Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Monaco (6-1)

Lyon terrasse Monaco et file en Ligue des champions

Après une formidable première mi-temps durant laquelle ils ont trouvé le chemin du but à quatre reprises, les Lyonnais s’imposent très facilement contre Monaco (6-1). Les hommes de Bruno Génésio sont donc assurés (à 99%) de terminer le championnat à la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

Modififié

Lyon 6-1 Monaco

Buts : Ghezzal (3e), Lacazette (8e, 35e, 80e), Yanga-Mbiwa (34e, 59e) pour Lyon // Carvalho (41e) pour Monaco

Il serre les poings, large sourire aux lèvres. À côté de lui, Gérard Collomb, le maire de la ville de Lyon, est fou de joie. On joue la 35e minute de jeu de ce Lyon-Monaco, qu’il avait lui-même qualifié de « finale pour le championnat de France » le week-end dernier, et son Lyon mène 4-0. Jean-Michel Aulas y pense depuis longtemps à ce samedi 7 mai, depuis très longtemps même. Au soir de la 25e journée après une victoire 0-3 à Angers en février dernier, il affirmait avoir déjà coché cette date au marqueur sur son calendrier, alors que Lyon pointait à dix longueurs des Monégasques au classement. Ce samedi, dans le stade qu’il a lui-même imaginé et aidé à faire sortir de terre, le président lyonnais peut être heureux. L’Olympique lyonnais vient de manger son adversaire direct dans la course à l’Europe. Jean-Michel Aulas, Lyon et les six joueurs titulaires formés au club n’ont pas seulement gagné un match. Ils ont gagné le droit de disputer la Ligue des champions au Parc Olympique lyonnais la saison prochaine.

4 buts en 35 minutes


C’est devant 57 000 spectateurs survoltés que Lyonnais et Monégasques font leur entrée sur la pelouse du Parc Olympique lyonnais. Les Gones arborent leur nouveau maillot dont le design rappelle la tenue du milieu des années 2000 époque Renault Trucks et exploits sur la grande scène européenne. Cela tombe bien, c’est d’Europe et de Ligue des champions dont il s’agit ce samedi à Décines pour la « finale » pour la deuxième place du championnat. Et les Lyonnais l’ont parfaitement compris, une finale ne se joue pas, elle se gagne. Dès la troisième minute de jeu, Rachid Ghezzal, bien servi par Alexandre Lacazette, profite d’une maladresse défensive d’Andrea Raggi pour aller défier Subašić. Le gaucher, natif de Décines, ne tremble pas et glisse le cuir – du droit – entre les jambes du portier croate. Monaco et Jardim sont sonnés. Et le pire reste à venir pour les joueurs du Rocher. Cinq minutes plus tard, Darder combine avec Ghezzal côté droit. L’Espagnol centre en retrait pour Lacazette, étrangement seul dans la surface monégasque, qui reprend sans contrôle du droit. Subašić, impuissant, ne bouge pas. 2-0. Le navire monégasque coule, tandis que le Parc OL chavire de bonheur. Les Monégasques tentent de réagir en contre, mais Umtiti et Yanga-Mbiwa veillent au grain. Jordan Ferri et Sergi Darder règnent sans partage sur le milieu de terrain, étouffant leurs adversaires. Et les hommes de Jardim se montrent bien trop fébriles défensivement. Lacazette puis Jallet, oubliés par Carvalho et Raggi, manquent la balle de 3-0 au quart d’heure de jeu.

Les Monégasques, complètement déboussolés dans cette première demi-heure de jeu, vont même boire le calice jusqu’à la lie en étant réduits à dix après les deux cartons jaunes récoltés en deux minutes par leur attaquant Lacina Traoré. Les Lyonnais en profitent et continuent de pousser. Cornet veut lui aussi participer au festival offensif, mais son but est refusé pour une position de hors-jeu. Monaco ne met plus le pied sur le ballon et laisse Yanga-Mbiwa inscrire le troisième but de la rencontre sur corner à la 34e. Une minute plus tard, Ferri, dans tous les bons coups ce soir, bute sur Subašić. En embuscade, Lacazette s’appuie sur Jallet qui le sert entre Raggi et Carvalho, balle piquée, 4-0. Et seulement 35 minutes jouées, de quoi se pincer pour y croire. Sûrement trop d’émotions pour Anthony Lopes qui se trouve sur deux sorties consécutives avant la mi-temps. Carvalho en profite et vient réduire la marque avant la pause.

Mapou s’offre un doublé, Lacazette un triplé


La deuxième mi-temps commence plus timidement. Les Lyonnais se contentent de faire tourner. Ghezzal régale le public par ses gestes techniques. Il trouve Lacazette sur corner, mais Lemar prive l’international français du triplé en dégageant le ballon sur sa ligne. Et la défense monégasque est de nouveau mise sous pression sur le corner suivant. Jallet trouve le poteau, mais Mapou suit bien et propulse le ballon au fond des filets pour s’offrir un doublé. Un joli moyen de finir la saison devant son public pour celui qui était sifflé par Gerland lors de ses six premiers mois entre Rhône et Saône. Dirar tente de sauver ce qui peut encore l’être côté monégasque, mais se heurte au poteau de Lopes. Ghezzal et Ferri s’essayent de loin, faisant passer un frisson dans les travées du Parc OL. Les supporters des Gones lancent même une ola au moment où Nabil Fekir fait son entrée sur la pelouse. Le spectacle se trouve d’ailleurs plus en tribunes que sur la pelouse dans le dernier quart d’heure du match, même si le trident offensif Lacazette-Fekir-Ghezzal, bien servi par Grenier et Darder, continue de faire souffrir la défense de l’ASM. Lacazette, parfaitement lancé par l’Espagnol, parachève le succès lyonnais en inscrivant son troisième but de la soirée avec l’aide du poteau, son 21e de la saison. Un bel appel du pied à Didier Deschamps à cinq jours de l’annonce de sa liste pour l’Euro. Le public du Parc OL finit la rencontre en scandant le nom de l’attaquant international, en espérant le voir rester à Lyon la saison prochaine. Cette qualification en Ligue des champions pèsera sans doute lourd dans la balance.

Résultats et classement de la Ligue 1

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 6 heures Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
il y a 6 heures Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 9 il y a 8 heures Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 54
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
il y a 11 heures Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 59 Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25