1. //
  2. //
  3. // Arrivée Hubert Fournier

Fournier, la rupture sent la continuité

Si le départ de Rémi Garde semble avoir été vécu comme une rupture à laquelle personne ne voulait s’attendre du côté de l’OL, le choix de Fournier a fini par s’imposer au nom d’une certaine continuité. Même génération, même profil de gendre idéal et même sens de l’adaptation au gré des contraintes du moment. Aulas pourrait bien avoir recruté un Garde bis. Il a sans doute trouvé mieux que ça : un coach qui sait rester à sa place.

Modififié
Avant même que son nom ne refasse surface à la faveur d’un retour du Stade de Reims en Ligue 1, Hubert Fournier a d’abord servi de marqueur parmi les supporters lyonnais. Ceux qui l’ont vu jouer appartiennent à cette dernière génération qui a pu vivre avec l’idée que leur club ne gagnerait peut-être jamais rien. Du moins, tant que Florent Laville continuerait à envoyer des pains et que son ombre Hubert le suivrait en faisant naviguer sa grande carcasse, lui aussi aussi dur sur l’homme, mais un peu trop tendre au démarrage. Depuis, cette période a eu le temps de devenir un genre de paradis perdu, annonçant après coup la domination sans partage de l’OL sur le foot français. Pour en arriver là, il a fallu qu’Hubert Fournier se barre. Et pour revenir, il a donc dû attendre que l’OL se remette à ne plus rien gagner ou presque, en attendant l’entrée dans le nouveau stade.

Révélateur

Aussi fumeuse soit-elle, la correspondance entre l’arrivée d’Hubert le défenseur et celle de Fournier le coach a le mérite de situer les attentes qui entourent sa prise de fonction à la tête de l’équipe. À la façon d’une période transitoire qui n’en finit plus de traîner et renvoie l’OL un peu plus loin dans l’antichambre du succès. Rémi Garde peut toujours invoquer ses raisons personnelles au moment de quitter la scène, on a aussi entendu en creux toutes les difficultés rencontrées au cours de son mandat à devoir composer avec le déclassement du club, tant dans le domaine sportif qu’économique. À l’inverse, Hubert Fournier n’a jamais rien connu d’autre comme entraîneur, tenu de faire avec les moyens du bord partout où il est passé. On imagine très bien que le savoir-faire déployé à Reims pour révéler à la Ligue 1 des types (re)venus de nulle part a eu le temps de faire son effet auprès d’une direction lyonnaise qui voudrait bien remettre la main sur son mojo, celui-là même qui l’amenait à réaliser des coups fumants sur le marché des transferts – oui, on pense à Diarra, Essien, Malouda ou Abidal.

On peut toujours y voir la volonté du club de Jean-Michel Aulas de soumettre encore un peu plus fort son entraîneur à l’impératif économique. Là où Garde pouvait encore faire valoir son veto pour conserver Grenier ou remettre à plus tard le départ de Gonalons, Fournier devra faire autrement, surtout s’il fait venir des trouvailles comme Krychowiak ou Mandi. Cette continuité dit bien quelque chose de l’état actuel de l’Olympique Lyonnais. Elle n’en raconte pas moins la place toute particulière que le club a souvent réservée à ses entraîneurs depuis l’arrivée d’Aulas en 1987. Où les types se succèdent toutes les deux à trois saisons. On pourrait y voir un trait de l’impatience du président lyonnais. Avant de se rappeler que les deux, Le Guen et Garde, qui étaient justement pressentis pour un bail plus long que la moyenne ont fini par se barrer au nom d’intérêts personnels. Observateur privilégié de la vie du club, Patrice Lair, futur ex-entraîneur des féminines, y a vu un trait particulier de la maison : « À Lyon, il faut faire plus de politique, je crois. Moi je tiens le coup car j’ai des résultats. Si je ne gagnais pas tout le temps, il y a longtemps que j’aurais pris un coup de pied au derrière. » (Le Libéro Lyon) À ce jour, Domenech reste le seul à avoir échappé à cette règle, avec ses cinq saisons au compteur. D’ailleurs, le Ray ne s’en est jamais caché : s’il a pu résister au-delà du raisonnable, c’est parce qu’il connaissait comme personne les attentes internes, quitte à les précéder avant même d’avoir à les accepter.

Rester à sa place plutôt que rester en place

D’un coup, on en viendrait presque à se demander s’il ne faut pas connaître son Prince de Machiavel sur le bout des doigts pour pouvoir diriger l’équipe lyonnaise. Si la succession des entraîneurs correspond toujours à une attente d’un moment particulier dans l’histoire du club, elle a aussi pu prendre des allures de quête chez Aulas, obsédé à l’idée de trouver un entraîneur suffisamment révolutionnaire pour faire basculer l’OL dans une nouvelle ère. L’approche de Le Guen se fait dans l’idée de façonner un genre de Johan Cruijff à la sauce lyonnaise, avant de confier des pouvoirs élargis à Puel pour se rapprocher de l’idée qu’on a pu se faire d’un manager type Ferguson ou Wenger. Et même revenu de tout ça, on a vu Lacombe introniser Rémi Garde en « Pep Guardiola à nous » . On ne serait pas surpris de trouver dans la bouche d’un des dirigeants lyonnais une référence à l’un de ces quadras qui figurent au titre de hype du moment, au hasard Diego Simeone, Antonio Conte ou Jürgen Klopp.

Les bandes-annonces trompeuses se succèdent et le résultat reste le même : l’OL en arrive toujours à demander à son entraîneur du moment d’être avant tout soluble dans l' « Institution » chère à Jean-Michel Aulas. La question se pose d’autant plus pour Fournier qu’il semble avoir été retenu pour sa capacité à reprendre le travail entamé par Rémi Garde, entre la formation sur laquelle il va falloir continuer à miser et la nécessité de faire tourner l’OL à l’économie pour encore quelques saisons. À ce titre, la question du jeu qui pourrait figurer comme le domaine réservé de l’entraîneur à l’OL n’est jamais que le reflet de cette somme d’intérêts avec lesquels il faut aussi savoir composer. Ceux qui s’en sont sortis ont su en général tendre la main à cette idée selon laquelle il existerait un jeu labellisé lyonnais. Pour faire vite, plutôt tourné vers l’offensive – la formation des attaquants maison en atteste –, volontiers spectaculaire – un argument pour attirer le public au stade en l’absence de grands noms – et suffisamment efficace pour continuer à squatter le haut du tableau. L’un des mérites de Fournier au cours de son expérience rémoise est d’avoir su faire preuve d’un certain sens de l’adaptation, notamment dans l’animation proposée, entre la tentation du beau jeu de la première période et les prestations à haute intensité de cette saison. Faire avec ce qu’on a plutôt que d’avoir à défaire, il faut croire que cela aura pu compter au moment de reprendre la place de Garde. Reste à savoir maintenant dan quelle mesure Fournier saura y rester.

par Serge Rezza
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Quaresmabite Niveau : Loisir
Vraiment pas convaincu par ce mec , un Renard ou Sagnol aurait ètè plus coherent . Lyon c'est vraiment plus ce que c'etait
el santino Niveau : DHR
en tout cas il a l'avantage de connaître comment fonctionne Lacombe... c'est déjà une bonne partie du boulot à mon avis.
si je ne me trompe pas il a du l'avoir en tant qu'entraineur lors de son passage à l'OL fin des 90's.
LibidoPostToxico Niveau : National
Note : 6
A voir, de toute facon on peut pas savoir ce qu'il vaut dans un contexte tel que lyon, il n'a jamais eu l'occasion de s'exprimer. En tout cas la Ligue 1 fait sa mue de coach et c'est bien
AHAH
AHAHAHAH
AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!
pardon..

AhAHAHAHAHAH putain Hubert
Le mec est lyonnais, il connait la maison.
Il a fait monter Reims, il a fini 11e cette saison devant des équipes meilleures sur le papier.
Il essaye de pratiquer un beau football et un jeu hyper défensif.
Il est encore jeune entraîneur.

Le nom fait peut être pas rêver mais il me semble pas si dégueulasse que ça le Hubert.
Message posté par benzeteub
Le mec est lyonnais, il connait la maison.
Il a fait monter Reims, il a fini 11e cette saison devant des équipes meilleures sur le papier.
Il essaye de pratiquer un beau football et un jeu hyper défensif.
Il est encore jeune entraîneur.

Le nom fait peut être pas rêver mais il me semble pas si dégueulasse que ça le Hubert.


et PAS** un jeu hyper défensif.
Officialisation en conf de presse à 16h.
Plusieurs choses sur Fournier :
- Sa principale qualité est d'être un très bon meneur d'hommes. En 5 ans à Reims il a su fédérer un groupe derrière lui, créer un esprit et une dynamique, puis surfer dessus.
- Tactiquement, il est très moyen, voire quelconque. On ne compte plus les fantaisies tactiques tentées s'étant soldées par de bons gros fiasco. Au final, en 5 ans, il n'aura su joueur qu'en 4-3-3. Il voulait modifier cela cet été comme en attestent les recrutements d'Atar et Charbonnier à Reims (ce qui faisait 4 pointes axiales avec De Préville et Courtet), mais il n'en a jamais été capable.
- Son coaching est très moyen. A Reims, il le subissait constamment, se trompait souvent, et n'a jamais fait gagné un match par des remplacements bien sentis.
- L'image de l'entraîneur offensif est tout à fait erronée. Elle date d'une mi-temps face à Monaco en prime time cette saison et a été savamment reprise par Canal dès lors que ses spécialistes parlaient de Reims. Ces derniers ne regardaient évidemment pas les matchs, sinon ils auraient très vite changé d'opinion. Reims était l'une des plus mauvaises attaques de L1, et ses plus beaux succès ont été glanés à l'extérieur, sans jouer.

Fournier est un bon meneur d'hommes, mais un technicien très limité et manquant cruellement d'imagination.

PS : arrêtez avec les recrutements géniaux de l'OL dans les années 2000, dans la liste de joueurs aucun n'est un réel coup, excepté Diarra. Les autres étaient déjà des joueurs reconnus de L1, Lyon les a fait signer grâce à sa puissance financière de l'époque (cf Essien, Malouda ou Abidal que le PSG notamment voulait aussi absolument).
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Quaresmabite
Vraiment pas convaincu par ce mec , un Renard ou Sagnol aurait ètè plus coherent . Lyon c'est vraiment plus ce que c'etait




Bah ouais Sagnol... Un supporter déclaré de l'ASSES ... C'est sûr que ça aurait été un meilleur choix...


T'es un gagnant Serge ! Nikoumouk ! ça veut dire "longue vie"
Message posté par Quaresmabite
Vraiment pas convaincu par ce mec , un Renard ou Sagnol aurait ètè plus coherent . Lyon c'est vraiment plus ce que c'etait


Absolument pas d'accord, c'était le profil le plus cohérent justement en vertu de ce qu'est devenu le club depuis moins de 5 ans. Fournier a joué sous les ordres de Lacombe, donc il connaît particulièrement le contexte d'un club dirigé par des Lyonnais et particulièrement attachés à l'identité du club et au folklore local. Et en terme d'aptitudes, Fournier a su faire une bonne équipe avec des moyens limités, quitte à lancer des jeunes. Reste à savoir si ça va prendre à Lyon, c'est tout ce souhaite en tout cas!
Renard est trop grande gueule, peut-être même trop orgueilleux pour pouvoir composer avec tout ce petit monde, et Sagnol est trop stéphanois, et n'a pas encore prouvé grand chose en tant qu'entraîneur.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Franclaude
Plusieurs choses sur Fournier :
- Sa principale qualité est d'être un très bon meneur d'hommes. En 5 ans à Reims il a su fédérer un groupe derrière lui, créer un esprit et une dynamique, puis surfer dessus.
- Tactiquement, il est très moyen, voire quelconque. On ne compte plus les fantaisies tactiques tentées s'étant soldées par de bons gros fiasco. Au final, en 5 ans, il n'aura su joueur qu'en 4-3-3. Il voulait modifier cela cet été comme en attestent les recrutements d'Atar et Charbonnier à Reims (ce qui faisait 4 pointes axiales avec De Préville et Courtet), mais il n'en a jamais été capable.
- Son coaching est très moyen. A Reims, il le subissait constamment, se trompait souvent, et n'a jamais fait gagné un match par des remplacements bien sentis.
- L'image de l'entraîneur offensif est tout à fait erronée. Elle date d'une mi-temps face à Monaco en prime time cette saison et a été savamment reprise par Canal dès lors que ses spécialistes parlaient de Reims. Ces derniers ne regardaient évidemment pas les matchs, sinon ils auraient très vite changé d'opinion. Reims était l'une des plus mauvaises attaques de L1, et ses plus beaux succès ont été glanés à l'extérieur, sans jouer.

Fournier est un bon meneur d'hommes, mais un technicien très limité et manquant cruellement d'imagination.

PS : arrêtez avec les recrutements géniaux de l'OL dans les années 2000, dans la liste de joueurs aucun n'est un réel coup, excepté Diarra. Les autres étaient déjà des joueurs reconnus de L1, Lyon les a fait signer grâce à sa puissance financière de l'époque (cf Essien, Malouda ou Abidal que le PSG notamment voulait aussi absolument).


C'est sûr que Juninho, Cacapa, Muller ou Edmilson, c'était des stars ultra-médiatisées que tout le monde connaissaient...

On ne parlera pas de Cesar delgado, de Nilmar ou de Fred... eux aussi c'étaient des peoples ....

fermes là à tout jamais sérieux.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Franclaude
Plusieurs choses sur Fournier :
- Sa principale qualité est d'être un très bon meneur d'hommes. En 5 ans à Reims il a su fédérer un groupe derrière lui, créer un esprit et une dynamique, puis surfer dessus.
- Tactiquement, il est très moyen, voire quelconque. On ne compte plus les fantaisies tactiques tentées s'étant soldées par de bons gros fiasco. Au final, en 5 ans, il n'aura su joueur qu'en 4-3-3. Il voulait modifier cela cet été comme en attestent les recrutements d'Atar et Charbonnier à Reims (ce qui faisait 4 pointes axiales avec De Préville et Courtet), mais il n'en a jamais été capable.
- Son coaching est très moyen. A Reims, il le subissait constamment, se trompait souvent, et n'a jamais fait gagné un match par des remplacements bien sentis.
- L'image de l'entraîneur offensif est tout à fait erronée. Elle date d'une mi-temps face à Monaco en prime time cette saison et a été savamment reprise par Canal dès lors que ses spécialistes parlaient de Reims. Ces derniers ne regardaient évidemment pas les matchs, sinon ils auraient très vite changé d'opinion. Reims était l'une des plus mauvaises attaques de L1, et ses plus beaux succès ont été glanés à l'extérieur, sans jouer.

Fournier est un bon meneur d'hommes, mais un technicien très limité et manquant cruellement d'imagination.

PS : arrêtez avec les recrutements géniaux de l'OL dans les années 2000, dans la liste de joueurs aucun n'est un réel coup, excepté Diarra. Les autres étaient déjà des joueurs reconnus de L1, Lyon les a fait signer grâce à sa puissance financière de l'époque (cf Essien, Malouda ou Abidal que le PSG notamment voulait aussi absolument).


pardon j'en rajoute une couche...

recrutement génial ne veut par dire "prendre un inconnu super fort"

Sa peut aussi vouloir dire "récupérer Wiltord le dernier jour du mercato pour 0 euro" ou "inclure Tiago Mendes dans le transfert d'Essien vers Chelsea"

L'OL a fait des choix de merde quelques fois (Kader Keita, Makoun, Bodmer, Elber, Carew, Baros...) Mais faudrait voir à ne pas exagérer non plus.
Message posté par ToxikCheese


C'est sûr que Juninho, Cacapa, Muller ou Edmilson, c'était des stars ultra-médiatisées que tout le monde connaissaient...

On ne parlera pas de Cesar delgado, de Nilmar ou de Fred... eux aussi c'étaient des peoples ....

fermes là à tout jamais sérieux.


Juninho, Fred tu parles des mecs internationaux brésiliens avant de signer à l'OL ? De bons joueurs mais assurément pas des trouvailles...

Muller et Cacapa, deux joueurs moyens, des bons coups assurément mais rien d'incroyable.

Cesar Delgado et Nilmar font déjà partie des flops de recrutement de l'OL, surpayés pour des performances ultra décevantes.

Au final, il reste Edmilson dans ta liste.
Calme toi la groupie de Marcelo et Bernard Lacombe, personne n'a dit que Lyon n'avait pas eu du flair à un moment dans le recrutement, mais inclure Essien, Malouda ou Abidal dans les trouvailles c'est exagéré, c'est tout.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Message posté par Franclaude
Plusieurs choses sur Fournier :
- Sa principale qualité est d'être un très bon meneur d'hommes. En 5 ans à Reims il a su fédérer un groupe derrière lui, créer un esprit et une dynamique, puis surfer dessus.
- Tactiquement, il est très moyen, voire quelconque. On ne compte plus les fantaisies tactiques tentées s'étant soldées par de bons gros fiasco. Au final, en 5 ans, il n'aura su joueur qu'en 4-3-3. Il voulait modifier cela cet été comme en attestent les recrutements d'Atar et Charbonnier à Reims (ce qui faisait 4 pointes axiales avec De Préville et Courtet), mais il n'en a jamais été capable.
- Son coaching est très moyen. A Reims, il le subissait constamment, se trompait souvent, et n'a jamais fait gagné un match par des remplacements bien sentis.
- L'image de l'entraîneur offensif est tout à fait erronée. Elle date d'une mi-temps face à Monaco en prime time cette saison et a été savamment reprise par Canal dès lors que ses spécialistes parlaient de Reims. Ces derniers ne regardaient évidemment pas les matchs, sinon ils auraient très vite changé d'opinion. Reims était l'une des plus mauvaises attaques de L1, et ses plus beaux succès ont été glanés à l'extérieur, sans jouer.

Fournier est un bon meneur d'hommes, mais un technicien très limité et manquant cruellement d'imagination.


D'accord avec toi même s'il ne faut pas trop noircir le tableau.

Quant à nos plus beaux succès,si tu prends le jeu en compte plutôt que l'abnégation, ils l'ont été à domicile (Bastia, Ajaccio, Valenciennes, Monaco en CDL)
ToxikCheese Niveau : Loisir
et pour l'auteur de l'article :

Oses juste une autre fois t'attaquer a captain courage (Flo Laville) et c'est tout les Gônes que tu auras sur le dos.

ya des icônes auxquelles on ne touche pas :

Anderson
Juninho
Cacapa
Laville
Delmotte
Violeau

Sinon tu peux avoir des problème ;)
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Franclaude
Calme toi la groupie de Marcelo et Bernard Lacombe, personne n'a dit que Lyon n'avait pas eu du flair à un moment dans le recrutement, mais inclure Essien, Malouda ou Abidal dans les trouvailles c'est exagéré, c'est tout.


lol

Ai je parlé d'Essien Malouda ou Abidal ?


Cacapa et Muller ??? des joueurs moyens ?? Ils nous ont juste offert le 1er trophée de la période faste de l'OL.

Cacapa était le captaine de l'équipe et un titulaire indiscutable jusqu'à son départ.

Muller était un sacré joueur ! avec un état d'esprit incroyable. Capitaine de la selection Suisse.
Note : 1
Perso quand on parle de Delgado, j'ai une érection et je vais sur Youtube matter son best of avec Monterrey.

Football plaisir, c'est l'équipe du vendredi aprem : http://www.youtube.com/watch?v=RARzJtkFMUw
Message posté par ToxikCheese
et pour l'auteur de l'article :

Oses juste une autre fois t'attaquer a captain courage (Flo Laville) et c'est tout les Gônes que tu auras sur le dos.

ya des icônes auxquelles on ne touche pas :

Anderson
Juninho
Cacapa
Laville
Delmotte
Violeau

Sinon tu peux avoir des problème ;)


Et tu peux en rajouter : Coupet, Gava, Cocard, Cavegoal, Maurice, N'Gotty, Giuly, même Dhorasoo et Govou.
Putain je suis déprimé à ressasser tout ça...
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Joue-Niño


Et tu peux en rajouter : Coupet, Gava, Cocard, Cavegoal, Maurice, N'Gotty, Giuly, même Dhorasoo et Govou.
Putain je suis déprimé à ressasser tout ça...


Pas faux l'ami !


Un bémol sur Maurice qui m'a tué quand il a annoncé son départ pour le PSG (ce qui lui coute sa place au mondial 98, bien fait pour sa gueule !)
il y a 6 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 5 il y a 9 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 29 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 29
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28
À lire ensuite
Le goût de Madrid