1. // Euro 2012
  2. //
  3. // Liste des Bleus de Ligue 1

Mais où donc va Laurent Blanc ?

Autant la pré-liste des Bleus de l’étranger souffrait de peu de contestations, autant le choix des Bleus de France a recelé son lot de surprises. On va être franc : on ne parvient pas bien à savoir où va le sélectionneur. Le sait-il lui-même ?

Modififié
261 59
Laurent Blanc ne nous convainc pas toujours dans son habit de sélectionneur, mais il faut bien lui reconnaître un mérite : le courage. Car il faut être clair, le Cévenol se savait attendu au tournant sur le sujet Yoann Gourcuff. Il savait la levée de boucliers médiatique et populaire que provoquerait la convocation du cousin paraplégique du meneur de Lyon. Pourtant, il ne s’est pas dégonflé : Gourcuff sera bien de la partie. Au moins jusqu’au 28 mai, veille de la date limite des listes définitives. Sur Eurosport, le Président n’a pas cherché à fuir la polémique en admettant que le bilan de l’ancien Bordelais est « indéfendable » . Alors quoi ? Comment justifier l’injustifiable ? « On s'est posé la question, on a réfléchi. Avoir dans un premier temps un groupe élargi ne semble pas une mauvaise chose. Yoann, même s'il n'a fait que six matches internationaux, n'a pas de statistiques si mauvaises que ça à ce niveau. Il fait partie du groupe, il n'est pas ajouté comme cela. Lui aussi bénéficie de circonstances : pendant son absence, personne ne s'est vraiment imposé dans son secteur de jeu. Il doit démontrer qu'il peut s'améliorer physiquement et que dans le groupe, ça ne pose aucun problème. »

Le point névralgique en vérité. Car c’est bien de cela dont il s’agit. Des joueurs en difficulté sportive qui sont retenus malgré tout, c’est le lot ordinaire dans chaque sélection. Mais la vraie spécificité reste la question sociale du retour de « Yo » . Blanc n’aime pas aborder le sujet, alors faisons-le pour lui : Gourcuff n’est-il pas au cœur d’inimitiés profondes de la part de certains Bleus et non des moindres ? Le sélectionneur a beau nous expliquer que son ancien protégé n’est pas « un loup » , on a envie de lui rétorquer que le problème du Gone serait plutôt d’être un agneau parmi les loups. Entre jalousie et rejet sur fond de rumeurs sur sa vie privée, le Breton porte en lui la charge de quelques fantômes tenaces d’Afrique du Sud. Alors pourquoi prendre un risque social aussi élevé pour un joueur « indéfendable » sportivement ? « Il appartient au groupe France depuis le début de l’aventure » , répond Blanc. Une jurisprudence qui vaut pour Alou Diarra (Mavuba, si tu nous lis…), soit dit en passant.

Sakho sacrifié

Mais une fidélité dont n’a pas bénéficié Mamadou Sakho. C’est étrange car en plusieurs points, pour des raisons différentes, le Parisien traverse une période voisine de celle de Gourcuff. On aurait pu croire que, sur la foi de l’argument précédent, Blanc retiendrait quand même l’ami Tigrou. Surtout avec le forfait du pauvre Younès Kaboul. Mais, pour ce cas présent, le champion du monde 1998 a laissé le Parisien sur le bord de la route pour lui préférer un p’tit nouveau : Mapou Yanga-Mbiwa. C’est vrai, le Montpelliérain effectue une saison énorme, comparable d’ailleurs à celle d’un certain Sakho l’an dernier. Dur sur l’homme, d’une grande maturité et gorgé de sève et de confiance à quelques jours d’un probable sacre de champion de France, le jeune homme qui a soufflé sa vingt-troisième bougie précisément le jour de l’annonce n’est pas un imposteur. Le bougre frappait même depuis quelque temps à la porte.

Il n’empêche, dans un secteur défensif axial fragilisé (Abidal et Kaboul out, Rami sur les genoux, Mexès au placard à Milan), c’est un véritable pari que de lancer un novice sur une phase finale (avec les postes doublés, les huit défenseurs convoqués sont tous des partants certains). « Ce qui a fait la différence, c'est que Mamadou traverse une période délicate pour lui avec son club. A travers la blessure de Younès, il me fallait un défenseur susceptible d'être dans les 4 centraux et opérationnel de suite. Avec la saison qu'il a faite et le contexte, Mapou risque d'être dans un environnement très positif, donc nous jugeons qu'il est peut-être plus apte à jouer ce rôle. » Peut-être mais peut-être pas… Là encore, Blanc semble réduit à faire des paris.

Martin vs Gourcuff

Bien entendu, chacun aura tenu les comptes : douze Bleus de l’étranger plus quinze de Ligue 1 moins Kaboul égale vingt-six joueurs. Il va donc falloir pour Blanc en retirer trois de l’aventure, comme dans une bonne vieille émission de télé-réalité. Alors puisque nous en sommes à ce point des comparaisons, votons : qui va quitter le château tricolore ? Le premier pourrait s’imposer, hélas, de lui-même. Loïc Rémy s’est méchamment fait mal à la cuisse lors de la 37e journée de championnat avec Marseille face à Auxerre. Une vraie tuile tant l’Olympien présente d'atouts : joueur d’espaces, joueur de tête (une denrée rare historiquement en France), capable d’évoluer dans l’axe comme sur un côté, le droit de préférence. On aurait pu croire que Blanc pouvait choisir de le retenir en tablant sur une rémission pour le deuxième ou troisième match. Mais non, le petit cousin caché de Thierry Henry ne sera de la partie que s’il est opérationnel dès le premier match. Une hypothèse qui laisse Blanc très pessimiste. Un de moins donc. Restent deux places dans le taxi. L’une sera fatalement dans le cœur du jeu. Si on admet que les deux six se nomment M’Vila et Diarra (pas le bon, hélas), que les deux relayeurs gauches s’appellent Malouda et Matuidi, restent deux relayeurs droits. Cabaye est incontournable, la balance se fait donc entre Gourcuff et Martin.

On l’a dit, « Yo » est aux fraises. Mais la vérité oblige à reconnaître que le Sochalien n’est pas tellement mieux, loin du MM (ah le coup des deux initiales, une réminiscence délicieuse) vu l’an passé. Mais même moins bien, le Lionceau a le mérite de la simplicité, une capacité à aérer le jeu que n’a pas Gourcuff, surtout quand ce dernier est moins bien, avec cette propension agaçante à toucher et retoucher la gonfle avant de la transmettre. Mais le Lyonnais, plus puissant, propose plus de volume, un atout utile pour compenser le manque global de talent dans ce secteur. Le match est lancé et le stage, ainsi que l’amical contre l’Islande, donneront les clés du verdict. Pour le dernier éliminé, la raison oblige à regarder le pauvre Valbuena. On dit le pauvre car le petit bonhomme n’a pas démérité depuis deux ans, repoussant chaque fois ses limites et se montrant rarement décevant en Bleu. Sauf que le Marseillais va sans doute payer le palier franchi par Menez et surtout l’explosion de Ben Arfa, deux joueurs qui possèdent dix Valbuena dans chaque jambe. Le foot n’est pas toujours une histoire de mérite. La liste du 28 mai pourrait en être la parfaite illustration.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La présence de Gourcuff n'est-elle pas simplement dûe à la difficulté de trouver un camarade de chambre à Rami ?
Dans l'article, le rédacteur donne pourtant l'explication de "l'absurdité" de la sélection de Gourcuff et pas celle de Sakho : pendant la période flottement de Gourcuff (bon certes en flottant autant il a du traverser l'atlantique), personne ne s'est révélé à son poste. Pour Sakho, un joueur au profil identique s'est révélé : c'est celui que LB a choisi.

Du coup, j'ai pas bien compris le raisonnement de Dave Appadoo !
Martin doit rester, Gourcuff n'a pas beaucoup joué, il à peut être fait 3 derniers bon match, mais martin aussi...... et contrairement à Gourcuff il n'a pas été blessé tout au long de la saison
Fernand_Redondant Niveau : District
Blanc, en fin politique ambitieux qu'il est, choisit de gérer en "bon père de famille". Je ne vois pas bien où se situe le courage dans la pré-convocation de Gourcuff.
Un soupçon de favoritisme en revanche...
Bref, "pas de risque, on fait ce qu'on peut et tente de n'être point trop ridicule".
Après tout, Michel 1er, Roi de l'UEFA ne déclara-t-il pas qu'on avait pas de génération exceptionnelle et qu'il ne fallait pas attendre de miracle ?

Voilà le Président d'ores et déjà exonéré d'un éventuel procès en incompétence.

De deux choses l'une. Soit il se foire lamentablement, la France ne passe pas le premier tour.
Là, je ne le vois pas se recaser autre part que dans un club turc, au mieux.
Soit son parcours est honorable et il file dans un club ambitieux.
Avec les pleins pouvoirs et un pont d'or.
Tout ce que le vilain Noël se refuse obstinément à lui donner.
Ouais enfin bon personne s'est imposé en équipe de France à la place de Gourcuff mais lui ne s'est jamais aussi imposé en EDF et même dans son club ! Donc être sélectionné sous prétexte qu'il fait partie du groupe ( 1ans sans sélection ! ) encore une bon foutage de gueule de notre ami Lolo !
Après j'aimerais qu'on est un peu plus de respect pour Alou Diarra. Certes il a fait une saison pourri, il a été nul mais lui a une très bonne epxérience internationale ( il est la depuis au moins 2006 et a joué en finale) et dans ce groupe où il manque de cadres et où les joueurs ont peu voir pas du tout l'expérience des rdv internationaux, je trouve sa présence utile tout comme celle de Malouda.
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
Mais où donc va Laurent Blanc ?

Dans le mur ???

;-)
Et surtout que va-t-il faire de Gourcuff ? Dormira-t-il dans sa chambre ?
À part ça je vote Yanga-Mbiwa comme le Chimbonda version 2012...
Certes, mais j'ai un contre-argument : Gourcuff est bien reposé :-).
LB disait d'ailleurs il y a quelques mois que les blessures étaient le seul moyen de récupérer des joueurs non cramés pour l'Euro.

C'est bien français, se plaindre de jouer trop de matchs et en venir à souhaiter que les joueurs se blessent pour se reposer !

Pour moi le vrai scandale c'est la sélection de Diarra, qui est en dessous de tout depuis plusieurs mois, voire plusieurs saisons ... A la limite, se laisser quelques jours pour trnacher entre Martin et Gourcuff pq pas, mais installer ainsi Diarra dans un fauteuil, c'est incompréhensible.. Il y avait bcp d'autres solutions au poste..
LB va dans la continuité de ce qu'il a toujours dit : former un groupe solidaire pour vivre l'aventure ensemble, et pas chacun pour sa pomme. Et bordel*, si certains d'entre vous n'ont toujours pas capté le message, allez vous acheter un abécédaire du foot et venez pas cracher votre venin de m**** sur l'EDF.

La France réalisera un très bon Euro (jme la joue Irma en pronostiquant une demie) et tous les français vont faire comme d'hab': retourner leur veste en voyant les résultats.

A la vôtre.
Non pour le coup la présence de Malouda est un escroquerie
Fernand_Redondant Niveau : District
Elle est où la solidarité entre Nasri et Ribery ? Entre Gourcuff justement et les autres ?
Ah... Le bon discours de bisounours...
Ok elborracho, mais à un moment donné Diarra il est presque risqué de le faire jouer tellement il est mauvais .. à ce poste il faut un minimum de garantie!
zac l'arnaque Niveau : DHR
le vrai problème de laurent blanc c'est qu'il n'a pas d'équipe type.
il veut un "groupe" selon ses termes. OK c'est bien dans le principe mais le mieux pour aborder une telle compétition, c'est d'avoir une équipte type autour de laquelle s'articule le groupe.
laurent blanc nous a fait une pré liste à la domenech avec un soupçon de diplomatie ( mais pleine de contradiction )
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
L'argument : "Gourcuff est bien reposé pas usé par une saison éprouvante" , certes, il a eu le temps de s'entrainer sur PES et mettra des branlées phénoménales à son coloc de chambrée, mais pour le terrain c'est moins sûr.
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Je pense qu'il va tout droit dans son cul
ça me rappelle quand même beaucoup Aimé Jacquet cette histoire là... Oui Laurent Blanc a un modèle et c'est Jacquet. Sans doute que l'Euro ne sera pas grandiose, un 1/4 de finale maximum (une 1/2 et tout l'monde trouverait ça génial !) mais en vu de la coupe du monde brésillienne, Blanc veux lancer cette fucking génération 87, encadrée par quelques anciens avant de se séparer de ces vieux, comme le ferait une fusée lancée sur orbite laissant derrière ses éléments de propulsion... La métaphore de la fusée est flatteuse pour cette équipe qui se rapproche plus d'un Tupolev un peu craignos... Toujours est-il que Blanc va lancer son engin et ce n'est que si celui-ci ne s'écrase qu'on pourra l'applaudir, comme tout bon pilote qui se respecte. Et je suis d'accord avec ajde59, Diarra n'est pas le faible qu'on décrit ici ou là.
Les memes qui critiquait Jacquet critique Blanc..
Oui il aurait pu prendre Mavuba, Capoue ou moi meme mais Diarra, Malouda bien quils soient moisi c'est des mecs de plus de 30 ans qui ont fait tous les eliminatoires, qui ont pas mal de selections dans une equipe ou la moyenne d'age doit etre 24 ans, donc la liste elle est dans la logique des eliminatoires pas seulement de la saison.

M. Le Président, bonne chance, y'aura toujours des mécontent et des rageux.
Je rejoins a 100% el borracho et j'espere que meme en cas d'accident a l'Euro il restera, meme si je nous vois bien réaliser quelquechose et voir les 3/4 des francais retourner leur veste et assurer qu'ils ont soutenu blanc depuis le début..
Plutôt confiant pour l'Euro. Je pense que devant on peux s'attendre à du beau jeu entre Benzema, Ribéry et Menez. Nasri en soutient, Ben Arfa en Joker, Giroud en fixation, Remy (je l'espère, pour la profondeur).... Des milieux récupérateur qui peuvent faire du jeux comme Cabaye, MVilla et Matuidi. Des latéraux offensif avec Debuchy et Clichy... Deux super gardiens.... Bref on a pas à rougir... D'ailleurs on a pas été ridicule face à l'Allemagne qui est favorite avec l'Espagne.
@ Fernand_Redondant : t'as jamais aussi bien porté ton blase. Tu l'aimes la CDM 2010 hein !? Jsuis sûr que tu te pignolerais* presque en voyant la copie pathétique qui a été rendue par l'EDF.

Moi perso ça m'a fait chier*, méchamment. Parce qu'on avait des joueurs pour faire bien mieux qu'une qualif' à base de contrôle de la main, suivi d'un 1er tour lamentable. Ouais, on avait des joueurs capables de faire un tournoi honorable, mais au lieu de ça, Monsieur McDonald's nous a tous pris pour des jambons pendant 6 ans avec l'illusion de la CDM 2006.

Les problèmes dont tu parles, Gourcuff, Ribéry, Nasri... C'est un feu de paille. Les joueurs ont vu qu'en face d'eux, ils avaient un sélectionneur sans charisme, et qu'ils pouvaient aisément traiter de f*** de p*** dans les vestiaires, à la mi-temps d'un match.

Aujourd'hui, Blanc et Domenech, c'est le jour et la nuit. Ne compare pas l'incomparable, ou alors fais-le pour amuser la galerie, la populace française. Et puis, au final, peut-être que c'est grâce à des propos comme les tiens qu'on arrivera loin dans la compétition. La France a souvent marché quand elle était critiquée, alors vas-y, lâche-toi.

En fait, j'attends vraiment le moment où Ribéry, Nasri ou peut-être Gourcuff va faire taire toutes ces mauvaises langues. Un peu à la Duga version 98' ou même ZZ en 2006. Et oui, certains avaient tendance à penser qu'il devait être remplaçant avant le début du mondial. Y'a pas de mots pour exprimer ça, "bêtise" serait un euphémisme.

@Taimen : je suis totalement d'accord avec toi pour Diarra. D'ailleurs, entre lui et Matuidi, rien n'est joué pour savoir qui prendra l'hélico. Après on connaît LB, tendance Bordeaux etc... Ce sera peut-être sa seule boulette dans la liste, si boulette il y a.

Santé.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
261 59