Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Real Sociedad/Real Madrid (3-3)

Madrid brise le rêve de la Real Sociedad

Le football peut être cruel. Ce dimanche, San Sebastián l'a appris à ses dépens. Dominatrice, l'équipe d'un grand Antoine Griezmann a pêché dans la finition et laissé filer deux points décisifs dans sa quête de Ligue des champions. Et n'a plus son destin entre les mains.

Modififié
Real SociedadReal Madrid : 3-3
Buts : Xabi Prieto (64e, 90e) et Griezmann (78e) pour la Real. Higuaín (6e), Callejón (57e) et Khedira (80e) pour le Real.


Pour sa der à Anoeta, Philippe Montanier souhaitait sûrement un épilogue différent. Maître de son destin, sa Real Sociedad devait s'imposer pour laisser dans son dos le poursuivant valencien. Une obligation pas des plus insurmontables face à un Real Madrid la tête dans le seau et l'esprit déjà en vacances. Après une outrageuse domination en première mi-temps, puis un deuxième acte complètement fou, le néo-entraîneur rennais doit pourtant se les bouffer. Car avec ce match nul acquis sur le fil, la Real Sociedad a sans doute laissé filer sa qualification pour la prochaine Ligue des champions. En effet, dans le même temps, le FC Valence s'est imposé sur la plus petite des marges face à Grenade. Avant l'ultime journée de Liga, le fanion de San Sebastián se retrouve donc à deux points du club ché et n'a plus son destin entre les mains. Quel dommage pour une équipe qui joue sans doute le plus beau football actuel d'Espagne...

Higuaín ne pardonne pas


Sitôt le coup d'envoi sifflé, les Basques de la Real Sociedad imposent leur tempo. Toujours en première intention, toujours dans l'espace, toujours en une touche, ils se positionnent de suite très haut. Trop haut sans doute, lorsqu'à la sixième minute, sur une erreur d'inattention du central Mikel Gonzalez, Gonzalo Higuaín file seul face à Castro. Froidement, Pipita s'exécute et exécute une Real qui dit alors adieu à la Ligue des champions. Sans même prendre le temps de cogiter, les vagues Bleu et Blanche reprennent de plus belles. Déchaînée, la doublette Agirretxe-Griezmann n'arrive pas à profiter des caviars distribués par le quarterback maison Illarramendi. Pis, ce Real Madrid sans titulaire indiscutable ne doit lui son salut qu'à un Diego López une énième fois hors-norme. À maintes reprises, comme sur cette tête à bout portant du frenchy de San Sebastián (20e), le meilleur ami d'Iker Casillas sort le grand jeu. En chaleur, le gardien madrilène profite même de la maladresse locale face à ses cages. Illustration à la 42e quand Griezmann, tout en hargne, enlève par un tacle un cuir qui s'en allait finir dans les pieds de la pointe Agirretxe, seul à un mètre du but. Étouffé par l'entrain basque emmené par un Anoeta plein à craquer, le XI merengue se dégage à l'emporte-pièce et voit les vagues Txuri-urdin revenir comme un boomerang. Pourtant, à la mi-temps, c'est bien ce Real bien pâle qui mène face à une Real qui se dit que, tant qu'à mourir, autant le faire avec ses idées.

Griezmann récompensé, Khedira le bourreau


Calqué sur l'entame du premier acte, le second part sur les mêmes bases. Encore seul, Higuaín se retrouve face au portier chilien. L'issue, moins tragique, rappelle aux ouailles de Philippe Montanier qu'aucune autre erreur ne leur sera pardonner. Dans la foulée, la grande gigue Agirretxe permet à Diego López de briller grâce à une horizontale. Mieux en place, le Real Madrid met enfin le pied sur le ballon. Après une frayeur d'Íñigo Martínez, le couperet tombe. Idéalement servi par Kaká, Callejón coupe le centre du Brésilien et crucifie à bout portant Castro. Histoire de couronner le tout, Soldado, à quelques centaines de kilomètres de là, permet lui aux Valenciens de prendre les devants face à Grenade. La tête dans le sac, les Donostiarras reviennent pourtant dans la rencontre suite à une vilaine mimine de Sami Khedira dans sa surface. En daron, Xabi Prieto ne tremble pas et redonne espoir à tout un stade. S'ensuit une fin de match complètement folle. Revigorés par cette réduction du score, les Basques se jettent aux avant-postes. Griezmann, après s'être loupé dix minutes auparavant, est récompensé de son hyperactivité en égalisant à dix minutes du terme. Cruel, le Real Madrid, suite à une connexion teutonne, reprend illico les commandes sur un contre conclut par Sami Khedira. Les ultimes tentatives de la Real, à l'image de ce coup de casque boxé par le MVP Diego López, sont bien vaines. Sur une énième tête de Xabi Prieto, San Sebastián évite la défaite. Mais laisse sans doute filer sa Ligue des champions...

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi