1. //
  2. // Bilan du premier tour

Mais pourquoi personne ne parle des gardiens de l'Euro ?

Ils étaient la coqueluche de la dernière Coupe du monde, les voilà relégués au rang d'anonymes dont les performances ne font plus vibrer personne. Les gardiens sont les grands oubliés du premier tour de cet Euro, la pauvreté offensive des matchs n'étant pas forcément due à leurs prestations.

Modififié
525 24
La fin de la phase de poules de la Coupe du monde 2014 nous avait laissés respirer un peu. 48 matchs, 136 buts, soit la moyenne historique de 2,83 buts par rencontre. Des gros scores en pagaille, des matchs à cinq, à six buts, une pointe à sept avec ce 5-2 pour la France contre la Suisse. Et pourtant, au moment de faire les bilans et de tirer les leçons de ce premier acte du Mondial, le monde entier semblait être tombé d'accord : les héros de ce début de Coupe du monde, c'étaient les gardiens de but. Des tops 10 des meilleurs gardiens du premier tour fleurissent un peu partout, tout comme les vidéos de leurs plus beaux arrêts. On adore la révélation Keylor Navas, le retour au top de Raïs M'Bolhi, les exploits de Guillermo Ochoa.


Deux ans plus tard, à l'Euro, la planète football assiste aussi terrifiée qu'endormie à un premier tour fait de matchs nuls en pagaille, de parties débloquées dans les dernières minutes, et de petites victoires sans folie. Les superstars, Zlatan, Cristiano et Lewandowski, ont mis les drapeaux en berne et marquent peu, voire pas du tout, et on leur trouve toutes les excuses du monde. L'état des pelouses, les saisons à rallonge qui leur ont coupé les jambes, ou la faiblesse de leurs coéquipiers qui ne les abreuveraient pas de bonnes passes comme ils en ont l'habitude en club. Mais cette fois-ci, personne pour mousser les gardiens et pour en faire des forteresses comme au Brésil. Et personne non plus pour crier au scandale pour mentionner cet oubli. Pourquoi ? Simplement parce que malgré les clean sheets enchaînés, les portiers n'ont pas toujours été très en vue depuis le 10 juin dernier.

Des stars, mais moins de paillettes


L'Euro avait pourtant de la bonne came dans la soute. Du Neuer, du Lloris, Buffon et Courtois dans le même groupe, les murailles de l'Est Akinfeev et Petr Čech, l'Espagne et ses problèmes de riche, avec sa doublette De Gea/Casillas. Sur le papier, certains ont répondu présent, comme le Cyborg allemand et ses 0 but encaissé, ou encore notre Hugo national et son unique défaillance sur penalty contre la Roumanie. Mais ces performances n'émerveillent apparemment personne, et le public avait l'air plus impressionné par les parades du gardien algérien en 2014, même s'il avait pris 5 buts dès la phase de poules. Neuer pourra se consoler en se disant que cette fois, il n'a plus l'effet de surprise dont il bénéficiait au Brésil. Car si les amateurs de football connaissaient déjà le bestiau avant la Coupe du monde 2014, le très grand public n'a découvert ses sorties démentielles et sa sérénité de machine qu'à cette occasion, une grande compétition étant toujours l'occasion pour la plèbe de se mettre à jour niveau joueurs à connaître.


En France, on n'attend plus d'un gars comme Neuer qu'il se révèle être une pièce essentielle de l'Allemagne ou qu'il se positionne comme un Ballon d'or potentiel, on attend de lui qu'il assume ce statut. Et mis à part quelques beaux coups de gant contre l'Ukraine, le grand Manu est à deux doigts de l'emploi fictif depuis le début de l'Euro. Un peu comme Lloris, tandis que leurs collègues stars du poste ont plus de mal. Joe Hart s'est troué face à Bale, De Gea a été triste à pleurer contre la Croatie, Buffon n'a pas eu grand-chose à faire, et la fiabilité de Courtois a été peu saluée en raison des résultats en demi-teinte de la Belgique.

Pas encore une pépinière de talents


Ce qu'il manque encore à cet Euro pour que les gardiens arrivent réellement sur le devant de la scène, c'est le côté pépinière de talents qu'avait la dernière Coupe du monde. Une compétition qui a agi comme un gigantesque coup de projecteur pour plusieurs d'entre eux, méconnus ou cantonnés à des petits clubs avant l'été 2014, et qui ont fini par crouler sous les propositions de grandes équipes. Pour l'instant, on a plus parlé des lunettes noires du gardien suisse Yann Sommer, du bas de survêt' moche du vétéran hongrois Gábor Király ou du passé de basketteur de l'Irlandais Darren Randolph que de leurs matchs. Et pour cause, aucun d'entre eux n'a encore sorti LE match référence, celui qui allait faire parler tout le monde.


Au Brésil, Memo Ochoa avait eu droit à ses 90 minutes en état de grâce face à la Seleção, quand Raïs M'Bolhi terminait sa phase de poules sur une performance gigantesque face aux Russes, avec des parades jusqu'à la fin du match qui allaient envoyer les siens en huitièmes de finale. Avec au dessert un nouveau match de titan à onze arrêts contre l'Allemagne, qui avait eu besoin de la prolongation pour le faire plier. Dans le même temps, l'Américain Tim Howard battait un record vieux de 1966 en s'envoyant un match à seize arrêts face à la Belgique. L'Euro 2016 n'a encore rien vécu de tel, même si la soirée à huit arrêts de l'Islandais Hannes Halldórsson contre Ronaldo et ses Portugais avait ravi les amateurs des histoires à la David contre Goliath. Les poules et le premier écrémage étant passés, les portiers vont enfin pouvoir passer la seconde et être plus sollicités. Reste à savoir s'ils sont prêts à être costauds sur le ring, ils ont en tout cas déjà enfilé leurs gants.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Claude le Gentil Niveau : CFA
Surtout, l'Euro démarre tout doucement et les gardiens n'ont pas vraiment l'occasion de se mettre en évidence.

Là où la coupe du monde permet des jeu "fou-fou" Sud-Am, notamment. Et donc, des prestations diverses et variées de gardiens.
C'est aussi et justement parce qu'il y a peu de jeu offensif que les gardiens ont peu l'occasion de briller. 2 arrêts suffisent parfois pour un clean sheet.
Sommer a "offert" la victoire à la Suisse contre l'Albanie en réalisant plusieurs arrêt décisifs. Il n'a pris qu'un malheureux but sur penalty. Si je devais choisir un grand en devenir, il serait sans aucun doute mon premier choix. Dommage qu'il fait que 1m83.
bévue_absolument_incroyable_de_jerzy_dudek Niveau : DHR
Je pense que le jeu très très défensif de beaucoup d'équipes ne favorisent pas la valorisation des gardiens. Il y a des forteresses dans la surface avec certaines équipes donc les occasions ce sont des tirs de loin avec une fois sur deux la balle dans les tribunes, ou alors des longs ballons dans la surface. Ces équipes se découvrent très peu donc la défense fait souvent son travail de rideau. En tout cas c'est l'impression que j'ai.
Le gardien d'Irlande du Nord a quand même fait un sacré match contre l'Allemagne avec au moins 5 parades décisives
Jusqu'ici on ne peut rien reprocher à Courtois, que du contraire.

Sans lui, face à l’Italie on en prend 2 ou 3 de plus et sans lui hier c'est déjà 1-0 après quelques minutes et 2-0 sur le coup francs de Mister Z.

Je n'ai pas vu tous les matchs mais de ceux que j'ai vu, c'est lui le meilleur....bon d'accord, je ne suis pas objectif, je suis belge :-)
Celui qui m'a le plus marqué c'est Halldorsson qui a quand même bien dégouté les Portugais.
L'importance d'un grand gardien va se faire sentir de plus en plus, heureusement que Lloris est pas dégueu.
Note : 2
De façon générale, et je vais être dur, le grand public n'en a strictement rien à faire ni des défenseurs ni des gardiens.

Ils n'ont pour lui qu'un rôle fonctionnel et sont bien souvent éloignés de tout mérite, de toute reconnaissance, quand ils font bien on ne le signale pas, quand ils font mal ce sont les plus nuls...

Le plus bel exemple pour le gardien: le penalty.
Quand une vedette le marque c'est normal, quand le gardien le sort.... c'est la "faute" du tireur.
Comme si le gardien n'avait pas le droit tout simplement d'être le meilleur sur ce duel que la vedette.

Et le manque de considération va si loin qu'il finit par réduire la qualité d'un gardien par des stats...quand un gardien fait des clean sheets dans une équipe ou il n'y a rien à faire il est "bon", quand il sort dix parades par matches, s'impose dans ses duels, mais prend des buts dans une équipe qui défend très mal, c'est une passoire, etc...

Les joueurs offensifs eux ne sont absolument pas logés à la même enseigne, l'attention du grand public est braquée sur eux, le moindre geste technique propulse n'importe quel joueur au rang de "phénomène".
Alors quand ils se mettent à tricoter et à marquer c'est terminé: LE meilleur du monde, LE meilleur de l'univers, LA pépite, LE génie....

Il n'y a qu'à voir les récompenses individuelles, des mecs qui ont été exceptionnels pendant 20 ans ne seront jamais reconnus face à des mecs qui marquent des buts ou tricotent sur un terrain.

Mes propos sont durs, mais étant passionné du jeu défensif et de ses acteurs, je ne peux que constater l'oubli du grand public pour ces postes nobles.

Il n'y a qu'à voir d'ailleurs la considération lamentable qu'on donne à ces rôles dans le circuit loisir/amateur: on y voit jamais de la passion ou alors si peu, trois quart des gens qui évoluent à ces postes le font par dépit de ne pouvoir jouer plus haut, car la haut "la gloire"...
Message posté par Zanka
De façon générale, et je vais être dur, le grand public n'en a strictement rien à faire ni des défenseurs ni des gardiens.

Ils n'ont pour lui qu'un rôle fonctionnel et sont bien souvent éloignés de tout mérite, de toute reconnaissance, quand ils font bien on ne le signale pas, quand ils font mal ce sont les plus nuls...

Le plus bel exemple pour le gardien: le penalty.
Quand une vedette le marque c'est normal, quand le gardien le sort.... c'est la "faute" du tireur.
Comme si le gardien n'avait pas le droit tout simplement d'être le meilleur sur ce duel que la vedette.

Et le manque de considération va si loin qu'il finit par réduire la qualité d'un gardien par des stats...quand un gardien fait des clean sheets dans une équipe ou il n'y a rien à faire il est "bon", quand il sort dix parades par matches, s'impose dans ses duels, mais prend des buts dans une équipe qui défend très mal, c'est une passoire, etc...

Les joueurs offensifs eux ne sont absolument pas logés à la même enseigne, l'attention du grand public est braquée sur eux, le moindre geste technique propulse n'importe quel joueur au rang de "phénomène".
Alors quand ils se mettent à tricoter et à marquer c'est terminé: LE meilleur du monde, LE meilleur de l'univers, LA pépite, LE génie....

Il n'y a qu'à voir les récompenses individuelles, des mecs qui ont été exceptionnels pendant 20 ans ne seront jamais reconnus face à des mecs qui marquent des buts ou tricotent sur un terrain.

Mes propos sont durs, mais étant passionné du jeu défensif et de ses acteurs, je ne peux que constater l'oubli du grand public pour ces postes nobles.

Il n'y a qu'à voir d'ailleurs la considération lamentable qu'on donne à ces rôles dans le circuit loisir/amateur: on y voit jamais de la passion ou alors si peu, trois quart des gens qui évoluent à ces postes le font par dépit de ne pouvoir jouer plus haut, car la haut "la gloire"...


C'est surtout que gardien de but est le poste le plus évalué/apprécié par les journalistes eu autres suiveurs qui ne se focalisent que sur le "produit fini" sans prendre du recul sur la performance. Un ballon qui passera à moins d'un mètre du gant et on dira "il aurait pu/du l'avoir" par exemple.

Regardez le gardien islandais, un des pires du tournoi pour moi, qui est régulièrement mis en valeur car il a effectué des arrêts miraculeux (chanceux??) contre le Portugal alors que le mec ne possède aucune technique de gardien. Son jeu de main est absolument infame (aucune prise de balle nette), sa lecture des trajectoires approximative, son jeu de jambes inexistant.
Le plus mal évalué (correction de ma première phrase).
Si la Belgique est en 1/8 c'est en très grande partie grâce à Courtois, qui à notamment été superbe hier contre la Suède.
Message posté par Zanka
De façon générale, et je vais être dur, le grand public n'en a strictement rien à faire ni des défenseurs ni des gardiens.

Ils n'ont pour lui qu'un rôle fonctionnel et sont bien souvent éloignés de tout mérite, de toute reconnaissance, quand ils font bien on ne le signale pas, quand ils font mal ce sont les plus nuls...

Le plus bel exemple pour le gardien: le penalty.
Quand une vedette le marque c'est normal, quand le gardien le sort.... c'est la "faute" du tireur.
Comme si le gardien n'avait pas le droit tout simplement d'être le meilleur sur ce duel que la vedette.

Et le manque de considération va si loin qu'il finit par réduire la qualité d'un gardien par des stats...quand un gardien fait des clean sheets dans une équipe ou il n'y a rien à faire il est "bon", quand il sort dix parades par matches, s'impose dans ses duels, mais prend des buts dans une équipe qui défend très mal, c'est une passoire, etc...

Les joueurs offensifs eux ne sont absolument pas logés à la même enseigne, l'attention du grand public est braquée sur eux, le moindre geste technique propulse n'importe quel joueur au rang de "phénomène".
Alors quand ils se mettent à tricoter et à marquer c'est terminé: LE meilleur du monde, LE meilleur de l'univers, LA pépite, LE génie....

Il n'y a qu'à voir les récompenses individuelles, des mecs qui ont été exceptionnels pendant 20 ans ne seront jamais reconnus face à des mecs qui marquent des buts ou tricotent sur un terrain.

Mes propos sont durs, mais étant passionné du jeu défensif et de ses acteurs, je ne peux que constater l'oubli du grand public pour ces postes nobles.

Il n'y a qu'à voir d'ailleurs la considération lamentable qu'on donne à ces rôles dans le circuit loisir/amateur: on y voit jamais de la passion ou alors si peu, trois quart des gens qui évoluent à ces postes le font par dépit de ne pouvoir jouer plus haut, car la haut "la gloire"...


Entièrement d'accord avec toi.

Ton comm peut aussi s'appliquer aux défenseurs centraux. Les mecs peuvent gagner tous leurs duels, intercepter plusieurs fois, faire des belles, si ils ont le malheur de provoquer 1 pénalty le grand public le leur colle à la peau pour toute leur vie (cf Koscielny récemment mais les exemples sont légions, c le 1er qui me vient en tête là) - -'

Après je ne suis peut-être pas très objectif, j'ai toujours joué défenseur central....
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
ce qui frappe surtout c'est la faillite des joueurs devant le but.
Quand tu vois que les Suédois n'ont cadré aucun tir en 2 matchs, que le Portugal frappe au moins 40 fois au but pour 1 seul but lors de ses deux premiers matchs...ainsi que la mode de cet euro: les occases très franches, parfois inmanquables, manquée: Croatie vs Turquie par exemple ou les Croates ont à peu prés 5 occases de but tout fait, Irlande contre Suède ect...

Les défenses sont aussi très regroupées et on a beaucoup de tirs de loin, hier par exemple on a vu l'Irlande passer son match à envoyer des parpaings en tribunes avant leur but.
Le gardien qui m'a le plus plu jusqu'à présent, c'est Akinfeev. Dommage, on ne le verra plus.
bévue_absolument_incroyable_de_jerzy_dudek Niveau : DHR
Message posté par Zanka
De façon générale, et je vais être dur, le grand public n'en a strictement rien à faire ni des défenseurs ni des gardiens.

Ils n'ont pour lui qu'un rôle fonctionnel et sont bien souvent éloignés de tout mérite, de toute reconnaissance, quand ils font bien on ne le signale pas, quand ils font mal ce sont les plus nuls...

Le plus bel exemple pour le gardien: le penalty.
Quand une vedette le marque c'est normal, quand le gardien le sort.... c'est la "faute" du tireur.
Comme si le gardien n'avait pas le droit tout simplement d'être le meilleur sur ce duel que la vedette.

Et le manque de considération va si loin qu'il finit par réduire la qualité d'un gardien par des stats...quand un gardien fait des clean sheets dans une équipe ou il n'y a rien à faire il est "bon", quand il sort dix parades par matches, s'impose dans ses duels, mais prend des buts dans une équipe qui défend très mal, c'est une passoire, etc...

Les joueurs offensifs eux ne sont absolument pas logés à la même enseigne, l'attention du grand public est braquée sur eux, le moindre geste technique propulse n'importe quel joueur au rang de "phénomène".
Alors quand ils se mettent à tricoter et à marquer c'est terminé: LE meilleur du monde, LE meilleur de l'univers, LA pépite, LE génie....

Il n'y a qu'à voir les récompenses individuelles, des mecs qui ont été exceptionnels pendant 20 ans ne seront jamais reconnus face à des mecs qui marquent des buts ou tricotent sur un terrain.

Mes propos sont durs, mais étant passionné du jeu défensif et de ses acteurs, je ne peux que constater l'oubli du grand public pour ces postes nobles.

Il n'y a qu'à voir d'ailleurs la considération lamentable qu'on donne à ces rôles dans le circuit loisir/amateur: on y voit jamais de la passion ou alors si peu, trois quart des gens qui évoluent à ces postes le font par dépit de ne pouvoir jouer plus haut, car la haut "la gloire"...


Merciiiiii merciiii. Cet exactement ce que je pense. J'ai tout le temps joué défenseur aussi, et franchement pour moi voir jouer un boateng, thiago Silva, Nesta à l'époque par exemple c'est un vrai plaisir pour ma part autant que de voir un Ronaldinho,zidane,Rivaldo, messi ....

Les gens vont toujours préférer l'action où l'attaquant dribble 5 joueurs à l'action du défenseur qui va annuler une occasion par son intelligence de placement. On ne verra d'ailleurs quasiment jamais de ralentis en boucle pour cette dernière dans les résumés.

j'invite d'ailleurs les fous de défense à regarder une image que J'ai vu récemment pour la première fois ,de Christian Lopez avec saint etienne ( contre kiev en 1976) il fait une intervention vraiment magnifique qui d'ailleurs permet de marquer un but sur le contre et sans ça pas sûr que ça serait resté dans l'histoire pour les verts.
 //  15:25  //  Amoureux du Liberia
Courtois a été très bon. Le meilleur, à mon avis...
Message posté par AriGold
C'est surtout que gardien de but est le poste le plus évalué/apprécié par les journalistes eu autres suiveurs qui ne se focalisent que sur le "produit fini" sans prendre du recul sur la performance. Un ballon qui passera à moins d'un mètre du gant et on dira "il aurait pu/du l'avoir" par exemple.

Regardez le gardien islandais, un des pires du tournoi pour moi, qui est régulièrement mis en valeur car il a effectué des arrêts miraculeux (chanceux??) contre le Portugal alors que le mec ne possède aucune technique de gardien. Son jeu de main est absolument infame (aucune prise de balle nette), sa lecture des trajectoires approximative, son jeu de jambes inexistant.



C'est on ne peut mieux dit ! Il suffit d'ailleurs de lire le premier paragraphe de l'article pour en trouver confirmation. Navas, M'Bohli, Ochoa en références de la CM 2014 ? D'accord, ils sont spectaculaires et sortent de belles manchettes pour YouTube. Mais sur l'ensemble des qualités que l'on demande à un gardien (présence sur la ligne, occupation de la surface, ballons aériens, jeu au pied, commandement de sa défense, régularité au plus haut niveau), on les voit moins, ces trois-là, à part Navas - et encore... Le tiercé de 2014, à peu près dans l'ordre, c'était Neuer, Bravo, Howard. Les clubs ne s'y trompent pas : ces trois-là jouent soit dans des grands clubs, soit en Premier League où on est le plus exigeant envers les gardiens, Allemagne mise à part. Navas joue au Real, certes, mais la Liga ne sollicite pas les gardiens dans tous les domaines, surtout pas le jeu aérien. M'Bohli ? Recalé en Bulgarie et aux USA pour son inconstance et son caractère de cochon. Ochoa ? Niveau Ligue 1 démontré, sans plus. De même pour Ospina, remplaçant à Arsenal d'une vraie pointure. En France, on a toujours eu du mal à sortir de vrais bons gardiens : Lloris y est à peine comme Coupet en son temps, Barthez n'a pas passé l'épreuve du feu à ManU, Lama n'a jamais attiré l'intérêt d'un très grand club, Bats n'était pas mal mais un ton au-dessous d'un Schumacher ou d'un Shilton, et avant lui, ma mère, quelle misère... C'est sans doute à cause d'un vrai déficit culturel français à ce poste, dont cet article est un bon exemple.
bévue_absolument_incroyable_de_jerzy_dudek Niveau : DHR
Message posté par g-g-g
C'est on ne peut mieux dit ! Il suffit d'ailleurs de lire le premier paragraphe de l'article pour en trouver confirmation. Navas, M'Bohli, Ochoa en références de la CM 2014 ? D'accord, ils sont spectaculaires et sortent de belles manchettes pour YouTube. Mais sur l'ensemble des qualités que l'on demande à un gardien (présence sur la ligne, occupation de la surface, ballons aériens, jeu au pied, commandement de sa défense, régularité au plus haut niveau), on les voit moins, ces trois-là, à part Navas - et encore... Le tiercé de 2014, à peu près dans l'ordre, c'était Neuer, Bravo, Howard. Les clubs ne s'y trompent pas : ces trois-là jouent soit dans des grands clubs, soit en Premier League où on est le plus exigeant envers les gardiens, Allemagne mise à part. Navas joue au Real, certes, mais la Liga ne sollicite pas les gardiens dans tous les domaines, surtout pas le jeu aérien. M'Bohli ? Recalé en Bulgarie et aux USA pour son inconstance et son caractère de cochon. Ochoa ? Niveau Ligue 1 démontré, sans plus. De même pour Ospina, remplaçant à Arsenal d'une vraie pointure. En France, on a toujours eu du mal à sortir de vrais bons gardiens : Lloris y est à peine comme Coupet en son temps, Barthez n'a pas passé l'épreuve du feu à ManU, Lama n'a jamais attiré l'intérêt d'un très grand club, Bats n'était pas mal mais un ton au-dessous d'un Schumacher ou d'un Shilton, et avant lui, ma mère, quelle misère... C'est sans doute à cause d'un vrai déficit culturel français à ce poste, dont cet article est un bon exemple.


Il y a eu Sébastien frey en Italie. Après je suis à moitié d'accord avec toi. Le psg de lama c'était du haut niveau dans un championnat de France bien meilleur. Et puis ça reste un poste très spécifique, peu soumis au turn over de manière générale . Ça reste relativement dur de bouger la hiérarchie si le gardien titulaire n'enchaine pas les boulettes.
Message posté par KJ406
Entièrement d'accord avec toi.

Ton comm peut aussi s'appliquer aux défenseurs centraux. Les mecs peuvent gagner tous leurs duels, intercepter plusieurs fois, faire des belles, si ils ont le malheur de provoquer 1 pénalty le grand public le leur colle à la peau pour toute leur vie (cf Koscielny récemment mais les exemples sont légions, c le 1er qui me vient en tête là) - -'

Après je ne suis peut-être pas très objectif, j'ai toujours joué défenseur central....


C'est parce que le grand public pense que défendre est facile... ce qui est une aberration quand on sait ce que çà demande!
Message posté par bévue_absolument_incroyable_de_jerzy_dudek
Merciiiiii merciiii. Cet exactement ce que je pense. J'ai tout le temps joué défenseur aussi, et franchement pour moi voir jouer un boateng, thiago Silva, Nesta à l'époque par exemple c'est un vrai plaisir pour ma part autant que de voir un Ronaldinho,zidane,Rivaldo, messi ....

Les gens vont toujours préférer l'action où l'attaquant dribble 5 joueurs à l'action du défenseur qui va annuler une occasion par son intelligence de placement. On ne verra d'ailleurs quasiment jamais de ralentis en boucle pour cette dernière dans les résumés.

j'invite d'ailleurs les fous de défense à regarder une image que J'ai vu récemment pour la première fois ,de Christian Lopez avec saint etienne ( contre kiev en 1976) il fait une intervention vraiment magnifique qui d'ailleurs permet de marquer un but sur le contre et sans ça pas sûr que ça serait resté dans l'histoire pour les verts.


Je partage ce plaisir du beau jeu défensif, on apprécie complètement cet aspect quand on mesure toute la difficulté de défendre.

C'est pour moi largement plus complexe que d'attaquer, et par là même plus excitant, c'est un challenge de tous les instants, et c'est génial de voir des joueurs le relever face à des joueurs offensifs énormes, face à des attaques de très haut niveau.

Pour moi défendre c'est repousser sans cesse l'impossible (ne jamais encaisser de buts) à l'aide de l'excellence (tactique, technique, état d'esprit).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
525 24