1. //
  2. // 33e journée

Lyon n'y est plus

Tranquillement assis dans leur canapé, les joueurs du LOSC ont du apprécier le spectacle du dimanche après-midi. L'OM, tenu en échec par Auxerre (1-1) et l'OL, battu à Toulouse, perdent des plumes au mauvais moment. Dans la course au maintien, Caen, qui a atomisé Nice (0-4), se refait la fraise.

Modififié
0 0
Toulouse 2-0 Lyon


Buts : Cetto et Cissokho (csc) pour Toulouse

Des points, des joueurs, et un paquet de confiance. L'Olympique Lyonnais a perdu beaucoup sur la pelouse du Stadium Municipal de Toulouse. Des points, l'OL en a laissé trois. Défaits 2 buts à rien, la faute à deux buts de Cetto et de Cissokho contre son camp, les protégés de Claude Puel ont un peu hypothéqué leurs chances de remonter sur le trône de la Ligue 1. Pire, cette défaite condamne les Lyonnais à une lutte sans merci avec le Paris Saint-Germain pour accrocher la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Une troisième place en vue de laquelle il leur sera impératif de faire un résultat face à l'OM le week-end prochain. Une rencontre que les Lyonnais n'ont pas préparé de la meilleure des façons puisque lors de ce match houleux, Bastos, puis Cissokho, passablement agacés, ont été exclus. Un dimanche après-midi douloureux donc, pour des Gones qui abattront leur dernière carte lors d'un Olimpico qui s'annonce sanglant.

Marseille - Auxerre : 1-1 Résumé ici

Montpellier 0-0 Brest


Que serait une journée de Ligue 1 sans sa purge hebdomadaire? Celle de cette semaine a élu domicile à la Mosson, où Montpelliérains et Brestois se sont quittés sur un score nul et vierge. De plus en plus proche du maintien, les Bretons réalise la bonne opération de la partie. Les Héraultais, si proches de l'Europe avant la finale de la Coupe de la Ligue, voient leur avenir s'assombrir et le ventre mou les engloutir.

Nice 0-4 Caen


Buts : Hamouma (34eme et 89eme), Mollo (45eme +2) et El Arabi (91eme) pour Caen.


La chance sourit aux opportunistes parait-il. En matière d'opportunisme, Caen, en déplacement à Nice, a fait très fort. Premier relégables avant le coup d'envoi, les Normands ont profité du contexte du bas de tableau et de leur supériorité numérique pour frapper un grand coup dans la course au maintien. Déjà menés 1 à 0 à la 34ème minute, le Niçois ont souffert de l'exclusion de Renato Civelli. A dix, le verrou azuréen saute à trois autres reprises. Mollo, Hamouma et l'inévitable El-Arabi ont offert un bon bol d'air à Frank Dumas. Quinzièmes de Ligue 1, les Caennais pourraient également profiter de cette belle opération au goal-average pour s'accrocher à leur siège en Ligue 1. Monaco et Nancy font la gueule.

Paris-SG 3-1 Valenciennes


Buts: Nenê (9è), Bodmer (22è) et Sakho (88è) pour Paris. Pujol (44è) pour Valenciennes.

Lille met la pression à l'OM. Paris met la pression à Lyon. Logiques vainqueurs 3 buts à 1 à l'issue d'une rencontre largement maitrisée, les hommes de la capitale reviennent sur les talons de Lyon qui se déplacera demain à Toulouse. Plus qu'une simple victoire, ce succès parisien pourrait être la rampe de lancement à l'aube du sprint final de la course à la C1. Intéressant dans son rôle plus offensif, Bodmer, auteur du deuxième but parisien, s'est une nouvelle fois montré décisif. Plus important encore, ce match face à Valenciennes a été l'occasion pour Néné, brillant au match aller, de retrouver ses jambes de 2010. Avec un but et de deux passes décisives, le Brésilien a réalisé l'une de ses meilleurs prestations de la deuxième partie de saison et pourrait bien retrouver la confiance au bon moment. Côté valenciennois, pas grand chose à signaler si ce n'est un nouveau but de Pujol avant la pause. Comme dirait le Parc des Princes, "Paris est magique". Il ne leur reste plus qu'à être magique jusqu'à la fin de la saison.


Lille 5 - 0 Arles-Avignon


Buts: Gervinho (6e, 45e), Debuchy (49e sp), Cabaye (84e) et Rozehnal (89e) pour Lille.

Quoi de mieux que la réception de la lanterne rouge pour se refaire la fraise? Pas grand chose. En galère de points après trois matches sans victoire, le LOSC de Rudy Garcia devait s'imposer, avec la manière et les pions, au Stadium Nord face à Arles-Avignon. Sympa, les Arlésiens ont joué à merveille leur rôle de victime idéale et se sont fait cartonner 5 à 0. Un score qui ne traduit pas forcément la physionomie d'un match de faible intensité, lors duquel les Lillois ont su se montrer efficaces. Gervinho, par deux fois, Debuchy, Cabaye et Rozenhal, tous buteurs, permettent au LOSC de remonter sur le trône de la Ligue 1 en attendant le match de Marseille demain. Les Arlésiens, réduits à dix après l'heure de jeu, pourront toujours se consoler en se disant qu'il ne reste que cinq matches.

Lens 2-3 Lorient


Buts: Démont (34e) et Eduardo (36e) pour Lens. Gameiro (20e, 83e) et Amalfitano (90e+3 sp) pour Lorient.

Nord qui rit, Nord qui pleure. Pendant que les voisins lillois revisitaient la ballade des gens heureux, le RC Lens de Gervais Martel a fait ses adieux à la Ligue 1 au terme d'un match au scénario cruel pour les supporters de Felix-Bollaert. Rapidement menés 1 à 0 suite au 19ème but de la saison de Kévin Gameiro, les joueurs de Laszlo Bölöni ont bien cru réaliser l'exploit lorsqu'en l'espace de deux minutes Démont puis Eduardo, y allaient de leurs buts. Solides jusqu'à la 83ème minute, les Lensois ont littéralement craqué. Une tête de l'omniprésent Gameiro, qui revient à une longueur du Lillois Sow, et un penalty d'Amalfitano offrent la sixième place européenne aux Lorientais, et condamnent toute une terre de football aux matches du vendredi soir. Le PSG a tout intérêt à vite boucler l'affaire s'il compte s'attacher les services de la doublette magique du Moustoir.

Sochaux 1-0 Nancy


But: Butin (11e) pour Sochaux.

Marseille fait des émules. Brillants en début de saison, les Sochaliens ont développé, au fil de l'année 2011, une forte tendance à privilégier le résultat au spectacle. Moins flamboyants que lors de la phase aller, les joueurs de Francis Gillot se sont contentés du strict minimum à Bonal face à Nancy. Butin, buteur à la onzième minute est le responsable numéro 1 de la quinzième défaite de la saison de l'équipe de Pablo Correa. Trop brouillons devant le but, les Lorrains sont dans le viseur de Caen, qui abattra l'une de ses dernières cartes demain, face à Nice.

Rennes 0-0 Bordeaux

Pauvre Frédéric Antonetti. On va finir par croire que son passage au Canal Football Club lui a porté la poisse. Lui, qui aimait dire que la présence de son équipe en haut de tableau dérangeait, offre depuis sept matches maintenant, de beaux cadeaux hebdomadaires à ses détracteurs. Limités offensivement, les Rennais se sont heurtés à une équipe girondine qui se déplaçait en Bretagne pour ramener un point. Mission accomplie pour les hommes de Jean Tigana qui, petit à petit, viennent se mêler à la course à la sixième place. Une course à laquelle pourraient participer les Rennais si le déclic se fait encore attendre.


Par Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Meister Dortmund!
0 0