1. //
  2. // 8e
  3. // APOEL/Lyon (1-0, 4-3 tab)

Lyon tombe de haut

Énorme couac pour Lyon qui sort de la Ligue des Champions la tête basse. C'est l'APOEL Nicosie qui s'incruste dans le top 8 européen en s'imposant aux pénos. C'est fou.

Modififié
0 55
APOEL / OL : 1-0; 4-3 tab

But : Manduca pour Nicosie

Ça sentait le traquenard, ce match. Un stade à l'ancienne, un public chaud bouillant, des dents cassées dans les tribunes, un but d'avance pour les Lyonnais et une gueule de bois persistante depuis le but égalisateur de Guillaume Hoarau, voilà dix jours, en Ligue 1. Pour se qualifier pour un quart de finale de Ligue des Champions, l'OL devait faire un coup à Nicosie. A priori, rien d'insurmontable sur le papier. Le papelard, justement, on y vient. Rémi Garde avance un 4-2-3-1 avec Gomis et Lacazette - pourtant buteur à l'aller - sur le banc. Petite surprise, Ederson est aligné d'entrée. A lui de montrer qu'il mérite mieux qu'une fin de contrat dans l'indifférence la plus totale en juin prochain. Garde mise sur l'expérience de son groupe pour se qualifier pour le Top 8 européen. Nicosie va se la jouer ambiance chaude et jeu direct. Un cocktail suffisant pour valider son incroyable ticket pour les quarts après une séance de pénos victorieuse. Lyon a mal à la tronche. Et c'est peut-être plus grave que prévu... Alors que les ultras locaux partent sur des bases vocales très élevées, sur le pré, c'est le round d'observation. Un round qui dure huit minutes. Tant mieux. C'est le temps qu'il faut aux locaux pour déflorer Hugo Lloris. Koné et Cris sont débordés par le mouvement à trois des Chypriotes au cœur de la surface de réparation. Charalambides sert idéalement Manduca dans le dos de Réveillère, le Brésilien fusille le portier lyonnais a bout portant. Stupeur et tremblements, tout est à refaire pour Lyon.

Dans l'euphorie, on en oublie presque la relance foireuse de Koné qui amène le but. L'axe de la défense lyonnaise tire déjà la tronche. On s'en doutait un peu, en même temps. Et comme les mauvaise nouvelles n'arrivent jamais seules, Gonalons se blesse sur un tacle adverse et commence sérieusement à boiter bas. Sans un éclair d'Ederson sur coup-franc, le ciel lyonnais est ombrageux. On sent les ouailles de Jean-Michel Aulas endormies. Dépassées par le contexte. Mais petit à petit, le vaisseau lyonnais refait surface. Lisandro sert d'ailleurs idéalement Bastos dans la surface, mais le Brésilien rate sa tête. Nicosie joue nettement mois haut, le pressing est moins viril et les espaces plus nombreux. Pendant ce temps, Ederson ratouille une tête piquée sur un délice de centre de Bastos. Ça se rapproche. Une saloperie de but, et Lyon serait serein. Une sérénité mise à mal par chaque contre-attaque des locaux. Sur l'une d'elles, Solari décoche une belle frappe du gauche à l'entrée de la surface des Gones, Lloris sort une parade du pied. En contre, l'OL est souvent à la rue, le jeu est trop rapide pour Cris et Koné, qui mettent un temps fou à se retourner sur chaque balle en profondeur.

Chiotis dégoute l'OL

Ça repart bien en seconde période, Oliveira et Cris se collent quelques gifles dans la gueule et finissent au sol. Comme des enfants. C'est ridicule, mais ça fait drôlement marrer. Moins drôle, la tête déviée de Cissokho, qui est à une barre transversale de foutre la gonfle dans son propre but. Sa spécialité. Clairement, Lyon a décidé de se la jouer patient. Mais les pertes de balle sont nombreuses au milieu, et les situations chaudes devant les bois de Lloris sont fréquents. Mais Solari est maladroit. Trop maladroit. Par deux fois, il gâche le travail de mutant de son collègue Charalambides, omniprésent sur ce match. Garde sent son slip se serrer et décide de passer à deux pointes en injectant Gomis sur le front de l'attaque au profit d'Ederson. Lyon peut souffler, Charalambides est prié de laisser sa place sur le pré. Le mec est décidément trop fort pour ce match. C'est flagrant. Des deux côtés, on recherche le KO, histoire de s'éviter la prolongation. Bah, c'est raté... On en reprend pour 30 minutes. Rémi Garde est au bord du malaise. Il est en prolongation contre Nicosie. Des Chypriotes. Psychologiquement, c'est dur.

On ne va pas se mentir, les organismes sont carbonisés. Il ne se passe rien, mais le suspense est là. Un vrai match de Coupe d'Europe. Koné, qui tente de faire oublier ses boulettes, place un bon coup de tête sur un corner de Källström, le gardien adverse est facile. C'est laborieux. Surprenant, Cris tient encore le coup. Et quand Lisandro se retrouve en bonne position dans la surface adverse, il manque de clairvoyance et rate son enchainement. Un peu comme Manduca qui défend bêtement et prend un second jaune. A la douche. Vu que ça semble arranger tout le monde, on se dirige tranquillement vers les penalties. Sept ans après cette saloperie de série contre le PSV, l'OL remet son avenir européen au jeu de la chance. 1-1, 2-2, 3-3... Le football est cruel. Surtout pour le bambin Lacazette qui voit sa tentative stoppée par Chiotis. Lyon est mal. Et Lyon rentre à la maison après le raté de Bastos. Incroyable, l'OL est giclé de la C1 par Nicosie. Difficile d'en tirer quelque chose. Lyon a joué avec le frein à main. Les hommes de Rémi Garde ont surtout raté le coche au match aller, à Gerland. Il va falloir se relever de ce terrible échec, ce samedi, contre Lille. Parce que la C1, elle n'est pas près de revenir à Gerland pour le moment. Pour les locaux, c'est la folie. Le football a ce côté irrationnel quand même. Et c'est tant mieux après tout.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et moi qui m'attendait un titre du genre "Lyon finit APOEL" Je suis déçu...
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
ca aurait de la gueule coolastico.

C'est vraiment n'importe quoi, se faire sortir par l'APOEL... Note qu'il n'y a rien de surprenant, quand on voit le niveau actuel de l'OL, m'enfin bon, des chypriotes quoi! Ca vaut même pas ETG.
Vas falloir penser à s'acheter une Playstation Jean Michel
RahXephon Niveau : CFA
Bon. Lyon n'est plus en C1. Lyon ne sera pas en C1 l'an prochain. Ça sent les départs de Lloris, Lisandro, Kallström, Briand (ah non, pas lui, c'est une blague) et d'autres à plein nez... Tout sombre doucement.
Il faudra que quelqu'un explique à Lacazette que, non, deux demis-pas d'élan pour tirer un penalty, ça ne suffit pas. Il faudra aussi expliquer à Bastos que l'élan en zigzag, c'est pas trop le bon truc non plus (et que sa nouvelle coiffure, ben, elle lui réussi pas trop).
Kallström : meilleur défenseur de Lyon.
Et Toulalan manque, bon sang.
Les clubs français en Europe (de manière générale), c'est vraiment de la merde. Quel honte, quel tristesse, quel manque d'envie..
La honte du siècle.
Claude Puel doit bien se fendre la gueule à l'heure qu'il est.
J'ai un peu honte d'être Lyonnais là... Même pas tellement pour l'élimination contre les géants du foot européen de l'APOEL (à frire) mais surtout pour le niveau de jeu. C'était pourtant pas compliqué: fallait viser la lunette des chiotis... Ok je sors!
Encore un coup de Fautrel ça. Et de ces salauds* de barbus de QSI. "Aux fers, les sarrazins qui retournent le championnat!", hurlerait Jean-Mimi, à raison.

Ha non, cette fois il sait qu'il ne va pouvoir s'en prendre qu'à son équipe de plots roulants.
Hank_Scorpio Niveau : DHR
Quelle déconfiture! J'pensai que ce serai une formalité avec 1 but d'avance, que nenni, Lyon à réussit à se faire éliminer, pas fier d'être français ce soir, j'espère que l'OM se qualifiera au moins...
Briand vraiment pas terrible ce joueur, déjà que je le trouvé mauvais, mais alors là vraiment décevant ce soir.
Hank_Scorpio Niveau : DHR
Sinon l'arbitre était espagnol, y'a un coup à jouer jean mimi nan ?
SuperFabiche Niveau : District
Et là l'Apoel nous sort le parcours à la Grèce à l'Euro 2004 ...
Merci Platoche, Merci Platoche, Merci !
tokouille Niveau : DHR
Bakary Koné, vraiment pas mal, le reste par contre... Ah oui, j'oubliais, Lisandro à Paris.
Comme dit le proverbe : "A Amsterdam on pleure 2 fois. Une fois en se faisant enfler en poules, et une fois quand on regarde les 8e de finale..."
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
putain* ca craint...

on sera sans doute les prochains

Lyon et l'OM éliminés, sans doute pas qualifiés l'année prochaine : la ligue 1 de l'angoisse est née...

je vais me concentrer sur la Serie A : le foot français me débecte
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Profitons en de voir des beaux petits poucets comme Nicosie, bientôt ce ne sera que ces nouveaux clubs plein de thunes venus de nul part qui puent la pisse :)
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Tkt Scotch l'OM passera si les blessés sont de retour c'est vraiment une toute autre équipe qui rendra sa fierté à la France ;)
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Yes ! Après la qualification honteuse et le tirage au sort de cocu, l'élimination n'en est que plus savoureuse.

Et maintenant, c'est fini pour de bon. Dorénavant, la Ligue des Champions, ce sera sur Playstation pour l'OL.

Allez, la semaine prochaine, l'Inter gicle l'OM et on sera tranquilles.
en même temps avec une défense centrale composée de michel blanc et tracy chapman...
y a quelques mois certains comiques tayais Porto et le shaktar parce qu'ils c t fait sortir par l APOEL NICOSIE....ils sont ou c tocards maintenant ? Lyonnais votre temps est révolu ,vous n'avais jamais été rien au niveau européen et vous allez devenir poussière,club en carton .
c'est un peu dommage de cracher sur Lyon alors que c'etait le seul club vitrine de la france lors de la derniere décénnie..

Perso j'suis pas fan mais faut quand meme reconnaitre que si la france n'a pas été ridicule sur la scene européenne ces dernieres années c'est en grande partie grace à eux. Monaco 2003 etait un ovni, pas Lyon.



Concernant le match, bah, la tension de la qualif etait le seul interet , autrement on s'est bien fait suer. le coté grece 2004 j'y avais pas pensé chez l'Apoel mais effectivement, y'a de ça. Qu'est-ce que ce serait moche qu'ils gagnent la LDC !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Messi divertit Barcelone
0 55