Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Angers-Lyon (3-3)

Lyon rate le virage à Angers

Modififié

SCO d'Angers 3-3 Olympique lyonnais

Buts : Rafael (csc, 30e), Toko Ekambi (57e) et I. Traoré (67e) pour le SCO // Mariano (5e), Diakhaby (38e), Depay (41e) pour l'OL

Lyon n'a plus de temps à perdre. Et c'est pied au plancher que les Gones ont entamé cette rencontre. Au bout de cinq minutes, Mariano Diaz reprend en douceur un centre de Rafael. L'Hispano-Dominicain a à peine le temps de célébrer son sixième but de la saison que Nabil Fekir se retrouve face à Letellier et le trompe d'un petit piqué, avant d'être signalé hors jeu au moment de la talonnade de Depay (7e). Hagards, les hommes de Stéphane Moulin tentent fébrilement de se remettre dans le sens de la marche, avec l'accélération de Fulgini (17e) et une frappe lointaine de Toko Ekambi (20e). Mariano, qui ne s'encombre pas avec la technique, est à deux doigts de doubler le score grâce un contrôle hasardeux sur une ouverture de Fekir (21e).

La machine lyonnaise semble bien huilée, mais le boulon Memphis Depay va sauter et faire dérailler son équipe. Le Néerlandais se fait gentiment déposer sur le bord de la route par Vincent Manceau, qui n'a plus qu'à pousser son action et chercher Toko Ekambi. Sur le reculoir, Rafael est obligé de tacler le ballon dans ses propres cages (30e). Une petite secousse qui va vite être amortie par les Lyonnais. De la tête, Mouctar Diakhaby va attraper dans le ciel gris du stade Raymond-Kopa un corner de Fekir (38e). Ce même Fekir qui déboule sur le côté gauche quelques secondes plus tard pour servir Ferland Mendy dans la surface. La reprise du latéral est relâchée par Letellier, qui doit s'incliner face à Memphis Depay qui ne se gêne pas pour convertir l'offrande (41e).

L'OL cale en pleine montée


Le rythme ne baisse pas au retour des vestiaires : sur un service de Depay, Fekir permet au gardien du SCO de se rattraper (48e). Angers n'abandonne pas, et Marcelo intervient à l'entrée de la surface pour couper la progression de Santamaria. Jaune pour le Brésilien. Mais dans un geste d'humeur, le défenseur fait involontairement voler le carton de M. Lesage. Sévère, l'arbitre change la couleur de la sanction et laisse Lyon à dix (50e). La confusion est telle que les hommes de Génésio laissent Angers se rebiffer. Rageur, Karl Toko Ekambi s'appuie sur Crivelli et trompe à distance Lopes (57e). Les esprits lyonnais s'échauffent, à l'image d'un Rafael à deux doigts de péter une durite après un tacle dangereux sur Andreu (63e). Le moment où le diesel angevin décide de rendre le match électrique grâce à Ismaël Traoré, qui reprend victorieusement un corner de Mangani (67e).

Le dernier quart d'heure ressemble à un incessant chassé-croisé, les collectifs étant coupés en deux et chacun essayant de mettre le coup qui sera fatal à l'adversaire. C'est l'entrant Gilles Sunu qui l'avait au bout du pied, mais Anthony Lopes s'impose avec autorité (89e) et laisse les deux équipes dos à dos. D'abord dépassés, mais déterminés à rester dans le rétro de leur hôtes, les Angevins ont fait honneur à la dalle qui les caractérise, même s'ils n'ont toujours pas connu la victoire à la maison cette saison. Bien que pénalisés par une décision arbitrale discutable, la sérénité a une nouvelle fois manqué à des Lyonnais qui avaient pourtant le match en main. Avec un OL à l'arrêt au classement, le siège de Génésio est de plus en plus éjectable.

Angers (4-3-3) : Letellier – Manceau, Traoré (c), Thomas, Andreu – Mangani, Santamaria, Fulgini (Capelle, 53e) – Toko Ekambi, Crivelli (Guillaume, 71e), Tait (Suno, 83e).
Entraîneur : Stéphane Moulin.

Lyon (4-2-3-1) : Lopes – Rafael, Marcelo, Diakhaby, Mendy – Tousart, Ndombele (Ferri, 83e) – Traoré (Cornet, 53e), Fekir (c), Depay – Mariano (Morel, 53e).
Entraîneur : Bruno Génésio.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici MR
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 23 minutes Usain Bolt pourrait jouer en Australie 3
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 69
    À lire ensuite
    Troyes brise les Verts