En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Histoire
  2. // Blasons
  3. // Épisode 5

Mais au fait, ils veulent dire quoi ces blasons ?

Ils sont les premiers repères de l'identité visuelle des clubs et ont généralement une place de choix sur tous les maillots. Qu'ils soient moches, magnifiques, compliqués ou au contraire simplistes, les blasons ont tous des petites histoires à livrer.

Modififié

AEK Athènes


De tous les blasons de clubs grecs, celui de l'AEK Athènes est peut-être celui qui en jette le plus. Mais d'où peut bien venir cet aigle bicéphale ? Et puis, en premier lieu, ça signifie quoi, AEK ? Pour répondre à ces deux questions, il faut prendre la DeLorean et remonter à une époque pas vraiment joyeuse pour les populations grecque et turque. Entre 1919 et 1922, après la défaite de l'Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale, des nationalistes turcs refusent de céder des terres de l'Anatolie et de la Thrace orientale aux Grecs. La guerre éclate et très rapidement, de nombreuses populations sont déplacées. 385 000 Turcs de Grèce et 1 300 000 Grecs de Turquie retournent dans leurs pays d'origine. À la fin de la guerre, les Grecs orthodoxes de Constantinople se réfugient à Smyrne (Izmir aujourd'hui). Mais, le 13 septembre 1922, la plupart sont tués lors de l'incendie de la ville (dont les causes sont encore aujourd'hui discutées). Deux ans plus tard, le 13 avril 1924, à Athènes, des réfugiés de Constantinople décident de créer l'Athlitiki Enosis Konstantinoupoleos (Athletic Union of Constantinople, en anglais). En mémoire de leurs origines byzantines, les habitants de Nea Filadelfeia, dans la banlieue d'Athènes, rejoignent cette nouvelle association qui prend pour symbole l'aigle bicéphale. Pourquoi ? Parce qu'il est le symbole de l'église orthodoxe et de l'Empire byzantin, auxquels l'AEK voulait rendre hommage. Il en est de même pour les couleurs, le jaune et le noir, qui représentent également ce lien avec Constantinople. Elles figuraient effectivement sur le drapeau de l'empire byzantin et ont pris une nouvelle signification : le jaune représente l'espoir de retourner un jour à Constantinople, tandis que le noir représente le deuil permanent des proches perdus pendant la guerre.

Pescara Calcio


Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'emblème du Delfino Pescara 1936 est un dauphin. Encore plus incroyable, ce blason ne puise nullement ses origines dans la mer. Bien loin des cétacés « trop mignons » d'après ta copine, il faut en effet aller chercher du côté de l'industrie des pâtes pour comprendre d'où vient ce blason. Fondé en 1936 sous le nom de « Società Sportiva Pescara » , le club existait en fait avant cette date sous le nom de « Puritas Calcio » . Ce dernier avait été fondé par Angelo Delfino, un industriel italien des Abruzzes très connu pour avoir fondé la plus grande et la plus moderne usine à pâtes du pays. En 1922, Angelo avait effectivement créé, avec son frère, l'usine de pâtes Puritas. Seulement, M. Delfino était passionné de football et avait décidé de monter une équipe de football qui rendrait hommage à son usine. Oui, mais quel rapport avec le dauphin ? La famille Delfino, qui compte tout de même dans ses rangs d'anciens comtes de Savoie, a pour armoiries un dauphin gris sur fond bleu. Pas besoin d'avoir fait italien LV2 pour comprendre que Delfino et dauphin sont deux mots qui ont tendance à se ressembler. Après avoir connu plusieurs noms (SS Pescara, AS Pesacara et Pescara Calcio), les Biancazzurri se rebaptisent, en 2009, le Delfino Pescara 1936. Un retour aux sources évident pour rendre hommage à M. Delfino et à ses pâtes.

Ajax Amsterdam


De mémoire d'historiens, jamais un héros de la mythologie grecque ne s'est aventuré à Amsterdam, même pas pour ses coffee shops et ses bicyclettes. Difficile alors d'expliquer la présence du grand Ajax sur le blason et dans le nom du club d'Amsterdam. Créé en 1893, l'Union ne garde son nom originel qu'un an avant de devenir l'Ajax Amsterdam. Grande figure de la guerre de Troie, et, par extension, de l'Iliade, Ajax est censé représenter le courage et l'audace. Pour la petite anecdote, c'est lui qui ramena le corps d'Achille dans le camp grec après sa mort. Han Dade, Carel Reeser et Floris Stempel décident donc d'emprunter cette figure mythologique aux Grecs pour donner un peu de classe au nom de leur club. Pourtant, en 1900, le club ne fait pas encore figurer le héros grec sur son blason. À la place, le blason est simplement habillé d'un joueur aux couleurs de l'Ajax. Il faut attendre 1928 pour que le grand guerrier fasse son apparition sur le blason de l'équipe d'Amsterdam. Il restera inchangé jusqu'en 1990, date à laquelle les dirigeants décident de le moderniser pour des raisons marketings. Jugé trop peu vendeur, Ajax passe sur le billard et en ressort métamorphosé. Un visage dessiné avec onze traits, pour représenter les onze joueurs de l'équipe. Problème, les supporters ne sont pas convaincus du tout par cette métamorphose. Du coup, les boutiques officielles du club vendent encore des produits dérivés frappés de l'ancien blason du club.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 5 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 6 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27