Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Metz-Lyon (0-3)

Lyon s'offre un mauvais remake

Quatre mois après les faits, le fameux Metz-OL du pétard a enfin pu être rejoué. Enfin, « jouer » est un grand mot vu le spectacle proposé à Saint-Symphorien. Malgré les buts, le huis clos n’était peut-être pas une si mauvaise idée que ça...

Modififié

Metz 0-3 Lyon

Buts : Lacazette (59e), Ferri (87e) et Tolisso (90e+1) pour Lyon

« Allez allez ! » Le ton de voix est complètement banal. En temps normal, ce cri serait passé tout à fait inaperçu, noyé dans le brouhaha de Saint-Symphorien. Mais ce Metz-OL ne se dispute pas en temps normal. Du coup, ce simple encouragement venu du banc messin vient déchirer – certes mollement – le silence complet qui précède le coup d’envoi de la rencontre. Avant celui-ci, la grande question était de savoir pourquoi la sono a craché tant d’énergie, alors qu’il n’y avait personne dans le stade hormis les jardiniers qui s'activaient pour reboucher les derniers trous. Niveau sportif, si les Messins veulent bien sûr laver l’affront du match (aller) perdu au Parc OL 5-0 tout en rattrapant l’idiotie de certains de ses supporters, il faut néanmoins se passer d’un bon paquet de gaillards dont Assou-Ekotto, Doukouré, Sarr et Erding. Du coup, malgré une invincibilité à domicile qui tient depuis octobre 2016, Metz ne part pas trop favori. Et les trois accélérations lyonnaises sur 90 minutes en seront les preuves.

Nul et muet


Le début de match dévoile un Lopes hésitant. Peut-être encore traumatisé, il se loupe sur le deuxième corner adverse. Mais Milan n’en profite pas et catapulte des six mètres le ballon dans les nuages (7e). Avant ça, Lyon avait tapé le premier avec un coup franc pourri de Fekir (5e) en plein sur le mur. De leur côté, les commentateurs de beIN Sports passent les 25 premières minutes à s’extasier sur le côté silencieux de la rencontre : « On va pouvoir entendre tout ce qui se dit » , fanfaronnent-ils sans lassitude. De la lassitude, ce duel en provoque en revanche un bon paquet. La barre transversale de Fekir (23e) sur sa demi-volée est l'un des seuls moments forts de la première période. Du côté perso, le Messin Mandjeck bouffe tous les ballons du milieu de terrain, alors que Lacazette ne le touche probablement que trois fois en 45 minutes. Metz n’a pas envie de rejouer ce match à huis clos pour rien, alors Nguette s’emploie à envoyer le cuir au-dessus, puis sur Lopes (29e) pour montrer qu’il peut/veut dignement remplacer Erding. Avant le retour aux vestiaires, Ghezzal feinte et enroule à côté (43e), avant que Diakhaby ne déboule sur coup de coin (46e). Mais le défenseur arme sa frappe avant même que le ballon n’ait quitté le quart de cercle, ça passe à côté.

Lacazette on time


Après les citrons, les Gones repartent « à fond de balle » , mais Lacazette tricote trop longtemps pour pouvoir cadrer son essai, qui file bien trop au-dessus (47e). Dans la foulée, le coup franc détourné de Valbuena coiffe aussi la cage de Didillon, mais fout quand même les jetons aux Messins (49e). L’OL est peut-être un peu trop confiant, alors Diakhaby – qui avait pourtant deux bons mètres d’avance au départ – se fait manger par Nguette sur un long ballon, Lopes se chargeant ensuite de détourner la frappe du Sénégalais. La chance messine est passée, Tousart glisse donc un amour de passe en profondeur dans le dos de l’arrière-garde du Grand Est, Lacazette se retrouve seul, ne se loupe pas et célèbre sans surprise son but sans aucune émotion. Les gars de Bruno Genésio ont fait le taf et n’auront même pas besoin d’accélérer, tant Metz est dans les cordes. Fekir, après un judicieux une-deux avec Lacazette, alerte Didillon (65e), avant que Tousart ne se voie offrir un boulevard pour canonner un rien au-dessus. Les Messins auront bien encore une ou l’autre tentative, grâce notamment à Mollet, bien actif, mais c’est Lyon qui empoche le magot au terme d’une magnifique contre-attaque. Après une sortie aux poings de Lopes, Valbuena trouve Tolisso qui isole parfaitement Ferri dont le piqué est certainement le plus beau geste du match (86e). Il n'aura pas fallu un Lyon des grands soirs pour se farcir Metz. Le dernier but en est la preuve : il suffit d'un petit débordement de Fekir pour noyer la défense locale, Tolisso en profite pour soigner ses stats (91e). L'OL lâche l'OM au classement.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Émilien Hofman
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 4 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
    Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 5