Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 22e journée

Lyon et Monaco reçus 7 sur 7

Tandis que Lyon et Monaco surfent sur leur forme étincelante, Paris ne lâche pas de terrain, au contraire de l'OM, défait contre Nice. Rayon outsiders, Montpellier enchaîne, Bordeaux ennuie, tandis qu'en bas, Caen a offert du spectacle pour s'affranchir de son bonnet d'âne. Et dire qu'après 22 journées, la Ligue 1 est toujours passionnante.

Modififié
  • Lyon, Monaco : qui peut les stopper ?


    Manifestement, ni Metz, ni Lille. Ce week-end, les deux équipes en pleine bourre ont porté leur série à 7. 7, comme le nombre de victoires consécutives des Lyonnais depuis la petite tape reçue face à Sainté lors de la 15e journée. Contre les Grenats, la jeune machine rhodanienne n'a pas eu besoin de forcer les choses, bénéficiant dès la 30e minute d'un combo penalty-expulsion, transformé par Lacazette. Si certains contesteront la double sanction infligée à Milan, l'OL avait de toute façon les choses en main, avant que Tolisso, d'une jolie frappe des 25 mètres, n'assure le break. Facile, presque trop pour les boys d'Aulas, bien assis sur le trône de la Ligue 1. 7, c'est également le nombre de matchs sans défaite de l'ASM, qui vient d'empocher 19 points sur 21 possibles. Un jeu moins flamboyant, certes, mais une efficacité froide et un pragmatisme à toute épreuve : quand on n'encaisse pas de but, tout devient plus simple. Forcément, face au LOSC, la maxime ne pouvait que se vérifier et un coup de tête de Berbatov aura suffi à faire la différence. Important, avant que les deux équipes ne s'affrontent lors de la prochaine journée, sans Alexandre Lacazette, sorti sur blessure. Au milieu de la déferlante, les concurrents tentent de surnager. Pour l'OM, la lutte s'annonce plus compliquée après une nouvelle défaite contre Nice (2-1) et un jeu léché évaporé depuis la reprise. Toujours postés sur le podium, les Olympiens laissent l'écart se creuser devant, mais regardent surtout derrière. Car Monaco, qui pointe à 5 points, mais surtout Paris, victorieux de Saint-Étienne en clôture, comptent bien mettre l'OM à terre. Et parfois, une main de Jérémy Clément suffit.

  • Vous avez raté Rennes-Caen et vous n'auriez pas dû


    À quoi se joue un match de football ? À une barre transversale et Julien Féret. En se déplaçant chez les Bretons, Caen espérait enchaîner un deuxième succès consécutif pour s'extraire de la dernière place. Un espoir satisfait, dans la douleur, mais avec un panache certain dans les derniers moments de la rencontre. À 2-1 en leur faveur, les Normands voient la tête d'Hosiner s'écraser sur le cadre métallique, avant que Ferret ne mène une contre-attaque éclair pour faire le break. Une belle revanche pour l'ancien Rennais, pas étranger au renouveau caennais et auteur de ce but en plus de trois passes décisives. Mais le spectacle n'attendait pas que le vétéran. Grâce à son enchaînement aile de pigeon-volée surpuissante, Damien Da Silva postule déjà pour le prix du plus beau but de l'année. Pas mal pour un défenseur central.

  • L'analyse définitive du week-end : Bordeaux est une mauvaise piquette


    En début de saison, Sertic n'était pas loin de l'équipe de France, Sagnol un super coach et Cheick Diabaté un fin attaquant. Depuis, Bordeaux est revenu à la place qui lui revient, sans effusion, ni brio. Grâce à un niveau de jeu qui déprimerait Omar Sy placé sous gaz hilarant, les Girondins enchaînent : 2 points sur les 6 derniers matchs, autant dire un franc succès. Privé de son goleador malien, Bordeaux n'avance plus, comme en témoigne ce nouveau nul face à Bastia, dans une rencontre aux relents de formol. Peu d'envie, peu de coups d'éclat, les hommes de Willy ne s'en remettent qu'à leur série de succès précoce pour s'en tirer avec une place honorable au classement (7e). Une mince consolation face au marasme proposé depuis quelques semaines.

  • La polémique de la machine à café : Et si la méthode Bielsa n'était qu'un feu de paille ?


    Trop vite, trop fort ? Pour l'OM, la tendance se confirme. Intouchables pendant près de 19 journées, les ouailles de Bielsa semblent lessivées. Un pressing plus lâche, des fulgurances moins nombreuses, et l'équipe surprise de la première partie de saison ne semble déjà plus dans le coup. Sur le plan comptable, avec 4 points de retard sur Lyon, l'équation ne paraît pas insoluble. Mais dans le jeu, l'OM inquiète. Car à force de miser sur une attitude de charognard et de se faire un ennemi du turnover, Marcelo Bielsa semble avoir cramé les forces olympiennes dans la bataille. Et si, finalement, le génie attendu n'était qu'un usurpateur, jetant de la poudre aux yeux avant de montrer les limites de sa méthode ? Sur la Canebière, la cote de la glacière a déjà pris un coup de froid.


  • Le top 5


    - Damien Da Silva, qui pense à une reconversion aux avant-postes.
    - Johny Placide, mur serein face à Lens.
    - Dimitar Berbatov, buteur aussi froid qu'efficace. Comme son équipe
    - Claudio Beauvue, un doublé pour sceller le derby breton face à Lorient. Claudio le Beauvue.
    - Paul Baysse, en pleine rencontre Tinder avec Zlatan. Mais pas de match.


  • Ils ont dit


    - « On est contents d'un certain côté. D'un autre côté, on se dit que l'on aurait pu faire mieux. Si Lucas Barrios et Kévin Bérigaud, qui ont du mal à s'adapter, avaient été en forme plus tôt... On regarde dans le rétro.  » Rolland Courbis, qui regrette que Montpellier n'ait pas été plus tôt d'attaque. Mais 4-0 face à Nantes, ça réconforte.
    - « Certains de mes joueurs rajoutent des dribbles, des tours sur eux-mêmes ou des gestes inutiles. Les joueurs d'exception peuvent se permettre de le faire, mais sauf le respect que je dois à mes joueurs, ces joueurs d'exception ne sont pas chez nous. » Pascal Dupraz, amateur de gri-gri, quand ils sont bien faits.
    - « L'ASSE a refusé le jeu. » Du coup, elle a perdu. C'est pas si mal, Laurent Blanc ?
    - « C'est vrai que j'aime bien le championnat anglais. Je ne refuse pas aussi d'évoluer encore en L1, il faudra voir cette fin de saison, on fera le bilan.  » Calmement en chaque instant. Mais pas à Guingamp pour Claudio Beauvue.
    - « Il a un bon coup de coude. Apparemment, en Suède, on saute souvent avec les coudes. Je me fais ouvrir le nez et la bouche, j'ai failli perdre la dent. » François Modesto a apprécié les débuts du Bordelais Isaac Kiese Thelin.

  • La stat


    Caen, 4e attaque ex-aequo de Ligue 1 (30 buts), 18e au classement. Ne reste plus qu'à acheter une défense. Ou à ne plus concéder de penaltys...

    Par Raphael Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
    Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    À lire ensuite
    L'équipe type du week-end