1. // Histoire
  2. // Blasons
  3. // Épisode 20

Au fait, que veulent dire ces blasons ?

Ils sont les premiers repères de l'identité visuelle des clubs et ont généralement une place de choix sur tous les maillots. Qu'ils soient moches, magnifiques, compliqués ou au contraire simplistes, les blasons ont tous des petites histoires à livrer.

Modififié
4 4

Union sportive Créteil-Lusitanos


Dans les années 1920, plusieurs jeunes passionnés de football décident de fonder à Créteil, dans le Val-de-Marne, un club omnisports : le Club sportif de Créteil. Rapidement découragés, cette poignée de footballeurs se lasse finalement du CSC et désertent la ville pour d'autres clubs de la région parisienne. Il faut attendre 1936 pour que M. Hémont ne décide de créer l'Union sportive de Créteil. D'abord club de football uniquement, l'Union devient, dès 1938, avec la création d'une section de cyclisme, un club omnisports. Mais d'où vient donc ce bélier ? L'explication est très simple. Le club a été fondé le 11 mars 1936. Un rapide coup d'œil sur l'horoscope fournit une réponse à la question. Les nouveaux nés de cette date sont des béliers, tout simplement ! Voilà pour le côté animal qui colle à la peau des Cristoliens depuis 1936. Qu'en est-il du nom ? L'Union sportive de Créteil ne change pas de nom jusqu'en 2002. À cette date, Armand Lopes devient président du club. Ancien président des Saint-Maur Lusitanos, créé par des ouvriers du meuble portugais de Saint-Maur, il prend la présidence du club de Créteil et fait le forcing pour en changer le nom. Seulement, ni Créteil ni Saint-Maur ne sont vraiment d'accord. Finalement, Armand Lopes parvient à faire changer le nom, et l'Union sportive de Créteil devient l'Union sportive Créteil-Lusitanos. Quoi de plus normal pour un socio du Benfica ?

Derby County Football Club


Oh, un autre bélier ! Dans le centre de l'Angleterre cette fois-ci, dans la petite ville de Derby. Comme c'est souvent le cas en Angleterre, le club de football de Derby était à la base un club de cricket, le Derbyshire County Cricket Club. À la base, les footballeurs jouaient donc avec les maillots des joueurs de cricket, qui étaient chocolat et doré d'abord, puis rouge et bleu ensuite. En 1895, quand le football s'émancipe, on décide d'adopter des maillots bleus, signes de la liberté du ballon rond qui n'était plus sous le joug du cricket. Côté bélier, en revanche, le football doit tout au cricket. Il faut remonter au tout début des années 1800 pour comprendre ce que l'animal à cornes vient faire sur le blason du club. À cette époque, la ville de Derby vit de son industrie, et principalement de celle de la laine. Le lien entre la ville et l'industrie de la laine est aussi vieux que crucial. On choisit alors logiquement d'incorporer sur le blason une tête de bélier. Avec le temps, le dessin a énormément évolué, jusqu'à devenir celui qu'il est aujourd'hui (un bélier vu de côté). Aujourd'hui encore, le bélier est à Derby ce que le beaufort est à Beaufort. Si vous êtes de passage à Derby, demander à un habitant de vous réciter sa version de The Derby Ram, un conte mettant en scène un bélier gigantesque, un boucher et un garçon. Faites-le une bière à la main.

Preston North End Football Club


Bélier ? Pas bélier ? Pas bélier, mais agneau. Club historique s'il en est, PNEFC adopte l'appellation North End en référence à son quartier d'origine, tout au nord de la petite ville de Preston. Dans les années 1880-1890, l'équipe est si performante que ses joueurs sont surnommés les Invincibles. Membres fondateurs du premier championnat d'Angleterre de football, en 1888,, les joueurs de Preston établissent pendant cette période nombre de records : record d'invincibilité entre août 1885 et avril 1886, 42 victoires consécutives lors de la saison 1887/1888, une victoire 26-0 face à Hyde en FA Cup (record qui tient encore), etc. Lors de la première saison du championnat d'Angleterre, en 1888, Preston North End réalise le premier doublé de l'histoire. Cet exploit leur donne théoriquement le droit de pouvoir jouer avec leur premier jeu de maillots partout où ils le souhaitent, même à l'extérieur.


Sur le blason bleu et blanc (couleurs historiques du club) figure donc un agneau pascal. Il s'agit de l'agneau de Saint Wilfrid, le saint protecteur de la ville de Preston. Souvent, on retrouve sous l'agneau les lettres PP. Elles signifient, en latin, Princeps Pacis, le prince de la paix. Mais à Preston, on aime bien croire qu'elles signifient Proud Preston. Si le club n'est aujourd'hui plus sur le devant de la scène, il n'en restera pas moins l'un des clubs les plus importants de l'histoire du football en Angleterre.




Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

Je pense qu'à Créteil aussi les natifs du 11 mars sont Poissons, et non Bélier.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par soswiss
Je pense qu'à Créteil aussi les natifs du 11 mars sont Poissons, et non Bélier.


Ouais mais en regardant on peut voir que la tête de bélier, ça fait genre comme une crevette, et un crustacé, c'est presque un poisson vu que ça respire sous l'eau, donc l'auteur a un peu simplifié mais globalement à une approximation près il a presque pas tord...
Pis v'là la condescendance pour la "petite ville de Derby" : 250 000 habitants, plus que Bordeaux...
Je croyais naïvement que les Lusitanos avaient fusionné avec Créteil. Or là, c'est n'importe quoi ce nom. C'est juste le président qui s'est fait plaisir. Et heureusement qu'il est d'origine portuguaise, vous imaginez le scandale s'il venait d'un peu plus au sud...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 4