En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Bordeaux/Lyon (0-5)

Lyon termine par une manita

Le premier quart d'heure ne laissait pas envisager une telle correction au bout des 90 minutes (0-5). Lyon et Lacazette ont fini l'année en trombe pour se placer en dauphin de Marseille.

Modififié

Bordeaux - Lyon
(0-5)

A. Lacazette (39'), C. Tolisso (56'), N. Fekir (81'), J. Ferri (85'), A. Lacazette (90') pour Lyon.


Hubert Fournier aurait sans doute préféré que la trêve vienne plus tard. Son OL est lancé à toute allure aux basques du leader marseillais, mais doit couper le moteur, qui chiffre une seule défaite sur les quinze derniers matchs. À la 90e minute, Lacazette, d'une volée-plat du pied d'une tranquillité presque insolente, offre aux Lyonnais une victoire marquée de 5 doigts sur la pelouse de Chaban. Si l'arbitre avait voulu faire durer le plaisir, l'OL aurait pu marquer un set, ou une barrette. Mais si cette large victoire montre avant-tout que le titre en Ligue 1 se jouera cette année par l'attaque, elle a mis un peu de temps à dessiner.

Pallois, première


Le début de rencontre est loin d'être à l'avantage des Lyonnais. Bordeaux entame dur et fort. Pendant que Diabaté ne met que 4 minutes à trouver les gants de Lopes sur une tête, Thomas Touré régale en faisant de Christophe Jallet sa chose, en sortant un petit pont sur Gonalons. Clairement, Lyon a du mal et va mettre une bonne demi-heure à apprivoiser ces Girondins. Notamment au milieu de terrain. La première occasion rhodanienne vient d'une erreur de Pallois, que Njie n'arrive pas à concrétiser (39e). Et dans la foulée, Fekir trouve le bon intervalle pour servir Lacazette, toujours aussi précis dans ses tentatives (0-1, 41e). C'est un peu sévère pour ces Girondins en 3-5-2 qui finissent la première période en tirant la langue.

Pallois, deuxième


Au retour des vestiaires, Willy Sagnol revient à un 4-4-2. Mais le changement tactique n'a aucun effet sur la fébrilité girondine observée juste avant le retour aux vestiaires. Sané se rate dans sa relance, et Tolisso en profite illico. Servi par Njie, Corentin fait le break. Là, ça se complique pour Willy, d'autant que quelques minutes plus tard, Pallois, pourtant très satisfaisant depuis le début de saison, sort un mauvais tacle de mec en retard sur ce même Njie, dans les bons coups ce dimanche soir (66e). Bordeaux doit terminer à 10 face à cette machine à contres qu'est l'OL. Et face à ce Lyon de fin d'année, c'est tout simplement mission impossible. La fin de match est très dure à supporter pour le public bordelais. Lyon réussit tout et enchaîne les buts. Fekir propose d'abord son art de la conduite de balle pour marquer le troisième but (81e, 0-3), Lacazette offre une passe décisive pour Ferri (85e, 0-4), qui trompe Carrasso de près, avant que l'international français ne corse définitivement l'addition dans le temps supplémentaire, par cette volée maîtrisée comme l'ensemble de son année. Lyon, au regard de la qualité de jeu proposée, va démarrer 2015 comme le plus sérieux challenger à l'OM. Oui, devant le PSG.

⇒ Résultats et classement de L1

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 39 minutes Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 9
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 50 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7