1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe H
  3. // Algérie/Russie

Mais pourquoi les Algériens sont-ils aussi dingues de leur sélection ?

One-Two-Three ! Ultra festive, ultra visible et ultra audible, la passion délirante des supporters algériens pour leur équipe nationale n'en finit pas de fasciner (ou d'énerver). Que ce soit au pays, en France ou ailleurs, les débordements passionnels se répètent à chaque grande compétition (CAN, Coupe du monde). Explications d'un phénomène chaud bouillant…

Modififié
6k 165
Jeune nation méditerranéenne…

Allons à l'essentiel : le monde entier est foot. Bien avant les passions chauvines, c'est surtout l'amour pour ce sport génial universellement perçu comme un jeu qui rend toute l'Humanité maboule. Sur l'échelle de l'adoration illimitée pour ce jeu de balle, que ce soit dans la pratique et pour la ferveur populaire, l'Amérique du Sud et l'Afrique figurent au sommet. Et en Algérie, on joue partout au football et on ne parle que football ! Il était donc logique que ce pays émarge au rang des grandes nations de foot. D'abord au sens supportériste du terme, avec ses cohortes de suiveurs inconditionnels. Et on parlera ici des « Algériens » au sens large, c'est-à-dire ceux d'Algérie et puis tous les autres, les immigrés de la diaspora, très nombreux de par le monde, comme les Grecs, les Irlandais ou les Italiens. Ensuite, il y a aussi la très riche contribution des footballeurs algériens pour ce sport, qu'ils soient du bled ou d'ici. Les pionniers, ceux de l'équipe du FLN de 1958, tels Rachid Mekhloufi et Mustapha Zitouni (approché par le Real Madrid dès 1956), l'inoubliable Rabah Madjer, Zinedine Zidane (l'un des cinq-six meilleurs joueurs de tous les temps), voire enfin Karim Benzema… En finales de C1, la talonnade de Madjer et la volée de ZZ contre Leverkusen sont entrées dans l'anthologie des buts exceptionnels. Enfin, la splendide Algérie 1982, vaincue par la magouille austro-allemande, est aussi entrée dans le souvenir affectif parmi les illustres perdants magnifiques. En un mot comme en mille : le foot algérien a de quoi frimer ! Et ses supporters (et supportrices) d'en éprouver une fierté somme toute légitime…

Les Algériens se distinguent aussi par leur engouement inouï du fait que l'Algérie est une nation jeune. Indépendante depuis 1962, elle est animée de cet enthousiasme débordant et éprise des folles passions juvéniles avec les excès immatures qui vont avec. Au pays et ailleurs, les Algériens s'enflamment vite pour un joueur, pour un club ou pour la sélection, comme on s'entiche d'une passion amoureuse adolescente. On retrouve la naïveté de « l'amour qui durera toujours » avant chaque compète internationale avec la croyance tenace que « son » équipe nationale qu'on chérit tant ira jusqu'au bout et gagnera... Il ne faut pas perdre de vue non plus que si l'Algérien est « africain » , il est avant tout mé-di-te-rra-né-en ! Pas besoin de vous faire un dessin : question foot passionnel, l'Algérie c'est Naples, Marseille et Athènes multipliées par dix ! Tout pour l'excès, tout dans la démesure… Une démesure qui marche dans les deux sens, selon que son équipe gagne ou qu'elle perde. On parle du caractère « fataliste » des peuples arabo-musulmans (dont l'Algérie fait partie) et de leur soumission aux voies impénétrables du Destin (le mektoub). Ce sens un peu irrationnel de la destinée commande bien évidemment le foot. La victoire des siens s'accordant avec la volonté divine provoque les liesses les plus indescriptibles. En sens inverse, la défaite plonge des peuples entiers dans une tristesse infinie qui vire parfois au désespoir, à la honte, voire à la colère. Enfin, il faut savoir que le foot algérien est investi d'une multiple mission permanente : il représente à la fois un pays (l'Algérie), le Maghreb (comme le Maroc et la Tunisie), le Monde arabe et l'Afrique. Comme toutes les autres nations africaines, l'Algérie porte en elle le ressentiment d'un continent méprisé très longtemps par la Fifa au point d'avoir attendu 1982 pour avoir deux représentants en Coupe du monde (cinq actuellement)…

L'EN, ou l'âme de l'Indépendance…

Mais la grande particularité de la passion foot algérienne, c'est que son football est consubstantiel à son histoire politique. L'équipe d'Algérie fut un vecteur diplomatique essentiel de sa lutte pour l'Indépendance. Tout le monde connaît l'histoire du « Onze de l'Indépendance » , de cette fameuse « Équipe du FLN » qui dès avril 1958 représenta une nation luttant pour s'arracher à la tutelle colonisatrice de la France. On ne s'attardera pas sur l'épopée politico-sportive bien connue de ces diplomates en crampons, mais il faut en retenir l'essentiel : l'équipe d'Algérie est une équipe éminemment « politique » . Ses origines depuis 1958 portent le sceau de la lutte, du sacrifice, de la peur, de l'espoir et de la fierté d'un peuple combattant. Voilà pourquoi la sélection nationale impose à tous les Algériens respect et soutien quasi absolus : on ne plaisante pas trop avec l'histoire, avec la guerre, avec les morts. Ce sentiment de gravité s'est atténué avec le temps mais il est encore prégnant aujourd'hui. D'ailleurs en Algérie, on ne dit pas vraiment « les Fennecs » en parlant de la sélection. On dit plutôt « l'EN » (L'Équipe Nationale) ou « la Khadra » (la Verte), deux appellations qui renvoient aux couleurs, au drapeau, à la Guerre Patriotique. L'EN est l'équipe de tous les Algériens, voilà pourquoi elle n'a pas exactement de stade attitré (même si le Stade du 5 juillet d'Alger reste son enceinte historique) et joue un peu partout dans les grandes villes du pays. À ce propos, tous les grands stades algériens portent eux aussi des noms en rapport avec la Guerre d'Indépendance : Stade du 19 mai 1955 de Annaba, Stade Chahid Hamlaoui de Constantine (un chahid est un martyre de la Guerre d'Algérie).

Le caractère « sacré » de l'équipe d'Algérie tient donc pour beaucoup à son essence politico-sportive, au même titre que toutes les autres nations africaines. En Afrique décolonisée, l'équipe nationale de football a constitué et constitue toujours un facteur d'unité et d'unification, au regard de tous ses pays souvent pluriethniques. Et il se trouve qu'en Algérie, trois événements foot ont accompagné précocement l'Indépendance au point de figurer dans la mémoire collective du pays. En janvier 1963, il y eut le premier match international de l'EN sur son sol et son premier succès, face à la Bulgarie (2-1). Puis vint la victoire sensationnelle de janvier 1964 contre la grande RFA de Uwe Seeler (2-0, Boubekeur arrêtant même un pénalty). Enfin, le 17 juin 1965 à Oran, se déroula le match de prestige contre le grand Brésil de Pelé et Garrincha (0-3). Le lendemain, le coup d'État du Colonel Boumediene renversa le président Ben Bella, instigateur de la venue de la Seleção à Alger… Il se raconte que le fameux slogan «  One-two-three/ Viva l'Algérie » a également une explication politique. Lors d'une rencontre amicale Algérie – Sheffield United jouée à Oran (3-1), les supporters algériens avaient scandé pour la première fois ce «  One Two Three… Viva l'Algérie ! » en réponse au slogan «  Un Deux Trois/ Vive le roi !  » lancé par les Marocains lors de la crise du Sahara occidental (cet épineux différend diplomatique est source de tensions parfois graves entre Rabat et Alger). Le surinvestissement foot des supporters algériens déborde dans les rues, sur le Net (via les forums) et sur les réseaux sociaux. Quand l'EN joue à l'étranger, les assoces locales organisent spontanément les déplacement de supporters. Et quand ça ne suffit pas, c'est le gouvernement algérien lui-même qui aide au financement de charters de supporters. C'était le cas à Khartoum, pour les qualifs victorieuses au Mondial 2010 contre l'Égypte (1-0). C'est également le cas au Brésil en juin 2014…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est intéressant ce que soulève Chérif sur la "jeunesse" de l'État comme facteur d'enthousiasme et de patriotisme. On peut l'appliquer à l'envers pour la France : celle-ci a une telle histoire, longue, faite de guerres, de régimes différents, de phases culturelles etc. que cela peut expliquer une certaine lassitude et le côté "blasé de beaucoup de français : difficile de ne pas se tourner vers le passé. Même en sport c'est le cas ; t'as l'impression que certains, qui ont vécu Platoche, ne s'intéressent plus à l'équipe de france car "ce ne sera plus jamais pareil". En tout cas la ferveur des algériens pour défendre leur pays m'a toujours impressionné (je ne parle pas tellement du foot mais en général, dans les discussions, dans la manière qu'ils ont de parler de leur pays, etc. je trouve ça vraiment chouette d'adorer son pays comme ça)
Yolandi Visser Niveau : Loisir
Ils sont mignon les algériens à dire que Zidane et benzema sont algériens.. quand c'est nous que l'disons on est taxé de raciste..
En attendant ils sont née en france, on appris à jouer en foot en france et jouent pour la france.
j'suis asser d'accord avec le premier com, sans vouloir chambré je vois pas tellement de quoi ils sont si fier
C'est plutôt du patriotisme d'auto-defence.
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Et sinon à part leur équipe de foot, quels sont les motifs de fierté d'être algérien?

Attention, je ne dis pas ça pour troller ou critiquer, mais j'ai l'impression que c'est seulement à travers le football que s'exprime le nationalisme dans ce pays.

La gastronomie, le mode de vie, la culture (musique, livre, cinéma), les paysages ne sont à mes yeux pas mentionnés par les algériens qui parlent de leur pays... Comment ça se fait?

Voilà, si un algérien pourrait me répondre (sans m'insulter ou quoi que ce soit) ce serait gentil.


Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Et sinon à part leur équipe de foot, quels sont les motifs de fierté d'être algérien?

Attention, je ne dis pas ça pour troller ou critiquer, mais j'ai l'impression que c'est seulement à travers le football que s'exprime le nationalisme dans ce pays.

La gastronomie, le mode de vie, la culture (musique, livre, cinéma), les paysages ne sont à mes yeux pas mentionnés par les algériens qui parlent de leur pays... Comment ça se fait?

Voilà, si un algérien pourrait me répondre (sans m'insulter ou quoi que ce soit) ce serait gentil.


as-tu besoin qu'une fille soit prix nobel de littérature, miss monde et ait gagné la palme d'or du festival de Cannes pour tomber éperdument amoureux d'elle?
Yolandi Visser Niveau : Loisir
De plus je trouve pas l'article très objectif voir même absolument pas objectif ..ce qui gâche tout l'intérêt
Essayer de nous faire croire que la passion algérienne c'est Naple et Athènes x10 je dis L.O.L smiley face
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Et sinon à part leur équipe de foot, quels sont les motifs de fierté d'être algérien?

Attention, je ne dis pas ça pour troller ou critiquer, mais j'ai l'impression que c'est seulement à travers le football que s'exprime le nationalisme dans ce pays.

La gastronomie, le mode de vie, la culture (musique, livre, cinéma), les paysages ne sont à mes yeux pas mentionnés par les algériens qui parlent de leur pays... Comment ça se fait?

Voilà, si un algérien pourrait me répondre (sans m'insulter ou quoi que ce soit) ce serait gentil.


Demande aux pieds noirs... Ils vont t'en parler de l'Algérie. C'est à se demander pourquoi ils en sont partis (ah oui c'est vrai, on sait tous pourquoi)
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
y a des exagération dans l'article certes mais demander très sérieusement pourquoi un mec est fier de son pays, c'est abusé

genre il faut une bouffe au patrimoine de l'Unesco, une architecture typique ou des paysages à couper le souffle pour être fier de son pays??

l'algérien est fier, c'est comme ça. Et il a pas à l'expliquer. Ca ne s'expliquer généralement pas l'attachement pour son pays. Ca se vit.
Très bon article Chérif,
Les "débordements passionnels" sont juste du vandalisme et du cassage. Le foot est un prétexte, comme le 14 juillet et le 31 décembre. Comme dans beaucoup de pays l'engouement exagéré pour le foot cache la misère culturelle ou sociale du pays en question.
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par Yolandi Visser
Ils sont mignon les algériens à dire que Zidane et benzema sont algériens.. quand c'est nous que l'disons on est taxé de raciste..
En attendant ils sont née en france, on appris à jouer en foot en france et jouent pour la france.
j'suis asser d'accord avec le premier com, sans vouloir chambré je vois pas tellement de quoi ils sont si fier
C'est plutôt du patriotisme d'auto-defence.


Bah ils auraient pu jouer pour l'Algérie... Et Zidane apres sa carrière est retourné là bas et a déclaré que c'était "son" pays...

Donc...


Perso, il n'y a pas de quoi être fier d'être Algérien.

Ce pays est moisi par la corruption, la guerre civile et il n'attire pas les touristes.

Si tu comptes un sentiment assez belliqueux des politiques envers la France... Dire qu'on se plaint de pas avoir tourné la page de la guerre d'Algérie en France... la paille et la poutre...



Quand aux "algériens" de 58, faut rappeler certaines vérités : ce ne sont pas eux qui ont déserté, c'est le FLN qui les a contraint. Les principaux concernés l'ont affirmé plusieurs fois. Bien que la cause du FLN ne leur était pas antipathiques, "ils n'avaient pas le choix"
Message posté par dobbystereo


Demande aux pieds noirs... Ils vont t'en parler de l'Algérie. C'est à se demander pourquoi ils en sont partis (ah oui c'est vrai, on sait tous pourquoi)



Faut voir aussi comment les algériens étaient traités pendant les 130 ans de colonialisme.
C'est vrai que les français les ont traités comme des princes et ont toujours louer leurs qualités et les ont récompensés à juste titre

Un français à l'étranger sera le premier à suivre un sportif français ou une équipe française sur un teritoire étranger.Un français sera content de pouvoir bouffer un bon claquos ou un bon foie gras à des bornes de chez lui ..;Il sera fière de pouvoir déguster un bon plat de France ou à faire des crêpes à ses potes .....On est tous fier de notre France donc ne jetons pas la pierre aux algériens d'être fière de leur pays ou de leur racine
Nelsondelamare Niveau : District
Ok on leur tresse des lauriers, mais en tant que burkinabé, je n'ai absolument pas apprécié le manque de fair-play des supporters algériens qui sont partis faire la fête en bas de l'hôtel de l'équipe du Burkina lors du match retour des barrages!

Je veux bien qu'on loue leur passion mais on devrait aussi souligner leur immense manque de fair-play!
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Et sinon à part leur équipe de foot, quels sont les motifs de fierté d'être algérien?

Attention, je ne dis pas ça pour troller ou critiquer, mais j'ai l'impression que c'est seulement à travers le football que s'exprime le nationalisme dans ce pays.

La gastronomie, le mode de vie, la culture (musique, livre, cinéma), les paysages ne sont à mes yeux pas mentionnés par les algériens qui parlent de leur pays... Comment ça se fait?

Voilà, si un algérien pourrait me répondre (sans m'insulter ou quoi que ce soit) ce serait gentil.


Bonjour,
Effecivement vous avez raison si vous parlez des Algériens qui sont né par exemple en France ou autres et qui n'ont jamais mis les pieds en Algérie, il est claire qu'il ne savent pas grand chose, ni de son multiculturalisme ni son histoire (pour eux l'histoire c'est soit 54-62 ou bien 1830 - 1962 ... ) sinon le foot est effectivement tres populaire partout, mis en avant par les journaux popolaire du pays c'est un peu normal que ça ne parle que de ça ou presque :), il y aussi le fait maintenant rares sont ceux qui s'interesse à la culture, à la beauté du pays, ils sont partisant du (c'est toujours meilleur chez les autres) mais quand on y voit de plus pret, c'est en fait la meme "m e r d e" mais exposée de maniere differente.

J'espere vous avoir répondu
Message posté par yosilo



Faut voir aussi comment les algériens étaient traités pendant les 130 ans de colonialisme.
C'est vrai que les français les ont traités comme des princes et ont toujours louer leurs qualités et les ont récompensés à juste titre

Un français à l'étranger sera le premier à suivre un sportif français ou une équipe française sur un teritoire étranger.Un français sera content de pouvoir bouffer un bon claquos ou un bon foie gras à des bornes de chez lui ..;Il sera fière de pouvoir déguster un bon plat de France ou à faire des crêpes à ses potes .....On est tous fier de notre France donc ne jetons pas la pierre aux algériens d'être fière de leur pays ou de leur racine



Et t'iras casser un abribus parce que la France a gagné un pauvre match de poule de CDM?
didier gomis Niveau : CFA
Note : 10
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Et sinon à part leur équipe de foot, quels sont les motifs de fierté d'être algérien?

Attention, je ne dis pas ça pour troller ou critiquer, mais j'ai l'impression que c'est seulement à travers le football que s'exprime le nationalisme dans ce pays.

La gastronomie, le mode de vie, la culture (musique, livre, cinéma), les paysages ne sont à mes yeux pas mentionnés par les algériens qui parlent de leur pays... Comment ça se fait?

Voilà, si un algérien pourrait me répondre (sans m'insulter ou quoi que ce soit) ce serait gentil.


Je pense que tu devrais voyager un peu plus avant de poser ce genre de question. Franchement je ne pense pas avoir lu un tel commentaire en 4 ans de lecture intensive du forum de sofoot ! Je ne trouve pas de mot pour décrire ce que je ressens en lisant tes mots...
En tout cas merci d'avoir précisé dans l'article qui était Zinédine Zidane.
Message posté par Scotch_OMsoccer
y a des exagération dans l'article certes mais demander très sérieusement pourquoi un mec est fier de son pays, c'est abusé

genre il faut une bouffe au patrimoine de l'Unesco, une architecture typique ou des paysages à couper le souffle pour être fier de son pays??

l'algérien est fier, c'est comme ça. Et il a pas à l'expliquer. Ca ne s'expliquer généralement pas l'attachement pour son pays. Ca se vit.


Si tu le dis.
Message posté par yosilo


ne jetons pas la pierre aux algériens d'être fière de leur pays ou de leur racine



Oui d'autant plus que nous aussi on est fiers de notre racine (Jean)
Message posté par Yolandi Visser
Ils sont mignon les algériens à dire que Zidane et benzema sont algériens.. quand c'est nous que l'disons on est taxé de raciste..
En attendant ils sont née en france, on appris à jouer en foot en france et jouent pour la france.
j'suis asser d'accord avec le premier com, sans vouloir chambré je vois pas tellement de quoi ils sont si fier
C'est plutôt du patriotisme d'auto-defence.


Zidane et Benzema sont (aussi) algériens pour la bonne et simple raison qu'ils disposent d'un passeport algérien en bonne et due forme.
On appelle ça des binationaux.

Une autre question ?
Très bon article. L'auteur peu importe la consonance de son nom reste objectif sur les raisons de cette ferveur. Lorsque je vois le mot pied noirs dans les commentaires je me demande si les lecteurs de SF ont tous la même hauteur et le même respect que l'auteur pour l'histoire que la France et le peuple Algérien ont en commun.
Très bon article. L'auteur peu importe la consonance de son nom reste objectif sur les raisons de cette ferveur. Lorsque je vois le mot pied noirs dans les commentaires je me demande si les lecteurs de SF ont tous la même hauteur et le même respect que l'auteur pour l'histoire que la France et le peuple Algérien ont en commun.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6k 165