1. //
  2. // Résumé de la 12e journée

Lyon s'accroche, Lille et Saint-Étienne se neutralisent

Pendant que Enyeama et Ruffier ont permis à leur équipe de ne pas perdre à Pierre-Mauroy, l'OL a parfaitement pris la roue du PSG en s'imposant à Nice. Guingamp s'est quant à lui donné de l'air face à Bastia, tout comme Montpellier contre l'ETG. À Metz, Florent Malouda a été le grand bonhomme de la soirée lors de la victoire des Grenats contre Caen.

Modififié
7 43
  • Lille 1–1 Saint-Étienne

    Buts : Frey (16e), Gradel (60e)
    Ce soir, le public du stade Pierre-Mauroy, à Lille, a eu droit à un sacré duel de gardiens. Lors de cette rencontre entre européens, Ruffier d'abord et Enyeama ensuite ont fait étalage de leur classe en repoussant les tentatives d'Origi, puis Gradel sur penalty. Avant cela, les deux portiers internationaux avaient néanmoins dû s'incliner une fois chacun. Ruffier le premier. Car à l'occasion des 70 ans du LOSC, les Dogues comptaient bien mettre fin à une vilaine série de trois défaites consécutives en Ligue 1. Et visiblement, l'anniversaire a donné des ailes aux coéquipiers de Rio Mavuba qui mettent la main sur le match en début de partie. À la 16e, Michael Frey vient logiquement donner l'avantage aux Nordistes. L'attaquant suisse bénéficie d'une passe involontaire de Lopes suite à une frappe manquée et d'une sortie incompréhensible de Stéphane Ruffier qui laisse son but ouvert. 1-0. Le CRS stéphanois se rattrape peu avant la mi-temps en stoppant avec autorité une reprise de Kjær dans les six mètres. Les Verts ont ensuite l'occasion de revenir, mais Hamouma, esseulé dans la surface lilloise, manque le cadre. À l'heure de jeu, Max-Alain Gradel, lui, ne se trompe pas sur un centre venu de la gauche de Tabanou. En reculant, le Stéphanois fait parler ses abdos et trompe Enyeama. 1-1. La suite, ce sont ces deux pénos repoussés par Ruffier (72e), puis Enyeama (85e). Au final, les deux équipes restent dos à dos au terme d'une partie qui laissera des regrets à chacun.

  • Metz 3–2 Caen

    Buts : Maïga (10e, 51e), Calvé (66e), Koïta (83e), Malouda (90e)
    L'homme de cette soirée à Saint-Symphorien aurait pu être Modibo Maïga, auteur d'un doublé. Mais au vu de la fin de match renversante, les supporters lorrains retiendront sans doute davantage le nom de Florent Malouda. Passeur, puis buteur décisif, l'ancien joueur de Chelsea a joué un rôle clé dans la victoire messine face à Caen. Tout d'abord en délivrant un caviar magnifique du pied gauche pour Maïga qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (10e). Puis en donnant la victoire aux Grenats dans les arrêts de jeu sur un penalty. Entre-temps, Metz s'est fait peur. Car après avoir mené 2-0 suite à un beau pointu rageur de Maïga, les Lorrains ont vu leurs homologues promus revenir au score. Tout d'abord grâce à Calvé, auteur d'un maître coup franc, puis grâce à une tête de Koïta magnifiquement servi par Raspentino (83e). Mais pas question d'abdiquer pour des Messins qui restaient sur trois matchs sans marquer le moindre but. Et au début des arrêts de jeu, Yahia est expulsé pour une faute sur Maïga dans la surface. C'est le septième penalty concédé par les Normands cette saison. Malouda prend ses responsabilités et trompe Vercoutre. Metz l'emporte 3-2 et remonte à la huitième place.

  • Nice 1–3 Lyon

    Buts : Puel (50e), Malbranque (65e), Lacazette (80e, 93e)
    Cela aurait pu être la belle histoire de la soirée. Grégoire Puel, conspué par son propre public depuis des mois, qui offre la victoire à Nice grâce à un magnifique but. Mais il n'en fut rien. Ce soir, même s'ils y ont cru, Lyon était trop fort pour les Niçois. Dès le début de rencontre, les Gones sans Gonalons ni Gourcuff dominent largement et se montrent dangereux. Au quart d'heure de jeu, Hassen sort deux belles parades face à Njie, puis Malbranque. Au fil des minutes, le match s'équilibre et devient de moins en moins emballant. Au retour des vestiaires, même scénario jusqu'au but du fils maudit Grégoire Puel. Sifflé au cours du premier acte suite à quelques maladresses, le latéral du Gym permet à une partie du public de l'Allianz Riviera de retourner sa veste grâce à un missile sous la barre d'Anthony Lopes. Mais 13 minutes après cette ouverture du score, à la suite d'un mouvement d'école, Bedimo sert en retrait Malbranque. Plat du pied = sécurité = efficacité. Lyon égalise. Puis à dix minutes de la fin, Alexandre Lacazette ne souhaite surtout pas voir s'arrêter la série de quatre victoires consécutives de son OL. Le capitaine d'un soir prend le ballon aux quarante mètres, s'infiltre dans la défense niçoise et trompe Hassen du pied droit. Propre et surtout logique, même si Éric Bauthéac illustre parfaitement l'expression « bouffer la feuille du match » en frappant au-dessus à trois mètres du but vide d'Anthony Lopes. Nice a laissé passé sa chance. Alexandre Lacazette, lui ne se prive pas d'enfoncer le clou en inscrivant la copie conforme de son premier but. 3-1 pour l'OL qui conforte sa troisième place, à un point de Paris.

  • Montpellier 2–0 ETG

    Buts : Bérigaud (32e), Mounier (91e)
    Après avoir été fessé à Lyon et braqué à Reims, Montpellier comptait bien repartir de l'avant à domicile face à l'ETG qui restait également sur deux défaites consécutives. C'est chose faite et le dicton « jamais deux sans trois » s'applique ce soir pour les Hauts-Savoyards. À la demi-heure de jeu, Tiéné déboule dans son côté gauche et délivre un bon centre dans la surface. La charnière de l'ETG oublie l'ancien de la maison, Kévin Bérigaud, qui inscrit son premier but pour la Paillade. 1-0. Rolland Courbis souffle définitivement quand Mounier met les siens à l'abri suite à un dégagement raté de Jesper Hanssen. 2-0. Première victoire pour les Montpellierains dans l'antre de leurs collègues rugbymen : l'Altrad Stadium. Le MHSC est ce soir neuvième. Évian est lanterne rouge.

  • Guingamp 1–0 Bastia

    But : Gillet csc (32e)
    Quand le 20e reçoit le 18e et que les deux formations restent sur une défaite à la maison, il faut forcément s'attendre à un match crispé. C'est ce à quoi le public du Stade du Roudourou assiste en première mi-temps. Alphonse Areola, lui, vit une soirée très compliquée dans les airs. À la 25e minute, le portier des Bleuets relâche le ballon sur un centre en cloche venu de la droite. Sans conséquence, car Squillaci est à la rescousse pour dégager. Mais à la demi-heure de jeu, Schwartz enroule un corner du pied droit. Seconde erreur de la soirée pour Alphonse qui manque le ballon. Yatabaré est à l'affût pour glisser le ballon au fond en extension. Gillet est trop court et ne peut que dégager le ballon dans ses propres filets. En fin de match, Ayité a la balle d'égalisation au bout du pied sur un coup franc à 20 mètres. Hélas pour Bastia, l'ancien Rémois tire dans la foule. 1-0. Guingamp relève la tête et sort de la zone rouge après son humiliation face à Nice (7-2). Bastia, en revanche, qui n'a jamais gagné à Roudourou en première division, glisse à la 19e place.

    ⇒ Résultats et classement de L1

    Par Antoine Beneytou
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    kris prolls Niveau : CFA2
    Dédicace à Guy stephan (adjoint de deschamps)qui expliquait avant le match contre l'Om que Gignac était meilleur que lacazette car + complet. Lacazette est le joueur le plus impliqué de Ligue 1 dans les buts de son équipe: 13, avec 10 buts et 4 passes décisives.Quand on voit le premier but qu'il met se soir, un but de patron, genre laissez-moi je prends mes responsabilités et je nous fais gagner le match. La forme de Benzema et lacazette des purs lyonnais actuellement , le fait qu'il soit formé avec les même principes de jeu donne envie de les voir ensemble dans un 4 4 2 mais ça n'arrivera pas !
    Belle victoire car c'est la première à l'exterieur et sans Gonalons, ferri , gourcuff.Je prie pour que la blessure de bedimo sois légère ,pour ne surtout pas revoir Koné titulaire(d'ailleurs est ce la série ne commence pas exactement quand Koné retourne sur le banc ?) , cette équipe est trop en forme et séduisante pour être « Konéisé » elle ne le mérite pas et les spectateurs non plus.
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Ce daron Lacazette...

    Splendide !
    ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
    Note : 13
    Message posté par kris prolls
    Lacazette est le joueur le plus impliqué de Ligue 1 dans les buts de son équipe: 13, avec 10 buts et 4 passes décisives.


    C'est vrai que 10+4 ça fait 13 maintenant.
    Merci, j'étais pas au courant.
    Une première mi-temps ou je ne saurais dire si Lille a été bon ou si l'on a été très mais alors très très mauvais. Les deux surement. Fébrilité inhabituelle derrière, rien qui tourne, suffit de voir la frappe raté/ passe décisive sur le but.

    Puis grosse poilade en seconde.

    Quand Ruffier arrête son auto-péno, peu après que Gradel ait planté sur notre premier tir, je me suis pris à croire que nous avions une réussite insolente. C'eut été un véritable comble en cette saison d'inefficacité. Alors j'ai jubilé sur le péno obtenu par le beau-frère d'Hamouma. Et puis non en fait. Il ne fallait pas pousser.

    Vantons tout de même ce mérite aux stéphanois de ne pas avoir niqué l'ambiance un soir d'anniversaire. Mais nos équipe sont sérieusement malades les amis. Ce match avec deux pénos et des défenses qui regardent les attaques jouer, ça ne doit jamais se finir à 1-1.

    Enfin bon, on aura, à minima, déjoué le pronostique du 0-0 sans saveur.
    Jreviens du stade, sont marrant les supporters à conspuer Puel puis à pleurer quand il se blesse après son but.

    Sinon, j'étais pas loin mais j'ai pas pu bien voir, y'avait pas penalty avant le but niçois ?

    Enfin, l'équipe a commencé à jouer pendant 30mn, et hop ça a déroulé, ça augure de bonnes choses avec un milieu totalement changé (encore un bon Tolisso ce soir avec encore un poste différent)
    GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
    Makélélé : tchao pantin, retourne à Marrakech avec ton poto Debouze et ne reviens plus. Prend dans tes valises Ongenda l'escroc et Tallo l'arnaque également.

    On voulait de la fraicheur, ben on est servis ! Cet échec est l'échec de la politique globale du club depuis le derby à Furiani de la première année en Ligue 1. On normalise, on fait venir des noms, on se paluche sur le record d'abonnés, on sort des communiqués surréalistes sur Cissé et Di Maria mais rien quand ça demande vraiment de monter au créneau, bref : tout le monde peut faire des erreurs, maintenant les dirigeant doivent reconnaitre qu'ils se sont plantés en recrutant un illettré pas foutu d'aligner 2 mots sans faire une faute , qui n'a pas son diplôme d'entraineur, qui est secondé par un entraineur de D2, qui nous dit depuis le début de saison "on a pris notre temps pour faire le recrutement" et autres "on a choisis avec soins nos joueurs" (je vous passe le "j'ai donné mon feu vert pour Penneteau" ah ben non tient je vous le sers aussi !) pour ensuite dire "on a recruté dans la précipitation" (ben mon gars si t'était venu directement à Bastia au lieu d'être au Maroc au festival du rire entouré de toute la jet-set puante parisienne ...).

    Ça me fait chier de le dire mais seul Antonetti peut nous sortir de la. Un entraineur à poigne et qui connait la maison. Mais même si on se maintient on devra de nouveau TOUT reprendre l'année prochaine. Le nombre de prêts est trop important.
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Par contre, les 2 buts de Lacazette ne sont pas 2 copie conformes

    Le 1er, il fait tout tout seul, dribblant au passage 3 ou 4 joueurs et fini par une frappe placé à l'entrée de la surface.

    Le 2eme c'est une superbe action d'équipe, fini par une talonnade de Ghezzal dans la course de Lacazette, qui allume au 25m.
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    l'arbitre du match aurai pu siffler 2 ou 3 penaltys pour l'OL... bon après yavait des contacts certains mais pas flagrant non plus. Avant le but de Nice, oui, c'était assez frutrant qu'il ne siffle pas faute. Apres, Lacazette est connu pour bien en rajouter, ça ne joue pas en sa faveur
    Mou-rinho Niveau : CFA
    Message posté par ToxikCheese
    Par contre, les 2 buts de Lacazette ne sont pas 2 copie conformes

    Le 1er, il fait tout tout seul, dribblant au passage 3 ou 4 joueurs et fini par une frappe placé à l'entrée de la surface.

    Le 2eme c'est une superbe action d'équipe, fini par une talonnade de Ghezzal dans la course de Lacazette, qui allume au 25m.


    La faute juste avant le but est évidente, l'arbitre doit la siffler.
    TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
    Message posté par yohiio
    Jreviens du stade, sont marrant les supporters à conspuer Puel puis à pleurer quand il se blesse après son but.

    Sinon, j'étais pas loin mais j'ai pas pu bien voir, y'avait pas penalty avant le but niçois ?

    Enfin, l'équipe a commencé à jouer pendant 30mn, et hop ça a déroulé, ça augure de bonnes choses avec un milieu totalement changé (encore un bon Tolisso ce soir avec encore un poste différent)


    Normalement, ça se siffle mais le défaut de Lacazette est de ne pas savoir tomber de manière crédible (avec son jeu de tête). D'ailleurs, il y aurait pu y avoir 2 voir 3 pénaltys mais bon... Ce qu'il y a de bien, c'est que les joueurs ne se sont pas laisser distraire par les "largesses" arbitrales.
    Sinon, on a eu droit à Bedimou et Bedimonstre ce soir. Et gros gros match de Malbranque !

    Et Lacazette, non mais sérieusement. Faut qu'il arrête d'être si bon sinon il ne va pas faire de vieux os par chez nous !
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Message posté par Mou-rinho


    La faute juste avant le but est évidente, l'arbitre doit la siffler.


    il était mal placé, et Lacazette en rajoute, mais oui, il y avait faute.
    Galtier devient de plus en plus relou et frileux.
    Galtier devient de plus en plus relou et frileux.
    Galtier devient de plus en plus relou et frileux.
    Message posté par leptesse
    Galtier devient de plus en plus relou et frileux.


    Les verts n'ont pas bien joué mais pourquoi frileux? Il met 4 attaquants ce soir.

    Si c'est parce qu'il sort Hamouma transparent pour Pogba à la 90e, ça ne justifie pas la production médiocre de l'heure et demie précédante.

    Le collectif s'est barré en couille en première période. On a retrouvé plus d'application en seconde période avec une égalisation assez heureuse mais je ne crois pas que cela vienne d'une compo particulièrement "frileuse".
    Ya pas que Galtier qui devient relou!
    kris prolls Niveau : CFA2
    St étienne 4ème avec 12 buts marqués...
    Victoire amplement méritée ce soir même si on se fait peur en fin de match (merci Bauthéac pour le raté) et le tout sans avoir Gonalons, Ferri et Gourcuff au milieu.

    Tolisso a fait un gros match en sentinelle et se présente maintenant comme une bonne alternative pour faire souffler Maximus. Papy Steed est toujours là et merci Hubert d'avoir insister pour le conserver.

    Bedimo a fait du Bedimou pour le coup, Njié est définitivement bien meilleur en joker qu'en titulaire.

    Mais celui qui en impose encore une fois , c'est Lacazette qu'on devrait appeler Lakalachnikov maintenant ... ppppfffff ce qu'il fait sur le second but à la 80ème est juste superbe ... c'est ça prendre ses responsabilités et là je me demande comment DD va faire pour ne pas le sélectionner.
    Juan Angel Krupoviesa Niveau : District
    Message posté par ThisIsAnfield


    C'est vrai que 10+4 ça fait 13 maintenant.
    Merci, j'étais pas au courant.



    En fait il doit y en avoir un des 13 où il s'est fait une passé décisive tout seul!!
    ArmaGueïda Niveau : DHR
    Lacazette en patron. Gros match de Malbranque aussi. Le mec serait cramé ? Faut croire qu'il a bien plus dans les jambes à offrir que la poignée de minutes qui lui est habituellement réservée pour faire souffler. Ferri fait peut être bien le job mais il faut laisser Malbranque écrire sa légende, l'histoire est bien trop belle.
    Moi je l'aime beaucoup Koné, il s'impose presque systématiquement dans les duels aériens. Alors il lui arrive de paniquer et d'avoir des absences mais dans l'attitude, il est toujours irréprochable. On peut pas en dire autant de Bisevac par exemple, qui aura commis sans doute tout autant de bourdes que Koné depuis son arrivée au club et aura également marqué bien moins souvent soit dit en passant.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Un Bayern renversant
    7 43