1. //
  2. // 16e de finale

Mais pourquoi la France soutient toujours les gentils amateurs?

Tous les ans, c’est la même rengaine. Passé les 32e de finale, la France entière se met à rêver d’un exploit du « Petit Poucet » , qui vient à bout, au terme d’un match héroïque, du grand méchant pro. « La magie de la Coupe de France » opère, Christophe Bureau sur Eurosport s’en donne à cœur-joie, glorifiant ces vedettes d’un soir ayant réussi à déjouer tous les pronostics. Mais pourquoi la France aime autant voir triompher les anti-héros ?

Modififié
11 43
La Coupe de France, c’est beau comme un reportage dans le 13h de Jean-Pierre Pernaut. Une belle histoire vue et revue, un marronnier avec son stoppeur postier, son attaquant employé municipal ou son gardien chauffeur-livreur qui défient des professionnels forcément trop bien payés, forcément coupés du peuple. Révolutionnaire dans l’âme, la France aime voir des têtes tomber et les sans-culottes triompher. « C’est un truc très français. On aime bien les belles histoires, on défend toujours le plus faible » , approuve Steve Marlet, qui a terminé sa carrière en amateur, à Aubervilliers et au Red Star après 15 ans de professionnalisme. Jean-Luc Vannuchi, actuel entraîneur du FC Martigues, pensionnaire de CFA, partage son constat : « En France, on a envie de voir les petites équipes bouleverser la hiérarchie. C’est le phénomène David contre Goliath, le plus petit contre le plus grand. »

Une spécialité française

Comme s’il existait une frontière de verre entre les gentils amateurs et les méchants pros. Les premiers seraient ainsi protégés des dérives d’un football où l’argent salirait tout. Protégés et séparés, comme si aucune passerelle n’existait. «  Les deux mondes n’ont rien à voir, assure Vannuchi. Financièrement, médiatiquement et sportivement, ce sont deux mondes à part. La rencontre du monde amateur et professionnel, cela se passe uniquement en Coupe de France. C’est le monde de l’argent contre le monde de la débrouille. » De débrouille et de valeurs. « On a envie de voir gagner une équipe qui a d’autres valeurs. C’est assez français, oui » , développe Marlet. En Italie et en Espagne, par exemple, le format de la compétition en match aller-retour interdit presque de voir un Quevilly ou un Calais local s’inviter en finale. Même l’Angleterre – où la Cup réserve souvent son lot de surprises – ne verse pas autant dans ce qui ressemble à une certaine forme de populisme. Steve Marlet a pu le constater lors de son passage à Fulham : « Je n’ai pas souvenir d’un tel engouement en Angleterre. Ce n’était pas pareil, les commentateurs ne favorisaient jamais les plus petits » . Pour le supporter d’un club de Ligue 1, il vaut mieux couper le son quand on suit une rencontre de son équipe face à « un petit » sur Eurosport ou France Télévision. Marlet ne voit pas pour autant le mal à cette tradition très française : « C’est bien de mettre en lumière, de temps en temps, des amateurs. Croix-Lille par exemple, c’est exceptionnel. Les mecs supportent pratiquement tous le LOSC et se retrouvent à jouer contre eux. C’est une histoire un peu folle qui fait rêver le public. »

Ribéry a été amateur

Ce que le téléspectateur du JT de Pernaut et les abonnés d'Eurosport oublient ou ne voient pas, c’est que certains de ces amateurs ne sont pas si éloignés que ça du monde professionnel. « On arrive à avoir des équipes de CFA d’un très bon niveau. La plupart de ces joueurs sont issus aujourd’hui du monde professionnel » , rappelle Vannuchi. Steve Marlet étaye. « Beaucoup de joueurs qui sont dans des clubs amateurs structurés sont issus de centres de formation de clubs pros. » Pour caricaturer et être un peu méchant, un amateur serait d’abord un professionnel qui aurait échoué. Franck Ribéry n’a-t-il pas été recalé du centre de formation de Lille avant de relancer sa carrière chez les amateurs du côté d’Alès et de Brest. Ribéry, l'un des hommes de Knysna, le fiasco d’un football français coupé des réalités. Souvent formés ensemble, professionnels et amateurs auraient certaines habitudes en commun, bonnes, mais surtout mauvaises. Excès d’engagement, mais aussi intimidation du corps arbitral, le football amateur n’a rien non plus du monde parfait selon Steve Marlet. «  C’est vrai que dans certaines petites divisions, niveau amateur, il n’y a souvent qu’un officiel. Ce sont des matchs un peu moins encadrés, et là on peut voir un peu plus d’intimidation. » Si supporter les « petits » fait partie du folklore de la Coupe, pourquoi s’obstiner à les faire passer pour ce qu’ils ne sont pas ? David n’a pas tué Goliath avec des fleurs, il l’a décapité.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et oui! Et pour bien connaitre le "monde amateur" (qui n'en n'ai plus vraiment un en CFA), et les p'tits c*** qui peut y avoir, certains supporteurs seraient sûrement un peu déçus. Le plus gros paradoxe c'est pour les arbitres : dans un même match "De toutes façons vous avantagez les petits" et "Arrêtez de favoriser les gros". Syndrome Calimero.
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la france s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.

C'est vrai que l'engouement médiatique pour les petits est bidon. C'est un truc publicitaire pour vendre la compétition, en l’occurrence la coupe de France.

Lors des 32e, il n'y a pas de clubs amateurs stricto-sensu. Les gars sont -au pire- des semi-pros. Des recalés de plus grands clubs. Ils ont la rage et ce n'est finalement pas étonnant qu'ils parviennent à battre des équipes d'échelon supérieur.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par jeunepie
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la france s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.



C'est avec cette mentalité que jeunepie a quitté les cours d'histoire après trois semaines à faire des boulettes avec ses crottes de nez
Georges Frêches Niveau : DHR
Bordel mais Goliath il est mort? c'est lui qui a perdu ?!
Mais on va défoncer le PSG ce soir alors! ca va egorger de la jugulaire! chouette !!!
MaxChampagne Niveau : DHR
La France d'en bas aime les gentils amateurs
Guy Formici Niveau : Loisir
Message posté par jeunepie
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la france s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.


Déjà c'est pas parce que t'es amateur que t'es un loser. Tu joues simplement à ton niveau et tu a un grand espoir de mettre une bonne quenelle à une équipe professionnelle en coupe, c'est tout.
Quand à ton parallèle avec la deuxième guerre mondiale, c'est juste ridicule !
Alimurene Niveau : DHR
Message posté par jeunepie
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la France s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.



Comme tout le reste de l'Europe tu veux dire?
D'ailleurs il serait bon de rappeler qu'en Juin 1940 le tiers de l'armée Anglais était massée sur la frontière nord de la France avant de se faire piteusement enfermer a Dunkerque et Calais pour se faire évacuer a l'arrache par bateaux.

Non serieusement...
Message posté par jeunepie
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la france s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.



Toi t'as un vrai problème...
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Pour rester dans la tonalité de la fin de l'article et de certains commentaires, il est a noter que les "amateurs" en CFA c'est juste un qualificatif qui fait beau pour raconter une histoire dans France Football.
Mon père est dirigeant d'un club de CFA, j'ai moi-même évolué en DH donc je connais très bien ce milieu où tout est autant perverti par l'argent qu'au niveau professionnel. C'est juste que les sommes en jeu sont moindres et que l'ensemble est très peu médiatisé. Mais les vrais amateurs sont très rares à ce niveau là et sont souvent remplaçant ou en réserve.
Sur le fond de l'article, à proprement dit, je ne suis pas certain que la France aime particulièrement les petites équipes. Les stades en National, CFA, CFA2 et divisions inférieures sonnent souvent très creux contrairement à l'Angleterre, cité dans l'article pour comparaison, où l'on peut voir des affluences dépasser les 10 000 personnes en League One ou League Two...
Si les clichés sur le David et Goliath a la peau si dure dans corporation des journalistes sportifs français c'est justement parce qu'on a longtemps vendu le mythe de "l'amateurisme" du National et du CFA. En Angleterre on est professionnel officiellement jusqu'en 5eme division. Il y a donc moins d'enjeu à voir une équipe de professionnels battre d'autres professionnels même s'ils sont de divisions inférieures.
Il y a surtout le sport en lui même qui fait ça. Le football est un des rares sports ou des amateurs peuvent rivaliser sur un match.

On ne voit pas ce genre de défaites pro en Rugby, basket ou degré moindre au tennis.

Après quoi, la France a tendance à en rajouter car c'est notre manière d'être.

C'est comparable au monde de l'argent en société: celui qui en a c'est souvent le méchant.

On n'aime pas la réussite, on est jaloux et râleur...on est FRANÇAIS...
Message posté par jeunepie
Parce qu'on est un pays de losers aimant les perdants.
C'est avec cette mentalité que la france s'est faite rouler dessus par les allemands en moins de 3 semaines pendant la seconde guerre mondiale.



Je t'ai mi +1 car j'ai rarement ri aussi fort devant la stupidité humaine.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Parceque la France est le français jalouse tjr celui qui a olus que lui!!! Le mec a un gros salaire oui mais....vasy bats-toi pour avoir le même au lieu de le jalouser!!! Une grosse voiture....pareil ,taf pour avoir la même ou change de taf pour avoir plus!!!! La mentalité française c critiquer mais ne se bouge jamais pour avoir plus ....donc vous jalouser.......
Ce qui donne cette improbable notion de "la petite équipe que le public veut voir éliminer la grosse"!!!! Ce qui au final porte préjudice a votre indice UEFA!
Alimurene Niveau : DHR
Message posté par Milan_forza18
Parceque la France est le français jalouse tjr celui qui a olus que lui!!! Le mec a un gros salaire oui mais....vasy bats-toi pour avoir le même au lieu de le jalouser!!! Une grosse voiture....pareil ,taf pour avoir la même ou change de taf pour avoir plus!!!! La mentalité française c critiquer mais ne se bouge jamais pour avoir plus ....donc vous jalouser.......
Ce qui donne cette improbable notion de "la petite équipe que le public veut voir éliminer la grosse"!!!! Ce qui au final porte préjudice a votre indice UEFA!


Sérieusement, tu ne veux pas retourner commenter l’Équipe?
Captain_H Niveau : DHR
Paul Piquard clairement t'as envie de te faire des amis toi!
"chez les amateurs du côté d’Alès et de Brest" ... Pardon je connais pas Alès mais à Brest on était en National et d'ailleurs c'est l'ami Francky qui nous composte le billet pour la L2.
Alors des amateurs qui jouent la montée en L2, on doit pas parler la même langue!
Kenavo!
C'est vrai qu'on en fait des caisses, quand vous prenez l'exemple de l'US Quevilly ces dernières années, les "ptits" amateurs contre les "ogres" pro, et bah en fait ils sont tous salariés du club à quelques rares exceptions, et ces exceptions sont salariés de la mairie ou d'un sponsors du club, en moyenne les mecs émargent à 2500/3000€ net, ce qui par les temps qui courent, vous en conviendrez, est loin d'être dégueu.

Si l'on pousse même le raisonnement un peu plus loin: un joueur de L1 (certes surpayé) évolue dans un environnement ou les enjeux financiers sont énormes, et fait rêver un grand nombre de supporters, dans notre système actuel (le capitalisme toussa) on peut presque comprendre son niveau de rémunération. Mais par contre, un mec de CFA qui prend 2500€ net par mois (soit un salaire pas déraisonnable mais que beaucoup souhaiteraient avoir), en quoi justifie-t-il son salaire? Désolé d'avance pour ceux que je vais choquer, mais le mec ne fait rêver (quasi) personne, ne génère pas de fric (les clubs semi pro disent merci aux contribuables)... il se fait plaisir à lui quoi... Qu'est ce qui est le plus illogique finalement?


PS: Bien loin de moi l'idée de légitimer la rémunération d'un Gourcuff, d'un Morel ou d'un joueur lambda de L1.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par b4bou1
C'est vrai qu'on en fait des caisses, quand vous prenez l'exemple de l'US Quevilly ces dernières années, les "ptits" amateurs contre les "ogres" pro, et bah en fait ils sont tous salariés du club à quelques rares exceptions, et ces exceptions sont salariés de la mairie ou d'un sponsors du club, en moyenne les mecs émargent à 2500/3000€ net, ce qui par les temps qui courent, vous en conviendrez, est loin d'être dégueu.

Si l'on pousse même le raisonnement un peu plus loin: un joueur de L1 (certes surpayé) évolue dans un environnement ou les enjeux financiers sont énormes, et fait rêver un grand nombre de supporters, dans notre système actuel (le capitalisme toussa) on peut presque comprendre son niveau de rémunération. Mais par contre, un mec de CFA qui prend 2500€ net par mois (soit un salaire pas déraisonnable mais que beaucoup souhaiteraient avoir), en quoi justifie-t-il son salaire? Désolé d'avance pour ceux que je vais choquer, mais le mec ne fait rêver (quasi) personne, ne génère pas de fric (les clubs semi pro disent merci aux contribuables)... il se fait plaisir à lui quoi... Qu'est ce qui est le plus illogique finalement?


PS: Bien loin de moi l'idée de légitimer la rémunération d'un Gourcuff, d'un Morel ou d'un joueur lambda de L1.
*

T'es vraiment sûr de ces montants ?
http://www.lefigaro.fr/sport/2012/04/26 … laires.php

bon j'ai un peu gonflé les salaires, mais avec les primes de match on est à peu près dans cette tranche.
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Il faut bien se dire que le salaire d'un joueur de CFA comme d'un joueur de L1 ne tombe pas du ciel et sont distribués parce qu'il génère de l'argent. En CFA, dans certaines villes, les clubs drainent tout de même un certain public et es contrats de sponsoring peuvent être assez gros.
Quant à l'argent public ok pour dire que cela peut être mal perçu mais il faut tout de même se dire que cet argent ne sert pas qu'à payer les joueurs de l'équipe pro mais est surtout investi pour permettre à un club de jouer un rôle social dans une ville à travers ses équipes de jeunes. Après, selon les clubs, la répartition n'est pas toujours la même. Mais ça c'est le rôle des élus locaux qui votent attribution des subventions à le contrôler. Si ce n'est pas fait c'est donc leur faute.
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Je voulais dire "les joueurs de l'équipe première" bien sur. C'est un lapsus...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 43