En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Lyon/Valenciennes (3-2)

Lyon prend la tête

Match de samedi après-midi et match riche en buts, Lyon bat Valenciennes 3-2 et prend provisoirement la tête de la Ligue 1.

Modififié
Lyon-Valenciennes : 3-2
Buts : Bastos, Gomis et Grenier pour Lyon. Gil et Pujol pour VA.

Ce Lyon-Valenciennes de samedi après-midi est un étonnant choc entre le deuxième et le troisième. Les dynamiques sont favorables de part et d'autre. L'OL nouveau se reconstruit dans la confiance alors que Valenciennes fait le plein de points. Au terme d'un match agréable, Lyon l'emporte finalement 3-2 et confirme sa bonne forme estivale.


Bastos, encore

L'OL affiche une drôle d'équipe ce samedi. Vercoutre est désormais le gardien numéro 1, alors que Malbranque débute au milieu aux côtés de Grenier et Lacazette pour une touche vintage dans une équipe jeune et renouvelée. Autre signe de renouvellement, son capitaine se nomme aujourd'hui Maxime Gonalons.
Valenciennes présente son 4-2-3-1 avec Aboubakar et Pujol en pointe, et le début de match est flou. Malbranque, très actif, juste dans ses choix, décale astucieusement Lacazette qui enroule sa frappe sur Penneteau. Sur l'action qui suit, Danic enroule un corner, Vercoutre sort, s'arrête, hésite un peu et se fait lober par Gil qui s'envole et dépose une tête croisée. Son état de grâce aura duré 12 minutes. Dabo tente sa chance de loin, toujours sur Penneteau, avant que Grenier ne décale Bastos à l'angle de la surface. Penneteau sort, lâche la balle et Bastos égalise dans le but vide. Quelques minutes plus tard, Ducourtioux coupe la course de Lacazette dans sa surface. Gomis double la mise sur pénalty. L'état de grâce valenciennois aura duré dix minutes. Moyen techniquement, le match propose donc néanmoins buts et renversements de situation. Lyon gère son avance et pose des petites banderilles, alors que Valenciennes s'efforce, dans une honnête démarche, de jouer dans les pieds et de construire. En témoigne le lob malin de Pujol peut avant la mi-temps qui permet à Vercoutre de se montrer un peu.

Grenier va pouvoir s'affirmer

Petit pont, inspirations pertinentes, Malbranque est chez lui à Gerland, et Valenciennes continue de respecter son idée initiale et joue. Le dos de Réveillère devance Aboubakar et Lyon, sans se stresser, défend surtout son camp pour opérer en contre. Pour être franc, le tempo n'est pas très élevé. Pujol tente sa chance, et sa frappe décolle beaucoup trop haut pour être sérieuse. Clément Grenier lui montre comment faire deux minutes plus tard. Après une remise de Gomis, sur une frappe croisée des 25 mètres. 3-1. Malbranque, Grenier... Les choix de Jean-Michel Aulas prennent forcément alors un autre relief. Rémi Gomis croit réduire le score. Il est sifflé hors-jeu. Gomis, lui, profite d'un ballon aérien pour faire un peu n'importe quoi. Sur un coup franc lointain de Gil qui ne devait mener à rien, Pujol dévie la frappe et réduit cette fois le score. Les Valenciennois tentent de revenir sur des frappes lointaines sans que cela soit vraiment convainquant. L'OL remporte son premier match de l'après-Lloris.


Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Tottenham piétine