1. //
  2. // 3e tour préliminaire
  3. // BATE Borisov/Videoton

Mais qu'est-ce que Bernard Casoni est venu faire en Hongrie ?

Bernard Casoni en Hongrie, ça peut sembler fou. Ou pas. Dans tous les cas, cette décision d'aller entraîner le Videoton FC pour l'ancien Marseillais est unique en son genre. Quels en sont les motifs ? Éléments de réponse plus ou moins sérieux.

5 6
Depuis juin dernier, Bernard Casoni a une fiche Wikipédia en hongrois. Life achievement unlocked. Libéré en février dernier par le Valenciennes FC après huit malheureux mois en Ligue 2, le natif de Valbonne s'est engagé avec le club de Székesfehérvár, Videoton FC. Un choix « exotique » qui en étonne plus d'un mais qui, après analyse de la carrière d'entraîneur de Casoni, n'apparaît pas si farfelu. Après tout, le vainqueur de la Ligue des champions 93 avec Marseille avait auparavant coaché deux clubs tunisiens (l'Étoile Sportive du Sahel en 2001-2002, puis le Club Africain en 2012) et fait un petit détour par Erevan entre 2004 et 2005 pour jouer les sélectionneurs de l'Arménie. Une chose est sûre : Caso n'est pas parti s'exiler en Hongrie pour la gastronomie locale. Encore moins pour le way of life magyar, classé 24e sur 28 pays européens en matière de « bon vivre » par Eurostat en juin 2015. Mais alors, qu'est-ce qu'est venu foutre Bernard Casoni au Videoton FC ?

  • Retrouver un club, tout simplement

    L'aventure avec le Valenciennes FC ayant tourné au vinaigre – licencié pour faute grave en février dernier, Casoni a saisi les prud'hommes en avril faute d'un accord à l'amiable trouvé avec le président Zdzdiech – l'ancien entraîneur de Bastia et de l'ETG voulait rebondir vite, très vite. De préférence hors de France, Caso ayant un peu fait le tour de la question. De son propre aveu, l'ancien défenseur n'a pas hésité une seule seconde à signer au Videoton FC. Honnêtement, peut-on le blâmer ? OK, rien qu'essayer de prononcer Székesfehérvár correctement est déjà une aventure en soi, mais Casoni a fait le choix d'aller entraîner une équipe championne d'OTB Bank Liga en titre, candidate à sa propre succession, plutôt que d'aller s'enterrer dans une équipe du ventre mou de la Ligue 2. Tout à son honneur.

  • Coquiner à « Buda »



    Székesfehérvár n'est située qu'à 65 kilomètres de Budapest. Et les vrais amateurs le savent : le principal attrait de la capitale hongroise ne se situe pas sur le pont Széchenyi mais bien quelques kilomètres plus loin, dans ses faubourgs, où l'industrie du porno européen bat son plein. À peine arrivé en Hongrie, Casoni sympathise avec Christoph Clark – entre gars du Sud-Est, on se comprend – et nombreuses sont les actrices qui défilent dans les travées du Stade Sóstói. Rocco Siffredi donnera même le coup d'envoi du match au sommet de cette OTP Bank Liga face à Debrecen. Avec son pied, oui.

  • Avoir du pouvoir et finir Ministre des Sports



    Être l'entraîneur du Videoton FC lors de la saison 2015-2016 signifie aussi être à la tête de l'équipe la plus puissante du football hongrois. Pas mal pour un club qui était déclaré proche de la banqueroute en 2007. Selon le Napi Gazdasag (équivalent magyar des Échos), le président du club, István Garancsi, faisait partie des vingt personnes les plus riches et influentes de Hongrie en 2014. Surtout, le Videoton FC peut compter sur un fan de poids : l'actuel Premier Ministre Viktor Orbán, que l'on peut apercevoir en tribunes présidentielles en compagnie de Sándor Csányi, propriétaire d'OTP Bank, le principal sponsor du championnat. Une telle passion qu'Orbán a doté son village natal de Felcsút d'un club, le Puskás Akadémia FC, pour alimenter le Videoton FC en jeunes pousses – dont Gaspar Orban, fils de, au club jusqu'en 2014. Forcément, les rumeurs de favoritisme planent. Caso s'en fout, il jurait le mois dernier à L'Équipe n'être venu « que pour le football » . Mais après un doublé coupe-championnat et une qualification inattendue en C1, il finit Ministre des Sports en Hongrie. Prends ça, Bernard Laporte !

    Jouer l'Europe



    Évidemment, lorsque l'on évolue dans le club le plus puissant du pays, on a plus de chances de jouer l'Europe. Chose qui n'est plus arrivée à Bernard Casoni depuis quinze ans et son passage éclair à la tête de l'OM lors de la saison 1999-2000. Le Videoton FC, lui, n'est pas un novice sur la scène européenne. Finaliste de la C3 en 1985, le club hongrois était parvenu à se hisser en poules de cette même compétition lors de la saison 2012-2013 – après avoir passé deux tours préliminaires, dont un face à La Gantoise – pour y terminer troisième devant le Sporting Portugal. Et cette année, le Videoton FC est toujours en lice pour une qualification en Ligue des champions face au BATE Borisov. Objectif d'ores et déjà accompli pour Casoni.

    Regarder des tas de VHS



    Et si, en réalité, Bernard Casoni s'était totalement fourvoyé ? Fan hardcore de VHS depuis qu'il a rencontré Jean-Pierre Papin à l'OM à la fin des années 80, Caso n'a jamais voulu passer au DVD ni au Blu-ray, comme mystérieusement attiré par la diabolique bande magnétique. De fait, lorsque le club de Székesfehérvár le contacte, le natif de Valbonne ne réfléchit pas et fonce en Hongrie, de grosses valises dégueulant de cassettes de chez René Château sous les bras. Mais dans la précipitation, l'ancien coach d'Auxerre a lu trop vite : pas de Videothon pour Nanard.


    Par Matthieu Rostac
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • snocxuatrom83 Niveau : Loisir
    En tout cas il a intérêt à se sortir les doigts en championnat parce que c'est pas terrible le début et ferencvaros perdent pas de temps eux
    L'article du gros blaireau qui a jamais mis les pieds à Budapest, ou alors l'ironie est foireuse...
    Un article bien à côté de la plaque sur la Hongrie, on reprend les vieux clichés avec "ironie"... nase d'avoir ça en une !
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Qu'est-ce que Bernard Casoni est venu faire en Hongrie ? Avant même de lire l'article,je savais que la principale (voire seule) raison était de retrouver un club,tout simplement.

    Il sait très bien que le marché est difficile pour sa corporation et qu'il n'est pas Guardiola, donc dès qu'il a une opportunité, il la saisit.

    D'ailleurs à titre personnel,j'aimerais qu'une personne qui connaît bien la Hongrie fasse un petit tour d'horizon sur ce qu'il faut savoir sur ce pays,ses spécificités...

    en effet,j'ai envie de m'y rendre un jour.
    Le pull de Jpp est totalement maléfique.
    Effectivement, l'aricle est bien vide et mauvais.

    Déja, j'aurais changé le titre : "Mais pourquoi Videoton a t_il choisi Casoni ?"

    On connait tous la fin , 3 matchs sans victoires et c'est encore la porte ...
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    La fiche de Troyes
    5 6