Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Bayern/M'Gladbach (0-2)

M'Gladbach abat le Bayern de sang-froid

En clôture de la 26e journée de Bundesliga, le Borussia Mönchengladbach a créé la sensation du week-end. Les Fohlen sont venus battre le Bayern à l'Allianz Arena sans détour : 2-0 et Lucien Favre plie les gaules.

Modififié
Bayern Munich 0 - 2 Borussia M'Gladbach
Buts : Raffael (30e) et (70e) pour M'Gladbach.

Quarante-septième minute de jeu : Müller vise les étoiles depuis les 30 mètres. Alaba, en fin de première mi-temps, en avait fait de même de façon moins spectaculaire. Boateng, à l'heure de jeu, fera de même du gauche. Le Bayern de Pep Guardiola en est réduit aux frappes lointaines, signe de l'impuissance crasse d'une après-midi à oublier. Marcel Reif, un des commentateurs stars de Sky Bundesliga, sort le napalm : « Ce que propose le Bayern ressemble assez peu à du football. »

Grâce aux résultats de début de week-end, les deux derniers clubs à s'affronter en Bundesliga avait chacun une belle opération comptable à faire. Gladbach veut revenir sur le podium et faire un pas supplémentaire vers la Ligue des champions, en mettant Schalke à distance confortable. Le Bayern veut assurer son titre le plus rapidement possible en profitant du faux pas de Wolfsburg plus tôt dans l'après-midi à Mayence (1-1). Lucien Favre, en fin tacticien qu'il est et en entraîneur qui concocte toujours des plans redoutables pour battre le Bayern (trois victoires en sa faveur). Sa surprise du chef pour ce dimanche, c'est d'oser André Hahn en pointe au lieu de l'international Max Kruse.

Crime sur botanique


Le choix du Suisse prend vite sens. Compact, Mönchengladbach rend doublement le Bayern inoffensif. Arjen Robben, meilleur atout offensif des premières minutes et de retour après son coup pris face au Shakhtar, se blesse après un contact avec Jantschke (24'). Alors, les Munichois conservent la balle, mais ne savent pas quoi en faire et perdent les duels (40 contre 60 en première période). C'est là la surprise réservée par Lucien Favre. Faire le dos rond, rendre le Bayern nerveux et profiter – avec réussite – de la première incursion dans le camp adverse. Herrmann adresse une merveille de centre tendu, Raffael reprend fort et aux pieds de Neuer... dont l'intervention est plus que douteuse. Le Borussia mène au score et peut se conforter dans son plan de jeu. Le crime est parfait.

Doucement, facilement, sans sourciller, les Fohlen prennent ainsi confiance et ne se soucient plus des rares tentatives du Bayern. S'il le faut, Sommer se montre sous son meilleur jour, mais les visiteurs se contentent principalement d'attendre. Ils préparent alors leur monture pour quelques contres éclair, grâce aux hommes rapides placés devant : André Hahn, Patrick Herrmann et Raffael font mal au système de Guardiola. Ce premier n'est pas loin du K.O., touchant Neuer, le poteau et Boateng en une action (70'), avant de sortir pour laisser le soin à Max Kruse de s'occuper du front haut de l'attaque. Alors, c'est une nouvelle fois Raffael qui s'amuse des mains de Neuer, au bout d'une action d'école lancée par Herrmann et Kramer. L'homme du jour est trouvé. Yann Sommer peut passer une bonne fin de soirée et affûter ses gants pour les soirées de milieu de semaine la saison prochaine. Lucien Favre avait pourtant prévenu : « Le Bayern est bon, nous sommes bons aussi. » Ce qu'il n'avait pas dit, c'est qu'il parlait de sa défense. Avec 4 buts encaissés depuis la reprise du championnat fin janvier, Mönchengladbach ne rigole plus. Le Bayern, lui, peut faire la tête ce soir : c'est la deuxième fois en 56 matchs que le FCB ne marque pas à domicile. Avec 10 points d'avance sur Wolfsburg, pas de doute pour autant : le Bayern sera champion, tôt ou tard.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall
À lire ensuite
Chelsea assure le minimum