1. //
  2. // 6e journée
  3. // OL/Nantes (3-1)

Lyon remercie ses bannis

Malmené pendant 25 minutes, Lyon s’impose finalement assez nettement face à Nantes (3-1) qui regrettera un but injustement refusé en début de match. Cette victoire, l’OL la doit à Grenier, une nouvelle fois décisif sur coup franc, mais surtout au duo des bannis Gomis-Briand, auteurs de deux buts et d’une passe décisive. Sans aucun sentiment de revanche envers Aulas, bien sûr.

Modififié
8 11
Lyon – Nantes : 3-1
Buts : Gomis (27e), Grenier (55e) et Briand (73e) pour Lyon, Veretout (24e) pour Nantes

Lyon n’en voulait plus. Ce soir, Lyon les remercie. Écartés du groupe professionnel puis de la CFA, Bafé Gomis et Jimmy Briand avaient été invités à se trouver un nouveau club. Pour des raisons différentes, les deux joueurs n’ont finalement pas quitté le Rhône cet été. Aujourd’hui, ils font un bien fou à une équipe très peu fournie dans le secteur offensif. Le premier a d’abord remis l’OL dans le droit chemin après une entame de match totalement ratée face à des Nantais joueurs. Le second, déjà passeur décisif sur l’égalisation, a donné un peu plus d’ampleur à une victoire dessinée un peu plus par Grenier quelques minutes avant.

Le duo Briand-Gomis relance l’OL

Quatrième minute de jeu, Veretout frappe un coup franc sur la tête de Bessat, Lopes se troue et Djordjevic pousse le ballon dans les buts. 0-1. Sauf que M. Delerue estime, à tort, que l’attaquant nantais a commis une faute. Sans doute un peu trop près des lignes blanches, l’arbitre ne pensait pas qu’un gardien pouvait commettre une faute de main aussi grossière. 0-0 donc. À l’image de ce but refusé, l’entame de match est totalement à l’avantage de Nantes. Comme contre Rennes, Lyon joue avec le frein à main, la peur au ventre. Plus ambitieux que leurs collègues rennais, les Nantais mettent la panique dans la défense lyonnaise, mais la frappe de Deaux manque de précision, celle de Bessat de puissance. Beaucoup trop attentistes, les Lyonnais se font logiquement punir. Suite à un beau débordement de Cissokho, Veretout, profitant de l’appel intelligent de Djordjevic, trompe Lopez d’une belle tête piquée. Cette claque a le mérite de réveiller les Gones qui se décident enfin à jouer. Un peu. Après un une-deux parfait avec Briand, Gomis, qui s’était vu refuser un but pour hors-jeu quelques minutes plus tôt, égalise de l’intérieur du droit. Aulas rit jaune et l’OL rentre aux vestiaires avec un score plutôt flatteur.

Greninho Pernambucano

Flatteur car, dans le jeu, Lyon est médiocre. Moins en difficulté à la récupération qu’en début de match, les hommes de Rémi Garde n’en restent pas moins maladroits et imprécis, à l’image de Malbranque, totalement hors sujet. Incapable de créer des déséquilibres dans la défense nantaise, l’OL s’en remet finalement à la patte droite de Grenier, alias Greninho, dont la frappe sèche sur un coup franc excentré côté droit trompe Riou. Mal entré dans sa seconde période, Nantes accuse le coup et ne parvient plus à inquiéter la charnière Koné-Umtiti, pas franchement rassurante avant la pause. Fatigués, les Canaris vont définitivement baisser les bras sur un nouveau coup de pied arrêté, un corner cette fois-ci. Grenier, toujours lui, trouve Briand au premier poteau dont la géniale aile de pigeon termine sa course dans les filets. Aulas applaudit timidement. Il sait que les deux anciens bannis ont permis à Lyon de mettre fin à une série de six matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues. Il sait aussi que la France du foot va se foutre de lui.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mou-rinho Niveau : CFA
Briand fait un très bon match pour moi (même s'il a quelques lacunes techniques, notamment pour les contrôles mais c'est pas nouveaux)
Mais pour moi Gomis à part son but était très mal placé,faisait de très mauvais choix, son jeu "dos au but" ben ça conduit à des fautes pour Nantes.
Match assez mauvais de l'OL en général surtout Lacazette et Malbranque complètement aux fraises, sinon Grenier plutôt moyen mais il joue 3 matchs en 1 semaine alors qu'il sort de blessure et nous fait un but, une passe décisive donc c'est plutôt positif.
Je vois mal comment Lyon pourrait se passer de Gomis. C'est pas un mauvais finisseur et dos au but c'est le meilleur. Malgré son gabarit impressionnant, il tombe facilement et donne des cartouches au successeur de Juninho. Trop facile.

Nantes a une machine derrière du nom de Djilobodji, un bon collectif et beaucoup de courage. Ca manque un peu de réussite depuis le début de saison (sauf le miracle de Veigneau), mais ça sent bon le maintien.
Dommage aujourd'hui Briand nous a pas fait sa spéciale crochet droit-accélération en 6 mètres
Sinon heureusement qu'ils ont renoué avec la victoire les Lyonnais mais ça reste assez inquiétant quand même
Dites je suis le seul à penser que l'arbitre à refuser le but du nantais pour hors jeu (je suis pas convaincu en plus qu'il y avait HJ) et pas pour la faute ... enfin la pseudo faute car là c'est net c'est lopes qui chie dans la colle.
Un grand merci à Jean Mimich Aulas d'avoir tout fait pour garder Gomis... Merci!
Et si le but refusé injustement avais été dans le sens inverse on les aurait entendu nos amis lyonnais ..
Pourquoi ? l'arbitre zappe bien un penalty derrière et on en parle pas
"Les nominés pour la palme de l'hypocrisie et de la mauvaise foi d'un dirigeant de football sont:

1) Florentino Perez dans "Ozil no se vende"
2) Jean-Michel Aulas dans "la panthère noire"
3) Daniel Levy dans "Braquage à l'espagnol : les 100 balles"


"Et la palme de l'hypocrisie et de la mauvaise foi d'un dirigeant de football est attribué à..."

Jean-Michel Aulas. Pour toute son œuvre notamment sur la twittosphère.

On attend le tweet de Jean-Mi pour ses remerciements.
Correction: "les nominés pour le troll d'or sont..."
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Victoire mais pas très convaincant quand même.
D'abord le 11 de départ, comment peut on mettre un Briand ailier gauche alors qu'il n'a pas les qualités pour ce poste sur ce flanc, franchement choix n'importe quoi de Garde.
Bon après il a enfin décidé de mettre Lacazette a gauche sauf que celui ci est totalement a la ramasse et n'a servi a rien malgré l'apport plus qu'intéressante sur son flanc de Bedimo.
Comme Briand était totalement Hs malgré son but Gomis s'est retrouvé bien seul devant, face a un faible Nantes ca suffit mais face a une bonne Équipe...

Pourquoi faire un 4-4-3 quand on a pas d'ailier gauche ça je me demande bien le pourquoi de ce choix ?

Après dans l'envie, dans le jeu c'était quand même mieux que face a Rennes mais on peut remercier Riou de bien nous aider sur les buts 2 et 3.

3 point que je prends mais il va falloir montrer plus de caractère et de talent.
Putain mais c'est la honte cette expression "bannis", ça vient d'où? Koh-Lantah, renseignez-moi.
Bon le match, du moins la deuxième mi-temps, la seule que j'ai vue.
Pourquoi la hype Grenier? Les coups-francs, il a fait d'autres choses mais j'ai toujours pensé que ça suffisait à justifier la hype. Quand les coups de pieds arrêtés sont tellement primordiaux (deux corners d'Ozil aujourd'hui, trois buts sur corners du PSG l'autre jour ET
deux buts sur corner de Zidane...
Le foot comme ça, c'est quand même chiant, PERSO.
J'aime bien Briand, franchement, Gomis je peux pas le blairer, putain, il provoque la faute sur le but de Grenier, il marque (pas vu, première mi-temps), mais merde, avec son jeu dos au but, il tombe tout le temps comme un con, j'ai envie de lui en coller une, surtout quand la caméra s'attarde sur lui quand il se relève. Et il se la joue renard sur pratiquement tous les centres, vous avez remarqué que quand un type centre, il y a jamais personne au premier poteau, ou devant le but, insupportable.
Koné-Umtiti, très bon, Malbranque il a quand même l'air à bout de souffle non? Lacazette il rate trop, non seulement il est maladroit, mais en plus il a pas de chance, semble-t-il.
Match agréable sinon, bien sûr, victoire etc, mais avec un Nantes méconnaissable par rapport au match contre le PSG.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 11