Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lyon (2-3)

Lyon relance la course au podium à Marseille

Dominateur en première période, l'OM s'incline à domicile contre l'OL et relance la course à la troisième place en Ligue 1. Pour les Lyonnais, la crise est peut-être passée aussi vite qu'elle est arrivée.

Modififié

Olympique de Marseille 2-3 Olympique lyonnais

Buts : Rolando (31e), Mítroglou (84e) pour Marseille // Rami (42e, csc), Aouar (52e), Depay (90e) pour Lyon

Équipes aux destins croisés sur la scène européenne, Marseille et Lyon ont un objectif commun en Ligue 1 : rester dans la roue de Monaco pour une éventuelle seconde place synonyme d'accession directe à la Ligue des champions. À la lumière de la forme récente, les hommes de Rudi Garcia avaient tout l'air de devoir rouler sur ceux de Bruno Génésio. Mais contrairement à la déclaration d'intention d'André-Franck Zambo-Anguissa – sur le banc ce soir –, l'OM n'a pas explosé l'OL. Au contraire : il a perdu une bonne occasion de prendre le large à cause d'un but tardif de Memphis Depay.

Mandanda, crucifié par l'un des siens


Quand, à la réception d'un centre de Tanguy N'Dombélé, Maxwel Cornet pousse Adil Rami au CSC (42e), Steve Mandanda a de quoi rager. Il ne restait que quelques minutes avant de retourner aux vestiaires, et le second gardien de l'équipe de France avait fait le job. En particulier devant Bertrand Traoré (28e) puis Cornet (40e), dont il avait détourné la frappe sur le poteau. Surtout qu'en dehors de ces deux interventions inestimables, le portier avait vu son OM dominer allègrement l'OL. Jusqu'à la demi-heure de jeu et l'ouverture du score de Rolando, à la réception d'une remise de Rami sur un coup franc de Dimitri Payet (d'ailleurs excellent pendant le premier acte).


En souffrance jusque-là, l'Olympique lyonnais a alors passé la seconde et obtenu gain de cause en dix minutes. De quoi faire regretter à Rudi Garcia la frappe non cadrée de Payet en début de match (13e), ou l'oubli de Lucas Ocampos par Valère Germain, qui a fini son action avec une frappe toute molle dans les gants d'Anthony Lopes (29e). Une conclusion heureusement pas à l'image d'une première période assez excitante.

Aouar et Depay glacent le Vélodrome


Le second acte démarre de la pire des manières pour l'OM : Lyon est mieux structuré et plus difficile à bouger. Et plus efficace aussi : décalé par Traoré et délaissé par la défense, Houssem Aouar ajuste Mandanda du droit d'une frappe enroulée. 2-1 pour l'OL, qui recolle alors à deux petits points des Phocéens au classement. Heureusement pour Marseille, Mandanda ne lâche pas l'affaire et maintient les siens en vie sur une reprise de Traoré (70e).


Ses coéquipiers, en revanche, ont bien du mal à venir inquiéter Lopes, à l'exception d'une frappe de Payet bien captée par le gardien lyonnais. Il faut finalement la sortie d'Aouar – particulièrement pénalisante pour l'OL – et une chandelle involontaire de Jérémy Morel pour que Kóstas Mítroglou, homme du moment à Marseille, ne vienne remettre les pendules à l'heure de la tête (84e). Mais en épilogue d'un scénario dingue, c'est bien l'OL qui repart avec le sourire grâce au but tardif de Depay (90e). Un succès improbable qui relance la course à la troisième place et désamorce la situation de crise dans le Rhône.


Olympique de Marseille (4-2-3-1) : Mandanda - Amavi, Rolando, Rami, Sakaï (Sarr, 36e)- Luiz Gustavo, Lopez - Ocampos (Sanson, 74e), Payet (cap), Thauvin -Germain (Mítroglou, 65e). Entraîneur : Rudi Garcia.

Olympique lyonnais (4-3-3) : Lopes (cap) - Mendy, Morel, Marcelo, Rafael - Aouar (Ferri, 77e), Tousart, N'Dombélé - Cornet (Depay, 64e), Diaz, Traoré. Entraîneur : Bruno Génésio.



  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 3 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Les notes de l'OL