1. //
  2. //
  3. // Valence-Lyon (0-2)

Lyon sauve l'honneur

Mieux vaut tard que jamais. Dans un match qui ne lui servait à rien, sinon à se relancer dans une saison morose, l'Olympique lyonnais s'est imposé à Valence (0-2). Avec un nouveau système de jeu et un peu de réussite, les Gones n'ont pas trouvé remède à tous leurs maux, mais ont au moins terminé cette campagne européenne sur une bonne note.

Modififié
260 36

Valence CF 0-2 Olympique lyonnais

Buts : Cornet (37e), Lacazette (76e)

C'est une victoire évidemment anecdotique, mais c'est une victoire quand même pour l'Olympique lyonnais. Dire que les Gones doivent ce soir avoir des sentiments mitigés serait un euphémisme tant ils ont montré un tout autre visage que celui auquel ils avaient habitué l'Europe du football depuis le début de la saison. Un tout autre visage tactique, tout d'abord, avec ce 4-3-3, le retour de Clément Grenier ou le choix de laisser Beauvue sur le banc à la place de Maxwell Cornet. Un tout autre visage de solidarité, également, avec un bloc-équipe un peu plus concerné et motivé. Alors, oui, l'Olympique lyonnais aurait dû être mené avant d'ouvrir le score. Oui, l'Olympique lyonnais ne s'est absolument pas rassuré défensivement, et notamment sur les coups de pied arrêtés, et oui, l'Olympique lyonnais a subi pendant 45 minutes, mais l'Olympique lyonnais a gagné à Valence. Et pour un malade, le moindre signe de mieux est un pas de plus vers la guérison.

Sauver l'honneur


En pénétrant sur la pelouse de Mestalla, les Lyonnais n'ont rien d'autre à offrir qu'un peu de plaisir à leurs supporters. À l'inverse, los ches sont chez eux ce soir pour espérer accrocher une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Gary Neville espère surtout décrocher une victoire pour sa première sur le banc valencien. Dès le coup d'envoi, les Lyonnais tentent de poser le pied sur la balle pour construire, mais le pressing très haut des locaux les gênent et les empêchent de trouver leurs attaquants. Toutefois, les Gones semblent à l'aise dans ce 4-3-3 nouveau avec Grenier et Cornet titulaires. Derrière, les Lyonnais restent pourtant extrêmement fébriles, et sur le premier corner du match, Mustafi trouve le poteau droit de Lopes de la tête (7e). Dans la foulée, le même Mustafi marque d'une tête plongeante. Un but refusé pour une faute sur Gonalons. Sympa pour les Lyonnais, puisqu'il n'y avait absolument pas faute.

Plutôt bon depuis le début du match, Maxwell Cornet se procure une superbe occasion quelques secondes plus tard. Mais Domenech anticipe et empêche le jeune Gone de marquer (11e). Les locaux récupèrent le ballon, mais se heurtent au bloc défensif lyonnais à plusieurs reprises. Après un mauvais choc, Enzo Pérez est remplacé prématurément par Javi Fuego dans l'entrejeu valencien. Les Lyonnais jouent bien et butent une nouvelle fois sur Domenech à la demi-heure de jeu (27e). Les possibilités s'enchaînent pour les visiteurs, en atteste cette tête de Rafael au premier poteau sortie d'une belle parade de Domenech (29e). La soirée des grosses parades se poursuit avec un magnifique arrêt de Lopes sur une tête d'Alcácer (31e). Domenech ne peut en revanche absolument rien sur la frappe exceptionnelle de Cornet dans sa lucarne (37e). Un but splendide qui vient récompenser la bonne période offensive des Gones.

L'OL subit, mais ne rompt pas


Au retour des vestiaires, les Valenciens se ruent à l'attaque, conscients qu'ils doivent maintenant marquer par deux fois et espérer une défaite de La Gantoise pour se qualifier. Les Lyonnais subissent le pressing constant de leurs adversaires et semblent avoir du mal à sortir proprement le ballon de leur camp. Les fautes se multiplient, et le public de Mestalla s'impatiente de ne pas voir l'arbitre sortir un carton jaune ou deux. Les locaux poussent et poussent encore, mais les jambes de Morel ou les gants de Lopes sont toujours là pour barrer la route à leurs tentatives diverses. Les rares ballons lyonnais ne sont pas conservés assez longtemps et permettent aux Valenciens de repartir immédiatement à l'attaque. Le temps fort des locaux perdurent et de minute en minute, le danger se fait plus pesant pour les Lyonnais. À l'heure de jeu, on imagine mal les visiteurs tenir encore une demi-heure.

La seule possibilité lyonnaise en contre est gâchée par la conduite de balle trop moyenne de Maxwell Cornet. Soudain, Mestalla se réveille et hurle en apprenant l'égalisation du Zénith. Quelques minutes plus tard, Sergi Darder entretient l'espoir en manquant l'occasion de donner aux siens un avantage confortable. Outre la maladresse des Lyonnais devant le but, Domenech réalise une belle prestation ce soir. Tout comme son homologue lyonnais Anthony Lopes, une nouvelle fois décisif devant Cancelo (75e). À trop monter, les locaux se font surprendre en contre. Après une perte de balle dans le camp lyonnais, Tolisso lance Lacazette dans la profondeur. L'attaquant dépose Abdennour avant de tromper Domenech du gauche (76e) et de se blesser. Beauvue remplace le buteur et Koné supplée Sergi Darder, pour une fin de match tout en gestion.


Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

read my mind Niveau : National
Et dire que des mauvaises langues doutaient de l'impact de valbuena à LYON.

Le mec est pas là et ça gagne tranquille ,ça fera taire les sceptiques.
J'peux pas ne pas être frustré quand je vois le résultat de ce soir. Je serais Lyon je ragerai complet ! Si seulement ils avaient jouer ce match contre La Gantoise (félicitation aux belges au passage et bon courage en huitièmes !)
supporteur de lyon*
Sans Valbuena, le jeu est plus fluide
Enfin ! Voila ce qu'il se passe quand on tente des trucs, comme fais du 1vs1, quand on joue vite et propre !

Exit ce 4-2-2, Grenier à prouvé qu'il pouvait jouer sur une aile, Cornet est fais pour ça, Valbuena le fait en EdF, et il y a meme Ghezzal
Flying salsifis Niveau : District
Qu'importe...l'important c'est de participer.

Plus sérieusement. Lyon pourra avoir des regrets entre les problèmes internes et les blessures préjudiciables qui ont plombé cette campagne européenne. Faut avouer que sans Valbuena, c'est plus fluide devant, même s'il ne faut pas l'enterrer.
La seule utilité de ce résultat, c'est le bien fou qu'il fait à l'indice UEFA français. On prend un peu de distance sur les Russes et on passe même d'un poil devant les Portugais (sans jeu de mots).
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Voici ce que je disais avant le match :

"
Message posté par Cheric Zghemmfour
Non seulement Lyon a été ridicule durant cette phase de groupe,mais ils sont en plus dans l'obligation de...GAGNER ce soir,en dépit du fait qu'ils sont éliminés.

En effet,ils enchaînent les sorties indigentes (j'ai k'impression que ça fait deux mois qu'ils n'ont pas gagné les types,sans compter la manière) à tel point que seule une victoire contre une équipe luttant pour la deuxième place et pensionnaire du meilleur championnat au monde,peut redorer quelque peu leur blason.

Et paradoxalement,je sens qu'ils vont le faire.Ils vont gagner.La Gantoise,je sens qu'ils vont prendre la seconde place.


Et encore,j'ai été gentil,j'ai volontairement omis d'écrire que Cornet allait survoler la rencontre et marquer,bien évidemment.

Il faut dire que entre Ninga,B.Dabo,A.Touré,L.Diarra qui marchent sur la Ligue 1 entre accélérations fulgurantes,traversée du terrain d'un bout à l'autre,frappes victorieuses à 45 mètres,récupération au milieu du terrain suivi de crochets et autres feintes du regard avant d'aller tranquillement conclure du plat du pied,il n'y avait pas de raison pour qu'il n'inscrive pas un but d'anthologie.

C'est des hommes comme lui qu'il faut en équipe de France.Des hommes qui dans la lignée de Thuram ou Sakho plantent des doublés à des moments critiques,lorsque la patrie est en danger.Quitte à remonter tout le terrain s'il le faut.

Un joueur comme Ninga,normalement,le Président de la République devrait se déplacer en personne pour le supplier de choisir la France à la place du Tchad.Il ne faut pas laisser de tels joyaux nous échapper.Nous avons toutes nos chances pour faire finale en 2018 puis victoire en 2022.Je ne sais pas si vous réalisez les talents dont on dispose.
Que ça fait du bien de ne pas voir Valbuena.
On va se le taper encore deux ans là. Il aura 34-35 ans quand il partira.

Lacazette me déçoit de match en match (en dépit de son but).

Gonalons est scandaleux. Nul à chier.
Bon bah finalement ils ont pas fait pire que Marseille
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par read my mind
Et dire que des mauvaises langues doutaient de l'impact de valbuena à LYON.

Le mec est pas là et ça gagne tranquille ,ça fera taire les sceptiques.


Ah oui,c'est vrai qu'il était absent...tout comme Fekir !
Plus que l'absence de Valbuena c'est surtout la présence de Grenier qui fait la différence. Un peu de QI foot au milieu de terrain ça te change une équipe.
rastacouaire Niveau : District
mode Troll on :

Bon bah finalement l'OM conserve sa couronne de pire résultat en poule....
M.Manatane Niveau : CFA
Juste pour savoir: suis-je le seul chez qui Canal était inregardable ce soir ? Ca a buggé, du coup rien pu voir...
Que de regrets !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Chelsea sort le Porto
260 36