1. //
  2. //
  3. // Montpellier/Lyon

Lyon, la parenthèse en chantier

À peine remis de leur qualification face au LOSC, les Lyonnais retrouvent le chemin de la L1 à Montpellier (21 heures). Un premier déplacement capital pour confirmer chez un rival direct dans la course en tête les belles dispositions du moment et la bonne tenue des chantiers ouverts par Rémi Garde.

Modififié
Mille fois, on s’est posé la question depuis l’arrivée de Rémi Garde : où veut bien en venir cet OL-là ? On veut dire maintenant qu’il s’est débarrassé de ses dernières illusions de conquête au sommet de l’Europe et qu’il n’est même plus question d’une domination de celle que le club lyonnais a fait vivre au football français dans les années 2000. Pendant cette première moitié de saison, pas un adversaire pour témoigner d’une quelconque impression de puissance et de maîtrise collective qui fait la marque des équipes qu’on dit taillées pour un titre. On pourra toujours penser que la concurrence n’y a pas vraiment eu droit elle non plus. En attendant, Parisiens, Lillois, Montpelliérains, Rennais et même Toulousains semblent avoir laissé plus de traces chez ces escouades de milieu de tableau qui finissent par servir d’indicateur au moment de chercher un prétendant au titre. Pourtant, tous s’accordent à citer l’OL parmi les équipes sur lesquelles il faudra compter pour la seconde moitié du championnat.

Foire aux ennuis

Après tout, les Lyonnais ne sont plus à un paradoxe près depuis le début de saison. Surtout, ils se sont bien gardés d’impressionner leur monde. Voilà un club qui passe son été à agiter le retour à une certaine idée du (beau) jeu, donne à en voir quelques promesses le temps d’un tour préliminaire de Ligue des Champions pour mieux l’abandonner au premier détour et revenir à ce jeu de contre pratiqué ces trois dernières saisons. Une équipe qui se laisse éliminer d’un huitième de Ligue des Champions pour mieux se qualifier. Qui doit se retrouver à dix pour obliger onze Lillois à ne trop savoir que faire d’un ballon qu’ils ont pu confisquer à l’envi (60 % de possession de balle). A croire que c’est lorsque la foire aux ennuis connaît son sommet que l’OL s’en sort encore le mieux. Pour s’en convaincre, on peut revenir à la dernière apparition des Lyonnais en Ligue 1, à Valenciennes. Revenue à quelques encablures de la tête du championnat, l’équipe tient le genre de rythme qui lui faisait jusque-là défaut (quatre victoires d’affilée), en plus de retrouver les quelques joueurs cadres perdus de vue depuis quelques temps. Résultat, l’OL a livré une prestation funeste, se remettant à jouer au bord du gouffre comme jamais.

Alors quoi ? Si les suiveurs ont vite fait d’y perdre les quelques certitudes glanées à la faveur d’une série sans lendemain, il se trouve que cette façon d’avancer révèle aussi sa part de vérité. Et comme souvent dans ce cas-là, il faut aller la chercher loin des histoires qu’on a bien voulu nous raconter. En d’autres termes, laisser les histoires de retour aux considérations esthétiques et à une maîtrise collective à d’autres, aux observateurs, à Jean-Michel Aulas ou aux supporters. Et se remettre à la construction du projet en cours. C’est encore ce que les Lyonnais savent faire de mieux, surtout si les ennuis sont de la partie. Pour ce déplacement de reprise à Montpellier, Rémi Garde est servi. Entre blessures (Lovren, Cris, Réveillère, Cyssokho), suspension (Dabo) et départ pour la CAN (Koné), c’est une ligne de défense inédite qu’il devra aligner. Avec au centre une paire expérimentale Gonalons-Umtiti qui a pour elle de s’en être sortie avec les honneurs face à l’armada lilloise. Reste la question des latéraux. S’il ne fait plus de doute que Rémi Garde ne compte plus vraiment sur Gassama pour occuper le côté droit, tout laisse à penser qu’il devrait donc investir pour une pige de plus Bastos, convaincant et déterminant à son poste de formation mercredi dernier. A gauche, Thimotée Kolodziejczak pourrait gagner sa première titularisation de la saison.

Trouver le cadre

Bien entendu, Rémi Garde et ses hommes n’ont pas le monopole des contraintes du moment. Suffit de voir René Girard obliger de composer lui aussi avec le départ de quelques-uns de ses cadres pour la CAN (Belhanda, El Kaoutari, Diarra, Saihi). Pourtant, là où il aurait sans doute été question il y a encore six mois de voir l’OL en grand corps malade à force de blessures et d’absences en tous genres, on préfère désormais évoquer une forme de vaste work in progress qui fait des chantiers entrepris par Rémi Garde une des affaires les plus passionnantes du moment. Le premier d’entre eux confirme la place accordée à la formation maison. Si pour cette fois elle a l’allure d’un choix par défaut, elle n’en pas moins permis de trouver un taulier (Gonalons), un drôle d’accélérateur (Lacazette) et un esthète qui pourrait bien se révéler dans un rôle de relayeur (Grenier). Pour que cet apprentissage ne se passe pas à prendre le bouillon dans un contexte lyonnais qui oblige à mener de front quatre compétitions, Garde s’emploie à maintenir des relais d’expérience pour encadrer ce beau monde. Sans doute un héritage ramené de son passage par Arsenal où, pour ses dernières années de joueur, il occupait la place de go between entre le vestiaire et le staff de Wenger. Une histoire de personnalité aussi, si l’on en croit les quelques confidences lâchées par le coach lyonnais, qui se démarque de l’empreinte de Claude Puel en délégant tant qu’il peut à ses adjoints (Genesio, Baticle, Bats ou Duverne) et à quelques précieux relais de vestiaire. On tient pour preuve cette anecdote de Gomis, en pleine trêve : « Il aime bien nous réunir chez lui, surtout quand ça va mal […] Il a toujours soutenu Bako (Koné) qui est pourtant un concurrent. C’est un geste fort. » (Le Progrès)

On pourra toujours dire qu’après le départ de Claude Puel, tout l’OL s’est employé à surjouer l’idée d’un collectif qui tire dans le même sens. Il n’empêche que plutôt que de chercher à remettre la main sur les belles arabesques des années de domination, Garde a établi un cadre qui permet aux gars au-dessus du lot, à ceux à qui tout est normalement permis, d’aller gagner un match à eux tout seuls. Ce que disent à leur manière les débordements décisifs de Bastos et le départ en trombe de Lisandro en 2012 (six buts en trois matchs). Ce qui pourrait bien arriver à Yoann Gourcuff s’il parvient à attraper cette main que s’est décidé à lui tendre le club à mesure que la perspective d’un départ au mercato s’est éloignée. Il y a une chance à saisir : l’OL n’est jamais en train de redevenir ce que son meneur de jeu aurait toujours voulu rester. Non pas ce phénomène qui supporte mal la lumière, mais bien quelque chose du grand club tranquille que l’on a toujours connu.

Par Serge Rezza
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Aucun commentaire sur cet article.
il y a 3 heures Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 17 il y a 3 heures Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 14 il y a 3 heures Brandão retrouve Anigo en Grèce 8 Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 18 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 25 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 27 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 133 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31
À lire ensuite
Special One, Season Two