1. //
  2. // Lyon/PSG

Lyon et l'étoile mystérieuse

Superbe match en perspective ce soir à Gerland. Deux équipes joueuses, qui passent sur Canal +, qui visent le podium et qui s'étaient brillamment affrontées le 27 octobre dernier en 8ème de Coupe de la Ligue (victoire et qualif de Paris, 2-1 a.p). Paris gaze bien, pas l'OL. Alors, question : où en est vraiment Lyon ?

Modififié
0 0
Bon, on va zapper rapidement les questions autour du classement pour dire simplement que si Lyon l'emporte, Lyon sera co-leader avec l'OM et Lille (avec 25 points) et que si c'est Paris qui gagne, il sera leader tout seul avec 26 points. Mais avec des « si » on ne peut que couper du bois. Alors direction Europe ! Juste pour rappeler que Schalke qui en avait mis trois à Lyon, mercredi, a pris 5-0 contre Kaiserslautern hier. Malaise... En passant, on peut dire aussi que le FC Séville, l'adversaire de Paris en Europa League, jeudi, a perdu 3-1 à dom contre Getafe. Donc espoirs de qualif... Mais revenons à Lyon et ses trois précédents inquiétants qui aujourd'hui dessinent un visage de plus en plus flou. D'abord, la taule incroyable subie mercredi soir à Gelsenkirchen : démission ou impuissance ? Ensuite, il y a la première mi-temps à Lens (menés 1-0) : les Lyonnais privés seulement de Lisandro et Gourcuff (entrés en deuxième période) ont tout juste le niveau L2. Or, Yohann G. sera absent ce soir. Enfin, troisième précédent qui concerne le match de ce soir : le fameux OL-PSG (1-2, a.p) d'octobre dernier, en Coupe de la Ligue, qui donne a priori un avantage psychologique aux Parisiens. Ceci dit, on garde le souvenir d'une rencontre agréable, l'un des meilleurs matchs jusqu'à présent du début de saison de foot français, en compètes « internes » . Tout ça pour dire que le pronostic pencherait en faveur de Paris ? Oui, mais...


Paris : la revanche des « super subs » ?

Commençons par Paris. La dynamique convaincante est bien là, après les deux succès contre l'OM (2-1) et Caen (2-1) et le bon nul à Lorient (1-1), attesté par le retour des deux buteurs longtemps en panne, Hoarau et Erding. Or, Erding sera forfait ce soir, sur blessure... La dynamique parisienne, c'est aussi Chantôme, qui s'est imposé aux côtés de Makélélé. Or, le blondinet à réaction sera lui aussi absent, suspendu. Suspendu également, Mamadou Sakho, auteur d'un très bon début de saison qui l'a envoyé chez les Bleus... Résultat : trois absents de marque, un dans chaque ligne. Un mal pour un bien ? Ce sont Bodmer, Zoumana Camara et Luyindula qui devraient les suppléer ce soir. Trois remplaçants, trois morts de faim qui revendiquaient plus de temps de jeu et qui vont pouvoir s'exprimer en tant que titulaires : à eux de jouer ! Question « motivation particulière » , on peut aussi évoquer le fameux « gang des Lyonnais » du PSG : Coupet, Clément, Giuly, Luyindula et Bodmer.

Les trois derniers s'étaient distingués à Gerland, notamment Giuly et Bodmer, buteurs ce soir-là en Coupe de la Ligue. Bodmer-le-revanchard-envers-Lyon a cependant promis qu'il ne chambrerait pas le banc lyonnais et Claude Puel comme il l'avait fait s'il marquait ce soir contre son ancien club. Dont acte... Pour le reste, c'est du classique : Jallet et Tiéné en latéraux, Nenê et Ludo sur les côtés, et Hoarau devant, avec Peggy... Le fonds de jeu est en place, donc Paris a des certitudes minimum sur lesquelles se reposer. Ceci dit, contre Caen, des longs flottements défensifs ont démontré que Paris n'a pas encore l'aspect compact et homogène qu'un OM est en train de retrouver. Un Lyon ambitieux mettra à coup sûr Paris en danger sur des actions pressantes. Dernier petit détail : le jeune attaquant Yacine Qasmi (19 ans) sera dans le groupe parisien pour ce déplacement. Si ce petit inconnu entre en jeu et réussit un coup d'éclat, on se souviendra pour l'avenir de ce dimanche 28 novembre 2010...

Lyon est toujours là !

Que vaut Lyon ? Où va Lyon ? Mille questions autour d'un club qui montre alternativement des phases impressionnantes de maîtrise (Lille et Lens, 3-1) et des phases proprement catastrophiques (Lens et Schalke). On ne va pas revenir sur les épisodes calamiteux de ces derniers temps, mais juste insister sur la bonne étoile qui accompagne jusqu'à présent un OL toujours bien présent. Une étoile mystérieuse, mais une bonne étoile quand même : en C1, l'OL est déjà qualifié pour les 8èmes avec première place du groupe à suivre et malgré le désastre allemand contre les « Noulfire » . En L1, l'OL peut atteindre dès ce soir l'objectif complètement fou dont Puel rêvait il y a deux mois quand la crise explosait, monter sur le podium ! Lyon est encore là, bien placé. En championnat, malgré des périodes de turbulences et de médiocrité insigne, les Gones sont toujours sur leur série d'invincibilité depuis 7 matchs (5 victoires et deux nuls). Mieux ! Lyon profite aujourd'hui du long surplace effectué par ses adversaires directs. Sauf que...

Sauf que ce soir c'est Paris, rendez-vous important avec une équipe qui joue et qui gagne tout autant. Gourcuff est absent, sûrement remplacé par un Pjanic hyper décevant, cette saison. En défense, Cissokho à la rue mercredi contre Schalke serait remplacé ce soir par le tendre Kolodziejczak alors qu'en défense axiale, le duo massacré à Gelsenkirchen, Diakhaté-Lovren devra faire office de pare-feu... Plus grave : le cas Lisandro. Charismatique dimanche à Bollaert, nullissime à Schalke trois jours plus tard... Où en est « Licha » ? On connaît la formule : quand Lisandro s'enrhume, c'est l'OL qui éternue. Sans un grand Lisandro, Lyon a du mouron à se faire. Petite lueur, Lisando justement : il jouerait à gauche, laissant Gomis en pointe axiale, le côté droit étant dévolu à Bastos ou Briand. Cette formule avait bien fonctionné dans les deuxièmes mi-temps à Lens et à Schalke. On verra ce soir si l'étoile mystérieuse s'accroche toujours au ciel lyonnais...


Chérif Ghemmour

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le duel des écorchés
0 0