1. //
  2. // Quarts
  3. // Lyon-Beşiktaş

Lyon et son linge sale

Le film se joue depuis désormais plusieurs mois. En juillet dernier, Jean-Michel Aulas faisait revenir Gérard Houllier dans l'organigramme de l'OL, pas très loin de Bernard Lacombe. Problème, les deux hommes ne peuvent bosser ensemble et ont progressivement calé un flou insupportable autour de la politique sportive du club. Une situation où la victime finale pourrait finalement être le quatrième homme : Bruno Génésio.

Modififié
Une boucle qui se répète. En arrivant sur le banc de l'Olympique lyonnais en décembre 2015, Bruno Génésio n'avait qu'un seul objectif : réinjecter « un certain nombre de valeurs qui ont fait que le club a gagné des titres » dans les veines de l'institution pour qui il a enfilé son premier short à l'âge de cinq ans. Des valeurs « oubliées » à ses yeux, ce dont il assumait alors une part de responsabilité. Hop, le matelot du huitième arrondissement de Ludgunum avait pris ses instruments et ses tripes pour rééquilibrer le navire en danger et l'OL avait bouclé la saison à la deuxième place de Ligue 1 en marchant notamment sur le PSG (2-1) et l'AS Monaco (6-1) dans une seconde partie de saison presque parfaite.


Tout ça était trop simple, beaucoup trop simple et Génésio savait que ce n'était qu'une première étape, que gérer une intersaison est exigeant, qu'orchestrer un mercato est complexe et que le révélateur serait finalement la saison d'après. Celle de la confirmation. Au fond, l'ancien adjoint a toujours été regardé avec méfiance par les supporters de l'OL. Pour plusieurs raisons, dont la principale était son manque de légitimité pour accéder à un tel poste si l'on se fiait à son passé sur un banc. Le Parc OL rêvait de Lucien Favre, il a eu Génésio. Mais ce dernier s'en cogne : « J'accepte la critique. J'accepte qu'on puisse avoir des doutes, c'est légitime, mais de les exprimer de manière violente, ça, je ne l'accepte pas. La critique me touche, mais ça m'a renforcé. Je me suis dit : "À toi de montrer que ce que qu'ils disent est faux." » Et le boomerang.

Génésio, victime facile


Non, l'OL n'est pas soigné et voilà que Bruno Génésio se retrouve à jouer son avenir sur deux matchs européens contre Beşiktaş. C'est ce qui se dessine derrière l'entretien donné cette semaine par Jean-Michel Aulas à OLTV : « Il faut être derrière Bruno. On fera les comptes à la fin. Je pense que cette saison peut nous donner d'énormes satisfactions. » Et la seule façon de coller un sourire sur le visage des supporters lyonnais sera de les emmener à Stockholm le 24 mai prochain, le championnat n'ayant désormais pour seul intérêt que la conservation d'une quatrième place. Alors, il faut déjà poser les problèmes. Le premier, que reproche-t-on à Génésio ? Ses résultats, d'abord, là où l'OL a déjà été mis au tapis douze fois sur trente-deux matchs de championnat cette saison. Sa culture tactique, ensuite, là où elle était louée à la fin du dernier exercice.


Il faut déjà faucher une affirmation trop entendue : non, Bruno Génésio n'est pas un idiot devant un tableau noir et sait de quoi il parle. Il sait où il veut aller : « Faire progresser mes joueurs par rapport à ce qu'on leur apporte avec ce qu'on veut mettre en place. Exemple, je ne peux pas apprendre à Lacazette à dribbler trois joueurs et frapper ensuite en lucarne, mais je peux lui apprendre à gagner en repli tactique. » L'homme veut jouer, veut que son équipe aille vite dans les transitions et qu'elle soit capable de presser très haut. Là, le problème est ailleurs, et les récents caprices de Nabil Fekir l'ont prouvé. Contre la Roma au tour précédent, Génésio a réussi son pari tactique à l'aller. Problème, depuis le début de la saison, le coach de l'OL s'est planté sur plusieurs coups, naviguant entre les schémas avec un déséquilibre défensif constant, et est surtout victime d'une politique sportive qui n'a résolu aucun des problèmes identifiés l'été dernier.

« Il n'y a pas de clash »


La politique sportive, justement. Une sorte de piscine à balles où se chatouillent depuis plusieurs mois deux mecs qui se détestent – Gérard Houllier et Bernard Lacombe – sous les yeux de tonton Aulas qui ne sait plus trop quoi penser et faire. Le premier est « consultant extérieur » , l'autre est « conseiller du président » . Mais ? « Vous anticipez des difficultés qui n'existent pas, coupait cette semaine Jean-Michel Aulas. Ils ne s'embrassent pas sur la bouche tous les jours, ils ne partent pas en vacances ensemble, mais ils sont complémentaires. Et, c'est moi qui décide. (...) Si ça dérape, je peux arrêter l'histoire. » Pas de problème alors. Et qu'en dit Houllier ? « Il n'y a pas de clash. Aujourd'hui, il n'y a pas de relation. J'aime Bernard, mais je n'apprécie pas le type de comportements qu'il a. Un club ne peut avoir du succès que dans l'unité et dans l'harmonie. Mais cette harmonie n'existe pas. »


Donc, il y a bien un souci. Depuis le départ, les deux hommes se marchent dessus et entretiennent le flou sur les directions d'un club qui bouscule également en ce moment sa politique de formation. Autour de ça, une question : qui soutiendra Génésio au moment de faire les comptes ? Aulas veut le garder, lui faire confiance, mais jusqu'à quand ? Et quand le coach lyonnais parlait samedi, après la défaite à domicile contre Lorient (1-4) – lors de laquelle Aulas est venu dans le vestiaire –, de « comportements inappropriés pour le football de haut niveau » , visait-il seulement ses joueurs ? Place à l'action, avant la réaction indispensable.

Par Maxime Brigand Propos de Bruno Génésio recueillis par MB en septembre 2016.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

SuperMario69 Niveau : District
Tant qu'Aulas ne prendra pas de coach étranger pour bouger les joueurs de leur petit confort, on arrivera à rien.

Genesio est un pitre, il ne connait pas le football.
S’entêter a titulariser Ghezzal qui est une mer** (autant sportivement qu'humainement), faire confiance à Cornet qui n'a pas le niveau, ne pas faire confiance a Mammana qui est le meilleur défenseur du club et donc le fragilise, ne pas tenter Aouar, etc.

J'ai lu un tweet hier comme quoi si Genesio avait Mbappe dans son effectif, il aurait 20min de temps de jeu sur la saison.
Et bien, je ne suis pas loin de le penser.

Bref, vivement la fin de saison pour que Genesio gicle.

J'espère un Gallardo, un Favre qu'on débaucherait, un Ranieri, voire un Leonardo en directeur sportif mais il ne faut pas rêver, malheureusement.
Tu connais Ghezzal personnellement ?
SuperMario69 Niveau : District
Moi non mais des amis qui ont été au collège avec lui, oui.
Et rien que pour sa communication et son melon alors qu'il a le niveau pour jouer a Reims et pas plus haut, je maintiens mes propos
Pas besoin de le connaître personnellement pour juger de la personnalité du joueur.

Son cirque cet été alors qu'il a fait 6 bons mois en oubliant au passage que depuis 2013 il cire le banc et n'a rien prouvé c'est un manque d'humilité flagrant.

Alors ok dans l'ancien 442 losange il avait pas vraiment sa place, mais il a eu sa chance lors de la fin de saison 2012-2013 où il a été au mieux moyen.

Et puis son coup de sang lors du derby aussi c'est pas mal niveau maturité.
Note : 2
Bien au-delà de Ghezzal, je pense que tu te trompes, pour chacun d'entre nous, il me semble évident qu'il faut côtoyer les personnes avant de juger leur personnalité.
Sinon, par exemple, en te lisant, je pourrais dire, lui, il est intolérant, il a aucun recul sur les choses, il juge les autres pour se rassurer, donc niveau humain, ce gars là est nocif pour les gens qui le côtoient.
C'est bête. Les personnes publiques ont une existence médiatique et les médias composent leurs images (j'ai travaillé dans le montage audio et vidéo pour "donner" des infos).
Pour les avis type des amis à moi etaient au collège avec, ça reste des on-dit de personnes extérieures à toi, avec leurs filtres, peut-être que si tu l'avais côtoyé à cette période là, vous auriez été potes avec votre ballon... et puis, je pense qu'entre le collège et maintenant, tu as changé, mûri et évolué, non? Bein, lui aussi.
Je ne dis pas qu'il est irréprochable, mais je préfère laisser le doute, ne le connaissant pas personnellement...
Excuse moi mais je trouve ton parallèle douteux.

Y a quand même une grosse différence entre juger quelqu'un sur un commentaire laissé sur un forum sur un thème bien précis, et juger quelqu'un en l'ayant observé au club dans son attitude sur le terrain et en dehors, et ce depuis de nombreuses années.

Si ça se trouve c'est un chic type hein, comme tu dis, je le connais pas dans la vie de tous les jours, n'empêche que son attitude sur le terrain et dans les média ne le montre pas, et ça tu peux pas le nier.
Sur le terrain, je suis plutôt d'accord, il me semble un peu dilettante. En revanche, dans les médias, je le trouve plutôt pas mal dans ses analyses, il répond avec assurance, avec le sourire, ça ne m'a pas choqué.
Le parallèle était un exemple, je ne porte pas un tel avis sur ta pomme t'inquiète!
J'ai apprécié t'as mon +1
GrunWeiss Niveau : DHR
Je te trouve dur sur Genesio (apres je suis pas supp Lyonnais...) mais j'avoue que Ranieri à Lyon ca aurait de la gueule.
Mais un entraineur etranger qui debarquerai Avec son staff, ses idées, etc... ca serait Aulas-compatible? Le gars est quand meme assez possessif Avec son Club et met un Point d'honneur à decider de beaucoup de choses.
SuperMario69 Niveau : District
Pour que le club grandisse, c'est une étape indispensable.
Nantes et Kita ont réussi à le faire avec Conceiçao alors que le club était 19ème et sortait d'un 0-6 à domicile. Pourquoi Lyon ne pourrait pas le faire alors qu'ils sont en course pour gagner la League Europa et avec un effectif loin d'être déguelasse?
Marek Jankulalaneige Niveau : District
Le coach idoine serait Wenger.
Il adore se reposer sur les jeunes.
Il n'aime pas dépenser.
Il sait faire monter les jeunes en compétences.
Et pour Lyon ce serait l'occasion de bénéficier de son aura auprès de jeunes joueurs d'autres clubs pour la fin de leur formation.
Il n'aime pas dépenser, ça me paraît quelque peu péremptoire. C'est surtout qu'à Arsenal depuis 10/12 ans, il doit faire avec des moyens plus limités que ses principaux concurrents.Tu lui files City ou PARIS, il ferait sans doute comme les autres.Mais je suis d'accord, il serait pas mal à Lyon avec là encore des moyens réels mais inférieur à Paris et Monaco, et des jeunes à faire progresser.Bon par contre je suis pas sur qu'il s'accommode de LACOMBE et HOUILLIER....
Ah non Marco, Arsenal a plein d'argent a depenser c'est juste que Wenger, David Dein et maintenant Keswick appliquent une politique assez restrictive...

Dans le sens ils ont raison, mettre un salary cap, eviter de claquer 200M a chaque mercato, pour ne pas exploser dans qqles annees...
14 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Mouais. Un peu facile sur certains points cet article.

"une seconde partie de saison presque parfaite", comptable certes mais le jeu restait imparfait, outre les coups d'éclats contre le PSG et l'ASM : beaucoup de victoires poussives ou de nuls pas reluisants, la remontée de Rennes, les victoires à l'arrachée contre Toulouse ou le Gazélec, la défaite à Reims, etc.

"Sa culture tactique, ensuite, là où elle était louée à la fin du dernier exercice.", là encore difficile de définir une culture tactique de Génésio, et c'est à moyen terme en regardant aujourd'hui le fond de jeu qu'on est en droit de se poser des questions, d'autant que l'effectif n'a pas bougé. Equipe-type indéfinissable, construction des offensives approximatives, à base de débordements des ailiers ou ouvertures dans l'axe souvent aléatoires. Je ne saurais pas définir la recette d'un bon match de l'OL mis à part le dépassement de fonctions de certains joueurs et l'impact physique.

"Contre la Roma au tour précédent, Génésio a réussi son pari tactique à l'aller." Je radote, mais au prix d'une blessure de Mammana, l'entame ayant été catastrophique, id est la composition de départ de l'entraîneur...

Je suis d'accord que l'encadrement sportif est chaotique, on se demande toujours à quoi sert Houllier, l'emploi fictif de l'OL qui doit passer plus de temps dans les studios de la Coupe de France qu'à Décines. On a un staff vieillissant, qui bascule progressivement mais peut-être trop lentement vers les nouvelles exigences du foot professionnel (en termes de formation, préparation physique, gestion des matchs).

Mais Bruno Génésio n'est pas tant une victime qu'un véritable maillon faible. La deuxième partie de saison 2015/2016 canon est sur le calendrier surtout 3 mois de bonne dynamique. L'éviction d'Hubert Fournier en décembre (il est pourtant rarissime à l'OL de virer un coach en cours d'exercice) a de notoriété publique été demandée par un certain nombre de joueurs, qui étonnamment se sont montrés plus performants pour la suite du championnat (Lacazette, Umtiti, Ghezzal, Tolisso, Fekir sur le retour).

Je n'ai même plus envie d'accabler ce coach, qui de toute façon est trop limité pour entraîner un club professionnel (il avait déjà du mal avec Villefranche-sur-Saône et Besançon). Mais dans l'intérêt du club il va falloir passer la vitesse supérieur en termes de professionnalisation dès cet été, sous peine de vraiment sentir le passage au second plan sur la scène nationale. Les outsiders risquent de gonfler les rangs l'année prochaine : Marseille, Lille, Nice...
Un autre élément qu'on peut mettre en lumière sur notre bonne fin de saison 2015-2016 c'est la faiblesse du championnat. Monaco s'est littéralement écroulé dans les derniers mois, et la concurrence n'était pas du tout du même niveau.

Et puis le départ d'Umtiti n'est pas étranger aux mauvais résultats de cette saison. Des matches de Lyon j'ai l'impression que cette équipe ne fonctionne que grâce à ses individualités (Lacazette, Tolisso, et de temps en temps Fekir) mais que collectivement c'est le néant.
Par conséquent on peut aussi peut être dire que le départ d'Umtiti non compensé qualitativement est une des causes de cette irrégularité cette saison.
C'est exactement ca. C'est pas Lyon qui etait fort, mais les autres qui etaient faible.
C'est clair. Et puis suffit de voir l'écart entre Lyon et le PSG à la dernière journée : 31 points quoi !
Et à côté on termine à égalité avec Monaco et 2 points devant Nice avec 65 points, il me semble d'ailleurs que c'est une des plus faibles moyennes de point/match d'un deuxième depuis des années. On termine deuxième avec 11 défaites quand même !

Et malheureusement Jean Michel a préféré regarder uniquement le résultat et voilà où on en est aujourd'hui.
3 réponses à ce commentaire.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Ne serait il pas tout simplement temps pour Aulas de passer la main, laisser la place à quelqu'un avec des idées neuves en terme de recrutement, de management?

TheGoatKeeper Niveau : Ligue 1
 //  10:41  //  Fidèle de Lyon
Note : 1
Entierement daccord. Et pour plusieurs raisons: Aulas ne sait pas debaucher des personnes qui peuvent lui faire de l'ombre ou leur laisser une liberte de mouvement. D'ou Genesio en partie. Par ailleurs, l'image de l'OL est ecornee essentiellement du fait de sa communication douteuse

Ca a ete un super dirigeant, mais dans un football europeen et mondiale qui a beaucoup change ces dernieres annees et l'evolution du championnat de France, il est temps qu'il passe la main.

Apres, l'entree des investisseurs Chinois est surement une partie de la reponse a l'equation. JMA doit surement chercher le bon repreneur, et vendre une minorite importante a un investisseur et voir se developper sa presence pour savor sil convient a l'OL en potentiel majoritaire est surement une bonne idee (si tant est que ce soit en partie la reflection derriere)
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Mais à l'intérieur du club il n'y qu'un courant "Aulassien" ou l'organigramme est occupé par des sensibilités différentes quant à la conduite du club?
Ce commentaire a été modifié.
Aulas est un batisseur, et il prépare sans doute sa succession mais je doute qu'il cherche un repreneur qui lui ressemble. Il construit une institution avec un capital équilibré entre plusieurs investisseurs et une part en bourse, des revenus récurrents et diversifiés par la formation et le stade, et un public fidèle et structuré. Il n'y a pas besoin d'une fortune et d'un mécène, il y a juste besoin d'un bon gestionnaire.

Je suis pas sûr de comprendre le choix de son staff, mais je pense que peut être il cherche à maintenir une identité lyonnaise à son institution. Faire une sorte de Bayern Munich.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
C'est sûr et ça fait un moment qu'on y pense à Lyon. Surtout après avoir déclaré qu'il se retirerai après la construction du stade ou... d'une victoire en C1.
Seulement, je pourrai presque le comprendre : l'OL, c'est son bébé à lui. Est-ce que je laisserai le mien entre les mains d'un autre ?
La question ne se pose pas, je n'ai pas de gosse.
Alors j'espère que Jean-mimi va partir ou arrêter de façon drastique de s'occuper du sportif et gicler les starlettes qui ne signent pas ou ne partent pas alors qu'elles arrivent en fin de contrat.
4 réponses à ce commentaire.
TonyGo(Go)al Niveau : Loisir
Ce qui me choque dans notre système français, c'est la condescendance à l'encontre des coach "nouveau", qui sont inconnus car n'ayant pas eu de grande carrière de Joueur. C'est effectivement le cas de Genesio. C'était également le cas des Wenger et Jacquet dans les années 90.
J'entends par exemple que Genesio serait loin d'un "Spaletti" ? Ah bon ? Que je sache, Spalletti n'a quasi rien remporté comme entraineur, à part 2 championnats Russes à l'époque où le Zenit écrasait la concurrence grâce à ses moyens financiers hors-normes. Étonnamment, il jouit pourtant d'une très bonne réputation en Italie et dans toute l'Europe. Par ailleurs, il est intéressant de noter que sa carrière de joueur est assez médiocre, ce qui ne semble pas l'empêcher de prospérer comme entraineur ( plus en termes de réputation qu'en termes de trophées).
Ces différences d'approches avec nos entraineurs français de ligue 1 interroge. Je pense qu'on aurait tort de considérer Genesio et ses ses semblables sur un exercice et demi, et de les gicler sous le prétexte falacieux de "manque de tactique". Soyons sérieux, ce qu'on lui reproche aujourd'hui c'est son nom, son histoire son manque de clinquant. Le mec est aujourd'hui en quart de final de l'Europa league. Cela faisait combien de temps que Lyon n'avait pas atteint ce stade de la compétition en Europe ?
Les Pocchettino, Wenger, Sampaoli, Guardiola et autres Emery sont devant leur poste de télévision cette semaine, incapables, malgré leur "incroyable" science tactique (les non moins incroyables moyens financiers qui font avec...) de qualifier leur club au delà des 8e...
Enjoy ami Lyonnais ;-)
Rudi Garcia ou Jocelyn Gourvennec... J'ai pas vu particulièrement de condescendance contre eux, et leur travail est même respecté. La différence avec Génésio c'est qu'il est mauvais. Les statistiques et résultats c'est aisé de choisir ceux qui arrangent, regarder tous les matchs c'est a un peu plus de sens à mon humble avis.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Alors pour te répondre sur Spalletti. Outre les deux confrontations face à la Roma je vous ai vu jouer face à Bordeaux.

J'avais rarement vu une bouillie pareille, des milieux aussi perdus et un manque de cohérence d'ensemble aussi flagrant.

Pas persuadé qu'on fasse un procès à Genesio parce qu'il est sans renommée plus que sans idée. Sans dire que Spalletti est un cador mondial y'a des principes immuables identifiables.

Le fameux "jeu de transition" dont on nous rabat les oreilles lui ça fait vingt ans qu'il le fait etc.

Genesio je sais pas ce qu'il aime et encore moins ce qu'il faut appliquer à son équipe.

Après je ne lui/vous souhaite pas moins qu'aller au bout. Mais la réalité d'un coach quant à sa qualité c'est avant tout le championnat le juge de paix.
TonyGo(Go)al Niveau : Loisir
Je ne dis pas que Genesio est un cador. je dis simplement que depuis le 1er jour de son intronisation, il est systématiquement moqué pour son manque de prestige et de charisme.
Pour répondre à Mangeclous, Gourvennec n'a pas encore obtenu de poste à forte exposition médiatique. Quant à Garcia, il a effectivement réussi à franchir le cap. (Pour mon plus grand malheur dans ce club honni de sales caniches...) J'aimerais d'ailleurs que l'on évoque ces 2 noms pour succéder à Genesio, plutôt qu'entendre les noms de supposés "cador" européens...
Ce commentaire a été modifié.
Tony : Je pense aussi que c'est une question d'environnement et de circonstances. Tous les supporters lyonnais depuis 2010 ont été serinés à la rigueur budgétaire et une ambition tronquée, le temps de voir le stade sortir de terre. Beaucoup ont vu donc ça comme un investissement : des premières années de vache maigre, mais ensuite une ambition retrouvée et des vrais moyens pour devenir un grand club français.

Placer Hubert Fournier sur le banc a déjà été un coup d'arrêt à cette attente (même si le budget était encore délicat). Alors celle de Génésio, connu pour avoir savonné la planche à plusieurs coachs de l'OL de la décennie écoulée, et dont les seuls faits d'armes sont des relégations de petits clubs, ça ne pouvait pas être vu comme une solution réjouissante.

Aujourd'hui le CM/JMA/BG ne cessent de parler et moquer le "café du commerce" pour étouffer toutes les opinions contraires depuis plus d'un an. Force est pourtant de constater que la situation du club, compétition européenne en cours mise à part, ne les contredit pourtant pas tant que ça. Il n'y a qu'à voir les différents papiers des dernières semaines parlant d'une saison "historique" en termes de défaites et points perdus.
TonyGo(Go)al Niveau : Loisir
Je comprends, j'avoue que je ne suis qu'un observateur externe, et que je ne connais pas les arcanes et les dessous du management de l'OL.
Toutefois, ma réflexion était plus générale sur la place des entraineurs français "de l'ombre", une fois mis en lumière, et leur comparaison systématique avec des supposés cadors européens qui n'en sont pas. Sur la forme je trouvais donc dommageable le traitement affligé à BG. Sur le fond, il mérite certainement une partie des critiques à son encontre...

Quoiqu'il en soit, je souhaite bonne chance à l'OL pour ce soir, et pour les tours suivants. En espérant pouvoir les accueillir à nouveau à Bollaert l'année prochaine ;-)
Pour répondre à ta question "depuis quand Lyon n'avait pas atteint ce stade en Coupe d'Europe ?" Rémi Garde l'a fait lors de sa dernière saison, et les moyens qu'il avait à sa disposition étaient bien inférieurs à ceux de Genesio.

(Je suis allé chercher dans les archives, on avait un milieu Gonalons Ferri Malbranque Mvuemba pour affronter la Juve en quarts, avec Tolisso arrière droit, et le légendaire Bakary Koné en défense centrale)

Tu peux aussi rajouter que Lyon a fait mieux que résister, en dominant notamment une grande partie du match à Turin.
Enfin, à chaque fois contre la Juve, il manque toujours un petit quelque chose.
Ouai je m'en souviens encore très bien, au match aller on est solides et on tient bien mais on prend un but assassin dans les dix dernières minutes.

Au retour, le match reste longtemps indécis et faut un coup du sort (un tir dévié de je sais plus qui, Marchisio peut être ?) pour que la Juve passe.

Je m'en souviens bien parce que cette saison là Rémi garde avait su tirer le maximum de l'effectif limité qu'il avait. Grenier, Gourcuff et Fofana, qui formaient le milieu titulaire de la 4G n'ont plus jamais été alignés ensembles après le mois de février, et Garde a été obligé de lancer des jeunes (Tolisso, Ferri notamment) qui sont devenus de vrais bons joueurs. Je me souviens de ces matches où la pointe haute du losange était Mvuemba ou Malbranque... Et pourtant le jeu proposé était pas si dégueu !

Et aujourd'hui, quand je vois l'effectif qu'a Genesio et la bouillie de footbal à laquelle on a droit chaque week-end ça me rend encore plus triste... J'en arrive même à regretter Claude Puel dont le jeu défensif a tant été décrié.
Tout d’abord, commençons par un raisonnement sportif et purement statistique en étudiant de plus près le bilan de Bruno Génésio lors de sa courte carrière d’entraîneur. Entre 1999 et 2001, il commença sa carrière d’entraîneur principal dans le club de CFA de Villefranche, une expérience qui fut loin d’être un succès puisque son club fut relégué en CFA2. Quelques années plus tard, en 2004, il retenti l’expérience à l’échelon supérieur, dans le club de Besançon, qui était en National à l’époque (à noter qu’il était déjà entraîneur adjoint de Besançon avant cela, et ce depuis 3 ans, il n’arriva donc pas en terre inconnue). Cette expérience fut désastreuse, encore pire que sa première expérience. Il fut tout simplement licencié au bout de 5 mois avec des résultats catastrophique, nous y reviendrons un peu plus loin. Sa dernière expérience en tant qu’entraîneur principal ne fut pas non plus glorieuse puisqu’il entraîna la CFA de l’Olympique Lyonnais et termina 4ème alors que Stéphane Roche, qui reprit l’équipe, termina leader la saison suivante.

Ajoutons à ce bilan factuel qu'à Besançon, il a repris le flambeau de Stéphane Paille qu'il a réussi à faire passer pour Pep Guardiola auprès des supporters de Besançon qui réclamaient corps et âme son retour. À son intronisation, il a instauré un 5-4-1 absolument abjecte qu'il a maintenu jusqu'au bout. Après 2 mois de compétition, il déclara en conférence de presse que "ça allait finir par tourner, qu'il ne manquait pas grand chose". Après 4 mois il déclarait "ne plus avoir de solution". 1 mois plus tard il était débarqué.

En CFA chez nous, il a pour lui le fait d'avoir développé le jeu le plus horrible de ces dernières années. Un de ses grands faits d’armes est par exemple d’avoir fait de Sidy Koné un indéboulonnable du milieu. Sur le terrain, il sera constamment sauvé par les exploits d’Enzo Reale.

Parlons maintenant un peu de sa carrière en tant qu’entraineur adjoint à l’Olympique Lyonnais. Il fut tout d’abord l’adjoint d’Alain Perrin, qui passa à l’OL lors de la saison 2007-2008. Bruno Génésio (avec d’autres historiques du club) a clairement savonné la planche de l’entraîneur principal. Il était d’ailleurs surnommé à l’époque "l'oeil de Moscou" pour sa propension à faire des enfants dans le dos de Perrin pour tout vous raconter, Président. Un homme qui a donc volontairement saboté le travail d'un entraîneur de l'OL qu'il ne voulait pas, ce qui n’est franchement pas une belle preuve d’amour pour le club.

Il fut ensuite adjoint de Claude Puel, mais cette relation n’a pas duré bien longtemps, sans doute parce que l’actuel entraîneur de Southampton a senti que Bruno Génésio risquai de le poignarder dans le dos. Il fut alors éjecté à la tête du fameux groupe Pro2 pour les résultats que nous avons mentionné ci-dessus.

Plus tard, il fut à nouveau promu adjoint, de Rémi Garde en l’occurrence. Les deux hommes étant très amis, Bruno Génésio n’a pas tenté de saboter le travail de Rémi Garde. Il a cependant eu une influence non négligeable dans l'élaboration des fameux systèmes à 5 défenseurs derrières, avec la non-réussite qu’on leurs connaît. Ce système n’est d’ailleurs plus utilisé par Rémi Garde aujourd'hui en Premiere League, même face à Manchester City. Aujourd’hui, il est toujours adjoint à l’Olympique Lyonnais, mais cette fois-ci de Hubert Fournier. Il joue cependant un rôle de piètre conseiller. Dès l'arrivée de Fournier, il lui fait un bilan des forces en présence chez les jeunes lyonnais et avance notamment que concernant le jeune Nabil Fekir, « il atteindrait difficilement le niveau Ligue 1 ». Résultat 2 mois plus tard le petit génie lyonnais est porté aux nues par tout le monde et est aux portes de l’Equipe de France. Il sera même élu meilleur jeune de Ligue 1 et est considéré maintenant comme le meilleur joueur de l’OL, beaucoup de spécialistes en font même un titulaire en Equipe de France (cela sans compter sa très malheureuse blessure bien sûr). En retrait lors de la première saison, Bruno Génésio est pleinement de retour au premier plan à l'orée de cette seconde saison. Michel Audrain écarté, il reprend l'animation des séances pour un résultat très peu probant. Un retour à des schémas à 5 défenseurs derrières jamais utilisés par Hubert Fournier auparavant, ce qui n’est sans doute pas un hasard. Nous pouvons aussi noter que Bruno Génésio a la manie de mettre en place à l’entraînement des exercices qu'absolument personne ne comprend (joueurs, journalistes, public). Il possède de plus une attitude très protectrice du « gang des lyonnais » du vestiaire (qui ne sont pourtant pas irréprochables), ce qui pourrait évidemment lui servir à être introniser entraîneur principal.

Pour conclure sportivement, Bruno Genesio n’est tout simplement pas un bon entraîneur, c’est factuel. Il s'est planté absolument partout où il est passé en tant qu’entraîneur principal et ne doit sa longévité en tant qu'adjoint qu'au fait d'être du cru et particulièrement apprécié de Bernard Lacombe. De plus, être lyonnais ne doit constituer qu'un bonus dans une décision pareille. À compétence égale, oui nous devrions choisir un lyonnais. Le problème ici est que ces compétentes s’apparentent plutôt à de l’incompétence pour Bruno Génésio. Ce n’est ici pas du tout un manque de respect ni pour le footballeur, ni pour la personne qu’est Bruno Génésio, personne ne peut être compétent dans tous les domaines. De plus, l’Olympique Lyonnais étant un club de footballeur professionnel en plus d’être une entreprise côté en bourse et possédant un projet à long terme ayant pour but de faire venir le club au premier plan de l’échelle européenne, jouer sur l’affectif (passif de lyonnais…) avant de miser sur la compétence tactique et la connaissance du football semble être une décision absurde.

Un copie-colle de la petition avant son intronisation.
Verrattinho Niveau : CFA2
Le Forum SoFoot c'est vraiment un truc de passionés !
Merci les gars c'est un régal, ce genre de tirades sur Génésio ça n'existe qu'ici et c'est pour ça qu'on ne lit plus les articles et qu'on file direct aux commentaires.
J'achète le bouquin dès sa sortie ;-)
12 réponses à ce commentaire.
zinczinc78 Niveau : CFA
"Un club de foot, c'est un peu comme une machine à laver.. Si vous voulez que ça tourne, faut enlever un peu de linge sale.."
 //  11:10  //  Aficionado du Salvador
Bernard, tu sais ce que c'est qu'une montgolfière ?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Alain Perrin avait voulu aider à enlever du linge sale lorsqu'il coachait Potsmouth, mais bizarrement tout le monde l'a engueulé.
2 réponses à ce commentaire.
SuperMario69 Niveau : District
Je préfère largement m’arrêter en 8èmes ou en poules tout en kiffant le jeu et les idées mis en place que de me qualifier jusqu'en quarts et m'emmerder chaque week-end
Allah Babar Niveau : Loisir
De toute façon j'imagine quand même que Genesio joue son poste sur cette doublé-confrontation non??

Aulas n'est pas aussi con pour maintenir l'année prochaine un mec eliminé par le Besikstas en quart si?

Enfin j'espère pour les lyonnais en tout cas..
Aulas reste toujours un très bon pare-feu.
Le pb que je vois actuellement à l'ol, c'est l'implication trop forte d'Aulas dans le sportif du fait du conflit Lacombe/Houiller, qui paralyse la gouvernance. Du coup jean-mi gère un peu tout, et il a même avoué entre les lignes suggérer régulièrement à genesio ses choix tactique.
Il y'a probablement plus de chances de voir du changement dans l'organigramme de direction que sur le banc de touche.
J'espère que genesio aura mis à profit cette saison pour apprendre tactiquement et dans la gestion humaine parce que la saison prprochaine, Lacazette ne sera plus là pour faire cache-misère.
Dans l'idée, si houiller pouvait gicler et qu'on installe un DS en appui de genesio serait la meilleure chose vu le contexte actuel.
L'idéal serait quand même de faire un package houiller/genesio out et de recruter un entraîneur à qui l'on garantisse des prérogatives sportives claires, et de recruter un DS en appui.
Et aulas pourra aller jouer au grand frère à la FFF.
Assez d'accord sur le besoin de refonte de l'organigramme. Mais plus dubitatif sur la probabilité que ca arrive.

Je trouve les dynamiques au sein du staff de l'OL assez obscures. La gestion de l'arrivée de Houllier, de sa relation avec Lacombe, de la nomination et du maintien de Genesio, de la politique de constitution de l'équipe (formation ou star désormais ?) est loin d'être cristalline.
1 réponse à ce commentaire.
 //  12:31  //  Supporter de Lyon
Note : 3
ça devient insupportable cette manie des médias à toujours trouver des excuses à cet incompétent de Génésio... et à côté de ça, ça chie allègrement sur la gueule des Bielsa Ancelotti Emery Jardim... le monde à l'envers putain.
Pas étonnant quand on voit que le meilleur entraineur de la saison 2014/2015 était selon la LFP Christophe Galthier...

La saison où Bielsa et Jardim sont arrivés dans notre championnat oui.
A relire sans modération, "Comment regarder un match de foot" aux éditions SOLAR pour se faire du bien et comprendre les limites de Bruno.
2 réponses à ce commentaire.
Pseudo de 12 km Niveau : Loisir
Il faut fumer de la drogue en quantité industrielle ou être le Dalaï-lama pour pouvoir bosser a Lyon.
J'envoie de suite mon CV !

Je suis bien sûr le Dalaï-Lama
1 réponse à ce commentaire.
Cette saison a montré le retard structurel et fonctionnel du club sur la concurrence Française et Européenne. Si on arrive à choper une place en Europa League en fin de saison, Aulas doit profiter de la fin de cycle avec les départs probables de Lacazette et Tolisso (et donc les sousous) pour refonder l'organigramme du club ainsi que les méthodes de gestion.

Un staff ambitieux pour construire quelque chose avec les jeunes, les Tousart, Darder, Mammana, Aouar, Diakhaby, Memphis et enfin un recrutement intelligent avec une structure de scouting performante. Un entraineur qui pourrait enfin apporter tactiquement à l'équipe qui ne compte cette saison que sur le talent intermittent de ses meilleurs joueurs.

Génésio n'est plus l'homme de la situation, ce club à besoin d'un œil neuf pour que tout l'effectif soit jugé à la même enseigne, avec un entraineur qui enfin ferait marcher la concurrence et ne favorisera systématiquement les plus talentueux intrinsèquement, mais le meilleur onze possible, complémentaire.

Moi entraineur de l'OL, je ne ferait pas entrer Jordan Ferri à la 81e pour mon premier changement

Moi entraineur de l'OL, je n'alignerait pas Ghezzal après ses coups de gueule

Moi entraineur de l'OL, je valoriserai le centre de formation lorsque des joueurs sont en mesure d'apporter quelque chose.

Moi entraineur de l'OL, je ne perdrai pas deux fois de suite contre Lorient.

Bref, la liste est longue, et même si je suis crédité de 0.3% des intentions de vote, je vous dit qu'il y a de l'espoir!
Ce commentaire a été modifié.
 //  13:59  //  Supporter de Lyon
Génésio n'a jamais été l'homme de la situation, un incompétent pistonné n'a rien à faire au poste d'entraineur d'un club à 250 millions de budget qui a pour ambition de jouer le titre + Europe
Aulas on l'a perdu. Il a complètement pété les plombs depuis quelques années, il est en rentré dans un ego trip mégalo à se prendre pour le parrain du club et du foot français. Le gars est Président, coach, supporter, clown, il est dans son délire il pense qu'il peut tout gérer et il nous fout la honte chaque jour un peu plus avec ses choix de merde, sa communication de merde, sa stratégie de merde. Il s'en rend même pas compte mais il est en train de saboter lui même le club qu'il a mis des décennies à construire, c'est tragique.
On peut voir le rôle d'aulas comme un effet rebond de la vente de la CEGID.
Plus dispo (il prend même des responsabilités à la FFF).
Du coup, fait pas s'attendre à le voir prendre du recul.
Mais en homme intelligent et stratège, j'espère qu'il va clarifier les choses à la direction en tranchant entre Lacombe et Houiller (si possible en virant gégé) et installer un binôme directeur sportif/entraîneur compétent et complémentaire.
 //  14:12  //  Supporter de Lyon
Note : 1
Si on a eu aucun cador au poste d'entraineur depuis très longtemps c'est pas un hasard hein. Il a les thunes, les infrastructures et les joueurs pour faire venir un crack mais il le fait pas car il est dans son trip mégalo et veut gérer tout le sportif. Les Garde, Fournier, Génésio ne sont pas des entraineurs, ce sont des pantins, des fusibles, celui qui fait les choix c'est Aulas voila pourquoi le club stagne malgré un effectif de qualité.
On se relèvera quand papy sera redescendu sur Terre et comprendra qu'il n'est pas un Dieu.
Et par ailleurs, comme tu le soulignes, c'est pas un hasard si Aulas a viré Fournier alors qu'il n'est pas coutumier du fait. Coïncidence, Fournier était sans doute le plus intéressant et compétent des trois cités. Les passes d'arme ont parfois été dures entre les deux hommes qui se sont pas mal écharpés au niveau sportif, et notamment le choix des hommes.

Fournier a bien géré l'effectif dont il disposait sa première saison et a surtout imposé ses choix, notamment Njié en attaque, confirmation de Fékir, très belle première partie de saison...

Le point de rupture, c'est clairement le mercato mal ficelé avec Fournier qui doit gérer sept recrues, chose qu'il n'a jamais su faire, et surtout composer avec les croisées de Fekir, et la blessure de Lacazette. Son trio d'attaque est entièrement à repenser: on commence à perdre la profondeur qu'on avait avec Njié, Fékir et Laca quand il n'est pas blessé. Bref, des automatismes hallucinant à retravailler. Benzia, le supposé n°2, jarté alors que je croyais sincèrement qu'il allait enfin faire une saison prêt. Bref, tout à reconstruire.

Je ne dis pas qu'il n'a pas fait d'erreur, mais Fournier a apporté quelque chose à l'équipe, une forme de stabilité et de cohérence tactique.

Aulas le vire et j'ai trouvé ça extrêmement dur. Il n'avait pas le coffre pour gérer les égos des joueurs et du président, la marche était peut être trop haute mais clairement, tactiquement et au niveau du jeu, sa saison était belle. On lui a demandé juste l'impossible: des joueurs clef en moins, 7 recrues dont Valbuena qui doit être titulaire de suite même s'il n'a pas le même jeu que Fekir et Njié. Et tout ça aurait sans doute pu être atténué si l'entraineur avait eu son mot à dire sur certaines choses: mais non, Aulas à voulu flairer les bonnes affaires et acheter "potentiel international français" (Mapou, Morel, Valbuena, Beauvue...) plutôt que regarder vraiment ce dont l'entraineur avait besoin.

Au final, ce qui pose problème, c'est à quel point Aulas est trop près de ses joueurs, à tel point qu'il sape constamment l'autorité de son entraineur. Et les joueurs, en retour, ils savent qu'Aulas est un soutien lorsqu'ils sont au plus mal ou décriés par l'entraineur.

Dans ses conditions, tu comprends pourquoi Favre à préféré reprendre Nice.

Espérons au moins une remise en question... qui n'arrivera sans doute pas si Lyon va loin en Europa ou se qualifie pour l'Europa 2017/2018.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le truc c'est pas que Genesio est mauvais en soi, pour un petit club il peut faire du bon taf mais c'est sûr que ce n'est clairement pas avec lui que Lyon peut franchir un palier... Lyon peut profiter des errances des plus grands (la Roma a pas été étincelante on va pas se mentir) mais il reste un palier à franchir et ça, avec tout mon respect pour «Pep» Genesio, c'est pas à lui de le franchir.
capitaine barbe Niveau : DHR
Fournier pas respecte par Aulas, je plussoie. Mais de toute facon a partir de cet ete de renego generale, un truc etait pourri dans l'equipe. Et on sentait Fournier completement perdu.

Encore une fois, la gestion des egos des joueurs. Si Aulas arrive a oublier son obsession des plus values sur ses joueurs, pour donner plus de consistance a l'entraineur, alors la ce sera chapeau.

Pour moi, Puel et Houllier ont gache les plus belles equipes lyonnaises. Alors que sur le papier...

Maintenant, Genesio, je sais pas. Il a l'air de faire l'unanimite contre lui, mais son bilan est pas totalement degueu. 4e derriere Nice et Monaco qui marchent sur l'eau. C'est pas deconnant. Avec le depart de Lacazette et Cie, il aura peut etre mieux en main son equipe. Et puis ok, ca fait pas rever, mais lui aussi, il peut apprendre, non?
Le bilan comptable de Genesio de la saison précédente est pas dégueu mais il ne faut pas oublier que le championnat était très faible il y a un an.

Cette saison, le club est déjà à 12 défaites en championnat.

Cependant, Rémi Garde a fini sa dernière saison à 11 défaites, mais était bien moins décrié. Il a même laissé un souvenir plutôt correct chez les supporters, pour ma part en tout cas. Pourquoi ?

Pour moi il y a deux raisons :

- Le jeu que propose Genesio depuis le début de la saison est indigeste. L'an dernier on avait une certaine cohérence avec le 433 et le trio Ghezzal Lacazette Cornet, mais le retour de Fekir a tout chamboulé, au début y a eu le fameux 352, puis un 4231 et puis un 4222 et puis en fait on sait plus parce que ça change à chaque match. Je regarde tous les matches de Lyon et honnêtement je suis incapable de dire quelle est la tactique de Genesio.

Et c'est même pas une question de système, on sait tous que ce qui compte c'est l'animation sur le terrain, et là c'est encore pire. Aucun mouvement, aucun appel, des joueurs qui jouent chacun dans leur coin et Lacazette ou Tolisso qui font ce qu'ils peuvent pour apporter un peu de cohérence dans le jeu, sinon c'est une catastrophe. On a d'ailleurs vu lors de la 2e MT contre Paris au Parc, sans Lacazette c'était le néant (ok contre Paris mais quand même, zéro occase)

- Et la deuxième raison : Ça fait des années qu'Aulas nous parle de rigueur budgétaire et nous promettait qu'une fois le grand stade arriverait on serait à nouveau ambitieux. Et bah vu le recrutement de cet été on se demande ce qu'il veut faire...
C'est là que je fais le parallèle avec Rémi Garde, qui, avec un effectif ultra limité et une marge de manœuvre très faible pour le recrutement a su tirer le maximum de son effectif.
C'est pas pour rien si son losange a duré presque deux ans par exemple, et il a su lancer un certain de nombres de jeunes : Grenier, Tolisso, Ferri, Njie, et Fekir vers la fin ont été lancés par Garde.
Genesio en revanche, avec lui tous les joueurs stagnent (Darder, Ghezzal...) ou régressent (cornet)

Voilà selon moi certaines raisons qui font qu'on n'arrive plus à supporter Genesio.
On oublie son expérience à Besançon qui n'a pas bien tourné. Il a sans doute acquis de l'expérience à Lyon mais faut avouer que là, après 1.5 ans de coaching pro (je compte Besançon), c'est trop peu pour bien gérer un groupe comme celui de l'OL.

Il n'est pas aidé par le staff en place qui a l'air aussi inspiré que lui pour sa défense. Pour autant, un entraineur peu expérimenté peut réussir, mais il faut néanmoins des conditions particulières.

Je me permet un parallèle avec la situation de Zidane à Madrid, toutes proportions gardées. Le Real n'est pas tactiquement folichon avec Zidane mais, par contre, les individualités sont mises dans les meilleurs conditions. On a une équipe portée par le mental et le talent des joueurs alignés, des joueurs qui on bouffé avec Mourinho, et surtout Ancelotti, une discipline tactique à toute épreuve. Zidane profite évidemment de l'expérience emmagasinée par les Ronaldo, Benzema, Ramos, Marcelo pour se permettre de mettre Zidane à la direction, entraineur qui doit apporter à l'équipe un surplus de mental salutaire, et un sang froid notable. Zidane apporte une pluvalue certaine.

Le problème de Lyon, c'est que la cohérence tactique d'une saison sur l'autre ne s'inscrit pas dans la continuité. Les dispositifs et les joueurs changent beaucoup ces deux dernières saisons. Je pense que Garde bénéficie de l'apport tactique de Puel mais a apporté au joueur l'envie de se défoncer sur tous les matches. Fournier profite de ce que Garde a essayé d'instaurer, notamment l'idée du losange qu'il a su clairement perfectionner.

Cependant, sans Gourcuff, Fekir, Njié, Fofana, Grenier, Fournier a dû tout repenser et n'a pas pu trouver de solution, faut de joueurs capables de bien animer ce système. Les joueurs finissent par déprimer, et Fournier et poussé dehors.

On sort alors Génésio du chapeau pour remotiver les joueurs les plus talentueux et jouer la carte de l'exploit individuel, en abandonnant le losange pour un 433. On titularise les joueurs en forme et on fait bonne figure avec Ghezzal, Cornet et Laca. Offensivement, y'a des armes, mais clairement, on sent que l'équipe gagne ses matches avec de la réussite. Des joueurs comme Darder, Ghezzal, Cornet, que les équipes de L1 on moins vu jouer arrivent à choper une place dans le onze et on a une parenthèse de cinq matches plutôt bien maitrisés, avec notamment la belle victoire sur Paris qui motive les troupes.

Avec le recul, c'est normal que Génésio ait réussit à avoir cette stabilité: les joueurs qu'il a lancés ont eu une période de grâce qui a été salutaire et l'équipe a fait preuve d'un gros mental.

Mais tactiquement, l'équipe était dans un classicisme. 4-3-3, vous connaissez depuis que vous êtes jeunes, vous êtes en confort. Ça a bien marché de mars à mai, soit 2 mois et demi.

Qu'a apporté tactiquement Génésio? Rien de neuf, il a juste mis les joueurs en condition. Lorsqu'il a fallu entamer cette saison, on en a bouffé des dispositifs pour finalement réaliser que Génésio n'apporte pas de problèmes tactiques au équipes qu'il affronte. Il ne s’appuie pas sur le losange que les joueurs pratiquent depuis 3 ans, il tente des micros paris en changeant le dispositif et en espérant que les équipes mettrons plusieurs journées à trouver la faille.

Au final, cette saison, il tente systématiquement d'aligner les onze meilleurs joueurs plutôt que le meilleur onze, et ça questionne sa capacité à comprendre ce qu'est le cœur d'une tactique et d'un projet de jeu.

On entre dans un age tactique ou la possession n'est plus l'alpha et l'omega du succès, où on a des coaches qui tentent des formules expérimentales. Assurément, Génésio est resté bloqué dans les années 2010 et est à mille lieues de cette effervescence tactique. Il tente de changer les dispositifs mais ne comprend pas comment on joue à cinq défenseurs, il ne sait plus créer du mouvement, jouer sans ballon, placer la ligne de défense...

Alors je suis parti loin mais pour revenir à l'essentiel, la plus belle équipe de ces six dernières années, c'est clairement Génésio qui l'a gâchée au vues des moyens dont il disposait à l'été et du potentiel de ces joueurs. Garde avait au moins le mérite de reconnaitre ses erreurs avec les restes de Puel (qui l'on bien aidé) et des moyens de recrutement ridicules. Génésio ne se remet pas en cause, il a supprimé le travail de Fournier, de Garde en un coup de crayon, et tout n'était pas à jeter.
8 réponses à ce commentaire.
capitaine barbe Niveau : DHR
Envie d'y croire!

Mais putain que cette equipe est mortelle a "supporter".

Moi president, j'arreterais de cultiver la melonite de mes joueurs, par complexe d'inferiorite avec les top club

Moi president, je prendrai conscience du pas de bol des 10 dernieres annees, pour redonner sa chance a un entraineur technicien/formateur d'experience

Moi supp, je ne jeterais pas l'OL bebe avec l'eaul genesio

Moi supp, j'arreterais de ch... sur mes joueurs de 18/20 ballets, (qui a parle de Cornet) et sur mes joueurs d'Xp... (Gonalons?) pour rever de recrutements a 100M, de ch... sur mon prezz pour ses ventes de joueurs (N jie?Pied?Martial? Bahlouli?), et j'irais prier sa bonne mere la duchere pour que cette equipe arrete de flipper sous pression et se sortent les doigts du fion pour jouer solidaire et agressif.

Bordel... de chiubd123dub24byi2u3db824!!!
Je ne suis pas un Fan absolu de Genesio. Loin de la, j'ai ete l'un des premiers a signer la petition a son encontre.

Mais il faut quand meme admettre, qu'a Lyon, actuellement c'est le bordel, et tout mettre sur Genesio, c'est un peu simple.

Il y a deja la cellule de recrutement. Les gars choisissent Depay (tres bon choix), pas parceque Flo Maurice l'a superviser plusieurs fois. Non, il s'interresse a Depay ... parceque Nice s'interresse a lui. Ca en dit long sur la cellule de recrutement. Reste encore a savoir si ce choix n'est pas celui de Houiller.
Lorsque certaines equipes ont plusieurs de recruteurs, Lyon n'en ont qu'un. Connu mondialement. Inutile de preciser que lorsqu'il se presente dans un stade pour superviser un joueur, la cote du joueur explose.

Ensuite pourquoi recruter Depay, 2eme salaire du club, alors que le premier salaire est Valbuena, qui joue au meme poste. Pour apporter de la concurrence ? je pense qu'il y a d'autres postes a ameliorer d'urgence.

Ensuite, il y a cette gue-guerre interne entre Lacombe et Houllier. Lacombe c'est un historique, mais qui commence a montrer ces limites. Houllier, c'etait l'age d'or de l'OL.

Jean-mimi fait appelle a lui, pour faire un audit interne, et remodifier l'organigramme. OK. Mais est il la personne la plus adequat a le faire. Je me souviens d'une interview ou il expliquait qu'en etant entraineur, il n'avait pas le pouvoir de deplacer les poubelles. En plus, monsieur a l'air rancunier (la fameuse interview ou il explique que tout est de la faute a Ginola, et que lui est impeccable). Donc ca parait evident qu'il va vouloir defoncer ceux qui se mettait sur son chemin quelques annees auparavent.

Jean mimi, aussi est loin d'etre exempt de tout reproche. Il favorise les joueurs, ou il refuse qu'on leur rentre dedans, pour ne pas baisser leur cote sur le marche. Donc, ce sont un peu des gosses pourris, avec un melon surdimensionne. On pourrait citer Ben Arfa, Tolisso, et tant d'autres ...

Dire Genesio c'est une burne comme entraineur. Oui. Assurement. Je ne dis pas qu'il ne connait pas le football, et je n'ai rien contre la personne. C'est juste qu'il n'est pas fait pour etre entraineur. Il n'a aucun charisme, et les faits montre qu'il n'y arrive pas. Je pense qu'il est vraiment amoureux de l'OL. Il n'y a aucun doute la dessus. Mais pas pour etre entraineur.

Ce que j'aimerais qu'il se passe a l'OL. Qu'ils perdent contre le Besiktas, qu'ils ne se qualifient pas pour l'Europe. Histoire que Jean Mimi se remette en question.

Qu'il installe une vrai cellule de recrutement, donner plus de moyen a Flo Maurice. Qu'il mette en place une personne, type Leonardo (ou Juninho) au dessus de Genesio (accessoirement remplacer par un entraineur, et pas nue marionnette de plus). Quelqu'un qui connait le sportif, et qui a du charisme. Quelqu'un qui ose mettre une giffle a Tolisso apres son expulsion contre Sainte. Quelqu'un qui serait capable de balancer Ghezzal en reserve. Quelqu'un qui a un projet de jeu.
il y a 46 minutes City remporte le derby de New York 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 13 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8