Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // CdM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Argentine-Chili

Mais bon sang, pourquoi Bauza snobe Icardi ?

Étincelant en Serie A avec l’Inter, Icardi continue malgré tout d'être boudé par Edgardo Bauza, le sélectionneur de l’Argentine. Pour les deux prochaines rencontres, le technicien de l’Albiceleste a même préféré Pratto et Lavezzi à Maurito. L’absurdité de cette décision est telle que les plus folles hypothèses de complot sont envisageables...

Modififié
On ne présente plus Mauro Icardi, le prodige argentin de vingt-quatre ans qui, brassard attaché, est encore en train de réaliser une saison de vrai bonhomme avec l’Inter. Pour l’exercice actuel, Maurito en est à vingt buts et douze passes décisives en championnat. Autant dire que l’attaquant ne chôme pas. Il fait même partie des meilleurs buteurs de Serie A : troisième avec Mertens, derrière Džeko (21) et Bellotti (22). Pourtant, rien n’y fait, Edgardo Bauza décide toujours de le snober en sélection nationale. Pour les prochaines rencontres de l’Albiceleste contre le Chili, dans la nuit de jeudi à vendredi, et la Bolivie, mardi soir, le sélectionneur a choisi les attaquants suivants : Messi, Dybala, Agüero, Higuaín, Pratto et Lavezzi. Ce sont surtout les deux derniers noms qui choquent. Qui connaît vraiment Pratto ? Cet avant-centre de vingt-huit ans s’était littéralement planté lors de sa seule expérience européenne, qui se résume à six mois quasi fantomatiques au Genoa, en 2011. Aujourd’hui, il évolue à São Paulo, où il marque évidemment plus qu’avec les Grifoni, mais tout de même bien moins que son compatriote interista. Et que dire de Lavezzi, sinon qu’il se touche en Chine depuis maintenant un an. La saison vient à peine de recommencer et il n’a même pas été convoqué pour la deuxième et dernière journée en date. Pour ce qui est des autres attaquants, il est logique qu’Higuaín, Messi et éventuellement Agüero soient devant Icardi dans la hiérarchie, du point de vue de la continuité du groupe, mais la présence de Dybala, bien qu’il soit excellent avec la Juventus, n’est pas totalement justifiée.

Le complot total


« Je n’ai aucun problème avec Icardi, mais l’attaquant de l’Argentine est Higuaín et la première alternative est Pratto. [...] Mais ça n’a pas de sens d’appeler un joueur pour, finalement, le laisser sur le banc. » Telle est l’explication de Bauza, relayée par la chaîne argentine TyC Sports, fin février. Sachant qu’il faudrait être ignorant pour laisser à la maison un gamin qui cartonne tout dans l'un des meilleurs championnats d’Europe, au profit d’un joueur au niveau plus que moyen et qui n’a jamais rien prouvé, la raison de l’absence d’Icardi doit être autre part. Bauza aurait-il peur que le capitaine de l’Inter lui pique sa femme ? Non, bien sûr, tout le monde sait que Maurito est plutôt branché Milf que Granny. Mais c’est justement cette réputation qui est le nœud du problème : c’est à partir du moment où Icardi est parti avec la femme de Maxi López, son meilleur pote, qu’il est snobé. Car il a déjà été convoqué deux fois, en octobre de la même année, soit un mois avant que sa relation avec la fameuse Wanda Nara ne soit révélée au grand jour. Depuis, c’est le silence radio, que ce soit avec Sabella, Martino ou désormais avec Bauza. Il faut dire que Maxi López avait ses potes en sélection argentine bien avant qu’Icardi n’ait chopé sa première chica. Du coup, on pourrait penser que le groupe est entièrement du côté de l’actuel attaquant du Torino, avec, en première position, Mascherano, qu’il a côtoyé lors de ses années à River Plate. De toute façon, il suffit d’avoir Messi dans sa poche pour que le reste de l’effectif suive. Ça tombe bien, l’ex de Wanda est très proche de la Pulga depuis son passage à Barcelone, de 2005 à 2007. Ajoutons à cela une belle alliance avec Maradona et Agüero, dont le fils a l’ancien joueur du Napoli comme grand-père et la star du Barça comme parrain, et on obtient un beau complot digne des plus belles vidéos YouTube, accompagnées d’une musique bien flippante en fond.

L’élimination avant le déshonneur ?


Comme un boucher turc qui sale gracieusement sa viande, Wanda et Maradona ne manquent jamais, l’un comme l’autre, d’ajouter ponctuellement leur grain de sel à l’histoire. La réaction la plus récente de la femme et agent d’Icardi est son tweet posté après le triplé de son chéri contre l’Atalanta (7-1), le 15 mars passé : « Triplé d’Icardi en neuf minutes... quelle joie de voir les buts d’un ARGENTIN (sic) en Italie. » Concernant les attaques d’El Pibe de Oro, elles sont nombreuses, mais la plus marquante reste la première, déclarée sur la radio argentine Radio Pop, en décembre 2013 : « Pour moi, Icardi est un traître. Il va chez Maxi López, il fait semblant d'être son ami, et ensuite il lui pique sa femme, ça c'est une trahison. De mon temps, si quelqu'un osait regarder la femme d'un équipier, on le frappait chacun à son tour dans les vestiaires. » De grands mots provenant d’un homme qui a été exemplaire toute sa vie... Quoi qu’il en soit, la situation n’est donc pas près de changer, même si Icardi commence à faire partie des meilleurs joueurs sur le continent européen. Et même s’il est au centre de l’affaire, Maurito est celui qui en parle le moins. « Moi, je n’envoie aucun message, je n’ai pas son numéro (à Bauza, ndlr), avait-il déclaré après la raclée infligée à l’Atalanta. Je continue de travailler chaque semaine avec mon équipe. Si la convocation avec la nationale arrive, ce serait un honneur. » Qu’il s’agisse d’un complot pour empêcher de jeter le déshonneur sur l’Albiceleste ou d’un simple choix tactique, tout ce qu’il y a de plus honnête, de la part de Bauza, il est surtout nécessaire de rester réaliste. Actuellement cinquième du groupe d’Amérique du Sud pour les qualifs du Mondial 2018, ce qui correspond à une place pour les barrages, l’Argentine n’est pas vraiment en position de force avant d’affronter la bête noire chilienne. Dans l’éventualité d’une catastrophe, Bauza s’en mordrait les doigts. En tout cas, le tweet de Wanda est déjà prêt.




Par Giuliano Depasquale
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16
À lire ensuite
Mendy, enfin à l’heure