Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 21e journée

Lyon : venez-les chercher !

C'est l'heure du débrief de cette 21e journée de L1, la deuxième de l'année 2015, avec un Lyon toujours en pleine bourre, Paris et Marseille qui se reprennent, Saint-Étienne qui cède du terrain et Monaco qui grappille. En bas de classement, Caen se réveille et Toulouse continue d'inquiéter.

Modififié
  • L'OL, un relais appuyé

    Dans le cyclisme, lorsqu'une échappée se forme et qu'elle veut mettre un maximum de distance avec le peloton, tout le monde doit s'y mettre. Et Lyon fait sa part de travail depuis qu'il a pris la tête du petit groupe de quatre. Le vent, les insectes dans la gueule, les caméras braquées sur elle, rien ne semble perturber cette équipe fougueuse et brillante qui oblige Marseille et Paris à passer sur grand plateau et à mettre les mains sur les cocottes pour suivre le rythme. En quatrième position du petit groupe, Saint-Étienne tire la langue, la faute à une efficacité offensive bien moins importante que la concurrence (24 buts marqués contre respectivement 45, 41 et 38 pour l'OL, l'OM et le PSG). Monaco déboule juste derrière en chasse-patate, espérant un ralentissement des échappées pour les rejoindre et jouer aussi la gagne et les places d'honneur. Puis le peloton s'étire, depuis Montpellier (32 points) jusqu'au dernier, Caen (18 points), qui s'accroche et refuse d'envisager de se ranger sur le bas-côté et d'attendre la voiture-balai.

  • Vous avez raté Rennes-Saint-Étienne et vous avez bien fait

    Ouh, la belle purge ! On savait Rennes en difficulté ces temps-ci, on craignait aussi que Saint-Étienne soit dans le dur avec un déplacement qui ne lui réussit généralement pas. On aurait vraiment aimé se tromper, mais non : le scénario du match fut conforme à celui attendu, avec un score identique aux précédents, le troisième 0-0 de suite entre ces deux équipes ! 1 tir cadré de chaque côté, une seule occasion pour chacune des deux formations, merci, au revoir. Au bilan individuel, ce sont logiquement les attaquants qui ont le plus déçu : Erding pour son retour à Rennes et Toivonen toujours aussi transparent, toujours aussi énigmatique. Et donc au bilan comptable, les Verts décrochent à la quatrième place, tandis que les Bretons s'installent un peu trop confortablement dans le ventre mou, à 10 points de la quatrième place et 10 points de la zone rouge. La deuxième partie de saison risque d'être bien longue pour eux.

  • L'analyse définitive du week-end : Toulouse joue le maintien

    Alerte : le TFC ne répond plus. À tel point que les habitués du milieu de classement ces dernières saisons risquent bien cette fois-ci de devoir lutter pour ne pas descendre. C'est en tout cas ce qui se dessine au fur et à mesure des journées. La réception de Bastia ce week-end était une bonne occasion d'empocher 3 points (ce qui n'a été fait que deux fois depuis début octobre), mais la bande à Alain Casanova a couru après le score et n'a pu qu'égaliser par Braithwaite, enfin buteur, alors que Ben Yedder est encore resté muet. Les trois matchs à venir pour Toulouse vont décider de la suite de la saison, avec deux déplacements à Annecy contre ETG et Caen, et entre les deux la réception de Reims. Trois rencontres de deuxième partie de tableau pour voir un peu ce qu'il y a dans le bide de cette équipe qui inquiète et qui pointe désormais au 16e rang (pire classement de la saison), avec seulement 2 points d'avance sur la zone rouge.

  • La polémique de la machine à café : la CAN les fait boîter

    La CAN a commencé, avec 52 joueurs de L1 et des équipes déjà en souffrance. Sur les cinq formations du championnat qui ont le plus de représentants dans la compétition, trois ont perdu ce week-end : Bordeaux à domicile contre Nice, Reims contre Caen et Metz face à Montpellier. Toulouse n'a pas pu faire mieux qu'un nul au Stadium face à Bastia. Seuls les Lyonnais, bien que privés de cinq éléments de leur effectif, s'en sont tirés.


  • Le top 5

    - Raphaël Guerreiro. Cinquième but pour lui en championnat cette saison, tous marqués lors des 10 dernières journées de L1. Pas mal pour le néo-international portugais, qui n'avait pas planté une seule fois en L1 auparavant.
    - Lucas Barrios. Premier triplé d'un Montpelliérain depuis Olivier Giroud en février 2012. Son entraîneur Courbis à son propos : « Lucas s'est inquiété à un certain moment qu'on le veuille plus, il nous a dit : "Si vous voulez que je parte, je pars !" Non, je lui ai dit : "On veut juste que tu sois un peu meilleur", même s'il faisait le maximum à l'entraînement. »
    - Julien Féret. Enfin un match plein pour l'élégant Féret, que tout le monde soupçonnait de se croire en préretraite en Normandie, lui compris.
    - Andrea Raggi. Encore une très grosse prestation pour Ugly Raggi, brinquebalé à tous les postes défensifs, mais qui joue toujours de ses points forts : la ténacité, la hargne, le combat physique. Un vrai joueur de club.
    - Alassane Pléa. Encore aligné seul en pointe par son entraîneur Claude Puel, Pléa s'est sacrifié, vivant contre Bordeaux près de 90 minutes frustrantes. Il a néanmoins été récompensé en toute fin de match, marquant le but de la victoire sur une passe décisive de l'excellent Bauthéac. La formation lyonnaise est décidément au top.

  • Ils ont dit

    - « Mon équipe a démontré qu'elle avait du cœur, car le match a été très difficile. C'est une équipe courageuse. » Marcelo Bielsa, tendre.
    - « Ça sera dur de réussir des choses dans les grands matchs si on n'arrive pas à le faire en Ligue 1 ou en Coupe. On est moins bien, c'est une réalité. » Laurent Blanc, lucide.
    - « Aujourd'hui, on veut rester dans les cinq premières places, ensuite on verra. Mais attention, Lyon, Marseille et Saint-Étienne ne jouent plus qu'un seul match par semaine. Restent Paris et nous. Et la différence entre Paris et Monaco, c'est le nombre de joueurs de l'effectif. » Leonardo Jardim, réaliste.
    - « Ce soir (samedi), le seul regret, c'est de ne pas l'avoir mise au fond. » René Girard, comme beaucoup d'autres le samedi soir.

  • La stat

    6. Le PSG vient tout de même d'encaisser 6 buts lors de ses deux derniers matchs de L1 : 4 à Bastia, 2 contre ETG. Et pointe désormais au sixième rang seulement du classement des meilleures défenses du championnat.

    ⇒ Résultats et classement de L1

    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
    il y a 7 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    il y a 10 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 33 il y a 11 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises