1. //
  2. // 35e journée

M'Gladbach toujours en vie

Dans une avant-dernière journée quelque peu dingo, avec cinq victoires à l'extérieur, la lutte pour la survie se décante. Francfort et Wolfsburg, battus chez eux, joueront leur destin le week-end prochain en même temps que le Borussia Mönchengladbach, revenu d'entre les morts. A la fin, ce sera simple : un mort (en L2), un blessé (en barrages) et un vivant (qui se maintient)...

Modififié
0 0
La Bundesliga vit ses derniers feux (avant-dernière journée aujourd'hui) et tout le monde paraît déjà en vacances. Tout le monde sauf évidemment, les équipes qui jouent leur vie en bas de tableau. Le Borussia Mönchengladbach, condamné depuis de longues de semaines, n'en finit plus de surprendre, de survivre. Contre Fribourg cet après-midi, les hommes de Lucien Favre l'ont encore emporté et signent un troisième succès de rang en fin de match (2/0) grâce à des buts de Hanke et Reus, profitant ainsi d'un avantage numérique, suite à l'expulsion de Toprak. Le 'Gladbach est aujourd'hui seizième à égalité avec Wolfsburg, défait à domicile par Kaiserslautern (1/2). Francfort, également défait à la maison, dans un match à six points, par Cologne (0/2 : Chihi et Podolski) occupe désormais la place du mort. Bien parti avant la trêve, l'Eintracht cumule depuis le début de l'année civile des statistiques calamiteuses : une victoire à domicile contre la lanterne rouge (Sankt Pauli), cinq nuls et onze défaites. Seul un miracle pourrait sauver la Lanisch diva de Christof Daum. Francfort (34 pts) ira défier le nouveau champion d'Allemagne, Dortmund, le week-end prochain, tandis que le Wolfsburg de Felix Magath (35 pts) s'en ira humer l'air du land de Bade-Wurtemberg contre Hoffenheim alors que le Borussia Mônchengladbach (35 pts) revigoré par sa série en cours se déplacera à Hambourg, contre le Sport Verein. L'un des trois clubs ira en enfer, un autre se contentera du purgatoire des barrages contre le troisième de l'étage en-dessous et le dernier continuera à "servir" au paradis.

Même si le sort du Sankt Pauli est réglé depuis quelques semaines, la raclée à domicile contre le Bayern Munich (1/8) avec un triplé de Gomez et des doublés de l'ancien binôme fusionnel "Robbery" sonne comme un raccourci cruel de toute la saison. Si, comme Francfort, le promu a fait illusion un gros trimestre, il traîne son mal de vivre depuis la fin de l'automne dernier. De son côté, le champion d'Allemagne sortant peut encore rêver : sa victoire fleuve le rapproche à portée de fusil d'un Bayer Leverkusen tenu en échec par Hambourg (1-1), l'inévitable Kiessling ayant répondu à Westermann. Une victoire à domicile contre Stuttgart samedi prochain associée à une défaite de l'escadrille d'Heynckes à Fribourg assurerait aux Bavarois un accès direct à la Champions. Pas de tour préliminaire de Champions. Les vacances seraient plus douces et plus...longues. Dans cette quête de C1, on ne parle plus de Hanovre, battu à Stuttgart (0-2), Hajnal et Okazaki, qui rejoint ainsi en Europa cup cette équipe étonnante qui répond au doux nom de Mayence, victorieuse d'un Schalke 04 (1-3 : Schürrle, Holtby et Noveski contre un but de Huntelaar) démobilisé, après son élimination contre Manchester United, et avant sa finale de coupe contre Duisbourg (L2) dans une paire de semaines. En attendant, toute la Rhénanie du Nord-Westphalie espère que son Borussia restera en Bundesliga, qu'elle que soit la voie empruntée, les barrages ou le maintien direct...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Manchester craint... Webb
0 0