Mais quelles folies nous réserve donc le PSG cet été ?

Alors que la signature de Lavezzi est imminente, le PSG aurait lancé une offre de 40 millions d’euros au Milan AC pour Zlatan Ibrahimović. Le début d’un été fou, où le club parisien pourrait bien faire n’importe quoi avec son argent.

Modififié
40 21
Ezequiel Lavezzi
Estimation : 27 millions d’euros
Depuis quelques semaines, les dirigeants du PSG ont jeté leur dévolu sur l’un des fous du Napoli : Ezequiel Lavezzi. Le joueur, également courtisé par l’Inter, a donné son accord de principe à Leonardo. Lavezzi signe au PSG au mois de juin, et passe ses vacances dans la capitale française, histoire de se familiariser avec la ville. Mais rapidement, l’effervescence de Naples lui manque. Oui, il se fait chier. Du coup, Ezequiel retourne voir Leonardo, et lui demande de faire venir un petit copain. Le caprice ne met guère longtemps à être résolu. Le 15 août, alors que la Ligue 1 a déjà repris, le PSG effectue un nouveau blitz à Naples et revient avec Marek Hamšík dans ses bagages. L’entente entre les deux hommes est bonne, mais très vite, un problème saute aux yeux : Lavezzi et Hamšík font des passes décisives dans le vide, pour un attaquant fantôme. Leo n’a pas besoin d’explications. Il comprend. Le 1er janvier, il ramène Edinson Cavani. La saison du PSG commence enfin.

Zlatan Ibrahimović
Estimation : 40 millions d’euros
À la fin de la saison, alors que le Milan AC termine deuxième, Zlatan passe son coup de gueule. Selon lui, le problème de club milanais, c’est qu’il n’a pas assez d’argent. Ah bon ? Zlatan serait intéressé par le fric ? Première nouvelle. Le PSG, qui flaire le bon coup, se jette sur l’occasion. Le club parisien propose 40 millions, soit 16 de plus que ce que le Milan AC avait payé au FC Barcelone. Marché conclu. Ibra débarque à Paris, se paye un appart à Montmartre et devient pote avec Blaise Matuidi, allez savoir pourquoi. Le Suédois négocie une clause dans son contrat, qui lui permet de faire grimper son salaire à chaque but marqué. Première journée contre Lorient : un triplé. Ça fait rire les dirigeants qataris. Deuxième journée, à Ajaccio : un doublé. Ça fait sourire les dirigeants qataris. Troisième journée, face à Bordeaux : un doublé, encore. Bon… Après la rencontre, Paga monte sur un escabeau et pose la question fatidique à Zlatan : « Hey, Zlatan, tu vas commencer à coûter cher, non ?  » Réponse : « Cher ? Rien n’est assez cher pour Zlatan. » Pan.

Falcao
Estimation : 72,5 millions d’euros
Le meilleur avant-centre en circulation, c’est lui. Un striker, un vrai, avec la classe, en plus. Chelsea le veut, Manchester City le veut, le Real Madrid le veut. L’enchère monte. 50 millions par ci, 55 par là, 60 encore ici. Boum : le PSG met tout le monde d’accord en faisant tomber un chèque de 72,5 millions. Les autres se couchent. Falcao devient parisien. Comme à son habitude, le Colombien marque des buts, beaucoup de buts. Le PSG caracole en tête de la Ligue 1, mais termine troisième de son groupe en Ligue des champions, derrière la Juventus et Arsenal. L’équipe d’Ancelotti est reversée en Europa League. Europa League ? Le mot suffit à transformer Falcao en Super Sayan. Des seizièmes de finale jusqu’à la grande finale d’Amsterdam, el Tigre plante 14 buts en 8 matches. En finale, il inscrit un doublé contre Tottenham et remporte pour la troisième fois d’affilée la compétition et le titre de meilleur buteur. En fait, où qu’il aille, il aboutira à cela. C’est son destin.


Samuel Eto’o
Estimation : 25 millions d’euros
Samuel à Paris, c’est écrit depuis longtemps. D’ailleurs, si le PSG s’était bougé le cul un peu plus vite l’an dernier, l’attaquant camerounais n’aurait certainement pas filé au Daguestan. Avec un an de retard, donc, Eto’o s’engage avec le club de la capitale. Et cette fois-ci, il ne négocie aucune clause qui lui permet de faire des trajets en jet privé. En revanche, Leonardo lui offre un an d’abonnement à la carte 12-25 SNCF, même si la carte est trafiquée pour qu’elle fonctionne jusqu’à 35 ans. En championnat de France, Eto’o se régale et devient le terminal offensif tant désiré par Ancelotti. Servi par les caviars de Pastore, Nenê et Ménez, il explose les records du nombre de buts marqués en Ligue 1. En Ligue des champions, il marque contre Chelsea (encore) et contribue largement au nul 0-0 du PSG au Camp Nou, le tout sans avoir été repositionné arrière latéral. À la fin de la saison, après avoir remporté la Ligue 1, le titre de meilleur buteur, la Coupe de France et être arrivé en finale de Coupe de la Ligue (perdue contre l’OM, obviously), Eto’o signe à Majorque. L’appel de la madeleine de Proust.

Alessandro Del Piero
Estimation : 5 Alfa Romeo
Depuis qu’il a été chassé de la Juventus par Andrea Agnelli, Alessandro Del Piero cherche un club. L’ancien capitaine de la Vieille Dame multiplie les appels du pied. Un coup, il annonce qu’il aimerait bien jouer en Angleterre. Un autre coup, c’est les États-Unis. Puis Montréal. Puis même l’Argentine. À chaque fois, ses appels restent incompris. Mais un homme, un seul, l’entend. Leonardo. Les deux gaillards, qui s’affrontaient sur la pelouse du temps des Juve-Milan de la fin des années 90, se retrouvent dans un luxueux restaurant italien pour entamer des tractations. Le tout autour d’une bonne bouteille de Santa Cristina. Alex, un esthète dans l’âme, ne demande pas d’argent. Il veut jouer, prendre du plaisir sur la pelouse. Leonardo le fait donc signer gratuitement, pour un salaire non loin de celui de Christophe Jallet. À côté de cela, Pinturicchio récupère 5 Alfa Romeo, une Ferrari pour le week-end et des voyages gratos à Philadelphie pour aller voir les matches de l’équipe de baseball des Philadelphie Phillies. La dolce vita, putain !

Wayne Rooney
Estimation : 150 millions d’euros
La folie de l’été. Le PSG veut du nom ronflant. Zlatan a refusé. Messi a refusé. Cristiano Ronaldo a refusé. Pas grave, il reste encore Rooney. Le club parisien offre 120 millions de livres. C’est mieux de le dire en livres, comme ça, ça fait moins cher. À cette somme-là, Manchester United ne peut pas refuser. Shrek endossera désormais le maillot parisien. L’entente avec Pastore et Ménez est immédiate. Par contre, avec Nenê, le courant ne passe pas du tout. Rooney n’aime pas les écarteurs de narines, et Nenê déteste les implants capillaires, cela ne peut donc pas faire bon ménage. Mais c’est bien là la magie du football : après des semaines d'ignorance, le 27 octobre, lors du Classico au Vélodrome, le Brésilien dépose un amour de centre que l’Anglais reprend d’une bicyclette en pleine lucarne. La paix est enfin scellée. Jusqu’à ce que Nenê demande le même salaire que son homologue aux oreilles décollées…


Neymar
Estimation : 66 millions d’euros
La petite pépite du football brésilien souhaite rester au pays jusqu’à la Coupe du monde 2014. Il a déjà résisté aux avances du FC Barcelone et du Real Madrid, toujours surprotégé par le président de Santos et par son père spirituel Pelé. Mais lorsque Leonardo, un Brésilien pure souche, débarque au siège du club paulista avec ses gros sabots (et ses gros billets), ça commence à sentir le roussi. Leo, qui n’est pas du genre à y aller par quatre chemins, entame les négociations. 60 millions ? Premier refus. 70 ? Deuxième refus, mais en mode « Non non, je ne suis pas intéressé, mais en fait si… » 75 millions et un abonnement de trois ans chez le coiffeur "Crête Suzette" ? Des regards s’échangent. C’est oui. Neymar repart avec Leonardo à Paris, tout content. Il est émerveillé par la capitale et cette nouvelle aventure. Lors de la première journée, il régale le Parc avec des grigris, des dribbles chaloupés et des elasticos en tous genres. Cela fait beaucoup moins marrer Ecuele-Manga, qui lui démonte le tibia. Six mois d’absence. Et merde...

La Ligue 1
Estimation : 600 millions d’euros
Après avoir recruté des stars dans tous les secteurs, le PSG pense dominer la Ligue 1. Mais c’est sans compter sur la révélation de la saison : Sochaux. Le club, qui a lutté pour ne pas descendre la saison dernière, surprend tout le monde et se retrouve en tête du championnat. Les Sochaliens réussissent même à sortir indemnes du Parc des Princes, grâce à un doublé de leur nouvelle pépite portugaise, Rafaël Dias. Comme la saison précédente, le PSG termine finalement deuxième, à deux points seulement de Sochaux, qui récupère le titre de champion de France après 75 ans d’attente. Très remontés de se retrouver encore à la place honorifique de dauphin, les dirigeants qataris prennent leurs responsabilités. Au lieu d’acheter à nouveau des stars, ils rachètent la Ligue 1, qu’ils rebaptisent Ligue Saint-Germ1. Le principe, c'est que face au PSG, chaque équipe adverse devra se coucher. Résultat : le PSG termine deuxième. Derrière sa propre réserve. C’est couillon.

Mario Balotelli
Estimation : 54 millions d’euros
Après avoir proposé 10 millions de Kinder Bueno pour enrôler Didier Drogba, le PSG se rabat sur un autre attaquant de Premier League en mal d’amour : Mario Balotelli. Le joueur ne sent plus la confiance de Mancini et souhaite signer au Milan AC. Mais, comme Berlusconi n’a plus un rond, il file rejoindre Ancelotti, le plus milanais des entraîneurs. Pour célébrer l’arrivée de Supermario, le PSG fait les choses en grand : un immense feu d’artifice est organisé au Champ de Mars. Tous les immeubles dans un rayon d’un kilomètre sont priés de fermer leurs fenêtres et de protéger leurs salles de bain. Lors de son premier match avec le PSG, Balotelli, un peu juste physiquement, entre en cours de jeu à la place de Ménez. Sur son premier ballon, il enchaîne une aile de pigeon, un sombrero et une reprise de volée de 40 mètres qui termine en virage. Les spectateurs applaudissent et se mettent à chanter «  Oooh Balotelli, c’est un buteur, il est bon aux fléchettes ! » En français, cela a moins de gueule, mais Balo apprécie l’attention et réalise que, enfin, sa folie est acceptée par un public. La juste récompense d’un incompris.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

TERRIBLE hahaha !
Paga monte sur un escabeau ahahhah énorme
Comment se marrer toutes les 30 secondes...merci so foot! Mais sinon plus serieusement j'ai pas très envie que mon equipe ressemble a l'inter sans aucun italien dans le 11 de départ. On a quand même de bons joueurs francais a recruter!
Note : 2
"En fait, où qu'il aille, il aboutira à cela. C'est son destin"

Falcao For Ever !!!

Ce joueur est en train de redorer la League Europa à lui tout seul. Si ça pouvait stimuler deux trois club français...
@Superjéjé
+1000
Super article, ou comment retrouver le plaisir du magazine papier sur le net !
On s'en fout! Parler un peu plus de l' AFC ou de la libertadores, çà nous changera un peu des tranferts-rumeurs de merde mode PSG-OM qu'on se coltine dejà tout au long de la saison!
Je commence à mieux comprendre Sofoot, enfin, surtout, à mieux faire mes choix en matière de lecture.
Une chose est sûre, quand il y a ERIC MAGGIORI en bas de la page, je prends tout de suite... CHAPEAU

Trop mort de rire, Balotelli, la juste récompense d'un incompris, trop bonne celle là... TERRIIIIBLE
 //  13:40  //  Supporter de l'Lyon
la version papier est bien mieux que ce condensé d'article les gars!

hésitez pas si vous avez 30 euros et quelques à investir!

ciao
Loufoque cet article vu les noms !
hormis Lavezzi le reste ......
qu'il s'interessent a Cavani au lieu de l'égocentrique Zlatan , et Falcao et Neymar ne sont pas a vendre contrairement a ce que les quotidiens fabulateurs invente a chaque fois !
Clairement dès que c'est monsieur Maggiori, c'est des barres de rire assurées ! Excellent article, à part le paragraphe sur la L1 un peu lourdo.
big teddy Niveau : DHR
sympa cet article.
sinon moi "je m'appelle Joseph Chauvet et je suis adhérent Leclerc à Aurillac"... pénible.
john barnes---->c est vrai qu il est bien relou le berger la
Forza_Milano Niveau : CFA2
John, c'est d'autant plus relou que peu de gens ici doivent habiter à Aurillac...
"75 millions et un abonnement de trois ans chez le coiffeur "Crête Suzette"" Hahahahahahahahahahaha !!!
"Pour célébrer l’arriveR de Supermario"... Cette petite faute qui pique les yeux fait moins rire par contre!
hahaha très drôle, mention au "Cher? rien n'est assez cher pour Zlatan"
Paname City Niveau : Loisir
Faut avoir un humour " bon public " et faut rire en regardant les simpson pour avoir rigolé en lisant l'article, il est sympa mais pas au point d'en rire :S j'ai hate que notre mercato commence enfin :D
Eheh "Cela fait beaucoup moins marrer Ecuele-Manga, qui lui démonte le tibia. " Trop fort!
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
Le retour de Nicolas Anelka. Jamais deux sans 3....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
40 21