En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Bayern Munich/Wolfsburg

Mais que se passe-t-il au Bayern Munich ?

Des joueurs pas en forme, des joueurs blessés, une défaite face à Dortmund en Supercoupe : il est vrai que la préparation du Bayern Munich n'a pas été des plus optimales. À l'orée de cette saison 14/15, le discours de Pep Guardiola ne se veut pas franchement rassurant. Mais bon, comme d'habitude à Munich, on fait souvent beaucoup de bruit pour rien. Car au fond, le Bayern est bel et bien la meilleure équipe d'Allemagne. Et de loin.

Modififié
C'est la merde au Bayern Munich. C'est du moins ce que l'on a l'impression de comprendre après la dernière conférence de Guardiola. À l'approche d'une nouvelle saison de Bundesliga – celle de la confirmation pour lui – le coach catalan a de quoi être un peu nerveux. Quelque part, on peut le comprendre : le Rekordmeister va commencer la saison avec une liste d'absents tellement longue qu'elle aurait de quoi rendre le Borussia Dortmund jaloux. Schweinsteiger est out, de même que Thiago, Ribéry, Javi Martínez et Rafinha. Ces deux derniers ne devraient d'ailleurs pas revoir un terrain avant la prochaine année civile. Ajoutez à cela l'absence de Boateng qui purge une sanction qui date de l'exercice précédent, et vous comprendrez pourquoi le divin chauve se fait autant de cheveux. « Nous ne sommes pas dans une situation optimale. Donc nous devons trouver une autre solution. Cette solution s'appelle courir. Et jouer simple. Et courir, courir. Les deux prochains mois vont être dangereux et très compliqués. Mais si nous arrivons à gérer ça d'ici la trêve hivernale – alors ça devrait aller.  »

Munich contrôle la Bundesliga


Il est vrai que la préparation du Bayern n'a pas été des plus parfaites. De plus, elle s'est conclue par une défaite en Supercoupe face à Dortmund. Mais y a-t-il vraiment péril en la demeure ? Bien sûr que non. Mais puisque Guardiola a décidé de faire comme si, alors ses dirigeants en font de même. En Bundesliga, c'est Munich qui fait la pluie et le beau temps. Par le passé, Uli Hoeness a lâché quelques marks par-ci par-là pour permettre à certains clubs de se relever, voire même pour qu'ils ne disparaissent pas (coucou le BVB !). Le Bayern « pille » les autres équipes du championnat, mais jusqu'à preuve du contraire, il n'y a pas braquage, juste virement bancaire (exception faite des joueurs en fin de contrat, coucou Robert Lewandowski !). Du coup, quand le Bayern n'est pas serein, il cherche à entraîner tout le monde dans sa danse. Et Rummenigge de multiplier les propos tendancieux en direction de Dortmund et Marco Reus. Et Beckenbauer d'en rajouter une couche. Résultat : ça a le don d'énerver Hans-Joachim Watzke, mais ça fait bien rire l'ami Karl-Heinz, qui trouve la situation « amusante » plus qu'autre chose.

Remember 2012/13


Mais que le board du Bayern se rassure : s'il y en a qui ne s'inquiètent absolument pas, ce sont bien les joueurs. Capitaine Lahm en tête. « Nous n'avons peur de rien. Notre équipe est toujours présentable. » Et pas qu'un peu, a-t-on envie d'ajouter. Les Bavarois possèdent quand même l'un des meilleurs bancs de touche d'Europe. Et surtout, ils ont un avantage psychologique énorme: 19 points d'avance sur le deuxième la saison dernière, ça ne s'efface pas comme ça. Même si, en vrai, les Bavarois auraient pu avoir encore plus d'avance s'ils n'avaient pas laissé filer quelques matchs en fin de saison. Les dirigeants du Bayern n'avaient que peu goûté ce relâchement, ainsi que la déculottée face au Real Madrid en Ligue des champions. Voilà ce que devra corriger Guardiola cette saison : il devra faire en sorte que tous ses joueurs se sentent concernés du début à la fin, qu'ils s'appellent Thomas Müller ou Gianluca Gaudino, qu'ils soient champions du monde ou débutants. Cela rappelle vaguement le début de saison 12/13, où Jupp Heynckes avait dû composer avec de nombreux joueurs démoralisés après la défaite lors de la finale « Dahoam  » (à la maison). En début de saison, il y avait beaucoup d'interrogations. Une dizaine de mois et un triplé plus tard, tout n'était qu'exclamation. Pep Guardiola sait ce qu'il lui reste à faire.

Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook jeudi 15 février 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 2
Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 15 février Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 jeudi 15 février L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 59