Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-St-Étienne (2-0)

Lyon griffe les Verts

Pour le premier derby dans son nouveau stade, l'OL a fait plaisir à son public en s'offrant une victoire de prestige face à son rival stéphanois. Des buts signés Darder et Ghezzal ont suffi pour vaincre des Verts qui méritaient mieux.

Modififié

Olympique lyonnais 2-0 AS St-Étienne

Buts : Darder (41e) et Ghezzal (88e) pour Lyon

Tranquillement, il est en train de se faire une place dans le cœur des supporters lyonnais. Sans grande déclaration d'amour, sans sortie médiatique tapageuse, sans plan de communication destiné à se faire aimer. Non, juste grâce à ses performances et ses gestes décisifs. Car Sergi Darder a tout compris au football. Arrivé en 2015, l'Espagnol s'est d'abord doucement adapté au championnat français. Puis il s'est imposé petit à petit dans le onze titulaire par la force de son talent. Il a ensuite été l'un des grands bonhommes lors d'une victoire de prestige contre le Paris Saint-Germain la saison dernière.

Les notes de Lyon

Ne lui manquait plus que la cerise sur le gâteau : un but face à Saint-Étienne qui donnerait le derby à son club. Sergi a donc choisi : ce serait ce soir. Lorsqu'il se jette, tête la première, dans la surface pour catapulter l'offrande de Fekir, Sergi sait déjà que les filets vont trembler. Il peut bien terminer sa course à genoux : sa cote de popularité vient de grimper en flèche. La raison ? En marquant, Darder a montré la voie de la victoire à l'OL face aux Verts. Et ça, les fans ne l'oublieront pas.

Une entame digne d'un derby


Pour les Lyonnais, il est évidemment inenvisageable de se faire dominer par son ennemi préféré dans sa nouvelle enceinte. Impossible également de se faire marcher dessus, au sens propre comme au sens figuré. Alors, avec Valbuena titulaire et Tolisso sur le couloir droit, l'OL commence fort. Fekir manque de tromper Ruffier quelques minutes après le coup d'envoi, pendant que Darder explose les testicules de Lacroix en lui envoyant – volontairement ? – le ballon dans les parties intimes. Les supporters du Parc OL donnent de la voix pour accompagner leurs protégés, mais les Verts ne sont pas du genre à se laisser faire. Après être passés eux aussi très près de l'ouverture du score, ils décident de martyriser les chevilles de Fekir, l'élément le plus en jambes sur le terrain, et d'un Valbuena assez dynamique.

La claque rhodanienne


Pour Hamouma, la soirée ne dure que 25 minutes. Blessé, l'attaquant doit laisser sa place à Tannane sous les insultes du stade. Ambiance. Mais alors que Saint-Étienne propose les seuls mouvements collectifs réellement intéressants de la partie, les Lyonnais dégainent contre le cours du jeu. Il suffit d'une accélération de Fekir pour créer le décalage et enflammer les tribunes. Sur un service impeccable de l'international français, Darder place sa tête et inscrit le premier but de cette confrontation plus physique que technique. Sévère pour les visiteurs, heureux pour les Gones qui rentrent au vestiaire avec ce petit pion d'avance.

L'impuissance verte


Sainté, qui ne compte évidemment pas en rester là, se bouffe les doigts. Monnet-Paquet touche le poteau, Pajot se casse les dents sur Lopes... Les Verts vont-il parvenir à profiter de la faiblesse de la défense adverse ? Monopolisant la balle, les hommes de Galtier pèchent dans le dernier geste. Faut-il faire entrer Roux ? Faut-il insister sur le côté gauche, où Rybus et Morel ne sont pas franchement hyper solides ? Faut-il passer à droite, où Tolisso évolue très haut ? Faut-il privilégier la verticalité à la possession ? Les joueurs de Galtier ne trouvent aucune réponse et laissent Ruffier faire le show... jusqu'au deuxième but de Ghezzal. C'est une défaite de plus pour le club stéphanois devant son rival, qui le double et remonte à la cinquième place. Quatre positions plus bas, l'ASSE peut avoir quelques regrets. Et détester Sergi Darder.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 8e journée
    Lyon - Saint-Étienne (2-0)




    Dans cet article


    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 79
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
    À lire ensuite
    Les notes de St-Étienne