1. //
  2. // 9e journée
  3. // Réflexions autour de l'arbitrage

Mais qu'est-ce que c'est que ces règles ?

Un penalty raté pour Ryad Boudebouz, un match arrêté à cause de la pluie à rejouer dans son intégralité, une faute litigieuse sur Zlatan Ibrahimović : ce week-end de Ligue 1 a mis les nerfs des joueurs et des supporters à rude épreuve. Pourtant, les lois du jeu sont intraitables. Dura lex, sed lex.

Modififié
932 81

Le penalty de Ryad Boudebouz

Que s'est-il passé ?

Ce vendredi, alors que le LOSC de Sofiane Boufal mène tranquillement contre un Montpellier au plus bas (2-0), Corchia pousse Cornette dans sa surface de réparation. Sans hésiter, Saïd Enjimi désigne le point de penalty. Confiant, puisqu'il n'a jamais loupé un coup de pied de réparation en Ligue 1, Ryad Boudebouz se saisit du ballon et s'élance. Dommage pour lui, c'est Mike Maignan qui est dans les cages. Et le jeune gardien n'a alors concédé aucun penalty. Marabouté, Boudebouz envoie une minasse sur le poteau. Le cuir lui revient dans les pieds, et le Montpelliérain marque. Mais son but est annulé puisqu'aucun joueur n'a retouché le ballon avant lui.

Qu'en disent les lois du jeu ?

Pour savoir si M. Enjimi a eu raison de refuser ce but à l'ex-monsieur 100%, il faut ouvrir le précieux grimoire des lois du jeu et lire la loi 14, qui traite de la question des coups de pied de réparation (c'est comme ça qu'on appelle les penaltys entre arbitres). Dans l'alinéa 3, ayant trait à l'exécution d'un penalty, la règle est on ne peut plus claire : « Le tireur de coup de pied de réparation botte le ballon en direction du but ; il ne doit pas jouer le ballon une seconde fois avant que celui-ci n'ait été touché par un autre joueur, même si le ballon touche la transversale ou un poteau ; le ballon est en jeu dès qu'il est botté et a bougé en direction du but adverse. » La raison, elle, est toute simple : un joueur ne peut pas toucher deux fois le ballon sur un coup de pied arrêté. Or, le poteau est considéré comme un élément neutre.

L'avis d'Éric Castellani, ex-président du Syndicat des arbitres du football d'élite

« L'arbitre a sifflé un coup franc indirect parce que le joueur qui a tiré ne peut pas retoucher le ballon avant qu'un autre joueur l'ait fait. C'est pareil pour tous les coups de pied arrêtés. Je ne peux pas vraiment vous donner la logique qui a motivé l'International Board à établir cette règle, mais il y a au moins un souci d'unité qui a été respecté. Par exemple, si un six-mètres revient sur un gardien à cause d'un vent violent et que le gardien retouche le ballon, il y aura également faute. Après c'est vrai que dans le cas du penalty, on pénalise plus l'équipe qui tire le penalty que celle qui fait faute dans un premier temps. »

Le match Nice-Nantes

Que s'est-il passé ?

L'arrêt du match entre Nice et Nantes n'est évidemment pas la conséquence la plus dramatique des intempéries qui ont secoué le Sud-Est de la France ce week-end. Néanmoins, sur le plan sportif, ce report du match de la 9e journée interroge. En effet, la rencontre interrompue définitivement juste après la mi-temps, devra être rejouée, mais dans son intégralité et avec un tableau d'affichage remis à zéro. Une décision qui affecte peu Nice et Nantes, à 2 buts partout avant la décision de l'arbitre, mais qui, dans le cas d'un autre score, aurait pu porter préjudice à l'équipe menant au score. Imaginez donc que Nice ait mené 3-0, avant d'apprendre que l'interruption et le report du match remettait les compteurs à zéro ? Au final, pas de dommages, si ce n'est un désordre supplémentaire dans le calendrier. Mais la règle mérite sans aucun doute d'être discutée. Double buteur pour rien, Valère Germain ne dira pas le contraire.

Qu'en disent les lois du jeu ?

Si Valère Germain veut comprendre pourquoi son premier doublé en Ligue 1 a finalement compté pour du beurre, il doit aller lire l'article 546 du règlement de la Ligue de football professionnel qui traite des « conditions de report d'un match remis ou arrêté pour intempéries » . Encore une fois, la règle ne laisse que très peu de place au doute. « Si l'arrêt définitif d'une rencontre a lieu après la mi-temps, celle-ci est rejouée à une date que fixe la Commission des compétitions (les conditions de frais de déplacement de l'équipe visiteuse et des officiels font l'objet d'une décision de la Ligue de football professionnel). »

L'avis d'Éric Castellani

« Je pense qu'il a bien fait d'arrêter le match, d'autant plus que les deux équipes étaient sur un pied d'égalité. Mais même, imaginons qu'il y a 6 à 0, qu'il n'arrête pas le match et qu'il y a un mort, on l'accusera de ne pas avoir arrêté le match. Tout est question de bon sens : si le terrain présente quelques irrégularités, mais que les deux équipes sont sur un pied d'égalité, on pourrait se poser la question. Mais là, la question ne se posait même pas. En revanche, moi, ça me semblerait plus logique de reprendre le match là où on l'a laissé, avec le score tel qu'il est. Comme au tennis, en fait. »

La faute de Mandanda sur Zlatan

Que s'est-il passé ?

Certes, le débat n'aurait pas lieu d'être si Michy Batshuayi n'avait pas eu la superbe idée d'adresser cette passe en retrait digne d'une DH pour éviter une touche anodine. Il n'empêche que grâce au Belge et sa déconnexion cérébrale momentanée, une question est désormais mise en lumière : faut-il siffler penalty lorsqu'un attaquant, pour lequel le ballon semblait perdu, subit un contact ? En effet, sur les images, il semble bien que le cuir a dépassé le Suédois lorsque Mandanda vient le percuter. Certes, le pied du portier marseillais est lancé en avant, le choc évident. Mais doit-on sanctionner l'OM et siffler penalty, alors même que l'action de but semblait anéantie précédemment ? Une question qui fait également écho à cette situation connue de tous, où un attaquant qui a poussé son ballon trop loin se fait attraper les jambes par un gardien. Et sur laquelle les supporters marseillais peuvent attendre des explications.

Qu'en disent les lois du jeu ?

Les penaltys, ou coups de pied de réparation, qui font partie des coups de sifflet les plus compliqués à donner pour les arbitres, sont régis par la loi 12 des lois du jeux approuvés par la Direction technique de l'arbitrage. Pourtant, la règle ne laisse a priori que peu de place au doute. « Un coup de pied de réparation (penalty) est accordé quand l'une de ces dix fautes est commise par un joueur dans sa propre surface de réparation, quel que soit l'endroit où se trouve le ballon à ce moment-là, pourvu qu'il soit en jeu. » La liste des fautes en question, la voici : « Donner ou essayer de donner un coup de pied à l'adversaire, faire ou essayer de faire un croche-pied à l'adversaire, sauter sur un adversaire, charger un adversaire, frapper ou essayer de frapper un adversaire, bousculer un adversaire, tacler un adversaire, tenir un adversaire, cracher sur un adversaire, toucher délibérément le ballon de la main (excepté le gardien de but dans sa propre surface de réparation). »

L'avis d'Éric Castellani

« Sur cette action, l'arbitre a été gentil, il aurait même pu mettre un rouge. C'est violent, le gardien vient en pleine course... Pour moi, c'est un jaune orangé, voilà. Le ballon sur cette action importe peu, qu'il soit à proximité de l'attaquant ou pas. Là où c'est difficile avec cette règle, c'est de savoir si c'est l'attaquant qui vient percuter le gardien ou l'inverse. Là, Zlatan joue l'action sans voir le gardien, il ne joue pas la faute. C'est complètement différent de ce que font souvent des attaquants comme Lacazette qui, une fois le ballon perdu, viennent volontairement mettre les pieds dans les mains du gardien. Ce sont ces situations-là les plus difficiles. À part ça, la règle est simple : si je suis dans mon camp avec le ballon, mais que mon attaquant prend un coup de poing dans la surface adverse, il doit y avoir penalty. »

Par Gabriel Cnudde et Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nico_roma Niveau : DHR
Ah j aime la ptite pique a Laplongette
Note : 19
Ouais, donc en gros, il suffit d'apprendre les règles pour comprendre ce qu'il se passe sur un terrain. Certains journalistes sportifs devraient y penser, ça leur éviterait de dire / écrire n'importe quoi.
Note : 9
Merci encore une fois pour cet article qui permet d'apprendre les règles à tout le monde. Qui sait, un jour peut-être supporters, consultants et présidents connaitront tous les règles et râleront moins après l'arbitre ? On peut toujours rêver...
gabifesse Niveau : DHR
Merci pour l'article, c'est toujours bien de rappeler les règles précises.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par AlexMinot
Ouais, donc en gros, il suffit d'apprendre les règles pour comprendre ce qu'il se passe sur un terrain. Certains journalistes sportifs devraient y penser, ça leur éviterait de dire / écrire n'importe quoi.

Faudrait déjà qu'ils sachent lire... C'est pas gagné d'avance pour certains.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Article inutile me concernant,je connaissais ces règles.Qu'une personne qui commence juste à regarder ce sport les ignore,je peux comprendre...mais que Boudebouz ne connaisse pas cette loi,c'est grave.Il mérite de jouer à l'échelon inférieur rien que pour ça.Si j'étais entraîneur,je le prendrai très mal et le mettrai en CFA pour une rencontre (non sans l'avoir au préalable ligoté dans le vestiaire et demandé aux autres joueurs de lui...nan j'déconne).

Mandanda fait également faute,mais je n'arrive toujours pas à me remettre du geste de Batshuayi.Waw ! Est-ce que ça peut être mis sur le compte des ballons modernes ultra-légers ? Parce que ça fait à peu près quinze ans que les gardiens de but ne captent plus un ballon en une seule fois,effet ballon de plage oblige.
S'il suffisait de rappeler les règles, il n'y aurait pas de débat sur l'arbitrage.

Et sinon pour les mains involontaires/volontaires/qui annulent une action etc , il peut faire un autre devis l'expert ?
gronaldothe best Niveau : DHR
Rien sur la main du marseillais hier?! étonnant!
Du Racing et des Ailes Niveau : DHR
La moralité c'est que:
- on ne connaît quand même pas bien les règles ("on" désignant le grand public comme bien des acteurs de ce sport)
- que les arbitres français, pourtant si décriés d'habitude, on semble-t-il pris les bonnes décisions. Si on râle quand c'est mauvais, rendons leur hommage quand c'est bon.
HAHAHAHAHAHA JE JOUIS ! Merci mille fois merci !
Pour ceux qui comprennent pas mon excitation je vous invite a regarder les derniers comms sur le CR du classico d'hier soir
Note : 1
"Là, Zlatan joue l'action sans voir le gardien, il ne joue pas la faute. C'est complètement différent de ce que font souvent des attaquants comme Lacazette qui, une fois le ballon perdu, viennent volontairement mettre les pieds dans les mains du gardien. Ce sont ces situations-là les plus difficiles."

Lacazette, N'Tep et les autres, ils seraient bon d'arrêter de gruger les arbitres et les portiers adversaires. Respectez le jeu...
Le coup du peno sur le poteau, c'est juste la base... Je me souviens de mon coach en poussins qui nous avait expliqué ça très clairement. Avec les années, alors que tout le monde contestait ce truc autour de moi, je me demandais même si ce bon vieil éducateur de quartier était pas sénile.

Ben non, c'est juste la plupart des gens qui ne connaissent pas les règles...
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Tres bon article
mauriston Niveau : CFA2
Perso c'est surtout la main de Rolando qui me pose problème. Le type est en déséquilibre, le ballon frappe sa main au dessus de sa tête, l'arbitre estime que c'est une main volontaire. Ok, question d'interprétation, super. Précisons qu'il s'agit d'une passe en retrait, à l'opposé des buts hein, dans le doute...

Au delà du sentiment de se faire légèrement enfiler, le plus pénible c'est les commentaires des observateurs (dugarry...) qui nous expliquent, catégoriques, qu'il s'agit d'une excellente décision. Le penalty ne fait aucun doute, point.

Sur la main de Marquinhos l'an dernier ces mêmes observateurs affirmaient alors tout aussi catégoriquement que la main étant involontaire il n'y avait pas penalty. Ok, le ballon partait droit dans les filet vides, mais il n'a pas eu le temps de l'enlever vous comprenez. Exactement la même réaction pour une main dans la surface contre je ne sais plus qui, où le défenseur se baladait les bras au dessus de la tête, involontaire, pas faute, excellent arbitrage. Et arrêtez de vous plaindre bande de loosers de toute manière c'est la faute à Bielsa qui fatigue ses joueurs, puis vous manquez de réalisme, mes couilles sur la commode tout ça...

Question d'interprétation donc, mais un peu de mesure dans le 2 poids 2 mesures, ça ne fait de mal. Merci
J'avais posté le reglemen precis concernant les mains dans la surface il y a quelques semaine, il n'y est pas question de volontaire ou non mais bien de bras decolle du corps, l'intention n'est pas jugée pour les mains dans la surface , ce sont les actes donc si tu prends une praline dans la main et que celle ci est decolle du corps il y a penalti meme si tu etais en train de les remettre dans ton dos.
Message posté par Grow
J'avais posté le reglemen precis concernant les mains dans la surface il y a quelques semaine, il n'y est pas question de volontaire ou non mais bien de bras decolle du corps, l'intention n'est pas jugée pour les mains dans la surface , ce sont les actes donc si tu prends une praline dans la main et que celle ci est decolle du corps il y a penalti meme si tu etais en train de les remettre dans ton dos.


N'importe quoi. Lis cet article de SoFoot qui explique bien la règle. Une main n'est sanctionnée que si elle est volontaire.

http://www.sofoot.com/jeux-de-mains-jeu … 08163.html
mauriston Niveau : CFA2
Tu parles des règles de la faute de main contre Marseille ou bien de la règle qui doit prévaloir pour tous ? Parce que quitte à être tatillon :

http://fr.fifa.com/mm/document/afdevelo … _47380.pdf

Règles de la fifa donc, page 16, tu pourras lire, en gras :

"Toucher le ballon de la main implique un geste délibéré de la part du joueur pour toucher le ballon de la main ou du bras"

Délibéré, volontaire, question d'interprétation sans doute.

Et quitte à être encore plus tatillon :

Loi 11 du foot, le hors jeu :

"
Il n'y a pas d'infraction de hors-jeu lorsque le joueur:


- se trouve à la même hauteur que l'avant-dernier adversaire (ou les deux derniers adversaires);
- se trouve derrière le ballon lors de la passe ou sur la même ligne ;
- reçoit le ballon d'un joueur de l'équipe adverse qui en avait le contrôle parfait. Ainsi, une passe faite par un joueur de l'équipe A qui dévie sur le gardien ou un défenseur de l'équipe B et qui arriverait à un joueur de l'équipe A en position de hors-jeu au moment où la passe est faite mènerait à un hors-jeu. En revanche si le gardien, balle à la main, rate son dégagement et envoie la balle sur le joueur hors-jeu, il n'y aura pas de faute.
- reçoit le ballon sur une remise en jeu du type sortie du terrain (corner, touche, coup de pied de but, balle à terre)
se trouve dans sa propre moitié de terrain de jeu ou sur la ligne médiane
"

le point qui nous intéresse au cas où tu ne l'aurais pas vu venir :

"reçoit le ballon d'un joueur de l'équipe adverse qui en avait le contrôle parfait."

En clair, Zlatan est hors jeu de 3m sur le premier penalty.

Un con de supporter marseillais qui a appris à lire.
Note : 5
Message posté par mauriston
Tu parles des règles de la faute de main contre Marseille ou bien de la règle qui doit prévaloir pour tous ? Parce que quitte à être tatillon :

http://fr.fifa.com/mm/document/afdevelo … _47380.pdf

Règles de la fifa donc, page 16, tu pourras lire, en gras :

"Toucher le ballon de la main implique un geste délibéré de la part du joueur pour toucher le ballon de la main ou du bras"

Délibéré, volontaire, question d'interprétation sans doute.

Et quitte à être encore plus tatillon :

Loi 11 du foot, le hors jeu :

"
Il n'y a pas d'infraction de hors-jeu lorsque le joueur:


- se trouve à la même hauteur que l'avant-dernier adversaire (ou les deux derniers adversaires);
- se trouve derrière le ballon lors de la passe ou sur la même ligne ;
- reçoit le ballon d'un joueur de l'équipe adverse qui en avait le contrôle parfait. Ainsi, une passe faite par un joueur de l'équipe A qui dévie sur le gardien ou un défenseur de l'équipe B et qui arriverait à un joueur de l'équipe A en position de hors-jeu au moment où la passe est faite mènerait à un hors-jeu. En revanche si le gardien, balle à la main, rate son dégagement et envoie la balle sur le joueur hors-jeu, il n'y aura pas de faute.
- reçoit le ballon sur une remise en jeu du type sortie du terrain (corner, touche, coup de pied de but, balle à terre)
se trouve dans sa propre moitié de terrain de jeu ou sur la ligne médiane
"

le point qui nous intéresse au cas où tu ne l'aurais pas vu venir :

"reçoit le ballon d'un joueur de l'équipe adverse qui en avait le contrôle parfait."

En clair, Zlatan est hors jeu de 3m sur le premier penalty.

Un con de supporter marseillais qui a appris à lire.


Bah du coup il n'y a pas hors-jeu non ? Apparemment t'as pas appris à si bien lire que ça.

Zlatan reçoit le ballon de Michy, qui en avait le contrôle. Ce n'est pas une passe d'un Parisien qui a été déviée. Donc pas de hors-jeu.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Note : 1
Oh ce troll sur Lacazette qui passe "finger in the nose"...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Arsenal, le schizophrène
932 81