Mais bordel, qui en veut à David de Gea ?

La nouvelle est tombée au réveil de la sieste. Au départ, il y avait un roi du porno tout puissant, pincé le mois dernier en Espagne pour, entre autres, diffusion de pornographie infantile et traite d’êtres humains. Et comme si tout allait trop bien, il a fallu foutre le bordel et faire tomber la casquette de RP sexuel de la tête du gardien de Manchester United. Alors, à qui la faute ?

Modififié
8 5

Iker Casillas


Avril dernier. La parole est à la défense. Pour San Iker, ce sera dans AS : « De Gea ou moi ? Si De Gea joue, au moins, vous aurez de quoi faire des gros titres. » Depuis plusieurs semaines, le footballeur européen le plus capé de l’histoire (167 sélections) a mué en amateur de boulettes. Il sait que le vent a tourné, que son concurrent de Manchester United lui est progressivement passé devant et que le banc l’attend probablement en France. Au fond, il le sait : il ne peut y avoir qu’une seule légende, et c’est lui. L’été dernier déjà, son malware glissé dans le fax d’Alberto, secrétaire officiel de Florentino Pérez, avait déjà fait planter la base informatique de la Ligue espagnole de foot et fait capoter le transfert de David l’orgueilleux à Madrid. On n’affranchit pas les rois, c’est la règle. Cette fois, il fallait frapper fort. Vraiment fort.


Sara Carbonero a beau faire la douce avec le petit Lucas dans les bras, Iker ne sourit pas. Il faut faire jouer les contacts, car tout est bon dans le piston. Alors Iker appelle une vieille connaissance, originaire de Bron, et fixe un rendez-vous avec un intermédiaire : ce sera François Clerc. François tutoie de nouveau les légendes, récupère une cassette empaquetée et monte dans sa Fiesta direction Madrid où il a rendez-vous avec Ignacio Allende Fernández, roi du porno connecté. Un mot est laissé par Iker, Ignacio le lit, alors que François file à l’horizon : « On ne se connaît pas. On ne se verra jamais. Cette cassette contient une vidéo amateur tournée à La Baule par Azpi lors d’un rassemblement de la sélection espoir espagnole en 2012. Laisse-la traîner en évidence. Fais en bon usage.  » Marche ou crève, Iker a gagné.

Karim Benzema


Il a la gueule défaite. Cette fois encore, Dany le Rouge a perdu. Un matin de février 2016, la France est sous le choc : Daniel Cohn-Bendit, box-to-box écologiste, a été placé en garde à vue dans la nuit au commissariat de Versailles. Les faits qui fuitent sont clairs : DCB aurait été cité dans une affaire d’extorsion de fonds impliquant le gardien espagnol David de Gea et l’attaquant international français Karim Benzema. Pourquoi ? Comment ? Un projet politique pour relever l’économie espagnole dans lequel Cohn-Bendit a décidé de se lancer, soutenu par plusieurs sportifs, et des soutiens financiers promis qui n’arrivent pas.


Dany ne plaisante pas avec les promesses et sent que De Gea veut lui mettre à l’envers. Invité sur BFM, il se défend : « La justice souhaitait avoir ma version des faits. Je vous préviens : quand on m’attaque, je contre-attaque. Cette histoire ne fait que commencer. » Karim Benzema, choqué par la nouvelle, joue avec ses réseaux et apprend qu'Ángel Di María a récupéré une vidéo montrant David de Gea s’amuser avec des gamines lors de son passage express à Manchester. La vidéo est récupérée, facile, envoyée à Daniel Cohn-Bendit. Sauf que tout finit par se savoir, et l’enquête remonte sur plusieurs histoires liées à Karim Benzema. Le Français craque et abat sa dernière carte : ce sera cette vidéo, pour l’honneur de Dany. Cohn-Bendit est vengé.

Keylor Navas


Le numéro un, c’est lui. Reste que depuis l’été dernier, Keylor ne digère pas son aller-retour dans l’ultime nuit du mercato où les dirigeants du Real ont tenté de le remplacer par David de Gea. Pas ça, pas maintenant, pas après tout ce qu’il a déjà fait. Vexé, Navas s’offre un nouveau défi : faire tomber coûte que coûte le gardien espagnol. Il flaire, gratte et ne trouve rien pour claquer la réputation du portier de Manchester United. Touché au pied gauche, le gardien du Costa Rica est forfait pour la Copa América Centenario, mais file tout de même aux États-Unis pour être avec sa sélection. Il coache mentalement son remplaçant, motive les troupes et tue le temps en enchaînant les soirées où il rencontre par hasard Marcos Rojo, dont l’avenir à Manchester United semble incertain. Pour l’Argentin, c’est simple : De Gea, convoqué par Mourinho pour faire l’état des troupes à son arrivée, a ciblé son coéquipier comme un élément dispensable. Sauf que Marcos Rojo a en sa possession la fameuse vidéo montrant De Gea, déguisé en cow-boy, danser sur des gamines mineures. Navas et Rojo s’entendent, les images sont envoyées en Espagne à la rédaction de eldiario.es. Là aussi, Keylor a gagné. Navasté.

Serge Aurier


« Je n’y suis pour rien coach, je vis. » Serge Aurier aime la nuit, c’est le destin. La nuit l’aime aussi, beaucoup. Reste qu’elle lui a donné des casseroles en cascade depuis plusieurs mois. Mais peu importe, il s’est maintenant pris au jeu. Champion de France avec le PSG pour la deuxième saison consécutive, le défenseur ivoirien décide d’organiser un concert privé de Booba à Sevran, en plein air, avec ses coéquipiers dont Lavezzi, revenu pour l’occasion. Clairement, c’est le feu. Sauf que la soirée dégénère, et Aurier perd le contrôle de l’événement en lâchant un Periscope bien senti avec pêle-mêle Miss Wendy, Kaaris et Regattin.


Problème : la vidéo est tournée avec le portable d'Ángel Di María dans lequel est glissée la fameuse vidéo récupérée à Madrid. Aurier, un peu touché dans ses réflexes par les effluves, dérape et balance les images sur son compte Facebook. La toile explose, De Gea est affiché en public à quelques jours de débuter le championnat d’Europe. L’Espagne n’en croit pas ses yeux. David coulé. Aurier s’excuse à sa manière : « De toute façon, il est guez. »

Un vendeur de donuts, à Manchester


Cinq ans que l’histoire dure. Lors de ses premières semaines à Manchester, David de Gea avait été accusé d’un vol de donut avant qu’une touriste espagnole ne vienne le défendre pour le sortir d’affaires. Sur le coup, scandale. Sauf que rien n’a été réglé et que M. Srondan, le volé, n’a pas oublié. Alors depuis plusieurs mois, il a constitué un réseau de professionnels pour faire payer le vol au gardien de United. Oui, M. Srondan est un homme qui aime se faire respecter. Un WikiLeaks version Robin des Bois est alors créé et le premier coup est terrible : en jouant de connexions, le réseau parvient à mettre la main sur la fameuse vidéo et la balance le jour du début du championnat d’Europe en accès libre. De Gea est exclu, Casillas, jouant avec son iPad sur son lit, apprend la nouvelle et s’en va frapper à la porte de chambre de son coéquipier : « Tu vois mec, il y a une justice. Allez ciao. Tu es arrivé comme un roi, je resterai une légende. »



Par Maxime Brigand
Modifié

Dans cet article

En tout cas , il n'y a rien a voir avec de gea ce sont surtout ses potes munian et isco qui ont trempé leur donuts quelque part dans l'illegalité la plus totale. Je ne vois pas en quoi il pourrait etre accusé peut etre pour complicité. Je suis sur d'une chose, il s'en sortira haut la main courage david. Tu n'es pas francais n'oublie pas rien ne de scandaleux ne peut arriver
Message posté par Sérein
En tout cas , il n'y a rien a voir avec de gea ce sont surtout ses potes munian et isco qui ont trempé leur donuts quelque part dans l'illegalité la plus totale. Je ne vois pas en quoi il pourrait etre accusé peut etre pour complicité. Je suis sur d'une chose, il s'en sortira haut la main courage david. Tu n'es pas francais n'oublie pas rien ne de scandaleux ne peut arriver


Tu es la fameuse source proche du dossier?
cantor0305 Niveau : CFA
y
Punaise, prévenez quand c'est de la fiction.
J'y ai cru pour la partie Casillas :O
Puis est arrivé le passage Benzema heureusement.
wallotexas Niveau : CFA
Pour les anglophones : "Donut''(plutôt ''Doughnut'', d'ailleurs) est un mot français qui signifie ''Beignet'' ..

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 5