1. //
  2. //
  3. // Lille-PSG

Mais bon sang, qu’est-ce qui cloche au PSG ?

Même sans Zlatan Ibrahimović, le PSG a, sur le papier, le plus bel effectif de France. Et donc le plus à même d’écraser la concurrence en Ligue 1. Pourtant, les quadruples champions en titre balbutient leur football et leurs certitudes sur la scène nationale. Pourquoi ?

Modififié
1k 140

Un mercato bancal


C’était le point sur lequel le PSG était le plus attendu. À partir du moment où, courant automne 2015, la direction parisienne avait pris la décision de ne pas prolonger Zlatan Ibrahimović, il restait quasiment dix mois aux décideurs franciliens pour lui trouver un remplaçant. Une star, en gros. Paris a tenté Neymar à fond, un peu Griezmann et Aubameyang, très peu Pogba, tourné autour de James Rodríguez et Anthony Martial pour, finalement, ne prendre personne. Conclusion, le PSG a recruté Hatem Ben Arfa libre, mis 30 plaques sur Krychowiak, 25 sur Jesé, moins de 8 sur Meunier et rapatrié Areola de prêt. Des cinq joueurs, un seul est titulaire : Alphonse Areola, le seul qui n’a pas coûté un rond. Ben Arfa est encore à la cave, Jesé a déjà perdu son appendicite, Meunier assure en zone mixte et Krychowiak cherche son football.


C’est peu pour un club qui ambitionne de briller en Ligue des champions. Surtout, c’est le mercato QSI le moins ambitieux et le seul sans tête de gondole sportive. Alors oui, certains avancent que la vraie recrue s’appelle Unai Emery. Ça se tient. Le Basque a gagné trois Coupes d’Europe en trois ans là où le football français n’en compte que deux en soixante-dix piges. Mais voilà, visiblement, la C3 n’est pas un titre qui inspire le respect dans l’Hexagone. Même l’arrivée de l’ancien de Séville à la place de Laurent Blanc est, parfois, perçue comme une moins-value. Par les mêmes qui voulaient décapiter Blanc après le 3-5-2 de City. Paris rêvait de Simeone, Guardiola ou Mourinho. Il a eu l’ancien coach d’Adil Rami à la place. Bizarrement, en remplaçant Van der Wiel et Stambouli sur le banc par Krychowiak, Meunier, Jesé ou Ben Arfa, le PSG s’est renforcé qualitativement sur les remplaçants. Mais aucune nouveauté dans le onze de départ. Sauf la perte d’un grand type qui facturait 50 buts l’an dernier. Des broutilles, quoi.

Bientôt l’Ikoné des jeunes ?


Un trône vacant


C’est simple, la seule présence d’Ibra faisait peur à n’importe quelle défense de Ligue 1. Aujourd’hui, c’est un fait, Paris ne fait plus peur. Tout le monde s’imagine taper facilement ce PSG-là. Le Suédois ne débloquait pas seulement les matchs en Ligue 1, il galvanisait ses troupes. Aujourd’hui, le trône du géant est libre... et personne ne semble en vouloir. L’an dernier, quand l’équipe toussait, on tapait sur Ibrahimović et c’était pratique. Il servait de parapluie. Mais voilà, le Z n’est plus là et il faut encaisser les coups. Dimanche, après le triste 0-0 contre l’OM, Di María et Verratti ont été bousculés par la presse. Ils n’étaient pas habitués à ce genre de tacles.

Parce que maintenant, il faut s’émanciper, prendre le relais du Suédois et assumer rôle, salaire et statut. Pour le moment, ils sont peu à prendre en main cette équipe. Pour ne pas dire personne. Qui est le taulier, d’ailleurs ? Thiago Silva ? Thiago Motta ? Javier Pastore ? Pour l’instant, dans les gros matchs, le PSG 2K17 a surtout manqué de caractère, et de révolte, à tel point que c’est souvent Adrien Rabiot, un produit local, qui semble être le taulier par défaut.



Un entourage trop bavard


C’est une composante du football moderne, il faut composer avec « l’entourage » des joueurs. Un entourage souvent trop bavard au PSG en ce moment... Thiago Silva s’en est d’ailleurs ému : «  C’est important de parler, mais ce qu’on dit dans le vestiaire, doit rester dans le vestiaire. C’est incroyable que ça sorte dans la presse. Peut-être que c’est un joueur qui vous parle, peut-être une autre personne, mais ce n’est pas intelligent  » , lâchait le capitaine mi-octobre à propos d’une réunion de discussion entre le groupe et Emery à propos du schéma tactique idoine. On se croirait revenu en 2004, quand Vahid Halilhodžić cherchait la taupe.


Mais il est vrai que ce fourre-tout que l’on appelle « entourage » est le meilleur Parisien de ce début de saison. Il a d’abord permis d’alimenter le feuilleton Emery-Ben Arfa avec le fameux « Tu n’es pas Messi » , mis Kevin Trapp sur le départ suite à son coup de blues, fait dire à Di María que les séances d’entraînement étaient trop longues. Et puis il y a ceux qui parlent ouvertement, comme l’agent de Thiago Silva qui évoque déjà un départ en cas d’échec dans les négociations visant à prolonger son contrat parisien, il y a aussi le conseiller de Marco Verratti qui demande du « respect » après PSG-OM. Bref, des non-événements qui, compte tenu du début de saison du PSG, prennent des allures de drames.


La méthode Emery en question


Ça a commencé par des doutes. Sans doute trop. Le Basque n’avait pas encore signé que d’aucuns se moquaient de son arrivée. Son premier mois, en revanche, a été un n’importe quoi médiatique. Tout était beau, parfait, clinquant. On en revenait à s’émerveiller du fait que le technicien espagnol saluait les employés de la cantine du Camp des Loges et débarrassait son assiette à la fin du repas. Puis les premiers matchs sont arrivés, et le PSG pressait haut et fort. Les transitions étaient rapides. En tournée US, Leicester, l’Inter et le Real Madrid prenaient des roustes. Trophée des champions, valise aussi dans le buffet de l’OL. Et puis la machine s’est enrayée. C’est devenu poussif, et le 4-2-3-1 a volé en éclats en même temps que la fragilité de Javier Pastore, censé être le garant technique de ce schéma.

Trois mois après son arrivée, Emery a remixé à sa sauce le 4-3-3 de Laurent Blanc, avec une dose de pressing et de jeu vers l’avant malgré une grosse tendance à la possession. Il y a des choses cohérentes... et d’autres moins. Comme le fait de ne proposer aucun appel contre des blocs fermés comme ce fut le cas face à l’OM. Dimanche, le PSG aurait pu jouer six mois sans jamais trouver la faille tant le jeu est stéréotypé. On a aussi, dans un excès de mauvaise foi, pointé le trop-plein d’énergie du technicien sur le banc de touche. Les mêmes qui se paluchent sur l’énergie de Simeone, Klopp ou Conte. Malgré tout, Unai Emery, qui paye pour lui de ne pas être français et de passer après le licenciement incompréhensible – en matière de finance – de Laurent Blanc, n’a pas conquis son monde. Le temps ? Personne ne lui en laissera...



Une direction invisible


Et si finalement, le principal problème du PSG venait d’en haut ? La révolution parisienne a débuté dans les colonnes du Parisien, en juin, quand le président Nasser Al-Khelaïfi a arrosé Laurent Blanc – sans le nommer – de plusieurs scuds verbaux. Prolongé alors qu’il était en fin de contrat trois mois plus tôt, Blanc prend la porte avec plus de 20 millions d’euros. Du bon management. Emery est intronisé, le choix est intéressant, mais le Basque vient seul. Pas de Monchi, le directeur sportif de Séville, alors que le PSG a un manque à ce niveau depuis le départ de Leonardo. Dans la foulée, Patrick Kluivert sort du chapeau. Personne ne l’a vu venir. Personne ne sait encore aujourd’hui expliquer le rôle précis du « directeur du football » . Derrière, Olivier Letang, que tout le monde annonçait sur le départ, quitte son poste de « directeur sportif adjoint » (de personne, il faut le rappeler), pour être promu « directeur sportif » .


Et puis voilà l’organigramme parisien redessiné sans aucun impact sur le mercato, à l’exception de l’arrivée de Jesé – 25 millions pour un remplaçant du Real – et le départ de David Luiz le 31 août. Un départ non remplacé, évidemment. En gros, il est demandé à Unai Emery de faire mieux que Blanc avec un effectif moins fort et amputé du meilleur joueur de son histoire. Surtout, le Basque est prié de se démerder tout seul, puisque la direction parisienne vaque souvent à d’autres occupations. À commencer par Nasser, aux casquettes multiples. Récemment, le président parisien a été nommé par le bureau exécutif de l'Association européenne des clubs (ECA) pour siéger au conseil stratégique du football professionnel de l'UEFA (PFSC). C’est bien connu, plus on fait de choses, plus on s’éparpille. Et cette saison, le PSG n’a pas le temps ni la latitude de s’éparpiller...



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 3
Hier en rentrant du boulot je suis tombé sur l'émission "Manu & Coach".

Putain Courbis, quelle belle petite salope, le type a passé entre 5 et 10 minutes à se foutre de Emery sur...son accent.

Impressionnant d'analyse, surtout qu'avec son accent et cette impression qu'il donne d'être bourré à chaque mot c'est très fort.

Marseille a bien fait de prendre un coach français, ils seront tranquille même s'ils font de la merde.

Pour en revenir au PSG, c'est vrai que l'arrivée de Kluivert c'est une énigme, peut être que le temps éclaircira le brouillard, mais il sert à quoi sérieux?! Il a quelle légitimé?
Létang et Nasser dans cette histoire? Personne pour aller recadré les joueurs et montrer que le coach est le patron?

Beaucoup de manquements dans le management, c'est plus compliqué à gérer sans Ibra c'est sur, mais si on ne donne pas les moyens au coach de s'imposer ça ne sert à rien de changer.

Désolé pour ce long poste, c'est calme au boulot ce matin.
Pas Fan du PSG mais totalement d'accord avec toi , je ne supporte plus tous ces mecs qui se fouttent de la tronche de techniciens venant d'autres pays. Le traitement"soit disant" comique de Florian Gazan pour Jardim me révolte. On a vraiment l'impression qu'on est les meilleurs en tout sauf que notre palmarès en coupe d'Europe est maigre!!
1 réponse à ce commentaire.
Les commentaires sont géniaux.
Merci! J'suis en train d'imaginer, sur le forum de Tintin, des types qui postent un lien vers la page Sofoot de Cavani, en écrivant:

"C'est tellement Rascar!

Signé : Pierre Camerman"

Haha le mec est tellement à fond ! Mais c'est vrai que ya vraiment un quelque chose.... Si ce n'est que Rascar Capac mettait la boule où il voulait, se jouait des défenses et des gardiens.
De rien! Avant aujourd'hui, l'existence de ce forum m'était aussi totalement inconnue. Du lourd!

Il y a quand même des mecs pour commenter: "j'adore cette "momie" très belle". Comme quoi,on est pas les seuls à perdre notre temps sur des forums.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Perso, j'ai beaucoup aimé :

" Si je me mettais à lancai des boule de cristal on ne serais pas très content."
Tigris Mystic Niveau : District
J'ai pouffé comme un naze devant mon écran, au bureau à la lecture de ton com'.

Ma crédibilité professionnelle ne te remercie pas.

Par contre je vais de ce pas essayer de te mettre un +1
Tigris Mystic Niveau : District
mon post au dessus était pour cavanoob, ;)
7 réponses à ce commentaire.
TheGoatKeeper Niveau : National
Article un peu a charge...le PSG est 3e derriere un Nice qui marche sur l'eau et un Monaco qui tourne au Super depuis le debut de la saison. C'est pas non plus dramatique, et eux au moins ont le banc pour assurer sur la longueur.

Sur les joueurs, il n'y en revanche pas grand chose sur Di Maria, au rendement incomprehensiblement bas...et une charge un peu dur sur Meunier, que je ne trouve pas mauvaise quand il joue.
Parceque Nice et Monaco n'ont pas le banc nécessaire pour mener toutes les compétitions de front??

Quand je vois la préstation d'un Nice ultra remanié à Metz ou la profondeur du vivier monégasque, quantitativement, je ne me fais pas de souci pour ces deux équipes. Les prestations de Walter, Mbappé, Esseyric, Boschillia ou Mbappé sont là pour en témoigner.
TheGoatKeeper Niveau : National
Note : 1
C'est surtout des collectifs qui tournent bien, avec des coachs qui les manient bien.

Deja Nice cetait face a Metz, et Metz ce n'est pas non plus le haut du panier. Quant a Monaco, certes le vivier est important, mais ca na rien a voir avec des joueurs confirmes.

Sur le papier - et je dis bien sur le papier - y a quand meme pas photo
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Le trucs c'est que le niveau des joueurs est forcément affecté par la dynamique actuelle.

A Paris, c'est difficile, donc Emery tente l'équipe-type à chaque fois, les remplaçants ne sont pas non plus en confiance et tout le monde galère.

A Monaco et Nice c'est l'inverse. Tout va bien, tout le monde est en confiance et les remplaçants entrent dans des équipes qui marchent. C'était pareil à Paris la première année de Blanc, on gagnait 3-0 avec les remplaçants et Digne était bon.

Mais si les dynamiques s'inversent (ce qui arrivent tous les ans à toutes les équipes), tous les joueurs paraissent moins bons, surtout les remplaçants
4 réponses à ce commentaire.
Avant de lire la suite de l'article, je me marre déjà sur "Jesé a perdu son appendicite". Mais mec ... Aux gamins de 7 ans on leur apprend que l'appendicite c'est pas le truc qu'on t'enlève.
C'est la faute grossière classique de So Foot, une par article en moyenne ; il y en a une similaire dans l'article sur Ikoné (il "arpente" son club).

Sans parler de la concordance des temps, souvent malmenée quand elle n'est pas carrément oubliée.

Franchement les gars, que ce soit sur vos frais perso ou ceux de la boîte, une remise à niveau en français coûte souvent moins cher que d'autres formations. Quand je vois un article fouillé et bien écrit, j'ai envie d'acheter So Foot, pas quand je vois un article comme celui-ci où, tout compte fait, les fautes ne cachent pas le peu de profondeur de l'analyse. On pense dans une langue donc, si on ne la maîtrise pas...
TheGoatKeeper Niveau : National
Note : 1
Y e comprend pas lhistoire de l'appendicite...on fait bien une appendicectomie non?

Perso je l'ai toujours, et j'en suis fier (mais mourrai comme un con d'une peritonite a 60 balais)
On retire l'appendice. L'appendicite est le terme qui correspond à l'inflammation de cet appendice.
TheGoatKeeper Niveau : National
Merci. Bien entendu. Ce que j'avais pris pour une correction de Biologie n'etait en fait que grammaticale.

Pourquoi faire simple quand on peut faire complique
Intéressant ce site, on y trouve des experts en peritonite !
Fais gaffe, tu as raison sur le risque, péritonite sévère = 30 % de mortalité, médiane de survenue > 65 ans.
5 réponses à ce commentaire.
Si Paris traverse une crise, ce qui n'est pas acquis non plus, c'est avant tout une crise de gouvernance. Aujourd'hui Nasser interfère sur le sportif (cf rumeur Griezmann) mais ne fait pas son rôle de gardien du temple en prenant position pour son coach.
Bizarrement, je dirais que sur le terrain c'est Cavani que le PSG n'a pas su remplacer au mercato. En tant que lieutenant d'Ibra, Edi plantait plus d'une vingtaine de buts par saisons.
Aujourd'hui, dans les chiffres en tout cas, Edi marque autant que le Z (même s'il gache beaucoup plus, qu'il n'a pas la même aura etc...). Par contre, ses lieutenants ne sont pas à la hauteur... et je ne vois pas Lucas ni Jésé être une solution à terme. Peut-être HBA mais il ne semble pas rentrer dans le plan d'Unaï ou n'a pas envie de s'exiler à gauche.
"Malgré tout, Unai Emery, qui paye pour lui de ne pas être français"

J'en ai vraiment marre de lire ce genre de conneries. Putain absolument personne n'en parle. A part quelques "connards de journalistes", pour citer les pensées de Pascal, je n'ai entendu personne évoquer ce point.

Entretenir ce mythe bidon d'un foot français pseudo raciste, d'abord c'est assez insultant pour les supporteurs, mais ça ressemble surtout à un argument fumeux pour soutenir une thèse qui l'est à peine moins.

Emery, pour l'instant, paye pour lui ses résultats, et son jeu balbutiant. Point barre.
pauloradiobemba Niveau : CFA
Il s'agit pas de racisme mais de copinage : pour des résultats similaires, un entraîneur étranger se fera plus dezinguer par les journalistes/consultants qu'un coach français car ces derniers sont potes avec tous les journalistes/consultants puisque lorsqu'ils n'entraînent pas, ils sont eux même consultants.
Oui, racisme ou copinage. Racisme est un peu fort mais le principe est le même : "pas français? c'est de la merde, dégage!"
Ravière Pastauré Niveau : National
Je pense que c'est plus du copinage perso.

Par exemple, rappelle toi René Girard quand il était à Lille : Dans le CFC, il se faisait tout le temps dézinguer pour son jeu ennuyeux, pourtant il est français. Pareil pour Baup époque Marseille.

Blanc par contre, comme il est certainement pote avec tout le monde, il n'était pas autant critiqué.

Après c'est vrai que les entraineurs étrangers se font beaucoup défoncer (Ancelotti, Bielsa, Emery...).
TheGoatKeeper Niveau : National
...et Jardim, qui s'etait fait soufflee un trophee Unfp qu'il meritait amplement?

Jurisprudence Snijder
Note : 2
Evoquer ce point? LOL
Evidemment. Tu les imagines dire "on l'aime pas parce qu'il est pas français"? Non. Mais leurs critiques soi disant sur le jeu etc elles viennent directement de ça.

Bielsa qui faisait jouer un super OM et Jardim qui faisait gagner son Monaco en CL sont snobés par le trophée de l'entraineur de l'année en L1, si ce n'est pas du racisme, c'est quoi?
N'importe quel Girard, Le Guen, Lacombe aurait fait le même boulot que l'un des deux, il aurait été acclamé! Le nier est faire preuve de stupidité ou de cécité.

On peut le rappeler mais la première année de Blanc, elle avait quoi de mieux que celle d'Emery aujourd'hui? Rien. Même nb de points, même "jeu" balbutiant et encore lui avait un Ibra qui cartonnait. L'avait on critiqué à l'époque? NON.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Le quart de leur boulot aurait suffit en fait... Suffit de voir le palmarès du trophée UNFP...
pauloradiobemba Niveau : CFA
Indépendamment des résultats, le cas Dupraz est assez symptomatique : tout le monde se foutait de sa gueule pour ses discours à base de "on est le petit, ils veulent pas nous voir gagner" du temps de l'ETG, un passage sur canal et hop, on considère que ses discours du même acabit avec le TFC cette saison sont géniaux.
Ravière Pastauré Niveau : National
Pas d'accord pour la première saison de Blanc par contre.
Au contraire, je trouve que c'est la meilleure depuis QSI. La qualité du jeu était très bonne, mieux que sous Ancelotti.
Il a eu la bonne idée d'essayer ce milieu à 3 Motta-Verratti-Matuidi, un vrai régal. Malheureusement, il nique tout en se chiant dessus au match retour contre Chelsea, alors qu'on gagne 3-1 au match aller. C'est cette année qu'on passe le plus près des demi-finales.
Il y a le 0-4 à Leverkusen aussi, etc.
Les deux saisons suivantes, on était moins réguliers.
La première saison de Blanc a bien fonctionné jusqu'en Janvier, mais à partir d'un match face à Guingamp c'était déjà moins bien.
Après le quart de C1 retour loupé les gros doutes sur L Blanc ont commencé.
L Blanc a eu la chance de pouvoir disposer simultanément de Motta, Verratti Matuidi (Motta était souvent blessé l'ors du mandat Ancelotti).
Exactement! faut faire partie du sérail sinon c'est pas la peine! Si tu regardes bien ce sont les mêmes coachs depuis 20 ans en place en ligue 1. C'est pas comme ceci qu'on peut vraiment faire changer les choses. Mais la place est bonne et la gamelle bien pleine!
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 4
Personne n'en parle? Et bah justement si, tout les journalistes en parlent.

Hier encore j'entendais un mec à la radio (Dugarry je crois) se foutre de la gueule d'Emery sur son accent.

Putain le mec est là depuis quelques mois seulement, il fait l'effort de faire des confs en français. Mais non ça va toujours pas! Le seul truc qu'on retient c'est son accent.

Surtout venant de Français, quand on connait notre réputation pour apprendre les langues étrangères.
J'aimerais bien les voir ces connards de consultants/entraîneurs apprendre une langue étrangère en 3 mois et aller parler devant des journalistes.

Alors quand Ibra parle pas Français c'est un connard, mais quand Emery ou Jardim apprennent le français mais ont un accent, ça va toujours pas.
Bah oui connard quand t'apprends une langue étrangère t'as ton accent d'origine au début.

Quand on voit que Wenger qui est en Angleterre depuis 20 ans et qui, malgré son vocabulaire parfait, a toujours le même accent que Raffarin, ça me fait doucement rire.

Se foutre de la gueule d'un mec pour son accent c'est le travail de Michel LeeB ça.
Mais bon en parlant de ça, ça évite aux journalistes de faire leur vrai boulot et de parler de tactique.
Encore faudrait-il qu'ils y connaissent quelque chose.
Tu viens de citer Michel Leeb ?
Attention Mr pedrosafetronnie, dernier avertissement.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Michel Leeb, il est peut-être limite sur les chinois et les africains, mais faut reconnaître qu'il fait super bien le bourdon.
Ouais voilà, ils sont sacrement con à s'en prendre à Emery, il fait un effort pour parler français, il aurait parfaitement pu choisir la facilité comme Bielsa et ne parler qu'en espagnol.
Mais bon là, ils auraient aussi râlé en disant qu'il ne respectait pas la France.
Donc selon les experts football à la télé, tu dois parler un français parfait dès tes premiers mois, sinon ça ne passe pas.
14 réponses à ce commentaire.
Ce qui se passe, c'est très simple, depuis la blessure de Saint Javier, Emery a lâché son 4-2-3-1 pour reprendre le 4-3-3 possession de Blanc.
Mais malheureusement pour lui (et tout simplement logiquement), il a perdu le joueur qui changeait tout dans ce système (en l1), Ibra, qui permettait d'avoir un fantastique joueur de fixation dans l'axe, qui attirait l'attention sur lui et permettait de renverser sur les ailes. Depuis son départ, il n'y a plus aucune alternance axe-côtés, ce qui est un peu la base du football. Au final, le PSG passe son temps à contourner des blocs sur les ailes, vu que ne peut pas passer par l'axe car ni Cavani et Matuidi qui occupent cette zone ont la technique et QI foot pour apporter quelque chose, Verratti n'y va pas, et Lucas/ADM sont bien trop brouillons pour y apporter quelque chose dans la durée.
Bref, on patine dans ce 4-3-3 fade qui n'a aucune marge de progression, on est condamné à espérer être relativement réaliste car on se procure par la masse d'occazs dans le jeu, et au premier gros club européen, si on persévère dans cette voie, on va sauter.

J'espère sincèrement que Emery joue ce jeu en attendant le retour de Javier / le transfert de Lo Celso afin d'avoir un vrai n10 et mettre en place son 4-2-3-1, et non qu'il s'est fait retourner la tête par les "cadres" ou la presse française pour joueur cette parodie de football qu'est le 4-3-3 possession avec qu'un joueur joueur pouvant organiser et créer à partir du 8 (Verratti).
Orso94210 Niveau : CFA
Je partage ton analyse. On sent que Javier était bien mis en place par Emery pendant la présaison. Et puis patatras. Il y a bien eu la tentative de mettre Verratti en 10 face à Monaco après la blessure de Javier, on a vu le résultat.

Surtout que les autres clubs de L1 ont retenu les leçons des victoires de Toulouse et Monaco et ne se gènent pas pour reprendre les mêmes schémas hypra-défensifs. un bon vieux 6-3-1. Et vu que le PSG patauge dans le jeu face à des équipes regroupées avec des blocs très bas, ils auraient tort de s'en priver.

J'en veux un peu à Emery du coup d'abandonner son idée de départ, et de revenir à un 4-3-3, surtout que c'est pas avec ce système que tu peux mettre en difficulté ces défenses. Blanc, du coup, avait souvent tendance à intégrer Javier dans le milieu à trois afin de basculer dans un autre système pendant les phases offensives.

Mais bon, le souci d'un système avec un 10, c'est que tu deviens forcément hyper-dépendant de son rendement dans le jeu et de son physique. Et avec Javier, c'est bien la merde depuis un peu plus d'un an.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
espérons que le petit lo celso puisse assumer ce rôle assez rapidement si pastore continue à nous la jouer abou diaby... le PSG a aussi approché draxler mais wolsburg n'a pas voulu se séparer du joueur cet été
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : -1
Draxler c'est vraiment un des seuls bon coup qu'il y aurait eu à faire.

Et j'aimerais bien qu'on le retente cet hiver ou l'été prochain.

Parce que c'est un des rare très bon joueur qui ne joue pas dans un top club.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
cet hiver, icardi et draxler ça serait faisable même si très cher. les deux ne jouent pas de coupe d'europe et ça se passe mal dans leur club.

on pourrait aussi tester quelques pistes de schalke qui est un peu en retrait ( meyer ) valence ( gaya ) ou tenter de relancer mkhtytarian ou mata par exemple.

un central va aussi arriver d'après ce qu'on a pu lire

je pense que le mercato d'hiver va être mouvementé à paname
Senzo Meyiwa Niveau : District
Bien d'accord, Draxler est un excellent joueur. D'ailleurs en Allemagne, dont la sélection ne marchait pas sur l'eau en Coupe d'Europe tout en faisant le taff, on pointait du doigt Draxler (en affirmant qu'il ne devait plus être titulaire) ce qui selon moi est une absurdité puisqu'il donnait au contraire beaucoup d'impact, contrairement à Müller qui était très loin du niveau dont on le sait capable.

Si je ne m'abuse, Draxler joue plus ou moins au même poste que Di Maria, je dis ça je dis rien...
Ce commentaire a été modifié.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
draxler peut jouer à tous les postes offensifs, perso, je le vois plus en 9.5 mais en 10, il serait aussi très très bon j'en suis persuadé

après, si pastore décide de se faire greffer des mollets qui sait ...
Emery a peu de marge avec Jese et Ben Arfa encore juste au niveau performances et qui pourraient faire le boulot devant en permettant à Di Maria de suppléer l'absence de Pastore (encore heureux que Cavani ne se blesse pas ou que Lucas montre des progrès par rapport à son niveau habituel)
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
totalement d'accord, le banc s'est affaibli et en plus, les méformes et blessures n'aident pas le coach
dizzymusictv Niveau : CFA
Bah pour avoir l'alternance axe-côté, faudrait déjà avoir des côtés.

Di Maria est physiquement inquiétant, placé sur la mauvaise aile et dangereux techniquement

Lucas :
"pourquoi vos chiffres sont aussi faibles ?"
"vous savez, je ne suis pas un attaquant, mais un joueur d'ailes"
"Lucas, tu vas jouer sur le côté"
Et Depuis 4 ans : "Hum, allez, cette fois, c'est la dernière où je fonce tête baissée dans l'axe, promis après j'arrête"

Et pour aider, Cavani qui rate systématiquement dès qu'il doit toucher la balle 2 fois.
9 réponses à ce commentaire.
Je pense que le problème vient du fait que, depuis qu'Ibra est parti, il revient à Di Maria et Pastore de faire l'animation offensive. Ibra participait à la construction des attaques parisiennes. Cet été, Pastore épaulait Di Maria et donc l'absence du Z ne se faisait pas trop sentir. Depuis que Xav est blessé et que Di Maria est en dessous de tout, la machine s'enraye. Donc vivement le retour de Javier.
"Tout le monde s’imagine taper facilement ce PSG-là" merci Mathieu, j'ai bien ri, bel article décalé comme seul sofoot sait les faire...ah c'est sérieux?
Je vous conseille à tous la dernière chronique vidéo de Roustan. C'est long, comme souvent, mais trrrrrès juste sur la tactique. La conclusion est sans appel: l'effectif est moins bon que l'année dernière, et on ne voit pas très bien ce qu'Emery pourrait y faire...
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Roustan, uns des rares bons...
marchisio del grillo Niveau : DHR
C'est très vrai ce qu'il dit (même s'il omet de préciser que l'année dernière Pastore et Verratti étaient aussi blessés).

Il développe toujours autant? On dirait qu'il réfléchit avant de parler, et qu'il a préparé sa vidéo.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Roustan est un vrai passionné pour le coup, il connaît le jeu, les acteurs et comprend très bien et très vite les choses. Mais c'est un électron libre dans le milieu, donc il reste assez marginal...
Ce commentaire a été modifié.
Oui, c'est toujours assez long, mais mesuré, ça m'énerve même parfois qu'il reste lucide quand j'ai envie de m'emballer. Par contre il part souvent dans tous les sens... Un mot prononcé par hasard et peut s'en suivre l'intégrale de Bob Dylan et de ses amours à Liverpool entre deux éloges du football bolivien des années 60.

Mais j'adore ces bonnes grosses analyses papier avec la nappe mythique !
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Roustan j'y arrive vraiment pas je suis désolé.

Je suis souvent d'accord sur ce qu'il dit, mais il faudrait qu'un type ait le courage de faire un résumé de ses interventions pour garder seulement les passages où il parle de foot.
Parce que là il te fait des vidéos de 45 minutes sur un sujet donné mais au final il va en parler que 10 minutes.
Le reste on dirait un mec bourré au comptoir qui philosophe tout seul et qui se met à chanter de temps en temps sans raison.

Alors on va me dire que c'est ce qui fait le charme du personnage, mais j'accroche vraiment pas.

Après sur le reste, c'est le meilleur, au niveau culture et analyse j'adore.
Pareil j'aime beaucoup Roustan.

L'effectif est moins bon que l'an dernier, mais bon Emery s'est complétement planté dans son recrutement. Trop peu de monde en parle, mais bon plus 60M€ pour des remplancants qui jouent jamais ( A part Meunier un peu, mais il est pas transcendant...)

Et c'est pas comme si les départs de Zlatan et VdW n'etait pas prévu... A coté de ca, Seville qui perd ses trois joueurs clés (Banega, Gameiro et Kyrchowial) tournent comme jamais... Finalement c'etait pas Monchi, qu'il fallait prendre à la place de Emery?!
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
euh seville l'a bloqué hein... il l'a dit lui même
Depuis quand quelqu'un peut être "bloqué" dans le monde du foot?!
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : -1
...
10 réponses à ce commentaire.
"Le Basque a gagné trois Coupes d’Europe en trois ans là où le football français n’en compte que deux en soixante-dix piges. Mais voilà, visiblement, la C3 n’est pas un titre qui inspire le respect dans l’Hexagone."

Ceci dit vu l'accueil réservé à Ancelotti et les critiques à son égard, gagner la C1 n'est pas non plus suffisant.
Sur Ancelotti, faut se souvenir du contexte : Kombouaré incompréhensiblement viré à la trève alors que l'équipe est en tête du championnat, et remplacé par Alec Baldwin qui ne termine que second malgré les renforts d'Alex, Maxwell, Motta et surtout Ronan Le Crom, derrière Montpellier (être battu par Lille, le tenant du titre, ou par Lyon, un "gros", aurait sans doute été mieux perçu).

Je pense que ça explique tant l'accueil mitigé qu'une bonne part des critiques. Ceci, bien sûr, au-delà des réserves personnelles que j'ai vis-à-vis d'Ancelotti.
Ce commentaire a été modifié.
Honnêtement, Ancelotti, deux phases critiques :

La première, au début, quand le club le soutient corps et âme alors qu'il plante le titre et que Kombouaré se fait virer comme une merde en étant premier... Il foire le titre, la presse a eu raison de le faire remarquer, mais le club l'a soutenu.

La deuxième, à la fin, quand le club le déboite après une défaite à Reims, un match monstrueux des Rémois dans un stade chauffé à blanc, bref, le genre de truc qui arrive. Le club le déboite... et la presse le défend.

En clair, dans les deux cas, la presse était plutôt dans le juste.

Quant aux C1, ce ne sont pas non plus des gages d'immunité, je suis désolé, mais il est normal de se remettre en cause perpétuellement.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 2
Après Ancelotti meilleur coach de L1 ex-aequo avec Galthier restera l'uns des moments les plus gênants de l'histoire de notre football...
De toute façon, ce que propose Sainté depuis sa remontée en L1 est gênant. Et au niveau européen c'est indigne. Galthier serait capable de démonter son babyfoot pour mettre plus de deux défenseurs...
Deja c'est Galtier et pas Galthier (l'ancien rugbyman).

Ensuite le St de Galtier epoque Brandao-PEA pratiquait un football assez rejouissant, direct et tourne vers l'avant. Quelques saisons ou les resultats ont essentiellement ete obtenus en se basant sur un socle defensif solide ne doivent pas le faire oublier.
Trop tard, j'ai la mémoire courte.
Ravière Pastauré Niveau : National
Je sais pas si c'est vrai cette histoire après le match de Reims...

Pour moi, Ancelotti a exagéré le truc car il voulait simplement aller au Real. Pérez lui faisait la cour et difficile de refuser un tel poste...

Après il y a certainement eu une remise en question des dirigeants, mais c'était compréhensible. Il arrive, on perd le titre alors que Kombouaré était premier, le spectacle n'était pas super (on jouait souvent le contre au bout de 1-0..), etc.

D'ailleurs, le traitement que lui a réservé Pérez était dix fois pire...
C'est a dire 1 saison sur 7, c'est vraiment que ca pese lourd dans la balance, il ne faut pas l'oublier...
8 réponses à ce commentaire.
Non mais sérieux on dirait qu'on est 10e quoi...
Alors oui on joue moins bien qu'avant mais :
1) on a perdu Ibra
2) on change de coach et de système

C'est tout, elle est là l'explication. Ca prend du temps et comme dit plus haut, Nice marche sur l'eau.
Par contre, oui on joue mal, oui c'est moins fluide qu'avant (et encore, des purges y'en avait un paquet) mais arrêtez de vouloir absolument parler de "crise" svp.
Et pour les non événements et l'entourage, c'est bien beau de les pointer du doigt, mais c'est vous et les autres médias qui en faites des caisses dessus.
Nan, c'est la faute à Emery et pi c tout!
marchisio del grillo Niveau : DHR
Ahah exact!

Le nombre de matchs tout pourris où le PSG serre les fesses en deuxième car il n'arrive pas à marquer le deuxième but sur les deux premières années de Blanc a été très rapidement oublié.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Le début de saison insipide 2014/15 également...
Ce commentaire a été modifié.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : 1
tous les médias ou presque ne se basent que sur la saison dernière qui a été une anomalie dans l'histoire récente de la ligue 1... toutes les équipes qui font de la merde hormis le PSG c'est du jamais vu

depuis l'arrivée de QSI, on a toujours eu des départs laborieux et un ou deux adversaires pour nous gnaquer les mollets ( Montpellier, Marseille, Monaco, Marseille et Lyon )...

bref, faut bien que les médias vendent leur soupe... y'en a même qui ont dit que garcia avait mangé emery lors de PSG-OM c'est dire...
Tout à fait d'accord.
Tu rajoutes à ça la frustration des mecs du parisien ou de l'équipe de ne pas avoir pu soulever de "crises" depuis 4 ans, hors articles fin du monde après les éliminations en1/4 de CL, et BIM !
L’arrivée du nouveau coach c'est du pain béni !
Ce qui me gène c'est que Sofoot qui est quand même d'un autre niveau que ces torchons, semble suivre un peu cette tendance du "tout va mal", "le coach est pas respecté" etc...
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : 1
bah pour so foot c'est la même... clic clic clic etc...

tu fais un article à charge sur le PSG t'auras bien 60% des parisiens qui viendront commenter et une bonne partie de non supps parisiens qui viendra remuer le couteau dans la plaie et créer des dialogues ( de sourd ) ou juste discuter pépèrement > clic clic clic > €€€€

c'est pas si grave m'enfin c'est dommage
Ravière Pastauré Niveau : National
Note : 1
Tout à fait d'accord.
Paradoxalement, cette année était la pire en LDC. À part la première MT à Bernabeu, il y a eu aucun match de très haut niveau.
Pourtant, les années précédentes, l'équipe avait cette capacité à se sortir les doigts du cul en LDC, malgré dès matchs horribles en L1.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Nan mais le PSG en crise en étant troisième, faut arrêter le délire. Ça me rappelle Fournier, viré après une défaite à Toulouse en CDL alors que le PSG est quatrième. Remplacé par Lacombe, puis Le Guen. Du grand art.
8 réponses à ce commentaire.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 3
1 - La Ligue 1 est plus performante cette saison

2 - Le PSG a l'effectif le plus expérimenté de L1, mais ceux que Monaco et Nice ont le talent suffisant pour rouster 80% des équipes du championnat et donc pour les accrocher au classement.

3 - Nouvel entraîneur, perte du joueur star, il y a forcément une transition nécessaire.

4 - Emery est réputé pour être un entraîneur de coupe. Je pense que le PSG, après quatre années de moisson nationale, vise à briller sur la scène européenne et le choix d'Emery va dans ce sens. Ils auraient pu attirer des entraîneurs avec un nom plus ronflant et un profil moins spécifique, ils ne se sont positionnés sur quasiment aucun autre nom d'ailleurs. Pas même Louis Van Gaal par exemple, qui a pourtant la compétence, le profil et la renommée. Le choix d'Emery ne doit rien au hasard.

5 - Enfin, le PSG a peut-être été un peu trop discret lors du mercato. Sa recrue star, c'est Ben Arfa, un joueur fantasque qui n'a qu'une seule saison totalement accomplie. Et la plus grosse satisfaction Areola, un retour de prêt. Je ne pense pas que le PSG se soit renforcé cette année, je pense qu'il est moins fort que l'an dernier. Mais je suis aussi certain qu'en février/mars, si on fait confiance à Emery, les tirer en C1 sera une bonne nouvelle pour personne et que dans des confrontations de 180 minutes où l'intelligence tactique et la minutie comptent plus que tout, Emery saura faire mieux que Blanc.
Merci putain !
J'ai l'impression qu'on cherche vraiment des pbms où y'en a pas vraiment.
(je t'ai collé un -1 quand même, histoire que tu perdes pas le rythme depuis hier ;) )
Attaque-Defonce Niveau : CFA
T'en fais pas, dans une heure, mon "fan club" me mitraille. ;)
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Oh bah... Salut les enfants.
Tu veux me faire croire qu'en tant que DHR t'a réussi à noter? hahaa mytho :-P
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Le résumé de la situation est en effet assez bon.

Pour moi aussi, le PSG s'est affaibli qualitativement et le mercato a été bizarrement géré. Plus que l'effectif, c'est l'organigramme du club et la gestion de celui-ci qui m'interpelle (Exemple de Kluivert). Mais bon, attendons de voir avant de faire des plans sur la comète.

C'est un peu comme Emery. Les médias lui tapent dessus alors que la saison est encore longue. Pour les résultats, ils ne sont pas encore totalement au rdv et le fond de jeu laisse à désirer mais nous avons quand même vu des choses assez intéressantes (exemple de la première mi-temps du match contre Arsenal ou, hormis la vendanges de Cavani, le niveau de jeu fut assez impressionnant).
10 réponses à ce commentaire.
Ce qu'il pose problème au PSG à mon sens c'est que les joueurs ont les pleins pouvoirs. L'ami Nasser voulait tellement recruter des grands joueurs pour être crédible qu'il leur donne raison sur tout.

Aussi la méthode de management de Blanc un peu en retrait en laissant les joueurs un peu en auto-gestion fait que quand un entraineur interventionniste comme Emery arrive bah il est tout de suite vu comme un le mec qui réduit la liberté des joueurs et a du mal à se faire suivre par le vestiaire.

J'ai envie de penser qu'il faut du temps pour Emery mais il faut aussi qu'il s'impose. Si son objectif c'est de passer au 4-2-3-1 qu'il le fasse, on va souffrir au début mais quand les joueurs s'y seront fait alors Paris jouera son jeu. Mais la avec un 4-3-3 avec de la possession mais pas de maitrise, non seulement on souffre mais en plus on perd du temps si l'idée est de passer à terme en 4-2-3-1.

Bref vivement des jours meilleurs et que les joueurs reviennent un peu sur terre.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Ceci dit, dans mon esprit, y a vraiment trois joueurs qui ont un boulard monstrueux au PSG l'an dernier : David Luiz (j'le revois encore avec sa trombine de branlo se prendre en selfie dans un avion direction Brésil quelques heures après une défaite du PSG), Zlatan Ibrahimovic et Blaise Matuidi. Il ne reste que Matuidi Charlot, qui se prend pour Garrincha depuis son morceau ridicule à sa gloire. Et pas d'bol, cette année Verratti fait n'importe quoi et à 27 ans, Pastore n'explose toujours pas. Et Motta, qui jouait en déambulateur l'an dernier, est toujours le patron d'une équipe dont les meilleurs joueurs sont Cavani - logiquement - et Rabiot.
Tu vas pas non plus lui demander de pleurer jusqu'au match suivant et David Luiz n'est clairement pas le joueur avec une grosse tête (sauf contre Chelsea) pour moi c'est plus un Tihago Motta et je pense que c'est surtout un effet de groupe. Pastore a déjà explosé mais malheureusement en même temps que son genou et Verratti va vite se remettre dans le bain il a juste enchainé les blessures et les faux retour.

Aujourd'hui Paris a plus un effectif de type Liverpool-Dortmund-Atletico c'est à dire sans une énorme star qui cristallise toute la joie ou la frustration selon la période et qui bouffe toute place médiatique.
2 réponses à ce commentaire.
Allah au Bar Niveau : Loisir
Crise, crise c'est allé un peu vite en besogne.

Le vrai probleme c'est Pastore et ses blessures a répetition. Ca oui c'est la merde.

Pour le reste on va pas gagner chaque année le championnat en janvier, fallait pas rever. Cette année on va galerer on va peut etre meme le perdre, mais alors serairt-ce si grave?

Le but c'est de devenir une equipe de coupe des champions, qui peut jouer de differentes manieres selon l'adversaire, en contre, en possession, sur les ailes, au centre.

Et ça on le verra qu'en fevrier, pas avant.

entre temps il faut bosser, les resultats sont quasiment secondaires.
Oh mon Dieu !

Le PSG a seulement 18 pts à 7 point du leader l'OM au bout de 10 journées.
Seulement 7 point au bout de 3 matchs de LDC.
Son grand attaquant à 5 buts....
Mais l'entraineur n'est pas à blâmer, oh que non !
Même s'il est en poste depuis 1,5 ans...
Le jeu de l'équipe est incompréhensible même s'il y a bien une possession de jeu.
Et ce match à Toulouse... Avec Aurier qui fait un match dégueulasse...

Vous avez du mal à comprendre cette réalité ?
Vous vous dites que je mélange tous les chiffres même si certains sont justes ?

Et pourtant c'est bien réel, j'ai juste 2 ans de retard car il s'agit du bilan du PSG au bout de la 10è journée de la saison 2014/2015.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Excellent.
C'est même l'année ou le Psg fait ses meilleurs matchs en C1 (en poule face au Barça 3-2 et la qualification à 10 au retour face au Chelsea de Mourinho leader de premier ligue) essentiellement grâce aux joueurs en autogestion.
2 réponses à ce commentaire.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
Bon, j'ene profite qu'on n'en est qu'à 11 réponses pour laisser mon petit avis, :).
Bousculer ou secouer cet effectif est (et était) un des défis majeurs pour n'importe quel entraîneur. Axer le jeu sur un joueur comme Ibra a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Cependant, le problème de base du PSG repose sur une question de rythme (essentielle dans le gotha foot. -quelle que soit la volonté, voire attentiste ou offensive-). Le PSG dispose de très bon joueurs et d'un passif de jeu assez cohérent depuis 4-5 ans. Ceci dit, ce modèle de jeu est assez anthagonique au credo Emeryste: voire, beaucoup de percussion, rythme et transmissions rapides, grosse débauche, bloc très solidaire et tactiquement très rigoureux. Voilà l'ADN tactique et sur ce que Emery fait reposer sa méthodologie (aucune surprise). Le Basque n'est pas un coach qui soit à l'aise en attaque statique, de position. Et le 4-3-3 c'est surtout ça. De plus quand tes trois attaquants titu. ne sont pas des joueurs associatifs: Di María demande de l'espace pour percer balle au pied et conduire; Lucas idem pour briser l'espace ouvert et Cavani, de même pour bousculer la ligne et apparaître pour finir.
Motta n'est pas un joueur qui, à son âge, va faire monter ta ligne de pressing et, par conséquent, qui va pouvoir te garantir un pressing après perte "comme il faut". Tout le monde cherche Verratti: à chaque récup., tout le monde lui passe la balle -> face à un adversaire compact et bien distribué, le bloc adversaire se fixe et laisse les attaquants dos au but. Le temps que Marco oriente le jeu, l'adversaire est déjà placé.
Emery est coincé donc entre le passé (les hierarchies, par qui doit "passer" la balle) et son vademecum (effectif pas en phase avec ses idées).
Je sais que cela n'est pas alléchant en termes de présent immédiat mais je pense que le club, ou la majorité de la masse sociale du PSG, devraient se reposer sur leurs acquis (domination dans l'Hexagone) tout en tâchant de modifier certains vices: il faut une idée de jeu et, par la suite, un modèle de jeu qui lui soit cohérent. Mais, surtout, miser sur l'importance d'une identité de jeu. Emery réussira ou pas, plus ou moins, mais il ne va pas masquer la réalité: avec lui, tu sais si un joueur mérite vraiment une place dans une équipe TOP (et dans quelle équipe Top surtout); tu connais les chantiers sur lesquels il doit s'amélorier oui ou... oui; etc. C'est un coach qui connait le rythme du haut-niveau. Après, chaque entraineur a sa méthode et son idée de jeu, OK. Mais avant cela, un club TOP se doit de se garantir un coach qui "parle" le niveau compétitif du haut niveau.

Désolé pour le pavé.
Motta et Verratti jouent trop bas et du coup les adversaires ont le temps de se replacer pour bloquer les attaques du Psg
1 réponse à ce commentaire.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Plutôt sympa ce fil de commentaires. Je m'attendais à voir des avis hyper énervés comme souvent, mais finalement c'est plutôt calme, posé et argumenté. C'est reposant
Attaque-Defonce Niveau : CFA
C'est quand même plus sympa les commentaires ce matin.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 140