Lyon, l'été en pente douce

A Lyon, cet été n’en finissait plus de ne pas commencer. Mais enfin, alors que le championnat recommence à peine, les premiers mouvements s’annoncent.

0 12
Il aura donc fallu attendre que la nouvelle saison débute pour voir l’Olympique Lyonnais sortir de l’ombre. Bien sûr, une saison qui commence pour l’OL est avant tout synonyme de reprendre les travaux là où on les a laissés au printemps dernier. Une bonne habitude quand le club avait justement l’habitude de finir là où il fallait ; une sorte d’aveu d’impuissance quand il échoue au contraire trop loin des sirènes de la Champions League. Un mal pour un bien ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais toujours est-il que les chantiers lyonnais sont plus ou moins les mêmes que l’an dernier. A savoir : le moral de Yoyo Gourcuff qui connait, forcément, des hauts et des bas ; les blessures récurrentes de Lisandro Lopez ; et la perméabilité d’une défense qui, déjà quatorzième de Ligun la saison passée avec 51 buts encaissés, ne va pas forcément aller en s’améliorant avec le départ probable pour Londres de Lloris. Il faut dire qu’Hugo ne délire plus : il n’a pas joué samedi contre Rennes, apparemment souffrant, même s’il a pu rejoindre sans problème les rangs de l’Equipe de France...

Rémi Garde, après le match inaugural contre les mecs de Frédéric Antonetti, a d’ailleurs mis en avant sa satisfaction de voir son équipe ne prendre aucun but, comme après le match de préparation contre Porto. Il faut dire que lors du dernier exercice, cette équipe a vraiment pris beaucoup trop de buts pour pouvoir prétendre à autre chose que rien. Sans le meilleur gardien français (voire plus ?), un nombre conséquent de points ne serait pas tombé dans l’escarcelle lyonnaise. Un départ de Lloris pourrait d’ailleurs s’avérer très préjudiciable à cette équipe, et le gardien serait certainement bien plus regretté (en tout cas sportivement) que celui d’un, au hasard, Anthony Reveillère, pourtant auteur de 400 matchs sous la jupette lyonnaise. Le latéral va donc prendre la Route de Paris (l’A6 quoi, à moins qu’il soit plus branché TGV) et croiser sur son chemin Milan Bisevac. Car oui, l’effectif lyonnais bouge enfin. Depuis un moment, Rémi Garde espère la venue de recrues qui pourraient redynamiser le groupe, pendant que le président Aulas parle, lui, de deux bonnes nouvelles à venir.

Deux bonnes nouvelles, en plus du retour au bercail et à la pige de Steed Malbranque, qui pourraient être l’arrivée de deux joueurs. Un arrière droit et un ailier de formation. Dans les traboules lyonnaises est d’ailleurs évoquée l’arrivée de Georges Mandjeck, en provenance d’Auxerre. Pour certains, l’international camerounais, âgé de 23 ans, est un futur cador, capable de tout casser aussi bien au poste de milieu défensif que derrière, couloir droit par exemple. Pour d’autres, il aurait des fers à cheval en guise de crampons. Pour tous, il faudra attendre déjà de voir son arrivée se concrétiser, puis éventuellement ses premières prestations pour se faire un avis. Et attendre ensuite l’autre bonne nouvelle annoncée par le Président, qui pourrait, elle, être plutôt d’ordre financière. Soit le départ de l’un des « Pharaons » , Cris ou Bastos, et de leurs salaires en forme de pyramide. Histoire que les vacances se terminent enfin.

Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
RahXephon Niveau : CFA
Si Lloris part, bien sûr qu'il sera plus regretté que Réveillère. Mais je parie que ce dernier sera aussi regretté...
J'espère pour ma part que Cissokho va enfin faire ses bagages (depuis le temps que ça traîne), de même que Cris qui, s'il lui reste l'expérience et le fighting spirit, est limité depuis 2-3 ans et empêche la reconstruction d'une charnière centrale pérenne - en plus de représenter deux gros salaires. Pareil pour Bastos dont je doute maintenant clairement de la volonté de se battre pour le maillot lyonnais (en même temps, vu ce qu'il s'est pris par le boss..). Le départ de Réveillère fait un peu mal mais je ne crois pas que l'OL y perde au change avec Bisevac.

Sinon, avec tout le respect que j'ai pour Malbranque, je ne suis pas sûr qu'il soit le bon joueur pour tutoyer le haut du pavé. J'aurais vraiment aimé voir Chantôme descendre dans le Rhône.

Enfin, gageons d'un Gourcuff retrouvé, capable de tirer l'équipe vers le haut. Au milieu des PSG, Lille, Montpellier et, un cran en-dessous, Bordeaux et Toulouse, la course aux places qualificatives pour la CL sera compliquée sans un Gourcuff version 2008-09.
 //  11:55  //  Supporter de l'Lyon
Aulas a dit ce matin sur RMC qu'a priori Lloris resterait encore cette saison, faute d'une offre à hauteur du marché actuel d'un gardien international

soit 20 M je crois

bon reste encore 3 semaines...je croise les doigts

pour bastos c pas fait non plus (hélas)
Prendre milan est le meilleur move qui soit. le gars pairera très bien avec lovren. ils le prennent pour 2,5 + réveillère, soit 2,5 car réveillère est le genre de grognard que tu laisses partir pour rien. bisevac c'est notre meilleur def central - outre thiago - vu la méforme de sakho (qui tend à s'estomper) et les limites d'alex (qui assure la plupart du temps mais est quelques fois pris de vitesse et est surtout littéralement sans relance ce que les adversaires ont fini par capter. pourtant on le file à un concurrent l'air de rien pour un prix inférieur à celui payé l'année dernière. bref, j'ai du mal à digérer ça, outre le fait que maintenant il semblerait qu'on se doive de faire jouer des mecs fashion parce qu'on est passés dans une autre dimension et ce alors meme qu'un gars plus fort est là. enfin, bonne chance à lui à lyon...mais pas trop quand meme.
Oui, j'avais oublié Lovren. J'espère vraiment qu'il va rester, malgré les sollicitations qui semblent affluer. La défense est déjà faiblarde, si en plus on lui supprime l'un de ces meilleurs éléments (et doué encore d'une bonne marge de progression)..
"Meilleur gardien Français voir plus ?" Ah... Quoi ? Meilleur gardien de l'histoire de l'OGC Nice ?
C'est bizarre, mais depuis qu'il s'est pris un vieux coupe de pression par papa Aulas, Cris s'est enfin sorti les doigts. Je pense qu'il est tellement bien loti financièrement qu'il préfère se taire, gagner sa place en août et convaincre Aulas de le garder. C'est mieux que de finir dans un club de seconde zone avec un salaire divisé par 3...ou sans club. L'arrivée de Bisevac pourrait être un remplacement poste pour poste de Reveillère (puisqu'il peut jouer à droite) et une solution de rachange dans l'axe en cas de pépin physique pour Cris. Quant à Bastos, Monsieur "je joue quand j'en ai envie", lui, il n'a pas envie de faire les efforts, il y a de frotes chances qu'il soit mis à la porte manu militari par JMA, même si l'OL n'arrive pas a gratter les 10M€ espérés pour le transfert.
Pour moi, la grosse priorité, c'est de se débarrasser de Cissokho et Bastos. 2 joueurs à gros salaires, rendement moyens, et qui n'ont pas du tout un mental de compétiteur.
Lloris ne partira surement pas puisque Tottenham est plus proche d'engager Julio César de l'Inter.
Par contre, vous êtres sûr que Mandjeck peut jouer latéral droit? ça me paraît être un gros bricolage des famille ça.
Moi, perso, je regrette plus Réveillère que Lloris.

OK, je suis spécial, je suis le seul lyonnais qui ait un peu de mal avec Lloris. Je reste persuadé que malgré tout son talent sur sa ligne, il a un effet négatif sur les mecs devant lui. Le Cris retrouvé, c'est aussi un Cris qui joue devant un autre gardien...

ENfin bref, je pense que parfois, les choses sont plus complexes qu'on ne le pense, et personnellement, je suis sûr que si Lloris part, on se rendra compte que nos défenseurs ne sont pas si mauvais.
Tu veux dire qu'il inspire tellement confiance à ces défenseurs que ceux-ci se relâche?
Si c'est le cas, pour moi c'est le problème des défenseurs, et c'est mental.
RahXephon Niveau : CFA
@Brice
Cris a recommencé à bien jouer pendant les matchs de préparation, matchs où Lloris jouait, donc bon, ça tient moyennement la route ton truc...
Steed Malbranque, sérieusement ?? Quitte à reprendre un ancêtre, il y a soit Sonnygol, à condition de ne pas programmer de séance d'entraînement à 19h, pour cause 'del Club' présenté par Alexandre Ruiz sur Be In Sport. Soit Maître Juninho, et qu'Aulas nous sorte pas la feinte classique du salaire pharaonique : Juni à Vasco est autant payé qu'avec une bourse du Crous à échelon 3.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12