En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Lyon/Toulouse (1-1)

Lyon n'a pas retenu la leçon

Modififié
Lyon – Toulouse : 1-1
Buts : Lacazette (25e), Braithwaite (82e)

Une réaction. C’est ce qu’attendaient Rémi Garde et Lyon après la claque reçue à Paris dimanche (4-0). En général, Toulouse est un adversaire plutôt cool pour se relancer. Pas cette fois. Les Toulousains ont pourtant donné le bâton pour se faire battre. Rapidement menés et inexistants dans le jeu, les joueurs du Téfécé ont assez miraculeusement égalisé en fin de partie sur leur unique véritable occasion du match. Comme contre Valenciennes il y a deux semaines, Lyon n’a pas su gérer son but d’avance.

Lacazette écrase, Ahamada s'enfonce

Braithwaite n’a visiblement pas écouté le coiffeur Robin Navarro Harraga. Le Danois est passé d’une coupe afro ratée à des tresses plaquées dégueulasses. Un hommage gênant à Tacalfred ou Sean PAUL qui ne l’empêche pas de réussir un joli coup du sombrero sur Miguel Lopes, seul moment excitant de ce début de partie. Car pour le reste, c’est pas franchement brillant. Le 3-5-2 toulousain gêne les Lyonnais qui multiplient les erreurs techniques, à l’image de Grenier, adepte du contrôle désorienté. Mais le TFC est beaucoup trop passif ce qui permet aux Gones de s’approcher facilement de la surface d’Ahamada. Une stratégie risquée quand on connaît la fébrilité du portier toulousain. Et ça ne manque pas. Sur une frappe écrasée de Lacazette, le garçon réalise l’horizontale la plus lente de l’histoire de la Ligue 1. 1-0. Au départ de l’action, Aguilar laisse passer le ballon devant lui et Chantôme se fait méchamment manger au duel. Classique. Pire, Toulouse ne réagit absolument pas après l’ouverture du score. Pas de mouvement, pas de rythme, pas de jeu, pas de combinaison… Ah si, des combinaisons sur coup franc. Complètement ratées, évidemment.

Braithwaite et marque

Pendant qu’Adrien joue à Virtual Regattin, le président Sadran fait une descente dans le vestiaire toulousain. Coïncidence ou pas, les hommes d’Alain Casanova mettent enfin le pied sur le ballon. En réalité, ils le doivent plus au choix de l’OL de fermer boutique qu’à la qualité de leur milieu de terrain. Car dans l’utilisation du ballon, c’est toujours aussi pauvre côté toulousain. Le trio Chantôme-Trejo-Aguilar est beaucoup trop limité techniquement pour offrir de réelles possibilités à Braithwaite et Ben Yedder qui n’en touchent pas une. Seul Ninkov réussit quelques débordements intéressants. Pas de quoi inquiéter Vercoutre. Le gardien lyonnais touche d’ailleurs son premier ballon de la seconde période à la 75e minute de jeu suite à un superbe slalom de Ben Basat dont la frappe du gauche manque de puissance. Pas en danger, Lyon se contente de gérer son but d’avance, comme contre Valenciennes il y a quinze jours. Et comme contre VA, les Gones se font bêtement rejoindre suite à un dégagement raté de Biševac dont profite Braithwaite qui réinvente le concept de demi-volée. 1-1. L’OL a laissé passer sa chance. Ce soir, l’Europe est à huit points. Déjà.

par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7