En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Guingamp/Lyon (1-3)

Lyon reprend son trône

Largement dominateurs sur la pelouse du Roudourou, les joueurs de l'Olympique lyonnais s'imposent tranquillement face à Guingamp (1-3) et reprennent la première place de la Ligue 1 avant le OM-PSG de demain. Si Clément Turpin a été au centre des critiques ce samedi, les Rhodaniens ont largement mérité leur victoire.

Modififié

Guingamp - Lyon
(1-3)

C. Beauvue (79') pour Guingamp , N. Fekir (25'), A. Lacazette (39'), C. Njie (60') pour Lyon.


Il y a la vérité et le prisme à travers lequel on peut la regarder. Il y a un week-end de football inondé par le flot d'informations sur la rencontre entre Marseille et le Paris Saint-Germain, et puis il y a l'Olympique lyonnais qui peut se faire un plaisir de mettre la pression à ses deux adversaires. Il y a la prestation brouillonne de M. Turpin, en panique après avoir accordé un penalty clément à Alexandre Lacazette, et la prestation rhodanienne, qui ne méritait rien d'autre que les trois points aisément obtenus au Roudourou, au terme d'une rencontre engagée, agitée, mais rondement menée par les leaders de Ligue 1. Des Gones qui regarderont le classique de l'Hexagone peinards, ce dimanche, dans leur canapé.

La tornade lyonnaise


Qui dit printemps dit saison des tornades. Certains courageux ont beau être torse nu en tribunes, celle qui s'abat sur la pelouse du Roudourou force les Guingampais à chercher un abri comme s'ils étaient les personnages principaux de Take Shelter. Étouffés pendant l'intégralité des vingt premières minutes de jeu, les joueurs de Jocelyn Gourvennec peinent à aligner deux passes et n'ont que 19% de possession de balle. Héroïques face aux assauts timides mais répétés de Fekir, Lacazette et Njie, Sorbon et Lévêque tirent la gueule quand leur dernier rempart ne se met pas au diapason. Décalé de manière anodine sur le côté gauche, Nabil Fekir déclenche une frappe soudaine mais quelconque, qu'un Jonas Lössl maladroit dévie dans ses propres buts. Le début de la fin pour l'En Avant qui peine à ne pas reculer. Pour preuve, Sankoh, au duel avec un Lacazette lancé dans son dos, bouscule légèrement le meilleur buteur de Ligue 1. Pour Clément Turpin, c'est penalty. Pour l'OL, c'est but. Il n'en fallait pas plus pour que ce match, déjà tendu, tourne au vinaigre. Agacé par les cartons jaunes reçus par ses joueurs (Rose, Tolisso puis Lacazette), Hubert Fournier s'accroche avec l'arbitre de la rencontre, tandis que Jérémy Pied hérite du sien en venant rappeler à M. Turpin qu'il serait bien de jouer au football plutôt que de papoter.

Le rouge, la fessée, puis l'orgueil


Le message est reçu cinq sur cinq par l'homme en noir. Plus maladroit que méchant, avec une jambe gauche bien trop haute lors d'un tacle sur Ferri, Kerbrat est expulsé. Au sol à cause d'un genou contre genou, le Lyonnais se relève tandis que le défenseur breton ne digère pas, tout comme son entraîneur. Dominés à onze contre onze, les locaux ne s'en sortent pas en infériorité numérique. S'ils veulent bien faire en essayant de réduire le score au plus vite, ils s'exposent aux contres lyonnais. Et si, sur le premier, Jordan Ferri manque sa passe pour Bedimo, Clinton Njie, parfaitement décalé sur un cinq-contre-trois, repique dans l'axe et ne laisse aucune chance à Lössl, battu pour la troisième fois de l'après-midi. Orgueilleux, le Danois se dresse devant Fekir après un festival du gaucher dans la surface guingampaise. Jaloux, Anthony Lopes s'offre son premier arrêt du match à dix minutes du terme de la rencontre.


Bien servi par Lévêque, Yatabaré, fraîchement entré en jeu, décroise une tête captée par le portier portugais. Un brin trop relâchés, les Rhodaniens finissent par concéder un but. Malin suite à un centre de Yatabaré que la défense lyonnaise peine à dégager, Beauvue cherche le une-deux à la limite du hors-jeu avec Diallo. Serein malgré ses deux mois sans but en Ligue 1, le meilleur buteur du club ajuste parfaitement le gardien adverse. Une réaction trop tardive et trop timide pour être sérieuse. Et si les supporters du Roudourou sifflent Lacazette, remplacé par Yattara, car ils n'ont toujours pas digéré le penalty généreux accordé en première période, la vérité est ailleurs. Prisme de l'arbitrage ou pas, ce samedi soir, il y a une équipe qui joue le maintien en dépit d'un joli parcours européen, et une équipe qui, malgré les blessés, va jouer le titre.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
À lire ensuite
Arsenal canarde Liverpool