1. //
  2. // 33e journée
  3. // Lyon/Saint-Étienne (2-2)

Lyon et Saint-Étienne ont régalé

À défaut de se départager, les deux équipes ont donné du plaisir. Derby de haute volée, mais match nul (2-2) entre Lyonnais et Stéphanois. Les Gones ont parfaitement entamé le match avant de plier, à dix contre onze, face à la réussite des Verts.

Modififié
4 126

Lyon - ASSE
(2-2)

C. Njie (23'), C. Jallet (47') pour Lyon , M. Gradel (31'), R. Hamouma (44') pour Saint-Étienne.


D'un coup d'avant-bras, Lindsay Rose a failli envoyer valser le superbe début de match des Lyonnais et, par la même occasion, le 110e derby de l'histoire. On joue la 29e minute. Mené, piétiné, martyrisé, Saint-Étienne bénéficie d'un coup de pouce du destin et d'une main dans la surface du défenseur lyonnais pour renverser le match. Gradel transforme le penalty, puis Hamouma braque la caisse avant la pause. Réduits à dix, sévèrement menés au score à la mi-temps, les Lyonnais doivent leur salut au crâne (dégarni) de Christophe Jallet. D'habitude discret, sans un mot plus haut que l'autre, l'ancien Parisien s'élève cette fois au-dessus de la défense verte pour claquer un super coup de boule et égaliser. Au terme d'un derby de folie, Stéphanois et Lyonnais partagent les points. Mais nul doute que les seconds auront des regrets.

Brille Clinton


Le stade Gerland espérait sûrement voir Clément Grenier et ses coups de pattes dès le coup d'envoi. Il aura Clinton N'Jie et ses accélérations, mais ne s'en plaindra pas. Car une poignée de secondes suffisent au Camerounais pour placer un premier coup de rein et donner le ton d'un derby qui tiendra toutes ses promesses. Un derby d'abord outrageusement dominé par les Lyonnais. Face à la triplette Lacazette-Fekir-N'Jie, soutenue par Bedimo et Jallet, la défense à cinq stéphanoise prend l'eau de tous les côtés et boit plus d'une fois la tasse. Nabil Fekir trouve les gants de Stéphane Ruffier avant d'allumer sa barre transversale. Clinton N'Jie, lui, dépose tout le monde, Ruffier compris, mais sa frappe est stoppée in extremis par Loïc Perrin sur la ligne. Ce n'est que partie remise. Dix minutes plus tard, le Camerounais est décalé dans la surface par Fekir. Il fixe, glisse son ballon sous le flanc de Ruffier et ouvre le score (1-0, 23e). Tout ce qu'il y a de plus logique. Jusqu'ici, Saint-Étienne n'existait pas.

Un hold-up presque parfait


Jusqu'ici seulement. Jusqu'au double duel perdu par Max-Alain Gradel, au plat du pied de Landry N'Guemo et à la main de Lindsay Rose dans la surface. Gradel égalise sur penalty (1-1, 31e) puis Romain Hamouma, entré en jeu pour réorganiser son équipe, s'échappe dans l'axe, claque un grand pont sur Anthony Lopes et glace Gerland (1-2, 45e). Sainté n'a rien fait du match, mais se retrouve miraculeusement devant à la pause. Au retour des vestiaires, la donne ne change pas et les Verts souffrent toujours, même en infériorité numérique. Jallet est à la réception de l'offrande de Nabil Fekir (2-2, 48e) et la rencontre devient électrique. On s'échange quelques coups ici et là et Saïd Enjimi distribue les cartons jaunes. Les occasions, elles, se font bien plus rares, malgré l'entrée en jeu de Clément Grenier. Plus rien ne sera marqué et c'est bien Lyon qui s'en mord les doigts au coup de sifflet final. À l'inverse, Paris, Monaco et Marseille se frottent les mains.

À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de L1

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Rose vient de gagner 500 points sur l'échelle Koné.

Quant à l'ASSE, bravo l'ambition dans le jeu : aucune initiative hormis de rares contres en jouant 1h à onze contre dix contre une équipe ayant joué en semaine. Et ils veulent jouer la C1......
Note : 11
très décu mais les gars ont été immense : je vous aime fort. On fera un beau second. Peut être que l'ambition stéphanoise les amènera à laisser la place européenne à une équipe qui fait du foot.
Dans un monde parallèle on finit le match à 11 et on en plante 3...ou 4.

Sinon dans le monde réel :

Galtier est vraiment une chèvre tactiquement parce qu'à 11 contre 10 il continue de jouer le contre alors qu'il a la place de faire quelque chose.

j'ai du mal à croire que le PSG ait pu nous vendre Jallet vu ce qu'il apporte.

Et je constate que, malheureusement, Lacazette est vraiment absent lors des gros matchs...on l'a vu encore ce soir.
Pas de quoi être fier les stéphanois, pour moi ça mérite pas la ligue des champions ça. Au contraire grosse fierté vis à vis de ces lyonnais qui ont dominé même à 10 contre 11. Y'a rien à dire sur les buts même si le rouge est un peu sévère mais au niveau du jeu et du talent y'a pas photo
À vomir Sainté. Et ça vise l'Europe avec ça ??
Saint etienne ne sert vraiment à rien, à l'idée de se dire que cette équipe va représenter la France cela fait peur.
Quelle tristesse Sainté mais quelle tristesse. N'allez pas en Coupe d'Europe si c'est pour faire ça les gars
Degueulasse ST Étienne, honteux ,pitoyables bref j appelle pas ça une équipe de foot.

Dommage pour Lyon qui est quant à elle une des plus belles équipe de Ligue 1. Grenier à une sacrée qualité de passe quand même dommage que Lacazzette ai été aussi absent.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Bon ce match m'arrange bien en tant que supporter parisien, mais franchement, j'ai envie de dire bravo à Lyon. Belle équipe, même à 10 ils ont mangé un Sainté moisi qui ne sait vraiment pas faire le jeu.

Par contre je suis pas emballé par Lacazette. Il a eu une super période où tout marchait, mais en dehors de ça je le trouve bien moins intéressant qu'un Fékir par exemple.

J'espère que Paris ne va pas déconner par la suite et qu'ils vont enquiller les buts pour remonter le goal average aussi.
Cette morgue infernale des Lyonnais! Le syndrome Aulas a encore frappé...
Si Paris gagne contre Lille, ça commencera à sentir bon !
Note : 15
Je ne comprends pas ce titre d'article. Quand on voit le match, il n'y a qu'une équipe qui a régalé ce soir.

Et je valide avec mon FC Nantes qui a assuré son maintien <3
Lyon a régalé

Saint-Etienne a bouffé à tout les râteliers
Comme d'habitude Galtier baisse son froc lors des "grands" matches, ne propose rien ... L'interview de Perrin à la 80ème était surréaliste : "On essaie de bien défendre, de pas se prendre de but, si on nous avait dit 2-2 avant le match on aurait signé .. "

Mais bonhomme tu joues en supériorité depuis la 30ème !! Aucune ambition, pourvu qu'ils ne jouent pas la coupe d'europe
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
"Lyon et St-Etienne ont régalé"

Euh c'est quand même surtout Lyon qui a régalé...
Note : 7
Message posté par Kox
Saint etienne ne sert vraiment à rien, à l'idée de se dire que cette équipe va représenter la France cela fait peur.


Si si, ils servent à pourrir Lyon. Et ils le font plutôt bien cette saison !
Mangeclous Niveau : CFA2
Lyon ET SAINT-ETIENNE ONT régalé ? On a vu le même match Thomas Porlon ?
Le camionneur Niveau : District
Cette célébration du lapin de Jallet <3
CharlieBirdParker Niveau : Loisir
Un peu de discernement les Lyonnais please... En tout cas le titre ce sera pour une prochaine fois
Mou-rinho Niveau : CFA
"Lyon et Saint-Etienne ont régalé"

On a le droit de dire Lyon a régalé, Saint-Etienne tiens son hold-up ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'équipe type du week-end
4 126