1. //
  2. // 15e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Lyon regoûte aux plaisirs de la vie

Lyon leader facile, Marseille qui se réveille, Paris qui veut tout changer, Rennes qui revient de nulle part, Bordeaux qui marque le pas et Dario Cvitanich qui s'amuse. Un week-end encore bien sportif sur les pelouses de France.

Modififié
4 13
Barton, Movember en décembre

Novembre terminé, Joey Barton pouvait abandonner cette moustache ridicule. Mais non, l'Anglais a préféré travailler son swag et sa dernière passe. Bien lui en a pris, puisque c'est grâce à deux caviars de l'ancien de QPR que l'OM repart de Brest avec les trois points. Invaincus jusque-là, les Bretons n'ont pas fait le poids face à l'efficacité olympienne. Une lunette de Diawara, un but d'Ayew à la sortie d'une merveille de mouvement collectif et voici Marseille remis de sa gifle lyonnaise de mercredi (1-4) et solidement installé à la place du dauphin. On a dit beaucoup de choses sur Barton. Qu'il était moche, bête et méchant. Tout n'est pas faux. Mais on en a oublié l'essentiel : c'est aussi un très bon joueur de football. Ça tombe bien pour l'OM, cette montée en puissance de son numéro 6 va permettre à Benoît Cheyrou de souffler et, surtout, elle va fluidifier le jeu olympien. Par sa vision du jeu, Barton va faire du bien. En attendant, Marseille a gagné un match avec sérieux et on peut enfin passer à autre chose. Parce que cette histoire de président qui lâche un sourire un soir de défaite, on s'en fout un peu.

Paris - Ancelotti, je t'aime, moi non plus

Voilà, ça y est. En moins de dix mois, la Ligue 1 aura brisé un mec de la trempe d'Ancelotti. Plus personne n'en veut et tout le monde se met à douter des qualités d'entraîneur de l'Italien. Il paraît qu'à Doha, on s'apprête à faire la révolution (Mourinho, Guardiola and co). Après tout, ils ne sont plus à une connerie près... En attendant, le Mister est redescendu sur terre samedi soir après cette vilaine défaite contre Nice. Un match où les Parisiens n'ont jamais rivalisé avec une équipe niçoise décomplexée. Dario Cvitanich - le buteur le plus rentable d'Europe - s'est amusé avec la défense la plus onéreuse de France et a placé le PSG face à un bilan comptable désastreux : 4 points en 5 journées et une quatrième place au classement. Il n'en fallait pas plus pour foutre le bordel dans un club où sérénité et patience sont deux gros mots. Alors voilà, Ancelotti et Leonardo vont jouer leur tête sur les quatre prochains matchs (Porto, Évian-Thonon, Valenciennes et Lyon) et advienne que pourra. À ce rythme-là, les dirigeants parisiens pourraient remporter le titre de la gestion de club la plus débile du moment. Un titre jusque-là solidement détenu par Roman Abramovitch.

Toulouse syndrome Canal

Au début, ça fait sourire. Puis, on se dit qu'il doit bien y avoir d'autres explications. Et quand Jonathan Zébina et Étienne Capoue avouent, face caméra, que jouer le dimanche soir en prime time sur Canal Plus paralyse un peu l'équipe, on se dit que tout y est. Impeccables la semaine dernière, dans l'intimité de beIN Sport, face à Lyon (3-0), les Toulousains n'ont pas existé sur le synthétique de Lorient dimanche soir (0-1). Une équipe sans envie, sans folie, sans jus, sans liant. Ouais, c'était l'ugly Toulouse au Moustoir. Il n'en fallait pas plus pour que Lorient se serve sans avoir à demander pardon. À un moment, on pensait Toulouse capable d'aller titiller le top 5, mais s'il faut en plus prendre en considération la religion cathodique, on ne va jamais s'en sortir...

L'OL ne fait plus rire

Il est là, le patron du championnat. Brillant à Marseille mercredi, Lyon a récidivé en s'adjugeant les trois points contre Montpellier samedi (1-0). Et la manière est encore au rendez-vous, notamment en première mi-temps où les ouailles de Rémi Garde ont impressionné. Derrière l'inusable Malbranque, c'est tout le collectif qui est en forme : Grenier, Gomis, Gonalons, Umtiti... Tout marche. C'est fluide, plaisant, rapide, efficace et ça sourit. Pour le moment, la plus belle équipe de France, c'est Lyon. Ça tombe bien, en fin de semaine, les Rhodaniens ont un gros morceau au programme : Saint-Étienne dans le chaudron. L'autre belle équipe du moment. Ça promet un dimanche soir plutôt sexy. Loin des conneries téléphoniques marseillaises et des conneries de gouvernance parisiennes.

L'équipe de Lille sifflée par Rudi Garcia

« Je ne suis pas soucieux, mais désolé. Je veux bien faire un nul ou perdre un match, mais en donnant le maximum. En première période, on a ronronné. Pour se mettre le public à dos, c'était l'idéal. J'ai trouvé les sifflets justifiés à la mi-temps. » Rudi Garcia n'était pas là pour plaisanter à la sortie d'un triste 0-0 concédé contre Bastia à domicile. Le LOSC n'a plus de jus en ce moment. Le spectacle frôle l'indigence et les attaquants sont dans le doute (mention spéciale à Dimitri Payet qui joue à l'envers). En concédant un match nul sans but sur sa pelouse pour la première fois depuis des lustres (0-0 contre le PSG en août 2010), les Lillois ont confirmé ce que l'on savait déjà : ils n'arrivent pas à trouver leur rythme de croisière. Et comme l'effectif n'est pas si épais que ça, l'avenir s'annonce plutôt tendu du côté du Nord. Ce matin, Lille est dixième du classement...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aimerais revoir les mecs qui traitaient Barton de chèvre cet été sans l'avoir vu jouer.
Pourquoi? Parce que Barton ne sort que des prestations XXL ? Il a était bon contre Lyon mercredi ? Il a était fabuleux contre le LOSC le week-end dernier ? Il méritait pas son rouge à Lille ? Il a était bon contre Fenerbahce en EL il y a deux semaines ? Barton sort un match avec deux passes décisives... à Brest. Et maintenant tout le monde vas s'enflammer. Puis il va faire un match de merde et tout le monde va le pourrir. Et ainsi de suite.
*somagic* Niveau : CFA
Le temps passe et toujours cette impression que Lille n'a toujours pas lancé sa saison...
On est mièvre... sans goût...
A coté des recrues qui ratent leur début de saison, ils ne sont pas mis non plus dans les meilleurs dispositions... Balmont, Basa, Debuchy pour ne citer qu'eux (l'attaque est assez pathétique pour en parler) sont trés trés en dessous de leur niveau habituel.
Seul Digne est au-dessus... à 19 ans...
Alors sérieusement, après ce match immonde contre Bastia, on pense à un moment à se sortir les doigts du slip?
Le pire c'est que ds un autre championnat, ce serait irrémédiable; mais là avec notre ligue 1, Lille n'est quà 6 points de la LDC.
Max

Ok Barton a loupé son match (enfin sa mi-temps) contre Lyon, mais c'est aussi parce que le milieu lyonnais nous a bien fait souffrir. Pour le reste, il a apporté certaines garanties, et l'excuse du mec qui en-fait-n'est-pas-vraiment-bon-parce-qu'en-fait-il-a-sorti-son-meilleur-match-que-contre-une-équipe-faible-contre-Brest, ça veut vraiment rien dire...

Au début de la saison on a dit que l'OM ne valait rien parce qu'on gagnait uniquement contre des mal classés, mais au final on est deuxièmes grâce à ça. Mieux vaut se prendre un 4-1 contre Lyon et faire un quasi sans faute (excepté Troyes) contre les équipes dites faibles que s'imposer contre les gros et galérer dans des traquenards comme Francis Leblé...
Hé oh Capoue et Zebina ils sont sérieux? "on ne joue pas bien quand Canal Plus est là"? #SMH
"Bordeaux qui marque le pas"
Après avoir lu ça, j' m'attendais à un paragraphe sur Bordeaux. Mouai, tanpis.
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
"En moins de dix mois, la Ligue 1 aura brisé un mec de la trempe d'Ancelotti".

çà veut dire quoi çà? que si un grand nom du football ne réussit pas en France, c'est forcément que la ligue 1 est trop nulle pour lui?

Et si on faisait un plus preuve de pragmatisme à Sofoot? Ils ont la belle vie en France les stars. Dès qu'ils arrivent, s'ils sont bons on dit que la L1 est trop étroite pour eux, s'ils sont mauvais on dit que la L1 n'est pas l'endroit ou exprimer leur talent.

Moi, je regarde les faits:
- Mutu se ridiculise en Ajaccio.
- Kalou se ridiculise à Lille.
- T.Silva, soit disant le meilleur déf du monde, n'est pas impérial à chaque match. Il a sombré à Nice.
- Lavezzi n'a toujours pas marqué en L1. Et fait une passe décisive je ne me trompe pas.

Seul ibra est à la hauteur. Donc c'est bien beau de trouver notre championnat ridicule et mauvais. Ce que je constate, c'est qu'il est difficile d'y briller. Et ce peu importe le joueur.
Je me trompe peut être mais est ce que l'OL ne serait pas l'équipe à aligner le plus de joueurs issus du centre de formation ? En tout cas en tant que supporter Lyonnais ce retour à l'esprit fin 90 début 2000 fait plaisir, reste plus qu'à acheter malin comme à l'époque
flûte à la fin Prince, puisqu'on te dit que la ligue 1 c'est tout pourri!

la vérité c'est qu'on les mérite pas toutes ces stars...;-
MaxMaga je suis désolé mais la carrière de BArton n'a pas commencé en France, il a joué avant en Angleterre où il a fait d'excellentes saisons. Il est en phase de reprise c'est un leader et il va faire monter l'OM d'un cran, ne t'en déplaise.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
L'OL actuel indépendamment du fait que en plus ça marche a une identité unique en France, un Président pur Lyonnais qui est là depuis plus de 20 ans, un coach Lyonnais avec dans le staff des Lyonnais comme Duverne ou le Kine Abdel M. et des historiques comme Bats, Genesio et Delmotte. Sur le terrain des Gones que je ne vais pas citer mais ils sont en nombre.
Franchement que du plaisir.
Note : 2
@nikko: et t'oublies les saucissons hebdomadaires que gomis envoie dans les cages adverses, c'est du made in lyon garanti!

si avec ça on récupère pas vite fait notre titre honorifique de capitale de la gastronomie...
Hmiller : on verra. Moi je ne vais pas m'en cacher, je n'aime pas Barton et je n'ai pas attendu qu'il arrive à l'OM pour éprouver une vraie aversion envers lui. Ensuite je ne vais pas faire mon rageux de base et si tu penses qu'il va vraiment vous faire franchir un cap et bien c'est tout le mal que je vous souhaite. On verra sur la durée, pour l'instant il a fait quelques bons matchs et d'autres où je l'ai vu courir comme un poulet sans tête.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
On était à Berlin-Est
4 13