1. //
  2. // PSG/Lyon (1-3)

Lyon fait tomber Ancelotti

L'OL de Rémi Garde réalise une grosse performance en scalpant le PSG d'Ancelotti, au Parc des Princes, au terme d'un match maîtrisé. Hugo Lloris a été énorme et Kim Källström précis.

Modififié
0 30
PSG - Lyon : 1-3

Buts : Nenê pour Paris. Kallstrom, Lisandro et Gomis pour Lyon.

On avait quitté les deux équipes sur un but complètement fou de Guillaume Hoarau. Un caramel qui scellait un match nul improbable (4-4) à Gerland. Quelques semaines plus tard, le PSG et l'OL se retrouvaient au Parc des Princes cette fois. L'enjeu ? Une place dans le dernier carré de la Coupe de France. Forcément, la compétition est moins bandante. Et ça se ressent au niveau des équipes alignées. Ancelotti injecte Armand, Douchez, Bodmer, Lugano dans son XI et relègue Pastore, Sirigu, Hoarau sur le banc ainsi que Sakho et Ceara en tribunes. Pour autant, ce PSG A' a de la gueule. Comme l'équipe lyonnaise emmenée par le duo Gomis-Lisandro dans un 4-3-3 des familles. En théorie, ça doit envoyer du bois. Et 90 minutes plus tard, Lyon valide son billet pour le dernier carré après un match rondement mené face à un PSG joueur mais inefficace.

Pourtant, ça part timidement. Pas dans l'intention, mais dans la finition. Le pressing est haut de la part des deux équipes. Visiblement, l'OL a décidé de rentrer dans le buffet des locaux. On va la au jouer physique. Et force est de constater que les Gones font un meilleur début de match. Plus tranchants. Plus déterminés. Bien en place. Si bien en place que sur un centre en bois de Sylvain Armand sur un corner vite joué à deux, Umtiti est sanctionné - à tort - d'une main dans la surface. On ne va pas se mentir, il n'y a rien. Sauf que Clément Turpin s'en tamponne et siffle pénalty pour le PSG. Comme à Gerland, Nenê ne tremble pas et prend Lloris à contre-pied. Sans être génial, Paris ouvre le score par le biais de son meilleur joueur. Oui, celui avec un écarteur de narines.

On n'a pas le temps de s'ennuyer, Källström nettoie la lunette de Douchez dans la foulée sur coup-franc. 1-1. C'est déjà n'importe quoi. Mais c'est logique. Un poil vexés, les Franciliens s'en remettent à la folie de Ménez qui perfore l'arrière garde lyonnaise et sert idéalement Gameiro dans la surface. Excentré sur la droite, l'international français tire dans les bras de Lloris, qui se couche parfaitement. Le réveil des locaux coincide avec celui de Ménez. L'ancien de la Roma est remuant, percutant, irritant, mais ça marche. Il secoue les Lyonnais. En vain. Sur une action posée, Källström (quel pied gauche, putain), dédicace Lisandro - seul au second poteau - qui n'a plus qu'a claquer la gonfle dans le but. Lyon est bestial. Limite tueur. La défense parisienne est bien trop lourde pour contrer les attaques lyonnaises et le score est logique. Comme souvent, le PSG s'en remet à des exploits individuels. Alors qu'il régale les rétines d'un contrôle orienté qui élimine son défenseur, Nenê gâche tout en salopant le travail d'une frappe dégueulasse dans le ventre mou de Lloris.

Pastore, le faux Messie

Ancelotti tire la tronche. Il change tout à la pause et lance Javier Pastore à la place d'un Bisevac moyen. Jallet descend d'un cran et passe arrière droit. Théoriquement, le PSG doit se rendre maître de la possession. C'est le but affiché. Dans un moment de folie, Jallet nous rejoue son but contre Caen en obligeant Lloris a une superbe parade sur un enchaînent poitrine-volée. Clairement, le PSG est dans un temps fort. Sur un amour de diagonale de Pastore, Menez accélère, repique à l'intérieur et sollicite une nouvelle fois les gants du gardien de l'équipe de France. Ancelotti enfonce le clou et sort Bodmer, déjà cuit. Matuidi ramène sa carcasse sur le pré. Lugano place son cuir chevelu Franck Provost et manque de peu le cadre. Il n'y a plus aucune logique tactique dans ce match. La preuve, Matuidi est à un poil d'égaliser. Oui, Blaise Matuidi, lui-même.

Avec ce genre de mirage visuel, la parade de Lloris sur une belle frappe du gauche de Pastore passe inaperçue. On assiste au siège des buts lyonnais, mais Hugo Lloris est intouchable. Il sort tout. C'est presque gênant. Pas autant que le raté de Lisandro, seul face au but après un contre éclair de Gomis, qui tire au dessus... Lyon rate le break. Mais ça commence à sentir bon. La grosse période parisienne est passée. Elle s'est avérée infructueuse. Comme souvent. Lyon prend des coups (en donne aussi) mais tient le choc. En vieux briscard. Le penalty transformé par Gomis dans les arrêts de jeu est anecdotique. Lyon a été chercher sa demi-finale à l'expérience. Lyon n'a pas volé sa qualification. Un match sérieux. Appliqué. Discipliné. L'OL a été tueur quand il le fallait et Lloris a fait le reste. Et plutôt bien. Dans les rangs parisiens, c'est la même rengaine. Une défense centrale lourde et lente, une domination offensive mais stérile. Finalement, il ne reste que le championnat au PSG. Lyon, lui, peut rêver à un doublé Coupe de France-Coupe de la Ligue. On a connu pire, comme saison de transition...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RahXephon Niveau : CFA
Bon, ben cimer Superman.
Ces commentateurs vendent toujours autant de rêve. Entre les "Ouh, elle est belle" sur une frappe complètement pourrie et les "Mais noooooon, Lisandro n'y pouvait rien du touuuut", y avait du niveau. :D
motherfucker Niveau : CFA
Quel public de merde!
Motta ne doit jamais finir le match en plus de ça...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
'tain le public du Parc qui siffle à la mi temps...

'tain le clip des joueurs du PSG à la mi temps

'tain Daniel Auclair

'tain le foot en 2012 quoi T__T
C'est trop la classe!!!!!
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Les commentateurs de FR3 ont réussi à me faire regretter Jean mimi et Thierry relou.
Grosse perf'

La compo d'Ancellot' était bien dégueu, voila pk on perd ce match.
Bon y'a aussi la moitié des mecs qui sont passés au travers faut bien le dire.

Bravo à Lyon et Lloris.

Tiens comme ça, qq peux me dire combien d'arret à effectuer cette quille de Douchez?

Merci.
RahXephon Niveau : CFA
HAHAHA le clip des Parisiens c'était :') le plus beau moment de la soirée. Il avait l'air mo-ti-vé, l'Gameiro, en chantant...
Pour le coup, pour une fois, je suis d'accord avec Xavier. Ok, Lisandro est normalement un tueur qui les claquait, ce genre d'occasions auparavant. Mais putain, c'est pas une raison pour ne pas lui faciliter la tâche ! Gomis apporte énormément, mais il est loin d'avoir la classe des grands...
Motta ne devrait pas finir le match, Jallet mériterait l'expulsion sur le dernier but, y'a jamais péno, lisandro mange la feuille... Mais on s'en fout, on est qualifiés !
Et au passage, je ne comprends toujours pas comment on a fait pour terminer avec 2 buts d'avance. Faire rentrer un 5ème défenseur pour Lisandro après que celui-ci ai loupé une grosse occase, le tout à 20 min de la fin, puis un 6ème, il y a que moi qui trouve sa hard ? Elle aurait été belle, la prolongation avec sa...
RahXephon Niveau : CFA
@zidanone Bien sûr, la passe n'est pas géniale, elle peut être bien mieux donnée, toussa. Mais de la à dédouaner complètement Licha comme il le fait, y a un grand pas que perso je ne franchirais pas à sa place (surtout pas en tant que commentateur "impartial")...
Enfin bref, les commentaires dans l'ensemble étaient m**rdiques, comme d'hab.
Selon une source internet, Sirigu aurait dit à Douchez à la mi-temps : "Moi je l'aurais sorti celle là!" en parlant du coup franc.

En 2e mi-temps j'ai quand même eu l'impression de voir le Paris de l'année dernière : Beau jeu, 10000 occases, aucune au fond...!

Et sinon big up le public effectivement et la tronche de Luyindula super-ultra motivé par la chanson.
Ces commentateurs sont des clowns, je comprend pas qu'ils soient tjrs la.

Et en plus ils etaient clairement pour le PSG mais je ne leur en veux pas pour ca.
RahXephon

En fait je me mets à la place de Licha, il s’attend au caviar du siècle, il se prépare déjà à féliciter Tracy Bafé Chapman, et là, il reçoit une vieille balle avec rebond intégré sur son pied gauche...
Les trois plus beaux moments de la soirée (imo) :

1- Le clip de la mi-temps
2- L'arrêt de Lloris devant Pastore.
3- Le "aïe aïe aïe" de Gravelaine sur le but de Lisandro. Et son "oh non, oh non" sur le pénalty en fin de match.
comment vous pouvez dire lyon gagne au terme d un match "maitrise"???
on a pas vu le meme match....deuxieme penalty justifie sur lugano....c est impressionnant comment une equipe comme lyon peut ne pas toucher le ballon sur les 3 matchs cette annee...
Paris est magic92 Niveau : DHR
Très beau match je suis déçu qu'il y est pas eu de prolongation c'est passé beaucoup trop vite :( , après pour les lyonnix il y a pas de quoi ce venté, vu le 2-0 et la remonté du 4-4 chez vous lol sans ce lloris cheaté on aurais sûrement eu des prolongation voir une victoire et le clip lol ..le club a des idées chelouw parfois on est pas des marseillais nous u_u mais on ce rattrape sur la classe de nos joueur qui montre la différence.
Non c'est clair y'a pas de quoi "ce venté" Paris est magic92, vraiment pas de quoi...
Plus sérieusement bon match de l'OL, la différence d'engagement entre Nicosie et les dernières sorties est impressionante, c'est des haut fonctionnaires maintenant.
Sinon pas trop mal Umtiti, et vu que personne le connait faudrait floquer son maillot Mensah histoire de tirer un peu d'argent de John l'éclopé.
Les commentaires: juste hallucinants de bêtise.

En bonus un extrait du live de l'équipe, qui visiblement ne regardait pas le même match:
"Gomis transforme du pied droit, en force. Douchez est parti à droite, du mauvais côté"
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Paris est magique... lol ça vous fait pas de mal tiens !
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
tiens y a la gourmande de sperme du 92 qu'est de retour...

Et bas de la gueule*, tu peut parler de ton club claqué sans faire référence au notre où le complexe est si fort qu'il te titille la prostate à chaque post?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 30