Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lyon se rassure, Nice assure

Dans une atmosphère tendue, Lyon s'est défoulé contre Nancy pour se rassurer. Pendant ce temps-là, Nice a fait le strict minimum contre Sainté, tandis que Metz a décroché une victoire importante dans la course au maintien.

Modififié

Lorient 1-1 Toulouse

Buts : Marveaux (60e) pour Lorient // Delort (24e) pour Toulouse

Les Merlus sont des schizophrènes. Les hommes de Bernard Casoni sont plaisants à voir jouer. Les échanges rapides à une touche de balle, la sûreté technique, la volonté de construire, les belles séquences... Tout ça, Lorient l'a. Sans aucun doute. Mais Lorient est également une équipe qui pue le doute, en proie à des grosses erreurs de concentration. Comme quand Peybernes laisse quatre mètres de liberté à Andy Delort sur un contre toulousain. La recrue du Téfécé ne se fait pas prier pour prendre l'espace et aller jusqu'au but adverse pour ajuster Benjamin Lecomte d'un extérieur parfait. Heureusement, à l'heure de jeu, Sylvain Marveaux a la bonne idée d'égaliser pour au moins obtenir le nul. Mais Lorient a toujours autant besoin de points.


Nice 1-0 Saint-Étienne

But : Cyprien (7e)

BADABOUM. Voilà comment Wylan Cyprien a décidé de lancer ce match. Dès la septième minute, au bout d'une belle action collective faite de redoublement de passes, le milieu de terrain niçois allume une énorme patate de forain en demi-volée. Cage cassée. Alors forcément, avec une entame de match comme celle-ci, les Aiglons sont tranquilles. Comme d'habitude, les hommes de Lucien Favre posent le pied sur le ballon et s'amusent à combiner dans les petits espaces. En face, les Stéphanois semblent un peu en difficulté physiquement. Compréhensible, trois jours après un derby mouvementé. Les Verts retrouvent un petit peu de baume au cœur en seconde période et mettent enfin la pression sur le but de Yoan Cardinale. Mais Nice reste serein et parvient à conserver son but d'avance. Les Aiglons sont toujours dans le coup.


Lyon 4-0 Nancy

Buts : Valbuena (39e), Fekir (43e), Lacazette (54e, sp) et Depay (58e)

Au risque de se répéter, Mathieu Valbuena est un grand. On joue la 39e minute quand Petit Vélo, blessé aux ischios et sur le point de sortir au prochain arrêt de jeu, enroule une frappe sublime dans la lucarne opposée. Un classique, et un joli cadeau avant de laisser sa place à Memphis Depay. Et c'est peu dire que l'OL en avait besoin. Dans un stade en pleine rébellion, entre sifflets, chants de mécontentement au coup d'envoi et banderoles virulentes, l'OL butait depuis bientôt 40 minutes sur la défense nancéienne. Mais ce coup de patte de Valbuena soulage tout le monde. Et quelques minutes plus tard, Nabil Fekir, bien lancé par Lacazette, s'en va lober tranquillement Chernik. La stratégie de Nancy, qui entendait venir chercher le 0-0 sans rien proposer, tombe à l'eau. Du coup, Lyon peut se défouler et connaît une seconde période parfaite, avec le premier but de Memphis Depay, et Alexandre Lacazette qui reprend ses bonnes vieilles habitudes en marquant sur penalty. Un match rassurant pour l'OL. Mais pas pour ses supporters, apparemment.


Angers 0-0 Rennes



Le 0-0 le plus prévisible de la soirée, tant les deux équipes semblent en manque d'idées sur le plan offensif. Pourtant, d'entrée de jeu, le SCO presse fort et agresse la première relance rennaise, pour ne pas laisser Yoann Gourcuff et Benjamin André dicter le tempo. Pour preuve de ce premier rideau très agressif : les trois fautes de Famara Diedhiou au bout d'un pressing un peu trop intense dès les premières minutes du match. Sauf que logiquement, les Angevins finissent par s'essouffler et relâchent l'étreinte. Le Stade rennais commence alors à maîtriser techniquement son adversaire, mais sans être ultra-tranchant. Bien en place, les deux équipes finissent par s'annuler. Et le carton rouge de Ludovic Baal après un carton sur Nicolas Pepe ne change rien. Et le pire, c'est que les Rennais paraissent satisfaits d'être allé chercher un nul à Angers. L'ambition, tout ça.



Metz 2-1 Dijon

Buts : Sarr (46e) et Diabaté (66e, sp) pour Metz // Varrault (78e) pour Dijon

Une bonne grosse soirée de merde. C'est ce qu'ont vécu les Dijonnais ce mercredi soir. C'est bien simple, tout est allé de travers pour les hommes d'Olivier Dall'Oglio. Après une bonne première demi-heure où le DFCO était bien en rythme, tout part en cacahuète. Ça commence avec la sortie sur blessure de Medhi Abeid, l'un des rouages indispensables de l'équipe bourguignonne. Au retour des vestiaires, le rythme des galères s'accélère avec l'ouverture du score d'Ismaila Sarr, à la réception d'une déviation de l'immense Cheikh Diabaté. Dans la foulée, c'est Jordan Lotiès qui est expulsé pour un deuxième carton jaune. Ensuite, Fouad Chafik concède un penalty évitable. Évidemment transformé par le même Diabaté. Et comme si les Dijonnais n'avaient pas assez souffert, Metz a le culot de leur offrir un faux espoir. Après un cafouillage, Cédric Varrault réduit le score de la tête et les Messins se mettent à déjouer, laissant croire au DFCO qu'il peut sauver sa soirée. Mais non, c'est trop tard.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 44 minutes Un quintuple sauvetage fou en FA Trophy 2 il y a 1 heure La gendarmerie saisit 500g de résine de cannabis à l'effigie de CR7
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE