En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Lige Europa
  2. // 4e journée
  3. // GR I
  4. // Bilbao/Lyon (2-3)

Lyon sort le vice-champion

Comme il y a deux semaines à Gerland , l’OL est sorti vainqueur de son duel avec l’Athletic Bilbao (3-2). La victoire de la qualif’ pour les Lyonnais, qui ont ouvert la porte de sortie à des Basques dominateurs mais beaucoup trop fragiles.

Modififié
Athletic Bilbao 2-3 Lyon
Buts : Herrera (47è) et Aduriz (54è, sp) pour Bilbao ; Gomis (22è), Gourcuff (45è) et Lacazette (62è) pour l’OL


« On a encore la qualification entre nos mains. En gagnant nos trois matchs, on sera au tour suivant. » Ander Herrera et ses petits copains étaient particulièrement confiants pour des gars qui n’avaient pris qu’un point ici même à San Mamés, contre Kiryat Shmona - en trois matchs de C3. Sans parler de leur 14ème place en Liga. Comme à l’aller à Gerland, l’Athtletic a dominé l’OL mais a perdu (3-2). Sa première défaite à San Mamés en compétition européenne depuis presque trois ans et la venue du Werder Brême. Le vice-champion ne verra donc pas les 16èmes de finale de la compétition. Pourtant, les Basques ont tout tenté, sont revenus au score après avoir été menés 2-0 à la mi-temps, mais se sont encore montrés beaucoup trop fragiles pour rivaliser avec la bande à Garde. Les Lyonnais n’avaient besoin que d’un nul pour assurer la qualif, ils ont fait mieux, profitant des largesses défensives basques.


Basques dominateurs vs Lyonnais efficaces


Comme toujours depuis le début de la compétition, Rémi Garde fait quelques modifications au coup d’envoi, Licha Lopez et Malbranque prenant place sur le banc. Bielsa, lui, sait qu’il n’a pas le choix. « On a absolument besoin de gagner » , assurait-il en avant-match. Du coup, les Basques se jettent à l’abordage. Muniain est trouvé une première fois sur le côté gauche, mais il sort une passe toute pourrie. Sur le corner qui suit, Herrera envoie une volée à quelques centimètres du poteau. Les Lyonnais sont prévenus, leur soirée dans le Pays Basque ne sera pas une partie de plaisir. Mais les Rhodaniens ont aussi leurs armes et ont ciblé le point faible des locaux. Les coups de pied arrêtés. Le troisième est le bon pour l’OL, Gomis ne se gênant pas pour mettre un bon coup de tresses et ouvrir la marque (22è). Avec l’excellent Ander Herrera à l’animation et beaucoup de mouvements autour de lui, les Basques tentent de mettre en place leur jeu au sol. Dynamique, mais inefficace. La faute à trop d’imprécisions techniques. L’Athletic campe dans le camp lyonnais, se crée des situations, mais Vercoutre repousse tout. Et quand l’ancien numéro 2 n’est pas là, c’est Réveillère qui sauve sur sa ligne. Ou De Marcos, qui, seul face au but, envoie sa frappe dans les tribunes. Les Basques attaquent bien mais défendent mal. Voire très mal. Quelques minutes après avoir touché le poteau de la tête, Gomis bute sur Iraizoz, mais Gourcuff est là pour conclure (45è). Ça siffle à San Mamés.

Bilbao revient, mais non

C’est dans ce genre de performance que l’on mesure l’importance de Javi Martinez et Llorente dans cette équipe. Dans l’efficacité, offensive et défensive, sur coups de pied arrêté. Et dans l’équilibre de l’équipe. Mais le match est beaucoup trop ouvert pour en rester là. D’autant que Bielsa a sorti un défenseur, Aurtenetxe, pour un ailier, Ibai Gomez. Tactique payante, dans un premier temps. Les Basques reviennent galvanisés et réduisent tout de suite le score par Herrera suite à un gros cafouillage (47è), qui a permis à Amorebieta et son horrible coupe de cheveux de foutre un bon coup de latte à Vercoutre. Ça va trop vite pour l’OL et Gonalons, qui fauche ce diable d’Herrera dans la surface. Aduriz transforme et San Mamés devient fou (54è). Pas pour longtemps. Car dans ce système de jeu, chaque offensive lyonnaise est un supplice. D’autant que l’adresse des Gones est remarquable. Fofana, très bon au milieu, arrache un ballon à un Amorebieta vraiment pas dans le coup et sert en retrait Lacazette, qui ne se pose pas de questions. Boum, l’OL repasse devant (62è). Cette fois, l’Athletic semble K.O. L’intensité est retombée, le pressing n’est plus qu’à moitié effectué, les têtes n’y sont plus. Et Llorente continue à être sifflé et insulté. Va falloir passer à autre chose. Côté lyonnais, Licha, Malbranque et… Ferri sont entrés. Pour assurer la fin de match. Lyon est plus proche du quatrième but que de l’égalisation, mais se contente sans souci du 3-2. L’objectif atteint, il peut penser tranquillement à Sochaux.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1