retrouvé des ancêtres bretons à Beyoncé, pourquoi pas à Robert Le Wandosc'h ?

Sergio Agüero : Un homonyme argentin, Pablo de son prénom et réalisateur, a tourné Eva ne dort pas en Bretagne. Le lien de parenté reste encore à définir, mais ça vaut le coup de se renseigner.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 11 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23