1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe H
  4. // Zénith/Lyon

Lyon, le péril russe ?

Après un nul à La Gantoise et une défaite à la maison contre Valence, Lyon est déjà dos au mur en Ligue des champions. Et dans cette optique, devoir se relancer contre le Zénith St-Pétersbourg n'a rien de rassurant, car un déplacement en Russie s'apparente rarement à un voyage de noces.

6 21
« On a joué sur un terrain blanc, ce n'était pas les conditions idéales, il faisait très froid. » Pierre Dréossi a connu les joies d'un match de Coupe d'Europe à Moscou, c'était en octobre 1991 avec l'AS Cannes contre le Dynamo. Battu à domicile à l'aller (0-1), les Cannois avaient décroché un nul courageux à l'extérieur (1-1), insuffisant néanmoins pour passer en huitièmes de finale de la Coupe UEFA. « Les conditions climatiques ont dû compter dans ce résultat, c'était vraiment compliqué de jouer » , se souvient celui qui, il y a quelques saisons encore, était le directeur sportif du Stade rennais. Ses souvenirs n'ont rien d'uniques dans le monde du football français : quand on joue contre un club russe, il faut s'attendre à se les geler lors du déplacement. « C'était un cauchemar » , se souvient Gérald Passi, autant à cause du score, 5-1, que des conditions climatiques de l'opposition entre Toulouse et le Spartak Moscou à l'automne 1986. « Il y avait un froid de canard, c'était dur de se réchauffer, mais bon, les conditions étaient difficiles pour les deux équipes, hein ? » Même si, forcément, comme se souvient Frédéric Déhu, sorti avec Marseille par le Zénith St-Pétersbourg au printemps 2006, « les joueurs russes sont habitués, car ils jouent ainsi une grosse partie de l'année. » Pour l'ancien défenseur central de l'OM, le climat avait forcément son influence, car « au-delà du froid qui tétanise, le terrain était gelé, ce qui rendait tout plus difficile sur le plan technique » . D'où l'importance en Russie de faire attention, car « la moindre glissade mal gérée pouvait donner lieu à une blessure plus sérieuse » . Défier un club russe, c'est donc avant tout un défi climatique dont on se passerait bien face à des équipes très souvent compétitives.

« Des agents du KGB nous suivaient partout. » Gérald Passi


« Mon souvenir est paradoxal, car on gagne à l'aller et j'en mets trois. Au retour, on en a pris cinq par manque d'expérience. Je pensais que cela allait passer, et c'était pareil pour nous tous, je pense, c'est là qu'on a eu tout faux » , se rappelle Gérald Passi. Entre le triplé de l'aller et l'élimination cruelle du retour, l'ancien milieu de terrain international garde le sentiment que le TFC aurait dû passer : « On a eu des occasions que l'on n'a pas mises au fond, contrairement à eux, alors que techniquement, la différence n'était pas énorme. » Ce réalisme russe, plus d'un club l'a expérimenté, que ce soit l'AS Cannes de 1991, l'OM de 2006 et 2008 ou encore l'OL de 2001, privé de quarts de finale de C1 par un Spartak Moscou qui avait décidé de ne rien lâcher. Aujourd'hui capable de recruter des talents au prix fort, les clubs russes n'en gardent pas moins un ADN d'équipes dures au mal : « C'était une autre époque pour nous, les clubs étaient moins riches et donc moins forts  » , se souvient Dréossi, pour qui la double confrontation avec le Dinamo lui laisse le souvenir d'un onze russe physiquement impressionnant. « Cela courait beaucoup, ils étaient tout le temps en mouvement, pas avares d'efforts, cela allait vite, même s'ils n'étaient pas super adroits techniquement. Leurs qualités, c'était la vitesse et le volume de jeu. » À ces valeurs d'efforts collectifs héritées du modèle soviétique, les clubs russes ont donc ajouté une touche de talents exotiques recrutés le plus souvent au Brésil, voire dans des championnats secondaires européens. Une ouverture du football russe qui lui a permis de franchir un cap, mais qui en contrepartie lui a fait perdre une partie de sa « mystification » : « L'ambiance était surréaliste, entre le passage à la douane ou les agents du KGB qui nous suivaient partout en essayant de passer incognito derrière leurs journaux » , se souvient Gérald Passi à propos de son séjour moscovite en 1986. Pour celui qui travaille désormais dans la cellule de recrutement de l'OGC Nice, « ce n'est aujourd'hui plus aussi dingue que d'aller en URSS à l'époque, le contexte est apaisé, cela n'existe plus aujourd'hui à moins d'aller jouer en Corée du Nord. Il n'y a plus le choc idéologique que l'on ressentait avant. »

Si bien que Lyon n'évoluera pas dans un contexte aussi hostile qu'ont pu l'expérimenter les adversaires des clubs russes pendant la guerre froide. Aux hommes d'Hubert Fournier de se focaliser sur leurs qualités et de « s'efforcer de jouer leur propre jeu » selon Frédéric Déhu, plutôt que de laisser le Zénith dominer les débats. Un constat que partage Gérald Passi, pour qui Lyon « n'a rien à envier au Zénith, même si c'est une équipe rodée en Coupe d'Europe, cela reste une équipe abordable » . Et normalement, il n'y aura pas d'agents du KGB pour les épier.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Après niveau climat c'est bien qu'on joue chez eux le 20 Octobre et pas en novembre ou Décembre. La météo annonce un temps sec pour ce soir. Bon il fera quand même -2° mais c'est pas non plus extrême.
Pour avoir vu jouer le Zénith face a la Gantoise, cette équipe est loin d'être impressionnante. Ca joue a du 2 à l'heure et si les lyonnais arrivent a contrôler Hulk y a largement moyen de faire qqch. Ce que je n'espère pas en tant que Belge puisque Gand pourrait chopper la deuxieme place du groupe en cas de victoire du Zénith
Je nous vois gagner, si les joueurs sont à leur niveau, ca devrait passer? et puis sans beuavue ça sera plus facile. par contre je me fais pas d'illusions sur valbuena, le mec quoiqu'il fasse sera toujours titulaire.
Qu'est-ce qu'est chiant d'à chaque fois résumer les matchs contre des équipes de l'Est par "il va faire froid et ça va être dur physiquement".
hobotope
Et aussi de partir aussi sur de soi apres un match nul en belgique et une defaite à domicile
hobotope
Je ne veux pas faire la chialeuse hein mais c'est le zenith en face les mecs. Alors certes Valence c'est costaud mais je pense que Lyon est tres loin de partir favori ce soir
Ne vous méprenez pas, tout autre résultat qu'une défaite sera une très bonne opération pour Lyon... Zenit a fait un meilleur débit de saison, individuellement il y a sûrement plus de qualités aussi chez les russes et ils ont quand même la fâcheuse tendance à tout ramasser chez eux. Je pense pas que le climat soit l'élément principal qui fera que Zenit sera au-dessus. A part la température un peu fraîche il n'y aura ni pluie ni neige ou autre... Je vois Zenit gagner 3-1 sans trop souffrir
Lucio Nerone Niveau : Loisir
Comme le dis hobotope, c'est cocasse d'être aussi sur de soi après un nul à 11 vs 10 face à la Gantoise et une défaite à domicile contre valence.

Le Zenith est une équipe qui fait chaque année 1/8ème de final, qui a de gros joueurs et qui fait un sans faute jusque là (et qui a notamment réussi à gagner à Valence).

Puis bon, peut être que ça vous fait chier car trop rébarbatif, mais effectivement c'est toujours compliqué d'aller jouer chez des équipes de l'Est. Entre autres, à cause du climat. Je citerai comme exemple le CSKA, qui a réussi à poser de gros problèmes, il y a quelques temps, l'Inter et et au Real du Mou, ou le Zenith qui bat le BVB il y a un an ou deux.

Bref, perso je serais déjà surpris de voir l'OL repartir de Russie avec ne serait ce qu'un point. M'enfin, c'est beau, tant de confiance en soi.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Je pige pas les gens qui nous voient favoris...

Y a rien qui indique qu'on est meilleur, que ce soit sur le papier, ou dans le jeu, ils nous surpassent de partout.

Si on ramene un nul c'est déjà bien, après, on peut aussi gagner, mais c'est peu probable.


Allez l'OL !
Pareil, nous sommes absolument pas favoris. Le Zénith est hyper costaud. Ils ont battu Valence chez eux (certes Valence n'était pas au mieux) puis La gantoise. Nous n'avons strictement rien montré depuis le début de la saison à part quelques bons bouts de match. J'ai pas vu le match de ce week-end mais apparement c'était pas mieux. Une victoire serait pour moi un exploit vu notre contexte actuel. Et pourrait clairement enfin lancer notre saison.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
En fait je pense pas que beaucoup de forumeurs aient vu plus de 3 matchs du Zénit cette année (pour ceux qui en ont vu). Du coup, quitte à faire un jugement basé sur rien, ça coute pas plus cher de penser que Lyon est favori.
mackallaway Niveau : CFA2
Ce dont je suis sûr, c'est que Skrtel ne vas pas attraper le ballon mais bien la jambe de ch'ti Frack sur la photo
mackallaway Niveau : CFA2
Quand au Zenith, honnetement c'est un bon club de LDC bien que largué au classement par rapport au CSKA. On connait les bons joueurs, les Danny, Hulk, Dzyuba mais on va pas se mentir : Hulk, si c'était tant un crack que ça, il ne serait pas depuis 5 ans au Zenith mais bien à la Juve, à Arsenal ou dans un plus gros club. Pareil pour Danny ou Garay, ces mecs là ont été surpayés et achetés des fortunes alors que leur vraie valeur est à diviser par 2.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Non mais je les vois déjà venir, les joueurs, le staffs et tout le reste. Ils vont se cacher derrière les conditions climatiques, le décalage horaire ou encore le contexte géopolitique tendu entre la Russie et l'Europe.

Faut pas se mentir, on est mauvais depuis un bout de temps.
Si on ramène 1 point, c'est bien, ça nous laisse une opportunité pour la 3ème place. Oui parce que les 2 autres ne sont pas accessibles vu le niveau de jeu actuel.

@mackallaway
C'est appréciable ce que tu dis, et relativement juste aussi (si on oublie le fait que les salaires russes sont assez dissuasifs). Mais quand on y pense, on peut dire exactement la même choses des joueurs de l'OL.
Hormis Umtiti qui pourrait prétendre à mieux, y'en a pas un qui mériterait, aujourd'hui, ne serait-ce qu'une place de remplaçant dans un "gros club".
C'est le moment de placer deux trois sous sur un doublé de Ghezzal, la fortune je vous dis!
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  16:03  //  Amoureux de la VPS
Message posté par paul.la.poulpe
En fait je pense pas que beaucoup de forumeurs aient vu plus de 3 matchs du Zénit cette année (pour ceux qui en ont vu). Du coup, quitte à faire un jugement basé sur rien, ça coute pas plus cher de penser que Lyon est favori.


Lyon est archi-favori.
J'ai vu Lyon jouer trois fois.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par mackallaway
Quand au Zenith, honnetement c'est un bon club de LDC bien que largué au classement par rapport au CSKA. On connait les bons joueurs, les Danny, Hulk, Dzyuba mais on va pas se mentir : Hulk, si c'était tant un crack que ça, il ne serait pas depuis 5 ans au Zenith mais bien à la Juve, à Arsenal ou dans un plus gros club. Pareil pour Danny ou Garay, ces mecs là ont été surpayés et achetés des fortunes alors que leur vraie valeur est à diviser par 2.


Pas vraiment d'accord sur Garay qui, à mon avis, pourrait largement jouer dans un très bon club d'un des quatre grands championnats
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
sans compter Witsel (suite de mon post précédent)...
Le Zenit est bien meilleur que l'OL sur pratiquement tous les plans, l'équipe est de meilleure qualité, son collectif est bien meilleur,ils sont en meilleure dynamique cette saison, le staff technique est largement au dessus, ils gèrent très bien leur effectif avec très peu de blessures... Il n'y a aucune comparaison possible!!

Même sur les dépenses, ils parviennent à recruter avec pertinence et qualité des joueurs qui apportent souvent un plus à chaque fois.

Pour moi ils sont largement favoris sur ce match, même si tout est possible en football.
@tsouintsouin :
Tu exageres un peu. Sans parler de "grand club", Lopes pourrait déjà jouer dans un club meilleur que l'OL. Et je ne parle pas de Jallet qui serait sûrement assez rapidement titulaire ou faisant partie frequemment de la rotation dans les top clubs anglais ou à Dortmund (ailleurs, ce serait difficile)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 21