En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Toulouse-Lyon (2-3)

Lyon l'emporte au bout du suspense

Au terme d'un match complètement fou, les Gones se sont imposés sur le fil face à de vaillants Toulousains (2-3). Le podium s'offre aux uns, la Ligue 2 se rapproche des autres. Quelle après-midi !

Modififié

Toulouse 2-3 Lyon

Buts : Tisserand (50e) et Ben Yedder (82e) pour Toulouse // Grenier (73e), Lacazette (80e) et Tolisso (85e) pour l'OL

C'est peu dire que le football est taquin. Violemment taclé par Jean-Michel Aulas cette semaine, Clément Grenier a finalement été le héros lyonnais cette après-midi. Sans son coup franc direct, le premier depuis sa période dorée, les Gones auraient laissé filer plus que deux points sur la pelouse du Stadium. Voilà peut-être la récompense que méritait Grenier, qui, au lieu de répondre aux propos de son président, a avoué vouloir simplement se concentrer sur son jeu. Si sa situation à l'Olympique lyonnais ne changera probablement pas, il pourra au moins partir la tête haute en repensant à ce dernier moment de bonheur – enfin, de soulagement – qu'il a offert aux supporters lyonnais.

Pull party


Le Stadium a fait le plein, cette après-midi, pour ce choc des extrêmes. Les Lyonnais, qui abordent cette rencontre dans la peau du chasseur d'Aiglons, ont toutes les peines du monde à bouger de vaillants Toulousains. Les hommes de Dupraz, qui sont sur une bonne dynamique, pressent leurs adversaires très haut et enchaînent quelques bonnes phases de jeu. Quand les hommes de Mobylette parviennent enfin à sortir leur tête de l'eau, ils sont stoppés soit par de mauvaises passes, soit par un très bon Tisserand. Le premier quart d'heure passé, le rythme retombe violemment, et les téléspectateurs font face à un terrible dilemme : la sieste ou ça ? Un joli coup franc de Valbuena (27e) réveille les espoirs lyonnais pendant un temps. De mieux en mieux, Mapou réalise à nouveau une belle prestation, tout comme son vis-à-vis, Braithwaite. C'est pourtant Doumbia qui attrape le cadre de la tête à la demi-heure de jeu.

Monsieur Turpin a bien du mal à affirmer son autorité, d'autant plus que les esprits s'échauffent. C'est finalement Regattin qui ramasse sa biscotte pour une simulation dans la surface adverse. Dans la foulée, Corentin Tolisso déclenche un énorme pétard qui va finir sa course à quelques centimètres de la barre transversale de Lafont (35e). Quelques minutes plus tard, le MVP de l'année, Rachid Ghezzal, pense ouvrir le score après un corner mal dégagé, mais Samuel Umtiti est hors jeu et gêne Lafont. Le but est donc logiquement refusé. Ascenseur émotionnel de folie au Stadium qui s'est déjà vu manger des pizzas Dominos pendant un an minimum. Les Toulousains repartent à l'assaut une dernière fois avant la pause, mais la défense lyonnaise tient bon.

Le retour de l'indésirable


Après un quart d'heure de pause, les Violets reviennent avec l'intention de faire mal aux Lyonnais. Et ils sont à un Anthony Lopes d'y parvenir. Le Gone se défonce pour dégager un ballon qui finit toujours par lui revenir dessus (47e). Le Portugais grimace, mais parvient à rester sur le terrain. Dommage, les Toulousains voulaient vraiment voir Gorgelin jouer. Sur le corner qui suit, Tisserand ouvre la marque dans une défense en mousse. Une poignée de secondes plus tard, Rafael peut égaliser, mais envoie sa frappe largement au-dessus. Les Lyonnais commencent alors à s'inspirer des matchs de handball, tournant autour de la défense toulousaine avant de placer une frappe. Même Umtiti y va de sa frappe dans les nuages (61e). Le Mapou de novembre refait sa petite apparition à l'heure de jeu, histoire de balancer une passe bien nulle à Lopes.


À vingt minutes du terme, le banni Clément Grenier trouve la faille sur coup franc. Jean-Michel Aulas a le sourire : l'indésirable vient de prendre un peu de valeur en vue du mercato estival. Métamorphosés par les changements opérés par Bruno Génésio, les Lyonnais repartent à l'attaque et prennent l'avantage grâce à un but de Lacazette, magnifiquement servi par Ferri. Les jeux semblent faits, mais une inattention de la défense lyonnaise – et surtout de Rafael – permet aux Toulousains d'égaliser malgré une belle parade de Lopes (82e). Un match de fou qu'on pense terminé, mais non ! Nabil Fekir, fraîchement entré en jeu, centre fort devant la cage et Tolisso, en bout de course, mine Lafont et redonne l'avantage aux siens.

Résultats et classement de la Ligue 1

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Bale sort le Real du trou