1. //
  2. // Quart de finale aller
  3. // Barcelone/Málaga

Mais que vaut vraiment cet Isco ?

Fraîchement élu meilleur espoir européen, Francisco Román Alarcón Suárez, aka Isco, émoustille toute l’Espagne du football. Pourtant, du franchise-player de Málaga, on ne connaît pas que quelques fulgurances. Retour sur la trajectoire de la pépite andalouse.

Modififié
27 29
Francisco Román Alarcón Suárez aime les animaux et le football. Pour concilier ses deux passions, ledit Isco a donc décidé d’appeler son chien Lionel Messi. « Aujourd’hui, le meilleur au monde est Messi  » , lâche-t-il pour expliquer le nom de son jeune labrador. Dans la foulée, il concède néanmoins que « mes références sont Xavi et Iniesta » . Bref, avant l’affrontement dominical face au FC Barcelone (pour une défaite 3-1), Isco a fait dans le politiquement correct. En dégainant le nom des trois patrons du toque comme ses modèles, le minot de Málaga a également défini le footballeur qu’il tend à devenir. À mi-chemin entre la vivacité de Messi, la technique d’Iniesta et la vision de Xavi, Isco est bien la nouvelle pépite espagnole. Et pas que. La semaine passée, il a en effet reçu le prix honorifique de Golden Boy du meilleur espoir européen 2012. Pas vraiment une surprise : depuis un an, l’enfant de Benalmádena enchante la Rosaleda et rompt du rein à tout-va en Liga. Suffisant pour atteindre le gratin mondial ?

Montanier : « Le prototype du joueur espagnol »

L’Espagne du ballon rond aurait envie de répondre par l’affirmative. Car du haut de ses 20 ans, Isco offre de sérieux gages de solidité. Le gamin a tout d’abord fait ses gammes à bonne école. Dès ses 14 ans, il quitte son club de l’Atlético Benamiel pour la renommée Cantera de Valence. Non loin des David Villa, David Silva et Juan Mata, il observe et travaille. Sans faire de bruit, il squatte toutes les sélections de la Rojita. À seulement 18 ans, il est grand temps pour lui d’honorer ses débuts avec le club Ché. Pour sa première, le gamin fait les choses en grand et qualifie Valence en Copa del Rey par un doublé. Bim, bam, boum, la relève est assurée murmure-t-on à Mestalla. Couvé et dorloté, Isco continue pourtant à faire ses armes avec la réserve du Valencia Mestalla. Une patience qui ne sera paradoxalement pas vertu. Car à l’intersaison suivante, le minot prend ses cliques et ses claques en direction du nouveau riche Málaga. La transaction de 2 millions d’euros aura beau être contestée par le président Llorente, c’est bien sous la liquette andalouse qu’Isco s’apprête à prendre son envol.

Entouré par les nouveaux arrivants Santi Cazorla et Joaquín, Isco s’éclate. Sa décision, précipitée pour beaucoup, s’avère une réussite. Sous les ordres de l’ingénieur Manuel Pellegrini, il devient l’un des pions essentiels de la nouvelle place forte de Liga. Souvent excentré sur un côté, il accumule les minutes et les prestations remarquées. Les soucis estivaux et l’exode massif des stars de Málaga n’auront pas raison de lui. Malin, il déclare vouloir « rester et aider le plus possible l’équipe  » . Bien lui en a pris : de retour des Jeux olympiques, il s’impose en lieu et place du partant Cazorla comme le nouveau numéro 10 des Boquerones. Que ce soit lors des joutes domestiques ou européennes, sa technique léchée lui vaut les louanges unanimes du football espagnol. Joint par So Foot, Philippe Montanier, à la tête de la Real Sociedad depuis deux ans, a assisté à cette éclosion : « Isco est le prototype du joueur espagnol. On retrouve chez lui toutes les caractéristiques de la formation à l’Espagnole : il a la vitesse, la vivacité, la technique, et la vision du jeu. Avec Málaga et les espoirs, il est déterminant  » .

Un diamant brut à polir

Justement, Isco n’a pour le moment connu que les joies des Espoirs outre-Pyrénées. Souvent pré-convoqué par Vicente del Bosque, il n’a pour le moment pas connu les joies d’un rassemblement avec les grands de la Roja. Jugé « très bon » par Vincent du Bois, il patiente donc à l’ombre de ses illustres aînés Xavi, Iniesta, Fàbregas, Silva… Pour expliquer cette attente, ledit sélectionneur à moustache déclarait peu avant Noël dans Marca qu’il n’est « pas bon de prendre un joueur parce qu’il a fait quatre bons matchs » . Comprenez par là : « Isco est un diamant brut à polir » . Toujours selon Philippe Montanier, « il ne lui manque plus que l’expérience » . Avec sa première phase exceptionnelle en Champions League (cf. son doublé et son match monstrueux face au Zénith Saint-Pétersbourg), la récompense internationale ne devrait pas tarder. Car à n’en pas douter, ce Francisco Román Alarcón Suárez a tout pour faire partie de la nouvelle génération espagnole. Comme à l’accoutumée, Barça – pour qui « Isco aurait le profil parfait  » , dixit Montanier –, et surtout Real, seraient chauds sur le dossier. Le palier adéquat pour embarquer vers le Brésil et son Mondial dans un peu plus d’un an ? D’ici là, Isco et son Messi auront bien le temps de grandir.

Son récital face au Zénith Saint-Pétersbourg :

Youtube


Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

El Mehdito Niveau : DHR
Ce gars est un pur régal a voir jouer.

Quelle classe! Si tout va bien, il va faire une très très grande carrière!
Très très bon joueur !
Malaga a deux diamants bruts que sont Isco et Buenanotte.

Je pense que la prochaine étape pour le Real Madrid est l'Espagnolisation de son équipe (les socios en ont marre...)

Avec Carvajal qui revient, je pense que l'arrivée d'Isco pourrait e^tre bénéfique en lieu et place de Modric (joueur tellement surcôté pour moi...)
Le Zenit le taperait bien, à mon avis, après cette petite démo grandeur nature.
DrAwkward Niveau : CFA2
Modric est quand même pas une tanche hein, un joueur fait pas un Euro comme il a pu faire en étant une tanche. Des bribes de son génie apparaissent parfois lors des matches du Real, mais effectivement trop rarement.

A sa décharge, première année en Liga, pas toujours titulaire, bref, pour le moment c'est vrai que c'est un peu une déception. Mais ça reste un joueur génial avec une technique et une vision très au dessus de la moyenne et qui offre une polyvalence dont peu de joueurs peuvent se targuer.
D.Silva-el chino Niveau : District
Isco ou la Roja de demain très bon le gamin.
Respect à malaga pour ce pur produit maison!
Il est vrai que Modric est un top-player.

Mais je pense réellement qu'il ne devait pas venir au Real... Ce fut uniquement un caprice de Mourinho.

Avec le montant de son transfert, j'aurai préféré un joueur avec un impact physique plus important. Lorsqu'Ozil joue avec Modric, ils ont tendance à se marcher dessus, obligeant l'Allemand à s'excentrer.
Par rapport au match d'hier, l'Allemand fut juste magistral..

Jspr que Modric me fera mentir
Message posté par D.Silva-el chino
Isco ou la Roja de demain très bon le gamin.
Respect à malaga pour ce pur produit maison!


Respect à Valence tu veux dire?
En parlant de perle espagnole, que devient Muniain?
Jean Luc Sassus Niveau : District
J'allais en parler justement ... Un crack l'an passé, le futur de la Roja et aujourd'hui au placard..!
Dur d'être jeune.
Mr Gerrard pourrait nous en parler de la jeunesse .
Message posté par D.Silva-el chino
Isco ou la Roja de demain très bon le gamin.
Respect à malaga pour ce pur produit maison!


Tu parles de l'Espagne ou bien du club? Pour le club, t'as pas du lire l'article.
Muniain à un peu plus de mal cette saison mais il n'a que 18-19 ans... Il a déjà une expérience hors norme pour son âge.

Sinon cet Isco à vraiment l'air très bon, dommage que Malaga ai eu tant de soucis financiers.
"Isco, émousse toute l’Espagne du football".
Un joueur de foot qui émousse, ça m'interroge et ça m'intéresse. Vaut mieux en rire hein...
waynerooney Niveau : CFA
Valence doit s'en mordre les doigts..
Message posté par Trap
"Isco, émousse toute l’Espagne du football".
Un joueur de foot qui émousse, ça m'interroge et ça m'intéresse. Vaut mieux en rire hein...


Je me suis demandé mais on est d'accord que cela ne veut rien dire. Ou peut etre que l'auteur pense qu'on dit Emousse-tiller.
Font vraiment chier les espagnols. Pile poil quand tu commence à te dire que leur équipe faiblit, ils sortent des joueurs comme De gea, montoya, mata, isco, alcantara, alba...
En plus pedro, fabregas,busquets, et piqué sont encore jeune....
On dirait le brésil de la grande époque, les joueurs d'exception se succède.

Je dois bien avoir un grand oncle espagnols moi.
qu'il fasse attention à la déchirure
Message posté par HB7
Il est vrai que Modric est un top-player.

Mais je pense réellement qu'il ne devait pas venir au Real... Ce fut uniquement un caprice de Mourinho.

Avec le montant de son transfert, j'aurai préféré un joueur avec un impact physique plus important. Lorsqu'Ozil joue avec Modric, ils ont tendance à se marcher dessus, obligeant l'Allemand à s'excentrer.
Par rapport au match d'hier, l'Allemand fut juste magistral..

Jspr que Modric me fera mentir


Ozil magistral contre Valence ? Mouais pas sûr... Par contre bien d'accord avec toi, Modric n'apporte pas grand chose à cette équipe, et c'est bien dommage vu le prix qu'il a couté ... Se relancera-t-il avec un autre coach ?
Message posté par HB7
Très très bon joueur !
Je pense que la prochaine étape pour le Real Madrid est l'Espagnolisation de son équipe (les socios en ont marre...)


La derniere espagnolisation date pas de longtemps avec Ramos, Albiol, Arbeloa, Alonzo etc... Et c'etait la fete pour le Barca à chaque clasico et pour Lyon à chaque 1/8eme de CL jusqu'a l'arrivée de joueurs étrangers. Faut arreter la xénophobie et se mettre à la mondialisation. Le Real c'est un club hein, pas l'equipe nationale.
On vois tous les résultats de Bilbao et des autres clubs sectaires et xénophobes. D'ailleurs le barca qu'ils veullent à tout prix copier s'est construit sur Deco, Ronnie, Etoo et Messi. Et ce sont pas des espagnols.
Robin Delorme Niveau : District
Message posté par Ebinch


Je me suis demandé mais on est d'accord que cela ne veut rien dire. Ou peut etre que l'auteur pense qu'on dit Emousse-tiller.


En effet, c'est une belle coquille de ma part. Vous êtes les meilleurs correcteurs du monde, y a pas de doute.
Message posté par VIERI


La derniere espagnolisation date pas de longtemps avec Ramos, Albiol, Arbeloa, Alonzo etc... Et c'etait la fete pour le Barca à chaque clasico et pour Lyon à chaque 1/8eme de CL jusqu'a l'arrivée de joueurs étrangers. Faut arreter la xénophobie et se mettre à la mondialisation. Le Real c'est un club hein, pas l'equipe nationale.
On vois tous les résultats de Bilbao et des autres clubs sectaires et xénophobes. D'ailleurs le barca qu'ils veullent à tout prix copier s'est construit sur Deco, Ronnie, Etoo et Messi. Et ce sont pas des espagnols.


Xénophobie ?
Pour Bilbao, c'est leur choix, ils ont décidé de jouer qu'avec des joueurs Basques (ils doivent être super xénophobe pour accepter un black dans leurs équipe dont son père est basque...)

Quand je parle d'Espagnolisation, ce n'est pas faire une équipe qu'avec des Espagnols... C'est choisir des joueurs qui connaissent déja la Liga, qui ont fait leurs preuves dans le championnat.
Après, je pense que les socios aiment se retrouver dans ce club et ont leurs mot à dire aussi.
Pq c'est bien joli d'avoir pris un très bon entraineur (pour ma part, pas celui qu'il faut au Real, mais excellent tacticien y'a rien à dire), mais à un moment donné faut qu'il arrête avec ses caprices (Iker remplacant, Coentrao payé uen fortune).

Tu savais que pour le montant du transfert de Modric, Isco et Cazorla avaient été proposé au Real par Malaga ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
27 29