1. //
  2. // Match amical
  3. // Brésil / Irak

Mais que fout le Brésil à la 14e place du classement FIFA ?

La Seleção, qui affronte jeudi soir en amical l’Irak de Zico, occupe actuellement le pire rang de son histoire. Un jeu décevant, un sélectionneur critiqué et une relève qui ne s'affirme pas, le pays du football inquiète à moins de deux ans de « sa » Coupe du monde. Comme un début de crise.

Modififié
8 29
Du haut de ses cinq titres de champion du monde, le Brésil est souvent considéré comme la référence absolue, LE pays du foot par excellence. Pourtant, ça fait déjà un bout de temps que la Seleção ne fait plus rêver. Après le joyeux bordel du Mondial allemand en 2006 et le fiasco des bourrins de Dunga en 2010, le nouveau coach, Mano Menezes, avait un sacré défi à relever : faire renaître de ses cendres le « futebol-arte » , le vrai beau jeu à la brésilienne. Le tout avec en ligne de mire la Coupe du monde 2014, où le Brésil se doit de briller à la maison. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est loin du compte.

Aujourd’hui, le Brésil occupe une piteuse 14e place au classement FIFA. Le pire rang de son histoire, juste derrière la France (13e) et, injure suprême, derrière trois rivaux sud-américains, l’Argentine (4e), l’Uruguay (7e) et la Colombie (9e). Une position étonnante, d’autant plus que la Seleção ne doit pas se coltiner les matchs de qualif’ pour 2014 et ne dispute depuis un an que des matchs amicaux. Sauf quelques exceptions, ses adversaires sont tout sauf des foudres de guerre. Les derniers en date : l’Afrique du Sud (battue 1-0 sous les sifflets) et la Chine (étrillée 8-0, sachant que même la presse chinoise soupçonne un résultat arrangé). Les prochains : contre l’Irak (coachée par une vieille connaissance, l’ancien crack brésilien Zico), jeudi soir et contre le Japon, mardi prochain.

La carte jeunes ne paye pas

Au-delà du classement Fifa, qui de toute façon ne veut pas dire grand-chose, c’est surtout le manque de cohérence du projet de Mano qui inquiète. Quand il a pris en main l’équipe, en août 2010, il a tout fait pour trancher avec son prédécesseur. Dunga avait convoqué la Seleção la plus vieille de l’histoire (28,7 ans de moyenne d’âge) pour le Mondial Afsud, le nouveau coach injecte du sang neuf, avec une équipe bourrée de jeunes talents et Neymar en symbole de ce nouveau Brésil qui retrouve le sourire. Son idée : utiliser un max de joueurs de moins de 23 ans pour préparer au mieux les JO de Londres, où le Brésil espère alors enfin remporter la médaille d’or, seul titre qui manque encore à son palmarès, en espérant que cette génération arrive à maturité en 2014.

Une belle idée en théorie, mais des défaites successives contre des poids lourds (l’Argentine en novembre 2010 et la France en février 2011) lui ont fait changer de cap. De peur de se faire bouffer tout cru lors de la Copa América de juillet 2011, il rappelle les vieux briscards Júlio César, Lúcio et Maicon, tout en sachant parfaitement que ces gars-là risquent fort de ne pas être au top de leur forme en 2014. Résultat : une élimination peu glorieuse en quarts contre le Paraguay, avec quatre pénos ratés sur cinq lors de la séance de tirs au but.

L’ombre de Scolari

Le mois suivant, une cuisante défaite face à l’Allemagne ne fait qu’enfoncer le clou, montrant clairement l’écart de niveau entre le Brésil et les grandes nations du foot mondial. Aux JO de Londres, Mano espère faire taire les critiques, mais pas de bol, il se vautre en finale contre le Mexique alors que son équipe avait fait plutôt bonne figure lors des autres rencontres, toutes remportées avec au moins trois buts marqués.

A son retour au Brésil, il sait qu’il risque de perdre son poste, notamment depuis qu’un certain Luiz Felipe Scolari, le coach du titre mondial de 2002, est libre comme l’air après avoir été viré par Palmeiras. Du coup, le 7 septembre dernier, quand son équipe peine à battre l’Afrique du Sud (1-0 but de Hulk) les supporters du stade Morumbi de São Paulo scandent « Felipão » (surnom de Scolari) et « Adeus Mano » (Adieu Mano).

L’un des premiers à le défendre est justement Zico, son adversaire lors du prochain match. « Aucun entraîneur de la Seleção n’a dû affronter une situation pareille. Mano n’a pas pu compter sur la génération de la dernière Coupe du monde. En général, on peut toujours se baser sur cinq ou six joueurs-clefs qui ont ce vécu au plus haut niveau. Mano n’a pas eu cette chance. Beaucoup de gens sont injustes avec lui » , explique-il. Le 10 mythique de la Seleção de 82 et 86 va plus loin, pointant du doigt ceux qu’il considère comme les vrais coupables. « J’aimerais que Mano puisse avoir des joueurs comme Kaká, Ronadinho ou Adriano en forme. S’ils étaient là, ils pourraient transmettre leur expérience aux jeunes » , déplore Zico.

Mano a bien tenté de rappeler Ronaldinho, fin 2011, mais l’expérience a tourné court. Il faut dire que R10 qui, avant de se refaire la cerise à l’Atlético Mineiro, s’illustrait plus dans les boîtes de Rio que sous le maillot de Flamengo, n’est pas forcément un exemple à suivre. Adriano, n’en parlons pas. Par contre, Kaká, qui est en train de reprendre timidement des couleurs au Real, pourrait éventuellement faire l’affaire. Contre l’Irak, il fera son grand retour en sélection depuis le Mondial 2010 et devrait être aligné aux côtés du jeune Oscar, qui a tout pour devenir le futur grand 10 du Brésil.

Par Louis Génot, à Rio de Janeiro

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

*somagic* Niveau : CFA
Sur le papier l'équipe apparait monstrueuse.. après je ne la suis pas assez afin de savoir si le bresil joue en 4-3-3 avec un meneur ou avec 2 milieux offensifs et un 6...
Car d'après moi la vraie faiblesse pour l'équilibre de l'équipe c'est qu'à part Ramires(pas un vrai 6) je ne connais pas un autre milieu def' de stature internationale capable d'assurer l'équilibre de l'équipe.
nononoway Niveau : CFA
Kaka était pas mal au mondial 2010, après tout, il ne s'agit d'être en forme que pendant 7 matchs maximum.
IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
J'allais écrire la même chose, il manque un vrai 6 au brésil, cette équipe est composée d'artistes mais ça ne suffit pas. Parce que m^me les lateraux sont des attaquants dans ce pays.
Regardez l'Espagne, avant qu'ils ne gagnent tout, ils avaient le meme problème, pas de 6 au top, et après, ils ont Marcos Senna pour stabilisé le tout, mettrent les coups, se battre sur le terrain, demandez ça à Neymar ou Oscar, ils doivent faire 60kg.
Et ce n'est pas Lucas Leiva qui va pouvoir tenir ce rôle au niveau international...
Est-ce que Caseimiro ou Fernando ne pourront pas tenir ce rôle?
En tout cas, ça manque d'hommes, de tauliers...
@somagic
Sandro, Lucas Leiva, Romulo ?
lucas leiva est claqué, romulo s'est fait les croisés donc deja sa aide pas

mais la question n'est pas de savoir quel 6, mais de savoir si menezes veut jouer avec un 6.
felipe melo sinon... il revient bien au galatasaray
*somagic* Niveau : CFA
@ Kigur
Leiva j'ai vu quelques matchs avec Liverpool et oui c'est un bon joueur mais pas un monstre comme peut l'etre un De rossi avec l'Italie..
Aprés tu as raison, au delà des joueurs, j'ai du mal à imaginer la construction de son milieu de terrain avec la masse de milieu créatifs qu'ils ont !
Ma fois Kaka et Ronaldinho eux dans les grands matchs ils se chieraient pas dessus comme les puceaux de 20 ans (bien que rempli de talent)
tu leur mets Felipe Melo, un mec à la Gilberto Silva, Julio César dans les cages, Dani Alves- David Luiz-Thiago Silva-Marcelo devant et c'est bon
en 9, Damiao, Fred, Hulk...
Mais faut qu'il se crée un noyau inamovible jusqu'à 2014 quoi qu'il arrive avec des joueurs d'expérience, quelques jeunes...
forza-OM je te suis à 100%
Pour ma part, je verrais bien Fernando (FC Porto) et Ramires (Chelsea) dans l’entre jeu pour apporter un peu plus d'équilibre, dans un 4-3-3 où Oscar jouerait en 10. Pour les attaquants, Neymar, Lucas et Hulk permuteraient sur le front de l'attaque. S'il y a bien un joueur qui est sous-côté, c'est bien Fernando.
Menezes n'a jamais fait appel au joueur de Porto, Fernando. Choix incompréhensible tellement ce secteur manque actuellement de joueur talentueux. Pour le voir jouer régulièrement, le "poulpe" pourrait amener de la stabilité, car outre ses capacités à gratter un maximum de ballons, il progresse au niveau de sa relance, souvent le déclencheur de contre attaques rapides.

En plus avec cette pression de plus en plus terrible,le projet Menezes devient de plus en plus flou.
Vous parlez d'un vrai 6 au brésil, mais il y en a un qui évolue au top top niveau, simplement il n'est même pas sélectionné: Luis Gustavo...
Gentil Ghana Niveau : DHR
Comme quoi, le classement fifa c'est de la daube... il n'intéresse personne à part les commentateurs de tf1
doncarnol Niveau : CFA2
Je crois que si il base son équipe sur des joueurs qui ne sont jamais venu jouer en Europe, il n'y arrivera jamais, car même si le championnat carioca n'est pas mauvais, le niveau n'y est quand même pas aussi élevé qu'en champions league !
Et puis ils apprennent une autre rigueur...
C'est magnifique cette manière de garder une âme d'enfant quand tu joues au foot, et de jouer pour le beau jeu...mais pour gagner une coupe du monde il faut de l'expérience et du mental ! Et ça c'est pas au Brésil qu'ils vont l’acquérir !
A chaque joueur doué techniquement on crie au nouveau Pelé...puis ils arrivent en europe et là ça passe ou ça casse...
Et ceux qui on le mieux réussi n'était pas encore des stars avant de venir...
Donc pour moi le Neymar, ça serait un miracle qu'il réussisse en Europe...on l'a trop vu il a trop parlé.
C'est comme Robinho, bon joueur mais pas des joueurs décisifs, du plaisir pour les yeux, mais pas pour gonfler ton palmarès !
En 94 ils ont gagné à un Romario et un Bébeto près avec une équipe de bûcheron à la limite du Catenaccio!
Honnêtement, le classement FIFA....tout le monde s'en fout* ! La seule chose qui compte aux yeux des brésiliens est le niveau affiché par leurs stars. Et si défensivement c'est pas trop ça, offensivement ça progresse ! Moi j'ai adoré les voir jouer aux JO, ça jouait vite, ils couraient comme des petits fous, ils tentaient des gestes techniques aussi inutiles que marrants...bref, je pense qu'ils se prendront une tarte au mondial quand ils tomberont sur une équipe rigoureuse comme l'Allemagne mais en attendant ils font rêver !
Il n'a pas d'autre choix que de céder un peu sur l'expérience des joueurs. En effet, un Kaka, même dans une forme moyenne, ne peut qu'apporter un plus à cette équipe.
Après pour le milieu défensif, si toutefois il choisit de jouer avec un milieu def de formation, je ne comprends pas non plus le boycott de Fernando. Peut être qu'il n'est pas assez "joueur" (par la, j'entends un dribbleur)pour un brésilien mais c'est LE pilier de Porto.
sparthorus Niveau : DHR
Malgré le fait que j'ai peu suivi le Brésil, il me semble qu'ils sont atteints du syndrome "on doit faire le show". Avec toute cette histoire de futbol-arte ou de "joga bonito", on en oublierait presque que le football c'est avant de l'efficacité et pas seulement des paillettes. Quoi qu'il en soit pour stabiliser cette équipe, il faut Ramires et surtout Fernando! Me*rde! Ceux qui le connaissent, le suivent et l'observent, ce mec est une brute au milieu du terrain. Il stabilise une équipe à lui tout seul et les tripeiros sont là pour le dire. Je plussoie: Fernando est le mec le plus sous-estimé au monde...
Mais c'est quoi ces journalistes à deux balles!!!
Le brésil est 14è, car il est d'ores et déjà qualifié en tant que pays organisateur, et que les matchs amicaux valent moins...

Dehors!!!
On peut dire la phrase "classique" " le classement fifa on s'en fout" mais dans la réalité c'est plutôt important parce que ça joue sur les groupes de qualif et lors des compèt, alors même si le brésil lui s'en fout parce qu'il est tête de série en 2014 ça peut être emmerdant et crée de beau groupe de la mort quand d'autre se retrouve dans des groupes moyens (cf euro 2012 et les groupes de l'allemagne et l'espagne VS ceux de la france et de la grèce)
et la vraie question c'est pourquoi fernando n'est jamais appelé? Les portugais ferait mieux de le naturaliser!(il n'a joué qu'en -20)Parce que romulo et sandro c'est pas super...
Casemiro ce serait pas mieux parce qu'il aurait le problème de romulo (pas assez rompu au foot européen et manque d’expérience)

Fernando est surement le brésilien le plus sous estimé d'europe quand on voit comment il a encore éteint le milieu parisien...

Tant que ce poste ne sera pas pour un vrai "aboyeur" les artistes de devant ne pourront s'exprimer!!

D'ailleurs le Brésil a toujours gagner avec des mecs qui bossent au milieu!
Le seul et unique classement valable, c'est celui basé sur le système ELO (une page Wiki existe).
Et là, comme par hasard, derrière l'Espagne 1ère, on trouve ... le Brésil...
Bon dans ce classement, la France est 14ème... On peut pas tout avoir :-)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 29