1. //
  2. //
  3. // AS Roma-Inter

Mais qu’est-ce qui cloche avec Kondogbia ?

Après une première saison décevante avec l’Inter, Geoffrey Kondogbia n’a pas entamé l’exercice actuel avec plus de réussite. Entre boulettes fatales et coups de gueule de l’entraîneur, le Français est dans un joli tunnel.

Modififié
812 14
Inter-Bologne, dimanche dernier. Geoffrey Kondogbia rate un dribble au niveau du rond central, le milieu de terrain bolonais Simone Verdi s’empare du ballon et le transmet à Mattia Destro, qui ouvre le score. C’est la 13e minute, l’Inter est menée 0-1 à San Siro et Frank de Boer prend ses responsabilités en remplaçant le Français quinze minutes plus tard, au profit du jeune Assane Gnoukouri. Dans un sentiment mêlant la colère, la frustration, l’humiliation et la déception, Kondogbia trace vers les vestiaires sans détourner le regard.

Au sortir du match terminé avec un but partout, les journalistes reçoivent un double discours. D’abord celui d'Andrea Ranocchia qui, après avoir réalisé une étonnante bonne prestation, se permet de défendre son copain : « Il a de grandes qualités, je l’aime bien. Si vous le touchez, je vous tue !  » Ensuite, c’est au tour de l’entraîneur de s’exprimer sur le sujet, en conférence de presse : «  Quand un joueur ne veut pas comprendre, il ne peut pas rester sur le terrain. Nous avons discuté ce matin et je lui ai dit qu’il devait jouer simple. Mais il ne veut pas écouter. Quand tu es dos au jeu, tu dois jouer simple. Il répète souvent les mêmes erreurs. » Le discours de Ranocchia, ne connaissant que trop bien la sévérité du public nerazzurro et de la presse italienne, est tout ce qu’il y a de plus légitime, mais, comme le souligne De Boer, les erreurs de Kondogbia sont trop répétitives pour être passées sous silence.

Victime de son succès


Un peu comme dans la saga Star Wars, Kondogbia est, à son arrivée, censé être l’élu, celui qui rétablira la force à l’Inter, qui se noie depuis cinq ans. Pour preuve, il est acheté pour 35 millions d’euros à Monaco, après un coude-à-coude avec l'AC Milan, et doit donc représenter le renouveau du club sous l’ère asiatique. Toute l’Italie est alors curieuse de voir de quoi il est capable vu son prix incroyable qui rejoint presque les 36 millions déboursés pour Crespo en 2002. Les tifosi du stade Giuseppe Meazza frétillent d’impatience, mais les parties ne se passent pas vraiment comme prévu : le joueur déçoit la plupart du temps, est écarté par Mancini à plusieurs reprise et il se fait même expulser dans le match retour contre la Fiorentina (défaite 2-1), un concurrent direct à la troisième place.

Évidemment, la presse ne manque pas de le fusiller dès que c’est possible et affirme que le club milanais s’est littéralement planté sur ce coup. Mais Mancini croit encore en lui et déclare même que « Platini et Zidane aussi avaient eu un moment d’adaptation à leur arrivée en Italie.  » La comparaison est forte mais assumée. Dommage, le numéro 7 de l’Inter n’a vraisemblablement rien à voir avec ses compatriotes, devenus des légendes du football. Certes, les supporters interisti sont loin d’être les plus patients et tolérants d’Italie, sifflant quiconque au premier faux pas, ce qui impose une pression à l’équipe entière. Cependant, ils ont accordé le bénéfice du doute à Kondogbia, le laissant tranquille presque toute la saison, en se disant peut-être que ça irait mieux l’année suivante. De plus, les dernières semaines laissaient apercevoir de réels progrès du joueur. À l’instar de son passage sur le Rocher, son deuxième essai près de la Madonnina doit être le bon !

Encore raté...


Avec l’arrivée de Frank de Boer sur le banc et des éléments de qualité dans l’effectif, Kondogbia est dans de bonnes conditions pour enfin amortir le montant du chèque qui l’a amené à Milan. La tactique en 4-2-3-1 ne change pas et il a, cette fois, l’occasion de travailler avec l’expérimenté Éver Banega au milieu de terrain. En revanche, histoire d’instaurer une petite concurrence bénéfique, João Mario débarque contre 45 millions d’euros. Du coup, la valeur du Français n’est plus un argument valable pour le titulariser, seules compteront ses prestations lors des matchs.

Le problème est que la situation ne s’améliore toujours pas de son côté. Ses passes sont souvent de mauvaise qualité ; il tente trop fréquemment, et à tort, de s’avancer vers la défense adverse en dribblant ; paradoxalement, son mètre quatre-vingt-huit ne lui permet pas de prendre des ballons de la tête ; et il contribue fortement à ralentir le jeu de De Boer qui se veut pourtant rapide et incisif. Les seuls points positifs à retenir de lui sont sa faculté à récupérer des balles et sa technique qui lui permet de sortir, parfois avec de la chance, d’impasses dans le camp adverse, soit trop peu pour prétendre à une place de titulaire à l’Inter. Les supporters n’ont plus qu’à espérer une prise de conscience de Kondogbia, qui est en train de se faire reléguer au rang de troisième choix pour le milieu nerazzurro, derrière un joueur sortant de l’équipe de jeunes. Ça fait très mal.

Par Giuliano Depasquale
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

comment c'est loin Niveau : DHR
Le problème, c'est qu'après une bonne saison il change de club et de championnat.
Il manque de stabilité puis il atterrit en Série A surement le grand championnat européen qui demande plus d'effort d'adaptation du fait de sa spécificité tactique.

Il me fait vraiment penser à Pogba la finesse technique en moins et si en plus il n'écoute pas les conseils il va galérer.

Son prix dingue ne l'aide pas non plus mais pour sa deuxième saison, il doit être en capacité de le digérer.

J'espère qu'il va revenir même si j'ai peur de le voir partir dans un club moyen de première league l'année prochaine..
Quel gachis.. tellement il était fort à Seville et à Monaco... Il faut dire qu'il a craqué en signant dans cet Inter en chantier permanent.. Mais bon, il n'a que 23ans...

Sinon 45M pour Joao Mario, il y a que moi que ca choque ?!
Il a le temps de progresser au niveau tactique/expérience et devenir plus régulier dans ses performances. Le potentiel est là, puissance avec bonne technique et bon jeu long. Comme je l'ai dit il me fait penser un peu à yaya touré et j'espère le voir rayonner dans quelque temps tant en club qu'en sélection.

Perso je kifferai un milieu à 3 brozovic à droite, melo au centre et kondogbia à gauche *-* ça serait bien équilibré mais peu de chance de voir ça



Au bout d'un an en italie c'est tout de même fou qu'il fasse encore ce genre d'erreurs, surtout si le coach lui en a déja parlé.

On peut mettre ça sur l'instabilité de l'année dernière, mais quand on voit la progression de Lemina qui a pourtant été blessé une très grande partie de la saison passée, on peut avoir des regrets pour kondogbia.

Le fait de l'avoir sortie de la sorte va peut être créer un déclic... ou un départ...
ChemsEtChardon Niveau : Loisir
Le classique de tous ces pseudos futur prodiges qui prennent la grosse tête et partent à l'étranger après seulement une bonne saison en ligue 1.

Kondogbia, Imbula, Mangala ...

Le risque est que ça finisse en mauvaise blague, genre M'Vila...
Romansochaux Niveau : National
Surcôté depuis le début, ce n'est pas étonnant qu'il n'y arrive pas, il n'a fait que quelques bons matches à Séville où il n'était même pas titulaire indiscutable et à Monaco juste une bonne demi-saison en deux ans.
C'est tout bonnement un problème de niveau.
Romansochaux Niveau : National
Message posté par ChemsEtChardon
Le classique de tous ces pseudos futur prodiges qui prennent la grosse tête et partent à l'étranger après seulement une bonne saison en ligue 1.

Kondogbia, Imbula, Mangala ...

Le risque est que ça finisse en mauvaise blague, genre M'Vila...


Mangala n'a jamais joué en ligue 1.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
C'est sur que s'il n'écoute pas son coach, ça risque de pas le faire. Donc soit il comprend vite qu'une bonne carrière passe par l'écoute et le respect des consignes et il reprend le chemin de sa progression.
Soit dans 5 ans après avoir été balloté de club en club il n'aura plus qu'à espérer être rattrapé in extremis avant un transfert au Qatar ou en Chine par Nice qui en fera ce qu'il aurait toujours dû être, avec les regrets qu'il laissera à tout le monde.
Message posté par halfcab
Quel gachis.. tellement il était fort à Seville et à Monaco... Il faut dire qu'il a craqué en signant dans cet Inter en chantier permanent.. Mais bon, il n'a que 23ans...

Sinon 45M pour Joao Mario, il y a que moi que ca choque ?!


Renato Sanches a 35M dans le beau et grand Bayern tout propre, ça te choque pas plus ?

Pour l'instant lui en tout cas n'as pas eu besoin de temps d'adaptation et il s'est tout de suite rendu indispensable. Quand tu recrute le meilleur joueur du championnat portugais et un titulaire du champion d'Europe, forcément le prix augmente vite et vu le marché actuel.
La plupart des intériste ont été très indulgent avec lui lors de la 1er saison, même le public. D'ailleurs quand il est sorti dimanche face a Bologna, y a même eu des applaudissement nourrie du public..
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par alejer
Il a le temps de progresser au niveau tactique/expérience et devenir plus régulier dans ses performances. Le potentiel est là, puissance avec bonne technique et bon jeu long. Comme je l'ai dit il me fait penser un peu à yaya touré et j'espère le voir rayonner dans quelque temps tant en club qu'en sélection.

Perso je kifferai un milieu à 3 brozovic à droite, melo au centre et kondogbia à gauche *-* ça serait bien équilibré mais peu de chance de voir ça


Vu son niveau catastrophique cette saison, quand il a été aligné en EL, Melo n'a absolument rien à foutre sur le terrain, sa place serait plutôt en tribunes...
Et un milieu intériste sans Banega titulaire, sérieusement ???
C'est le moment pour man united de proposer son transfert pour 20 M€ et reformer le duo des deux monstres français qui a déjà marché sur le monde.

Ca a l'air d'un délire comme cela mais donner leur un an ensemble à manchester et on en reparle.
Message posté par Galtieri
Renato Sanches a 35M dans le beau et grand Bayern tout propre, ça te choque pas plus ?

Pour l'instant lui en tout cas n'as pas eu besoin de temps d'adaptation et il s'est tout de suite rendu indispensable. Quand tu recrute le meilleur joueur du championnat portugais et un titulaire du champion d'Europe, forcément le prix augmente vite et vu le marché actuel.


Bah ils ont pas le même age, et à l'euro Joao Mario etait quelconque...

Renato Sanches il aura marqué l'euro, buteur, 2 fois homme du match et meilleur jeune du tournoi... A choisir entre les deux, je prend Renato Sanches, pour 10M de moins en plus!
Message posté par Alain Proviste
Vu son niveau catastrophique cette saison, quand il a été aligné en EL, Melo n'a absolument rien à foutre sur le terrain, sa place serait plutôt en tribunes...
Et un milieu intériste sans Banega titulaire, sérieusement ???


J'aime beaucoup banega, lui ou brozovic en milieu créateur c'est le top du top. Je pense qu'un milieu de ce style suffit sinon c'est moins équilibré (en restant dans l'optique du 4-3-3). Mais sans doute brozovic partira au mercato. Avec l'arrivée de Joao Mario ça fait beaucoup pour le rôle.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
812 14