1. // Trophée des Champions 2012
  2. // Montpellier/Lyon (2-2; 2-4 tab)

Lyon n'est pas mort

Mercato au point mort, comptes dans le rouge, cadres sur le départ. L'intersaison lyonnaise est agitée. Malgré tout, Lyon vient de pécho le premier trophée de la saison après une belle deuxième mi-temps contre Montpellier (2-2) et un Lloris décisif aux penalties.

Modififié
2 36
Montpellier/Lyon : 2-2 (2-4 tab)
Buts : Utaka (27e) et Herrera (56e sp) pour le MHSC. Gomis (44e) et Briand (77e) pour l'OL

On avait quitté les hommes de René Girard complètement euphoriques, un président coiffé comme un dessous de bras et un Hexagoal dans la besace. Dans le même temps, les Lyonnais faisaient la tronche après une première année bouclée hors du podium. Une première depuis 1999. Pour entamer cette nouvelle saison, les retrouvailles ont lieu à New York. Chez Thierry Henry et la troupe de Friends. Les gueules ont changé. Surtout à Montpellier où Giroud n'est plus, mais où Congré, Mounier et Herrera sont présents pour étrenner leur nouvelle liquette. À Lyon, aucun changement. C'est pour le moment la même équipe que l'an dernier. Lisandro blessé, c'est Gomis qui commence en pointe, soutenu par Briand, Gourcuff et Lacazette. Un immobilisme qui fait grincer quelques dents du côté des Gones. Le trophée des Champions arrive beaucoup trop tôt dans la saison pour en tirer une quelconque tendance, il a le mérite de lancer officiellement la saison 2012-2013 en dépit d'un décalage horaire violent et 36 degrés dans la face. Une saison qui commence par un sourire lyonnais et une breloque en plus sur le CV de Jean-Michel Aulas après la victoire des siens sur le champion de France Montepellier (2-2, 4-2 tab).

L'inconvénient de ce genre de rencontre avancée, c'est l'absence de rythme et d'automatismes au sein des deux collectifs. Bizarrement, ce constat est plus criant chez les Lyonnais, alors que l'équipe est exactement la même que celle de l'année passée. Côté héraultais, les enchaînements sont plus tranchants, les recrues déjà bien intégrées dans le collectif (surtout Mounier, très remuant), on sent les champions de France beaucoup plus en jambes. Sur une belle percée de John Utaka parti de son côté gauche, le numéro 7 bénéficie de deux contres favorables pour enrhumer Dabo-Fofana-Koné avant de déflorer Hugo Lloris au point de penalty d'une minasse du droit sous la barre sur le premier tir cadré du match. Plus frais, Montpellier ouvre logiquement le score. L'OL est toujours aussi fragile derrière. Les maux de l'an dernier sont toujours les mêmes. Mais, sur un éclair de Gourcuff, Gomis hérite d'un café crème au point de penalty - entre les deux défenseurs - et place une tête imparable qui laisse Jourdren sur le cul. Sur leur première occasion, les Lyonnais recollent au score. À l'expérience. Au talent, aussi.

Herrera déjà dans le tempo

Il faudra une faute de main pour relancer une seconde période un peu endormie. Sur un coup franc d'Estrada, Gomis commet un légère faute de main dans le mur. Penalty dans la foulée. Emanuel Herrera, la recrue argentine, s'amuse de Lloris et redonne l'avantage aux champions de France en prenant à contre pied le gardien de l'équipe de France. Décidément, la défense lyonnaise paie comptant la moindre petite erreur. Une sale habitude. La réaction ne se fait pas attendre puisque, sur le coup d'envoi, Gourcuff se retrouve en bonne position dans la surface adverse et, subtilement, décale Fofana qui balance un missile de peu au dessus. L'OL est vexé. Ça se sent. Mais pour revenir, il faut un minimum de réussite. Et quand Jourdren se rate un peu sur une sortie aérienne, Gonalons ne parvient pas à cadrer la gonfle à l'entrée de la surface. Il faudra un bon Geoffrey Jourdren pour sortir un coup franc sexy de Gourcuff qui prenait le chemin des filets. Sans être génial, le milieu de terrain lyonnais rend une copie prometteuse. Notamment dans l'impact physique. Histoire de se mettre au niveau, le duo Lacazette-Briand se met au niveau du gendre idéal. Prise de balle de Lacazette, mise à l'amende de Mapou-Mbiwa, centre au cordeau pour Briand, seul, qui fusille d'une reprise de volée Jourdren. Un bijou. Estrada, le milieu de terrain chilien de Montpellier, est frustré et tente de briser la carrière naissante de Yassine Benzia par un tacle de hooligan. Rouge, vestiaire, douche. Dans cet ordre. Un geste qui ferait presque oublier le raté de la soirée. Sur une chevauchée de Briand (en forme, ce soir), l'ancien Rennais sert en retrait Alexandre Lacazette, seul face au but quasiment vide, mais le numéro 10 lyonnais trouve le moyen de manger la feuille en ne trouvant pas le cadre. Moche. L'inverse de l'inspiration folle de Briand qui se fend d'une reprise de volée sur un belle passe lobée de Gourcuff. Manque de bol, la frappe de Jimmy s'en va cogner le poteau montpelliérain. L'OL pousse, pousse, pousse. Cette fin de match vire au n'importe quoi. On va d'un but à l'autre. Utaka s'amuse de toute la défense adverse avant de décaler Camara qui bute sur Lloris. C'en est trop. Il ne reste que les tirs au but pour départager tout ce monde, un exercice dans lequel Hugo Lloris s'est distingué en stoppant les tentatives de Charbonnier et Bedimo. Hugo chaud sur une séance de pénos, c'est le décalage horaire, sans doute. Dans la foulée de son gardien, l'OL s'adjuge le premier trophée de la saison. Sympa pour une équipe que l'on dit agonisante...

Les matches amicaux avaient donné le ton pour Montpellier, les Héraultais sont déjà dans le rythme. Collectivement, ça tient la route. Sans parler des recrues, déjà parfaitement intégrées dans le collectif, à l'image d'un Emanuel Herrera déjà dans le bon tempo, mais le plus dur est de confirmer. À ce jeu-là, on attend beaucoup des ouailles de René Girard. À Lyon, l'intersaison va être musclée. On le sait. Sans Källström et Bastos, Rémi Garde fait avec ce qu'il a. Il peut déjà s'estimer satisfait de retrouver un Gourcuff intéressant et un Briand très remuant. Reste à consolider, cette défense. Avec ou sans Hugo Lloris, ça, c'est une autre histoire. Quoi qu'il en soit, l'Histoire retiendra que c'est à New York que Lyon a commencé sa saison en braquant un trophée. Cette Ligue 1 s'annonce sexy chocolat. Vraiment.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

les américains, tu vois qu'ils sont contents mais tu sens bien qu'ils captent pas grand chose... d'ailleurs j'suis sûr que 80% du stade savait même pas placer lyon et montpellier sur une carte de france
...
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
et ??? je sais pas placer un bon nombre de villes américaines sur une carte, j'arrive quand même à piger un match de foot américain....
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
sinon sur le match...Fofana toujours tendre, Cissokho...mais dégage !

Point positif, quelle rentrée de Benzia...Waow !!!
En meme temps Buddy Love tu serais capable toi de positioner plusieurs grandes villes sur une carte americaine?

KKS BRAVO l'OL faites nous rever lors de cette nouvelle saison!

PS: Mention speciale pour Benzia qui a ete vraiment prometteur!
Benzia, il a le potentiel pour devenir aussi fort que Benzema.
L'hiver-poule Niveau : District
Petite question de l'ignoble inculte que je suis : est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer sur les raisons de la cure d'austérité voulue par tonton Aulas ?
Est-ce que c'est en prévision du nouveau stade qui va pomper un max de pognon ?
Est-ce que c'est la non-qualification en ligue des champions qui laisse un tel trou dans le portefeuille ? Nan parce que je sais bien que c'est la crise, mais de là à aller jusqu'aux Emirats pour essayer de refourguer Bastos...
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
il est un peu tôt pour se prononcer sur Benzia, des joueurs forts et précoces techniquement on en voit tous les jours, mais après le mental...surtout avec nos joueurs Made In L1.

Un seul exemple : ABDEL TARAABT, (je me plante peut être dans l'orthographe), surdoué techniquement, rien dans le crâne et un melon hors norme.

Me semble que Benzia a déjà montré un comportement assez limite la saison dernière, me souviens plus exactement pour quoi, si quelqu'un veut bien me reconfirmer.
chocostick

bah ouais... déjà j'suis un énorme fan de sports US notamment de foot us et de deux, de part mon taf, j'peux te citer les 50 états us et te placer facilement une bonne cinquantaine de villes sur une carte...

vous n'avez pas capté ce que j'ai voulu dire mais bon c'est pas grave... j'ai du mal m'exprimer...
de villes US...
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
@L'hiver-poule :

Achats OL
Kader Keita 17M
Bastos 15M
Gourcuff 26M
Bodmer 10M
Cissokho 15M
Gomis 15M
Makoun 10M
Ederson 15M
Lisandro 24M
Lloris 15M

+ salaires pharaoniques + revalorisation des cadres

et comme au niveau vente, c'est flop total depuis Benzema....
Un bon match de Gourcuff et une belle entrée de Benzia mais c'est un peu juste comme effectif il va tout de même falloir recruter.
Montpellier à déjà l'air bien en place.

Sinon perso je ne saurais pas placer beaucoup de ville américaines, mais pour parler de mon domaine, l'histoire, c'est connu que les américains ne s'intéressent qu'a eux, ils sont pour eux le centre du monde, en histoire il ne sont même pas fichu de connaitre les grandes lignes de l'histoire des grandes puissances européennes alors qu'un français moyen avec un peu de culture connaît au moins vaguement l'histoire des états-unis.
sinon, début de match moyen mais très bonne deuxième mi temps...

Il a l'air mieux le gourcuff... cris aussi a fait le taff... côté montpellier, l'arbitre a été bien gentil de filer le péno...

je me demande ce que va prendre estrada parce qu'il aurait pu mechamment péter la cheville ou la jambe du jeune lyonnais...
L'hiver-poule Niveau : District
Merci Lisandro, j'suis ravi de voir qu'il n'y a pas que Liverpool pour se faire entuber au niveau des tranferts (mouarf, 15 briques pour Cissokho ça fait mal quand même...)
zhenord

100% ok... d'ailleurs au moment du passage à l'euro, les américains ( même à NY ) croyaient pour beaucoup qu'on allait passer au dollar us...

j'ai eu dans mon équipe un texan d'origine indienne qui venait de san antonio... bah le mec me disait qu'ils n'apprenaient meme pas l'histoire indienne s'ils n'allaient pas à la fac et prenaient cette option...
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
@Zhenord : perso, l'histoire des Etats-Unis, je la connais uniquement grâce aux séries et films US...mais à aucun moment grâce à l'école, j'ai pas souvenir qu'on nous l'ait enseigné...donc pas de quoi se vanter par rapport à eux sur ce sujet. Si notre culture était aussi forte que la leur, ils connaitraient mieux notre histoire. Sinon d'accord avec le reste.

En fait, je vois pas trop comment on pourrait reprocher de pas pouvoir situer nos villes sur une carte...A la limite, on peut leur reprocher de pas situer la France sur une carte, ou même de savoir que c'est un pays ;-)
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
@ l'hiver-poule : Liverpool restera quand même comme un des plus beaux pigeons de cette nouvelle décennie avec ce transfert bizarre de Carroll (magouilles???)..A ranger au même niveau qu'un Severino Lucas à Rennes pour 20M à l'époque...

Mais niveau surpayage on est quand même très très bon à Lyon sur les 4 dernières années...alors qu'avant on recrutait Diarra du Vitesse Arnheim pour une bouchée de pain, on faisait signer Wiltord libre, etc.
lisandro le pez

mon exemple etait mauvais mais pour ton info, leur journaux TV ont déjà placé paris à la place de madrid sur une carte...

leurs journaux TV hein... pas un quidam dans la rue...

ce que je voulais dire c'était qu'on voyait bien que le public était dans l'entertainment frites-coca etc... comme on voit souvent dans les tribunes us

rien à voir avec les oh hisse enc... ou les stades pleins d'antagonisme de france
ps : de mon temps, l'histoire US était étudiée au lycée...
Buddy love : De mon temps aussi et j'ai 22 ans ... On ne t'apprends pas l'histoire des Etats-Unis mais les grandes lignes ainsi que les grandes dates , de toute leur histoire et directement liée à la nôtre .
L'hisoitre des Etats Unis est enseignee a l'ecole.

Lisandro le Pez fallait pas dormir en cours ;).

Apres c'est vrai qu'il y a bcp de beaufs aux USA mais il faut pas tous les mettre dans le meme panier.

On a des jolis beaufs nous aussi en France...

En tout cas bravo a l'OL une fois de plus!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 36